Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
32 réactions

S’aider du casque pour le mastering

Home Mastering — 15e partie

Maintenant que nous avons vu l’ensemble de la chaîne de mastering, nous allons nous intéresser aux différents outils d’aide qui ne sont vraiment pas du luxe dans le cadre du « tout fait maison ». Commençons aujourd’hui avec l’écoute au casque.

S’aider du casque pour le mastering : Home Mastering — 15e partie
Accéder à un autre article de la série...

Mise en garde

Avant toute chose, sachez que le recours à l’écoute au casque en situa­tion de maste­ring n’est rien de plus qu’une aide. Il est tout à fait incon­ce­vable de travailler unique­ment au casque. Les raisons à cela sont multiples. Il y a d’abord le fait qu’une écoute au casque ne saurait rendre justice à l’image stéréo d’un titre dans l’ab­solu, car aucun son du canal droit n’ar­rive jusqu’à l’oreille gauche, et vice-versa.

Mastering au casque

D’autre part, il est extrê­me­ment diffi­cile de se rendre compte de l’im­pact réel de la dyna­mique avec un casque, aussi bon soit-il. En effet, la sensa­tion de puis­sance tient pour beau­coup au dépla­ce­ment de l’air produit par des enceintes dans une pièce, dépla­ce­ment réduit au mini­mum lorsque le son voyage des écou­teurs jusqu’à vos oreilles. Pensez à la bonne vibra­tion produite par des basses bien char­nues qui se ressent jusqu’au plus profond de votre sque­lette, ce phéno­mène est tout bonne­ment inexis­tant avec un casque.

Enfin, une égali­sa­tion au casque ne sonnera jamais de la même manière lors d’une diffu­sion clas­sique à cause des filtres natu­rels que sont le lieu d’écoute, notre corps, notre tête et même le pavillon de nos oreilles.

Bref, rete­nez qu’un bon travail sur de bonnes enceintes sonnera forcé­ment bien au casque alors qu’un excellent boulot fait avec un casque mortel ne rendra pas obli­ga­toi­re­ment bien lors d’une écoute sur enceintes.

En pratique

Ceci étant dit, il se trouve qu’en situa­tion de « Home Maste­ring », l’uti­li­sa­tion d’un casque peut tout de même rendre de sérieux services. Dans les faits, un excellent casque sera toujours bien moins onéreux qu’une belle paire d’écoutes accom­pa­gnée des trai­te­ments acous­tiques adéquats. Il est donc tout à fait envi­sa­geable de se servir de l’écoute au casque comme d’une béquille palliant aux défauts de vos écoutes et/ou de votre lieu de travail, à partir du moment où vous gardez bien en tête les mises en garde ci-dessus.

Mastering au casque

Mais à quoi peut bien servir cette écoute au casque avec tous ces défauts ? En premier lieu, elle vous permet­tra de véri­fier l’équi­libre tonal dans le bas du spectre si votre casque descend plus bas que vos enceintes. Bien sûr, le casque ne retrans­crira pas l’éner­gie réelle des basses, mais en ce qui concerne l’éga­li­sa­tion de cette zone, son utili­sa­tion semble perti­nente étant donné que les fréquences graves ne sont que peu alté­rées par le filtre natu­rel de notre corps.

Le casque pourra égale­ment vous aider à véri­fier de façon clinique le bien-fondé de vos fades ainsi que l’im­pact du dithe­ring en pous­sant légè­re­ment le volume. Atten­tion cepen­dant à la santé de vos oreilles ! Une grande concen­tra­tion vous permet­tra de mieux contrô­ler cet aspect plutôt qu’un volume trop élevé qui pour­rait bles­ser irré­mé­dia­ble­ment votre prin­ci­pal outil de travail, à savoir vos esgourdes !

D’autre part, l’écoute au casque peut vous permettre de gérer plus fine­ment la réver­bé­ra­tion. Le dosage en situa­tion de maste­ring se faisant de façon homéo­pa­thique, le casque tien­dra lieu de micro­scope afin d’ins­pec­ter les queues de réverbe.

Enfin, il est évident que vos œuvres seront écou­tées un jour ou l’autre au moyen d’un casque audio. Autant véri­fier par vous-même que le résul­tat sera conforme à vos attentes.

Tools of the trade

Afin de choi­sir le compa­gnon idéal pour vos oreilles, nous ne saurions trop vous conseiller de jeter un œil atten­tif à notre collec­tion de tests dédiée aux casques audio.

← Article précédent dans la série :
Le dithering au mastering
Article suivant dans la série :
L'analyseur de spectre au mastering →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.