Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
pédago

S’aider du casque pour le mastering

Home Mastering — 15e partie
  • 32

Maintenant que nous avons vu l’ensemble de la chaîne de mastering, nous allons nous intéresser aux différents outils d’aide qui ne sont vraiment pas du luxe dans le cadre du « tout fait maison ». Commençons aujourd’hui avec l’écoute au casque.

Accéder à un autre article de la série...

Mise en garde

Avant toute chose, sachez que le recours à l’écoute au casque en situation de mastering n’est rien de plus qu’une aide. Il est tout à fait inconcevable de travailler uniquement au casque. Les raisons à cela sont multiples. Il y a d’abord le fait qu’une écoute au casque ne saurait rendre justice à l’image stéréo d’un titre dans l’absolu, car aucun son du canal droit n’arrive jusqu’à l’oreille gauche, et vice-versa.

Mastering au casque

D’autre part, il est extrêmement difficile de se rendre compte de l’impact réel de la dynamique avec un casque, aussi bon soit-il. En effet, la sensation de puissance tient pour beaucoup au déplacement de l’air produit par des enceintes dans une pièce, déplacement réduit au minimum lorsque le son voyage des écouteurs jusqu’à vos oreilles. Pensez à la bonne vibration produite par des basses bien charnues qui se ressent jusqu’au plus profond de votre squelette, ce phénomène est tout bonnement inexistant avec un casque.

Enfin, une égalisation au casque ne sonnera jamais de la même manière lors d’une diffusion classique à cause des filtres naturels que sont le lieu d’écoute, notre corps, notre tête et même le pavillon de nos oreilles.

Bref, retenez qu’un bon travail sur de bonnes enceintes sonnera forcément bien au casque alors qu’un excellent boulot fait avec un casque mortel ne rendra pas obligatoirement bien lors d’une écoute sur enceintes.

En pratique

Ceci étant dit, il se trouve qu’en situation de « Home Mastering », l’utilisation d’un casque peut tout de même rendre de sérieux services. Dans les faits, un excellent casque sera toujours bien moins onéreux qu’une belle paire d’écoutes accompagnée des traitements acoustiques adéquats. Il est donc tout à fait envisageable de se servir de l’écoute au casque comme d’une béquille palliant aux défauts de vos écoutes et/ou de votre lieu de travail, à partir du moment où vous gardez bien en tête les mises en garde ci-dessus.

Mastering au casque

Mais à quoi peut bien servir cette écoute au casque avec tous ces défauts ? En premier lieu, elle vous permettra de vérifier l’équilibre tonal dans le bas du spectre si votre casque descend plus bas que vos enceintes. Bien sûr, le casque ne retranscrira pas l’énergie réelle des basses, mais en ce qui concerne l’égalisation de cette zone, son utilisation semble pertinente étant donné que les fréquences graves ne sont que peu altérées par le filtre naturel de notre corps.

Le casque pourra également vous aider à vérifier de façon clinique le bien-fondé de vos fades ainsi que l’impact du dithering en poussant légèrement le volume. Attention cependant à la santé de vos oreilles ! Une grande concentration vous permettra de mieux contrôler cet aspect plutôt qu’un volume trop élevé qui pourrait blesser irrémédiablement votre principal outil de travail, à savoir vos esgourdes !

D’autre part, l’écoute au casque peut vous permettre de gérer plus finement la réverbération. Le dosage en situation de mastering se faisant de façon homéopathique, le casque tiendra lieu de microscope afin d’inspecter les queues de réverbe.

Enfin, il est évident que vos œuvres seront écoutées un jour ou l’autre au moyen d’un casque audio. Autant vérifier par vous-même que le résultat sera conforme à vos attentes.

Tools of the trade

Afin de choisir le compagnon idéal pour vos oreilles, nous ne saurions trop vous conseiller de jeter un œil attentif à notre collection de tests dédiée aux casques audio.

← Article précédent dans la série :
Le dithering au mastering
Article suivant dans la série :
L'analyseur de spectre au mastering →
  • lapo
    lapo
    Posteur AFfiné
    189 posts au compteur
    Je trouve l'article intéressant et pertinent. Comme j'ai une petite pièce non traité, et que même si je la traite un peu, un Sub ou de gros moniteur serait peut-être pas une bonne idée avec les problèmes de bases fréquence occasionné. Au lieu de ça, selon mon budget et ce qu'on ma conseillé, j'ai opté pour de petite enceinte (Focal CSM 40) qui décente pas plus bas que 60Hz, que je vais mixé leur utilisation avec un casque de studio de bonne qualité qui me servira principalement à mixé le bas du spectre.
  • demon r
    demon r
    Posteur AFfiné
    124 posts au compteur
    +1 sur Isone de Toneboosters, le simple fait de voyager de pièces en pièces et "endroits".. ( j'adore les presets "far away left" et " the other room".. " the neighboors " aussi.. ) excellent pour prendre .. du recul ma foie.. sur la valeur de son mix et la représentation publique de sa création.
    Toujours dans le cadre du mastering, je cautionne également "Magic AB" de Sample Magic, qui permet de passer instantanément de votre oeuvre à celles d'autres artistes "référence", avec la possibilité de "boucler" les passages les plus denses.. ( Chorus/refrain ..?? )
  • jeff 7 adore.
    jeff 7 adore.
    Squatteur d'AF
    2711 posts au compteur
    Bien sur que ta réponse est valable.
  • Kriktop
    Kriktop
    AFicionado
    1650 posts au compteur
    Citation de Kriktop :
    Finalement, puisque la question est d'ordre monitoring, n'est-il pas plus juste de dire que ces deux outils que sont casque et enceinte ont une fonction différente mais complémentaire, sans tomber dans la caricature ?
    Citation de jeffwmc :
    Mais nooooooooooooooon,kriktop! Ce que jvoulais dire:.......ici on parle mastering,


    Ceci est un lapsus de ma part. Mastering (enfin de pré mastering, pour être exact)… Et ma réponse reste valable ! Je pense que les deux outils sont inter dépendants.
  • globutu
    globutu
    Squatteur d'AF
    3722 posts au compteur
    sinon tonebooster isone en VST abordable bien plus que 112 db et plus paramétrable pour recréer un pièce et a aussi au mode anechoic mode donc comme si la pièce était la plus parfaite en traitement acoustic. perso je l'utilise pas mal avec cette room et midfield egalement et réponse en frequence que met flat https://www.toneboosters.com/tb-isone/
    https://www.toneboosters.com/images/tb_isone_screenshot.jpg
  • hhub17
    hhub17
    Squatteur d'AF
    2585 posts au compteur

    Bref, l'écoute au casque et sur enceintes c'est différent, c'est pas pareil.

    Utiliser l'un pour contrôler l'autre puisque de toute façon la musique sera écoutée sur toutes sortes de choses.

    Et utiliser des enceintes à deux balles d'ordinateur pour vérifier que le super morceau qu'on vient de finir sonne aussi dessus, car plein de gens vont écouter avec pas mieux, hélas !

    Vu l'acoustique déplorable de mon homestudio, j'ai aussi cette option-là, cela me rassure mrgreenmrgreenmrgreen .

  • jeff 7 adore.
    jeff 7 adore.
    Squatteur d'AF
    2711 posts au compteur
    Mais nooooooooooooooon,kriktop! Ce que jvoulais dire:.......ici on parle mastering,et au mastering on écoute sur HP,on ne masterise pas pour une écoute au casque.Maintenant peut-etre qu'un jour certaines musique seront masterisées différemment pour une écoute exclusive au casque.Comprenez vous? Y'aura des versions casque....:-D
    Maintenant j'aime pas trop l'écoute au casque parceque neurologiquement c'est dangereux;un peu ça va,mais le niveau et le temps max sont très vite atteint,et c'est ça qui est dangereux,mais en faisnat gaffe ,bon.Bien sur que chacun écoute comme il veut.
    Pour revenir au sujet,un jour j'ai pu parler avec un ingé en mastering,eh ben je pense comme lui maintenant que le mastering à la maison n'a que peu d'interet/Soignes déjà tes prises de son,tes mixages,et puis peut-etre qu'après tu comprendra qu'il vaut mieux laisser le mastering a un pro.A la maison ça n'est pas du mastering...En fait je sais pas vraiment ce que c'est...du nettoyage peut-etre,parce que meme le pre-mastering ,je le laisse à l'ingé master.Pour faire du mastering il faut des outils qu'on a pas à la maison.
  • angieguitar
    angieguitar
    AFicionado
    1129 posts au compteur
    Citation :
    Mais laissez-moi vous dire que je suis fan absolu de l'écoute au casque pour toutes les raisons déjà énoncées. Précision, immersion, isolation, beauté des timbres, pureté de l'image, dynamique convaincante (sur de bons casques)…

    Complétement d'accord ! Ce qu'il y a de drôle, c'est que lorsque qu'on privilégie ( ou par la force des choses ) l'écoute au casque et qu'on écoute épisodiquement sur des monitors : ben, c'est la grosse frustration ! Il manque quelque chose !
  • Kriktop
    Kriktop
    AFicionado
    1650 posts au compteur
    Finalement, puisque la question est d'ordre monitoring, n'est-il pas plus juste de dire que ces deux outils que sont casque et enceinte ont une fonction différente mais complémentaire, sans tomber dans la caricature ?
  • Schizoide
    Schizoide
    Posteur AFfolé
    676 posts au compteur
    Entièrement d'accord avec toi Kriktop.
  • Kriktop
    Kriktop
    AFicionado
    1650 posts au compteur
    Cette dernière affirmation reste discutable.
    La musique est faite pour être écoutée ! Au casque, sur enceintes, sur son poste de TSF ou sur ses HP de bagnoles, chacun vomit à sa porte comme disent les punks.
    Je pense qu'il serait d'ailleurs intéressant de faire un véritable sondage là dessus : "sur quoi écoutez-vous la musique ?". Je suis à peu près certain que 80% des gens écoutent sur casques (au mieux) ou écouteurs à deux balles (au pire). Les temps changent et la station assise au sweet spot devant ses Cabasses Vintage est clairement d'un autre âge et loin d'être la majorité. Quand à l'écoute sur du matériel de studio dans un local traité, c'est… Peanuts (et peut-être réservé à quelques participants pros de ce forum)...
    Je ne dis pas qu'il faille masteriser POUR le casque, mais je pense qu'il ne faut surtout pas négliger cette finalité d'écoute prodigieuse. D'ailleurs, il me semble que les meilleures pistes d'immersion actuelles sont destinées au casque : diffusion binaurale qui devient un réel avantage et très convaincant…

    Pour ma part, je ne renie absolument aucun autre système d'écoute. Aimer la restitution au casque n'en fait pas à mes yeux un système exclusif. J'ai au long de mes années "audiopathes" fini par assembler une chaîne hifi très sympathique. J'utilise également avec beaucoup de plaisir mes Dynaudio de monito pour CONTROLER mes prises de son et divers travaux audio.
    Mais laissez-moi vous dire que je suis fan absolu de l'écoute au casque pour toutes les raisons déjà énoncées. Précision, immersion, isolation, beauté des timbres, pureté de l'image, dynamique convaincante (sur de bons casques)…
    Si je défends l'option casque, ça n'est certainement pas un choix "a défaut" mais un choix en toute connaissance de cause.
  • jeff 7 adore.
    jeff 7 adore.
    Squatteur d'AF
    2711 posts au compteur
    Controle au casque d'accord,bien sur.Mais seulement pour controler on est bien d'accord.La musique est faite pour etre ecoutée sur HP.Nantho fait bien de preciser controle au casque!
Voir les réactions précédentes

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.