Prise de Son & Mixage
Techniques du Son Prise de Son & Mixage
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
pédago

Stratégie d'investissement pour l'enregistrement en home studio 2

Le guide de l’enregistrement - 141e partie
  • Réagir
  • 43 réactions
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Dans cette deuxième partie, nous allons essayer de concrètement régler l'épineux problème de l'investissement pour l'enregistrement en situation home studio lorsque l'on est un parfait débutant en la matière.

Petit à petit…

Arrêtez-moi si je me trompe, mais il me semble que l'idée principale pour un néophyte se résume essentiellement à pouvoir découvrir un domaine, quel qu'il soit, dans de bonnes conditions en prévoyant autant que faire se peut la suite éventuelle des évènements et sans pour autant se ruiner, cela va sans dire. En effet, aborder une potentielle passion future au travers de joujoux plus clinquants que fonctionnels est le meilleur moyen pour refroidir la plus ardente des étincelles. De plus, ce n'est pas parce qu'on débute qu'il ne faut pas penser à optimiser son investissement sur la durée au cas où il ne s'agirait pas que d'une simple lubie. Enfin, si d'aventure cet obscur objet du désir s'avérait n'être finalement qu'une passade, les regrets subséquents seront souvent proportionnels à l'impact budgétaire occasionné par l'assouvissement de ladite lubie.

Partant de ce constat, voici donc une petite liste regroupant du matériel correspondant parfaitement à ces prérogatives selon moi.

Pour commencer, l'inénarrable Shure sm57 est un "must have" : quasi indestructible, ce grand classique présent dans tous les studios du monde s'achète pour moins de 100 € alors pourquoi donc s'en priver ?

Comme second couteau, un AT2020 d'Audio-Technica ou un Spark SL de Blue Microphones pour les plus fortunés fera la blague. Certes, il ne s'agit pas là de micros faisant référence dans le milieu, mais leur qualité est amplement suffisante pour commencer sans vous ruiner et ils pourront même vous servir plus tard lorsque vous aurez éventuellement acquis du meilleur matériel étant donné qu'un statique en plus est toujours utile. Sachez toutefois que si l'envie d'effectuer des prises stéréo vous titille déjà, mieux vaut alors vous orienter vers une paire de micros AKG Perception 170 pour un tarif sensiblement identique. Là aussi, vous ne regretterez sans doute pas cet achat sur la longueur.

Beyerdynamic DT 770 : DT 770En guise de système d'écoute, plutôt que d'investir dans une paire d'enceintes de monitoring à trois francs six sous qui ne vous apportera aucune satisfaction et que vous aurez du mal à revendre à un bon prix, je vous invite à vous équiper d'un bon casque de studio faisant référence, comme par exemple le sublime DT 770 de Beyerdynamic. Une fois de plus, il s'agit d'un joujou présent dans la plupart des studios pros, donc savoir travailler avec lui est l'assurance de pouvoir rapidement retrouver vos marques un peu partout ailleurs. J'en utilise d'ailleurs un moi-même depuis près d'une vingtaine d'années et je ne suis pas près de changer cette bonne habitude !

Pour finir, niveau interface d'acquisition audio, une petite Audient iD4, une Focusrite Scarlett 2i2 ou une Komplete Audio 2 de Native Instruments fera parfaitement l'affaire. En effet, préamplis et conversion sont d'une qualité bluffante pour le prix. Et si vous n'êtes pas convaincu, je peux vous garantir qu'il s'agit là de bestioles largement supérieures au matériel dont nous disposions au début de l'ère audionumérique et ça n'a pourtant empêché personne de sortir des albums de qualité !

Voilà, pour à peine plus de 500 €, vous avez ici de quoi découvrir la MAO dans les meilleures conditions possibles avec du matériel qui pourra vous suivre pendant un sacré bout de temps. Elle n'est pas belle la vie ?

Notez qu'à ce stade, il ne me semble pas opportun de conseiller telle ou telle configuration informatique ainsi que tel ou tel séquenceur audio. En effet, le bon ordinateur pour le béotien en M.A.O est, à mon sens, celui qu'il a déjà sous la main. Il sera toujours temps de passer à une bécane optimisée pour le travail de l'audio le jour où cela deviendra plus qu'un simple passe-temps. Quant à la question logicielle, c'est un peu la même tisane : au début, il y a déjà largement de quoi faire avec les versions "lite" souvent offertes lors de l'achat d'une interface audio.

Sur ce, rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de cette aventure !

← Article précédent dans la série :
Stratégie d'investissement pour l'enregistrement en home studio 1
Article suivant dans la série :
Stratégie d'investissement pour l'enregistrement en home studio 3 →
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail