Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Zynaptiq PitchMap
Photos
1/10

Test Zynaptiq PitchMap

Pitch Shifter/Time Stretcher de la marque Zynaptiq

Écrire un avis ou Demander un avis
DNA en temps réel ?
9/10
Award Innovation 2012
Partager cet article

Modifier de l’audio polyphonique aussi facilement que du Midi est un rêve pour certains MAOistes. Peu d’éditeurs s’y sont frottés. Parmi eux, Zynaptiq avec Pitchmap.

Certains ont rêvé d’un jour où l’au­dio poly­pho­nique sera aussi faci­le­ment mani­pu­lable que le Midi, où l’on pourra entrer en temps réel dans un fichier complexe comme dans un piano roll de DAW et modi­fier les éléments à la volée. D’autres se sont dédiés à la tâche de rendre le phéno­mène possible. Quoique n’étant pas tout à fait actif en temps réel, puisqu’il faut une analyse préa­lable du fichier à trai­ter, Melo­dyne DNA a ouvert une porte (énor­me…), et montré que ce qui pouvait sembler du domaine de l’ir­réa­li­sable il y a quelques années pouvait dépas­ser toutes les attentes, main­te­nant, et d’ici très peu de temps.

Et voilà Zynap­tiq, société récente, mais fondée par deux connais­sances de longue date, Stephen Bern­see, l’homme derrière de nombreux produits Proso­niq (les algos de Time Factory par exemple), le DIRAC équi­pant les stations Flame ou Smoke, ou le Neuron d’Hart­mann Music, créa­teur d’OSX­Tools, de DSP Dimen­sion, et Denis Goek­dag, boss de Surround SFX, vendant les produits d’OSX­Tools et ceux réali­sés en interne (prin­ci­pa­le­ment des banques pour Kore et Maschine de Native Instru­ments). Tous deux nous présentent Pitch­map, une appli­ca­tion permet­tant d’iso­ler, de modi­fier, d’ex­traire, de muter et de corri­ger des éléments de façon indi­vi­duelle dans un fichier poly­pho­nique. En temps réel. Ouch.

Intro­du­cing Zynap­tiq Pitch­map

Machine de test

MacPro Xeon 3,2 GHz
OS 10.6.8
Logic Pro 9.1.6
Zynap­tiq Pitch­map 1.10 AU et stan­da­lone

Un petit tour sur le site de l’édi­teur, un achat en ligne via l’un des deux sites propo­sés (399 euros), télé­char­ge­ment et auto­ri­sa­tion par un simple code avec acti­va­tion directe via inter­net. Le logi­ciel n’est pour l’ins­tant livré que sous forme de stan­da­lone (appa­rem­ment hébergé au sein d’une petite appli­ca­tion) et Audio Unit compa­tibles 64 bits, pour Mac seule­ment. Les formats VST et AAX sont au plan­ning, pour les deux plate­formes Mac et PC, sans indi­ca­tion de date de sortie. Une démo est par ailleurs dispo­nible.

Pitch­map fonc­tionne en temps réel, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas de néces­sité d’ef­fec­tuer une analyse du fichier audio, impliquant ainsi la possi­bi­lité de trai­ter un flux entrant en temps réel.

Zynaptiq Pitchmap

Zynap­tiq a créé à cet effet une nouvelle tech­no­lo­gie bapti­sée MAP (pour Mixed-Signal Audio Proces­sing), et s’est inspiré du compor­te­ment de l’oreille humaine et de l’ana­lyse du cerveau. Si les phéno­mènes d’iso­la­tion du son et de « zoom audio » (« l’ef­fet cock­tail » théo­risé par Michel Chion), de proprié­tés de l’oreille vis-à-vis des fréquences vocales, de sa non-linéa­rité me sont connues, je ne rentre­rai pas dans les tech­niques mises en œuvre dans Pitch­map parce que l’édi­teur n’en dit que peu, et surtout parce qu’elles font appel à des ressources de program­ma­tion qui dépassent de très loin ma compré­hen­sion…

Mais que l’on se rassure, nulle trace de cette complexité dans la GUI, le logi­ciel ayant été conçu pour être le plus simple d’ac­cès et de mani­pu­la­tion possible. Curieu­se­ment, à l’ou­ver­ture, le plug nous signale la présence d’un driver Midi incom­pa­tible. 

Du réglage en voilà

On peut distin­guer deux types de fonc­tion­ne­ment, via l’in­ter­face direc­te­ment, ou via Midi, auquel cas il faudra s’as­su­rer que les infor­ma­tions Midi parvien­dront bien au logi­ciel. Dans Logic, on utili­sera donc la clas­sique routine concer­nant les AU-Midi Control­led Effects : audio à trai­ter sur une piste audio non diri­gée vers la sortie Master, Pitch­map sur une piste Instru­ments, et sélec­tion de la piste audio dési­rée dans l’en­trée Side-Chain.

Zynaptiq Pitchmap

L’in­ter­face est très claire (malgré sa teinte foncée…), avec de haut en bas, un clavier virtuel avec deux curseurs permet­tant de dépla­cer l’af­fi­chage du clavier de visua­li­sa­tion (zone corres­pon­dante affi­chée en gris clair) et de para­mé­trer la zone de trai­te­ment flanquée d’un bouton Mute, un grand écran affi­chant les notes analy­sées de façon graphique et origi­nale, un clavier hori­zon­tal de visua­li­sa­tion sur lequel on sélec­tion­nera direc­te­ment ou via Midi les notes à trai­ter, exclure, etc. et un clavier hori­zon­tal qui affi­chera la hauteur cible. Sous ce clavier, deux boutons, Reset et Bypass.

En dessous se trouvent tous les réglages qui vont permettre de para­mé­trer le compor­te­ment du logi­ciel. Dans la partie infé­rieure, on trouve les réglages d’ac­cord pour l’au­dio entrant et sortant, ainsi que les snap­shots pour un rappel rapide de confi­gu­ra­tion, idéal dans le cadre d’une auto­ma­tion afin de suivre les chan­ge­ments de tona­lité. Au milieu, cinq gros réglages, Thre­shold, Feel, Purify, Glide et Elec­trify. Si Glide et Thre­shold parlent d’eux-mêmes, les autres sont plus abscons. Feel permet de jouer sur la propor­tion de fluc­tua­tions du signal après correc­tion, Purify de doser la propor­tion d’élé­ments de bruit (de beau­coup de bruits à une quasi réso­nance et Elec­trify permet soit d’ajou­ter un aspect synthé­tique au son soit d’amé­lio­rer le résul­tat en cours (auquel cas, les ressources CPU seront plus solli­ci­tées pour affi­cher le supplé­ment d’élé­ments détec­tés). 

La sélec­tion de notes sur lesquelles inter­ve­nir se fera selon trois modes : Repeat réper­cu­tera tout chan­ge­ment effec­tué à toutes les octaves de la note, Visible ne le fera que sur les trois octaves visibles sur l’écran de visua­li­sa­tion tandis que Custom permet de ne travailler que sur la note sélec­tion­née.

Sépa­rez tout !

On peut donc soit corri­ger du maté­riel poly­pho­nique d’un point de vue justesse ou mélo­dique, soit en couper certaines parties. L’ou­til peut aussi être utilisé de manière créa­tive, comme peut l’être le RX2 d’iZo­tope, par exemple. Non que les logi­ciels soient semblables, mais pour dire que l’on peut détour­ner l’usage prévu d’un outil vers un autre usage.

On commen­cera par essayer de corri­ger la voix lead de cet exemple, dont les Fa# et La b sont faux à un point diffi­ci­le­ment suppor­table.

00:0000:00
Zynaptiq Pitchmap

Le prin­cipe va donc être de lais­ser passer toutes les notes sauf celles à corri­ger (on s’aperçoit qu’il faut aussi aller cher­cher les octaves supé­rieures des notes clai­re­ment iden­ti­fiées dans l’écran de visua­li­sa­tion). Dans un premier temps, on active Mute, puis Bypass dans la section Key Edit (les notes bypas­sées ne sont pas corri­gées). On clique sur Repeat, ce qui permet de n’ap­puyer que sur les 12 touches de l’oc­tave pour sélec­tion­ner toutes celles du clavier (les touches deviennent vertes), puis on bascule en mode Custom afin de désélec­tion­ner celles dési­rées (Fa # et La b, donc, ainsi que le Sol natu­rel, puisque l’on s’aperçoit grâce à l’écran que la note bat entre les deux).

Ensuite, on choi­sit l’un des algo­rithmes, entre Natu­ral, Medium et Linear. Le premier étant selon l’édi­teur parti­cu­liè­re­ment adapté aux voix, il est donc celui préféré. En dessous, le mode Xclude Round est placé sur Intell, mais il pourra peut-être être changé en Nearest, Up ou Down (c’est la façon dont le plug calcule la correc­tion en fonc­tion des inter­valles) et le bouton Strict enclen­ché si besoin. Il ne reste plus qu’à régler le Thre­shold (quoique peu utile dans notre exemple, puisque les notes sont déjà sélec­tion­nées), Feel afin de doser le vibrato ultra-présent dans l’ori­gi­nal, et peut-être le mino­rer (rappe­lons qu’il s’agit d’un post-trai­te­ment), Purify (le son ne dispo­sant que de peu de tran­si­toires et de bruit, son action restera limi­tée), Glide (que nous ne touche­rons pas ici) et Elec­trify, qui ne sera pas mis non plus à trop grande contri­bu­tion, les éléments à trai­ter n’étant pas si nombreux. Voici le résul­tat une fois la plupart des para­mètres réglés.

00:0000:00

On entend encore le La b oscil­ler d’un demi-ton. On monte donc via les sliders (voir enca­dré) le Sol vers le La b, afin d’es­sayer d’évi­ter le maxi­mum de batte­ments. Voici le résul­tat, nette­ment plus convain­cant. 

00:0000:00

On essaie encore autre chose, en acti­vant le mode strict.

00:0000:00

Figures géomé­triques

L’écran affiche des sliders verti­caux, grâce auxquels on règlera la hauteur voulue pour chaque note. Ces petits sliders présentent une tête géomé­trique, que l’on modi­fiera selon le but désiré (via Maj+­clic). Un rond fait varier la note sur l’oc­tave la plus proche, un carré modi­fie selon l’exact réglage (selon le prin­cipe WYSIWYG) et les triangles (pyra­mide et inversé) trans­posent de plus ou moins une octave. Un affi­chage simple, clair et précis.

Bien sûr, ce n’est pas parfait, on entend qu’il se passe (un petit) quelque chose. Mais rappe­lons que l’on travaille dans un fichier mixé, et non piste par piste, que l’on arrive à isoler les notes voulues, et que l’on peut les corri­ger, le tout avec un mini­mum de temps de réglage et de tâton­nage.

Autre tenta­tive, en cher­chant à adap­ter la mélo­die à l’ac­com­pa­gne­ment, en time-stret­chant légè­re­ment les notes fautives. Voici d’abord le fichier obtenu.

00:0000:00

Puis après exac­te­ment le même proces­sus.

00:0000:00

On entend clai­re­ment une sorte de dédou­ble­ment de la voix, dû au proces­sus de stretch. À savoir si l’on travaille à partir de fichiers recom­po­sés, décou­pés et modi­fiés à partir d’élé­ments d’une même banque.

Pour compa­rai­son, voici les deux mêmes fichiers passés dans Melo­dyne. 

00:0000:00
Zynaptiq Pitchmap

On peut tout aussi simple­ment modi­fier la mélo­die, via la section Key Trans­form (tona­lité et/ou modes) ou en la jouant sur un clavier Midi, couper des notes indé­si­rables, trans­po­ser l’en­semble d’un clic, isoler des sections, avec cepen­dant des limites dans le résul­tat final, du même ordre que celles consta­tées avec l’exemple de ce test.

Voici un exemple de trans­po­si­tions possibles, en temps réel, d’un clic. D’abord l’ori­gi­nal, puis les trans­po­si­tions. 

00:0000:00
Zynaptiq Pitchmap

On notera quand même la très bonne tenue du résul­tat, vu la complexité du maté­riau (orgue plus Leslie, etc.). Et le fait que la batte­rie a pu être quasi­ment isolée, notam­ment dans le dernier exemple !

Voici un autre exemple, faisant dispa­raître le bas du spectre. 

00:0000:00

Et un autre, extrême aux accents presque zawi­nu­liens.

00:0000:00

 Télé­char­gez les fichiers sonores : flac.zip

Bilan

Qu’on ne s’y trompe pas, on assiste là à la nais­sance d’une nouvelle tech­no­lo­gie : de la même façon qu’il a fallu plusieurs années pour dispo­ser de synthés virtuels au gros son, d’ému­la­tions convain­cantes de maté­riels vintage, il faudra certai­ne­ment du temps pour que cette nouvelle manière de travailler dans l’au­dio (rappe­lons-le, en temps réel) soit tota­le­ment abou­tie et effi­cace dans un contexte à visée profes­sion­nelle. Le grand concur­rent, Melo­dyne, même s’il n’em­ploie pas la même tech­no­lo­gie, la même philo­so­phie, et s’il n’est pas exempt de défauts, ne s’est pas fait non plus en un jour. L’in­croyable travail dans la poly­pho­nie est arri­vée des années après la créa­tion du logi­ciel.

Là, Zynap­tiq nous offre un produit dont les carac­té­ris­tiques sont d’ores et déjà déter­mi­nées, dont les possi­bi­li­tés sont toutes dispo­nibles, et auquel il ne manque plus que quelques amélio­ra­tions appor­tées par le temps et les avan­cées tech­no­lo­giques. Non, que l’on ne s’y trompe pas, nous avons ici affaire à un véri­table exploit tech­nique, qui devrait bien­tôt porter tous ses fruits. La démo est à télé­char­ger sur le site de l’édi­teur, faites-vous votre propre idée…

9/10
Award Innovation 2012
Points forts
  • Concept
  • Ergonomie
  • Simplicité d’usage
  • Temps réel !
  • Possibilités présentes
  • Possibilités à venir...
  • L'application autonome lit directement certaines vidéos...
  • Présets fournis et installés au format .aupreset
Points faibles
  • Peut-on lui reprocher d’être encore jeune ?
  • Pas de présets dans l'application autonome

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.