Mastering
Techniques du Son Mastering
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Home Mastering — 16e partie

Bien débuter

L'analyseur de spectre au mastering

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Poursuivons notre périple en explorant le territoire des analyseurs en tous genres qui s’avèrent être d’une aide précieuse dans le cadre du mastering fait maison. Cette semaine, nous nous attarderons sur le cas de l’analyseur de spectre, outil ô combien utile !

Disclaimer

Afin d’éviter une polémique sans fin dans les commentaires de cet article, voici tout d’abord une petite mise au point. Il n’est nullement question ici de promouvoir le mastering avec les yeux. Le son reste avant tout une histoire d’oreille, ne nous y trompons pas. Cependant, comme nous l’avons plusieurs fois évoqué tout au long de cette série consacrée au « Home Mastering », les conditions d’écoute en home-studio sont la plupart du temps bien loin des standards indispensables à un bon mastering. Par conséquent, toute aide sera toujours bonne à prendre à partir du moment où l’on est parfaitement conscient des limites qu’elle implique. 

En ce qui concerne le cas que nous abordons aujourd’hui, il serait facile de croire qu’une belle courbe dans votre analyseur de spectre préféré est gage d’un travail parfait. Dans les faits, il n’en est rien, bien évidemment. D’ailleurs, une « courbe parfaite » n’existe tout simplement pas tant l’équilibre d’une réponse en fréquence est relative au titre sur lequel vous travaillez. Toutefois, ce retour visuel peut s’avérer d’une grande utilité pour peu que vous sachiez quoi regarder et comment interpréter les choses afin d’améliorer votre master.

L’analyse spectrale 

Analyse spectral en home mastering

Pour faire court, un analyseur de spectre permet de visualiser en temps réel la réponse en fréquence d’une source audio sur l’ensemble du spectre audible, à savoir de 20 Hz à 20 kHz. Le principal avantage d’un tel outil c’est qu’il offre une vision objective du spectre sonore indépendamment des conditions d’écoute. Du coup, peu lui importe que vos enceintes ne descendent pas assez dans les graves ou que votre pièce génère une résonance à 647 Hz, sa représentation est la réalité objective, pure et simple. C’est particulièrement intéressant car cela peut vous permettre de travailler sur des choses que vous n’entendez pas (avec moins de « précision subjective » qu’à l’oreille cependant), ou bien encore de ne pas vous acharner à éradiquer un problème qui n’existe qu’au sein de votre lieu de travail. 

Il existe une ribambelle de plug-ins d’analyse spectrale en temps réel ayant chacun leur spécificité. Certains permettent de visualiser indépendamment les signaux gauche/droite, voire mid/side, ce qui est pratique pour voir ce qu'il se passe au niveau de l’image stéréo. 

Analyse spectral en home mastering

Vous trouverez également souvent des options de zoom qu’il ne faut pas hésiter à solliciter tant le travail spectral en mastering peut être fin. 

Autre fonction pour le moins intéressante offerte par certains plugs, la possibilité de visualiser plusieurs réponses en fréquence issues de différentes instances du plug-in au sein d’une seule et même fenêtre. Ceci est très utile pour se rendre compte de l’impact spectral d’un traitement (EQ, compression, exciter, etc.). Il suffira pour cela de placer une instance de l’analyseur avant et après ledit traitement.

Enfin, une chose que l’on oublie souvent avec les analyseurs de spectre, c’est qu’ils offrent un très bon moyen de repérer les mouvements de dynamique relatifs à telle ou telle zone de fréquence. C’est une arme redoutable pour travailler avec des compresseurs multibandes.

Tools of the trade 

Comme nous l’avons déjà dit, il existe une multitude d’analyseurs de spectre sur le marché. D’autre part, sachez que certains plug-ins d’égalisation ou de compression multibande intègrent directement ce précieux outil. Cependant, un plug-in dédié offrira souvent plus de fonctions ainsi qu’une plus grande souplesse d’utilisation. Voici donc une petite liste non exhaustive d’analyseurs de spectre payants ou gratuits : 

 

← Article précédent dans la série :
S’aider du casque pour le mastering
Article suivant dans la série :
L'image stéréo au mastering →
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail