LiveAujourd'hui à 12h30, on étudie les différentes offres de la Komplete 14 et on tire des conclusions
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
23 réactions

Comparatif des Clavinet virtuels

Hohner aux braves !

Un peu oublié par les éditeurs de banques d’échantillons, le Clavinet D6 apparaît au même moment chez deux d’entre eux. L’occasion d’en sortir d’autres des disques durs pour mitonner un de ces comparatifs dont AF a le secret.

Si les versions virtuelles de coucous de légendes sont légion, si les orchestres échan­tillon­nés pullulent, les guitares et basses samplées hululent, les batte­ries à base de beats et de bits se surmul­ti­plient et les pianos acous­tiques, élec­tro-acous­tiques et élec­tro-méca­niques du même bois surabondent, le monde de l’in­for­ma­tique musi­cale n’a guère fait la fête qui lui est due au Clavi­net D6, pour­tant au cœur d’in­nom­brables succès de la pop, du rock, du funk, de la fusion et tant d’autres genres musi­caux depuis l’an­née de sa première appa­ri­tion, 1971. Notons que cet instru­ment issu du cerveau d’Ernst Zacha­rias (précé­dem­ment géni­teur des Pianet) pour le bonheur de la firme Hohner, était destiné à l’ori­gine aux musi­ciens clas­siques, quel chan­ge­ment de cap…

Machine de test

MacPro Xeon 3,2 GHz
26 Go de Ram
OS 10.8.3
Logic 9.1.8
Kontakt 5.2
UVI Works­ta­tion 2.0.12
Acous­tic­Samples Clavi D9
Sonic­Cou­ture Clav
Scar­bee Clavi­net/Pianet
Modartt Piano­teq Pro 4.5.0 et Clavi­net CL1

Avant d’ar­ri­ver au modèle le plus connu, le D6, l’ins­tru­ment, de concep­tion élec­tro-méca­nique (quasi­ment un clavi­corde ampli­fié) a connu quelques versions, du Clavi­net I au L, puis a évolué en Clavi­net E7 et Clavi­net/Pianet Duo. Presque tous les synthés, maté­riels et logi­ciels, disposent d’ému­la­tions (via synthèse, ou mélange échan­tillons/synthèse) de sons de Clavi­net, mais là où l’on trouve de très nombreuses banques multié­chan­tillon­nées de Rhodes ou de Wurlit­zer, les versions samplées de Clavi­net sont plutôt rares. Aussi, quand coup sur coup Sonic­Cou­ture avec Clav et Acous­ti­campleS avec Clavi D9 nous en offrent deux versions copieu­se­ment échan­tillon­nées, on se dit qu’un petit compa­ra­tif s’im­pose. Et comme chez AF on aime bien mettre les petits plats dans l’écran, on y rajoute une des toutes premières grosses banques consa­crées à l’ins­tru­ment, le Clavi­net vu par Scar­bee (avec un Pianet en cadeau, mais pas entendu ici), ainsi que le Clavi­net CL1, créé par Modartt pour Piano­teq (Ques­tion : comment ça de la modé­li­sa­tion ? Réponse : ben pourquoi pas…). Ce dernier ne sera peut-être pas systé­ma­tique­ment para­mé­tré comme les autres, et plutôt présenté comme solu­tion alter­na­tive, de réfé­rence virtuelle (je ne dis pas qu’il est LA réfé­rence, atten­tion). C’est parti ! 

Intro­du­cing tous les instru­ments…

Clavi D9

Toutes les versions peuvent être ache­tées chez leur éditeur respec­tif. Clav vous en coûtera 99 €, Clavi D9, 79 €, Scar­bee Clavi­net/Pianet, 69 € et Clavi­net CL1, 49 €. À quoi il faudra ajou­ter de 0 à 399 euros selon que l’on veuille utili­ser le Kontakt Player ou la version complète (pour Sonic­Cou­ture et Scar­bee), de 0 à 455 euros selon que l’on utilise l’UVI Works­ta­tion ou Mach­Five (atten­tion, il faudra pour ce dernier attendre la version 3.2, pour Clavi D9) et entre 99 et 399 euros pour Piano­teq (de Stage à Pro, pour Clavi­net CL1).

Ques­tion contenu, à l’ex­cep­tion de la version Scar­bee avec son Pianet, tous les éditeurs n’ont échan­tillonné/modé­lisé qu’un D6, souvent après moult réglages, remise en état et amélio­ra­tions. La version Piano­teq, modé­li­sée, ne pèse quasi­ment rien, un des avan­tages de cette tech­nique. Le Scar­bee tota­lise 12 300 samples (en 24 bits/44,1 kHz, mono) pour presque 4 Go, le Sonic­Cou­ture l’équi­valent de 9,6 Go (4,8 Go au format compressé de Native Instru­ments, 14 800 échan­tillons en 24 bits/48 kHz, mono) et l’Acous­tic­sampleS culmine lui à 2,8 Go au format .ufs (4 500 samples, 16 bits/44,1 kHz, des fichiers bica­naux, pour une raison tech­nique que nous ne dévoi­le­rons pas ici).

Chaque biblio­thèque est télé­char­geable, sous forme d’un fichier unique. L’ins­tal­la­tion s’ef­fec­tue sans aucun souci, et les auto­ri­sa­tions dépendent des produits : iLok 1 ou 2 pour Clavi D9, numéro de série pour Clavi­net CL1 et numéro de série via Service Center pour Clav et Scar­bee. Ce qui implique une seule auto­ri­sa­tion possible pour Acous­tic­sampleS (mais pouvant faci­le­ment passer d’une clé à une autre avec le nouvel iLok Mana­ger), deux auto­ri­sa­tions pour les Scar­bee et Sonic­Cou­ture (deux ordis) et trois pour Modartt.

Ressources et para­mètres 

Clavi D9

Conçu pour l’UVI Works­ta­tion (à partir de la version 2.0.12), Clavi D9 embarque le plus petit nombre d’échan­tillons du lot, grâce à une astuce tech­nique. Le mapping montre huit niveaux de vélo­cité pour la quasi-tota­lité des échan­tillons (un peu moins pour les Mute, et un seul niveau pour la réso­nance), et un sampling par demi-ton (à deux excep­tions près sur les Sustain DI). De plus, la durée des fichiers est très confor­table (plus de 40 secondes pour les plus longs), montrant un travail réalisé sans aucun bouclage. Échan­tillons Sustain, Mute, Reso­nance, Release.

Les autres éditeurs ont effec­tué des choix diffé­rents : chez Sonic­Cou­ture, on dispose de jusqu’à 31 couches de vélo­cité, un sampling par demi-tons avec exten­sion de la tessi­ture vers les deux extré­mi­tés du clavier MIDI (pas trop d’in­té­rêt, puisque effec­tué avec un seul échan­tillon par couche). Autant dire qu’à trois ou quatre niveaux de vélo­cité par layer, on n’en­tend quasi­ment pas de tran­si­tion entre les échan­tillons.

Scarbee Clavinet

De son côté Scar­bee a adopté un décou­page très parti­cu­lier des zones et groupes, résul­tant en un nombre impres­sion­nant de ces derniers (161), avec un mapping très complexe à comprendre : il me semble avoir compté 25 couches pour les échan­tillons de sustain dans les aigus, mais la répar­ti­tion est trop complexe pour perdre du temps sur le sujet : ce qu’on peut dire, c’est qu’il y en a beau­coup…

Évidem­ment, Modartt est gagnant sur le sujet « passage d‘une vélo­cité à une autre », la modé­li­sa­tion rendant les choses indis­cer­nables.

Tous se sont inspi­rés de l’er­go­no­mie et des réglages de l’ori­gi­nal, à l’ex­cep­tion de Modartt qui a décliné ceux de son inter­face clas­sique de Piano­teq. Ainsi on retrouve les switches AB/CD, permet­tant d’ac­ti­ver l’un ou l’autre des deux micros, de les combi­ner en et hors phase. Et les quatre boutons d’EQ, Brillance, Treble, Medium et Soft soit en utili­sant les ressources de l’hôte, soit en les modé­li­sant ; aucun n’a échan­tillonné le résul­tat séparé pour chaque modi­fi­ca­tion et heureu­se­ment, cela porte­rait le nombre de samples à des sommets… 

Modartt Clavinet

On pourra écou­ter dans l’exemple suivant les diffé­rentes confi­gu­ra­tions sur un exemple commun : dans l’ordre, Acous­ti­campleS, Scar­bee, Sonic­Cou­ture et Modarrt, que l’on gardera à partir de main­te­nant. On enten­dra d’abord les deux micros en phase avec les réglages Brillance, Treble et Medium, puis Soft, et la même chose en hors phase. Seul Modartt ne présente pas les réglages d’EQ, mais les rend plus ou moins possibles via les effets inclus, on n’en­ten­dra donc que les deux réglages de micros en et hors phase. 

01 EQPha­seA­cous­tic
00:0000:42
  • 01 EQPha­seA­cous­tic 00:42
  • 02 EQPha­seS­car­bee 00:42
  • 03 EQPha­se­So­nic 00:42
  • 04 EQPha­se­Mo­dartt 00:21

En revanche, les éditeurs ont bien inclus les échan­tillons sépa­rés de Mute. Modarrt y donne accès dans le réglage Action, via le fader nommé… Mute. On enten­dra les diffé­rentes versions dans l’exemple suivant.

00:0000:00
Soniccouture Clav

Chaque éditeur a ensuite offert diffé­rentes options. Ainsi, Scar­bee a inclus un réglage de volume séparé pour les graves, un réglage de Noise séparé, avec son release (ensemble très bien vu, car l’ins­tru­ment origi­nel est très « souf­flant », et on pourra éven­tuel­le­ment repro­cher aux autres versions une trop grande propreté à ce sujet). Sonic­Cou­ture a quant à lui ajouté un filtre et une enve­loppe quatre segments (aussi assi­gnable au filtre), ainsi qu’une page Edit offrant un accès à des volume et pan sépa­rés par micro, ainsi qu’une sortie directe et une autre passant par le préam­pli (et les réglages d’EQ). On trouve aussi quelques réglages de réponse de l’ins­tru­ment lui-même : courbe de vélo­cité, de sensi­bi­lité, d’ac­ti­va­tion de Round Robin, de limite à la tessi­ture d’ori­gine, de volume des échan­tillons de relâ­che­ment (bien vu), etc. 

Acous­tic­sampleS reprend ces réglages de réponse de l’ins­tru­ment, et offre en plus des volumes sépa­rés des deux micros, de la réso­nance, du release, ainsi qu’un volume dit « acous­tique », consis­tant en une prise de son via des statiques placés à la hauteur des oreilles de l’ins­tru­men­tiste (une habi­tude de l’édi­teur), offrant un retour audi­tif très convain­cant.

Une diffé­rence impor­tante qui rajoute au réalisme chez Scar­bee : c’est le seul éditeur à repro­duire de façon convain­cante le léger effet de pitch lorsqu’on attaque fort les notes. L’exemple suivant le fait entendre (l’ordre est toujours le même).

00:0000:00

Section d’ef­fets

Soniccouture Clav

Évidem­ment, le Clavi­net est indis­so­ciable de sono­ri­tés mythiques créées avec diffé­rents effets, l’un des plus évidents étant la pédale Wah Wah. Chaque éditeur four­nit sa propre version, la plupart du temps avec un mode Auto­wah, avec synchro au tempo de l’hôte (ou à celui interne), et la possi­bi­lité de comman­der via un MIDI CC (donc une pédale si souhaité). Les réglages se raffinent suivant les éditeurs. On trouve aussi Chorus, Flan­ger, Delay, Reverb, Compres­sor (ce dernier manque sur l’Acous­tic­sampleS, dommage), etc. ainsi que simu­la­tion d’am­pli, via modé­li­sa­tion à la Modartt, ou par utili­sa­tion de réponses impul­sion­nelles (les autres éditeurs). Sonic­Cou­ture et Scar­bee utili­sant la même plate­forme (Kontakt), il n’est pas éton­nant de retrou­ver de nombreuses simi­li­tudes sonores dans les effets, heureu­se­ment les samples eux-mêmes les dépar­tagent très aisé­ment.

Voici un exemple utili­sant l’au­to­wah, la compres­sion quand dispo­nible, une petite réverbe et une simu­la­tion d’am­pli. Saluons la diver­sité et la qualité des wah propo­sées par Acous­tic­sampleS, ainsi que le choix d’am­pli proposé. Aucun des éditeurs n’a cepen­dant pensé à offrir l’am­pli conseillé par Hohner à l’ori­gine, l’Orga­phon. Mais peut-être est-il main­te­nant compliqué d’en trou­ver.

00:0000:00
Scarbee Clavinet

On finira avec deux exemples, d’abord en mettant toutes les versions sur un pied d’éga­lité, en les trai­tant via le top des multi-effets pour clavier, le VKFX d’Over­loud. Même programme pour tout le monde, un moyen inté­res­sant de voir le contenu de chaque instru­ment notam­ment en termes de dyna­mique.

00:0000:00

Puis sur une partie célèbre, avec les effets et moyens embarqués sur chaque instru­ment.

 

00:0000:00

Bilan

Comme on peut le consta­ter, on part d’un maté­riau commun pour arri­ver à quelque chose de fonda­men­ta­le­ment diffé­rent. D’abord parce que deux Clavi­net auront du mal à sonner de façon semblable. Ensuite parce que chaque restau­ra­tion ou modi­fi­ca­tion effec­tuée par les éditeurs avant échan­tillon­nage a mené à un résul­tat sonore forcé­ment unique. Si l’on y rajoute les spéci­fi­ci­tés propres à chaque plate­forme, la diffé­rence ne peut qu’être évidente. 

D’abord une première chose, malgré la qualité de chaque banque, il manque un élément fonda­men­tal, le même que celui qui fait défaut aux nombreux Rhodes virtuels : le clavier. Celui du Clavi­net est très parti­cu­lier, avec un rebond qui rend le jeu rapide et léger, sans avoir à « rentrer » dans les touches. Autant dire qu’il est quasi impos­sible de trou­ver l’équi­valent parmi les claviers maîtres actuels. 

Ensuite, il sera plutôt affaire de goût parmi les banques propo­sées : chacune a ses quali­tés (aucune ne souffre d’échan­tillon­nage, de bouclage ou de program­ma­tion mal faits) et ses défauts. Toutes sont un peu trop justes, et trop propres, pour commen­cer, à l’ex­cep­tion de l’ins­tru­ment de chez Scar­bee, grâce à sa gestion du bruit/souffle de l’ins­tru­ment et à sa resti­tu­tion du chan­ge­ment de pitch selon la vélo­cité. Chez ce même éditeur, un compres­seur sera utile pour travailler les attaques, parfois un peu douces. Chez Sonic­Cou­ture, il y a une qualité « boisée », une réso­nance très réaliste. Mais parfois trop présente, obli­geant à tailler à l’EQ dans certains contextes (une grosse basse Moog pourra avoir du mal à trou­ver sa place sinon). Il manque aussi l’af­fi­chage de certaines valeurs (pour la synchro de l’au­to­wah par exemple). Chez Acous­tic­sampleS, l’ab­sence de compres­seur et la sensa­tion de dédou­ble­ment de certaines notes (C2-D2, par exemple).

Bref, ce qui est sûr, c’est que toutes trois répon­dront parfai­te­ment aux attentes de l’ama­teur de ces sono­ri­tés incon­tour­nables, chacune ayant sa propre person­na­lité. Il est plutôt rassu­rant de consta­ter que les progrès effec­tués récem­ment permettent une grande régu­la­rité et qualité sur certains types d’ins­tru­ments. Et la gratuité de Kontakt Player et de l’UVI Works­ta­tion sont aussi de fortes inci­ta­tions au passage à l’at­taque. Quant à la modé­li­sa­tion, si elle n’est pas aussi convain­cante, à mon avis, que l’échan­tillon­nage, elle offrira d’autres possi­bi­li­tés de sound design qui ne sont pas non plus à négli­ger. J’ai person­nel­le­ment une petite préfé­rence, mais que je ne donne­rai pas tout de suite…

Acous­tic­Samples Clavi D9

  • Le son
  • Choix d’am­plis et de wah wah
  • Compa­ti­bi­lité player gratuit UVI Works­ta­tion
  • Prise de son « acous­tique » pour la sensa­tion de jeu
  • Réglages indé­pen­dants des micros
  • Pas de compres­seur d’ori­gine
  • Dédou­ble­ment de certaines notes
  • Son des Mutes aigus

Scar­bee Clavi­net/Pianet

  • Le son
  • Réglage indé­pen­dant du micro grave
  • Réglages du bruit/souffle sépa­rés
  • Léger chan­ge­ment de hauteur suivant la force
  • Nombreux effets inclus 
  • Compa­ti­bi­lité Kontakt Player gratuit
  • A perdu le filtre D6-C origi­nel, bien plus perfor­mant
  • Attaque un peu douce parfois
  • Auto­wah assez quel­conque 

Sonic­Cou­ture Clav

  • Le son
  • Belle qualité boisée, réso­nance
  • Page Edit avec réglages micros sépa­rés
  • Nombreux effets
  • Compa­ti­bi­lité Kontakt Player gratuit
  • Trop juste
  • Trop propre
  • Atten­tion à la réso­nance suivant le contexte

Télé­char­gez les fichiers sonores (format FLAC)


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.