Roland MKS-50
+

Roland MKS-50

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

MKS-50, Synthétiseur analogique en rack de la marque Roland appartenant à la série MKS.


8 avis d'utilisateurs
Occasion à partir de 450 € Argus occasion : 444 €Attention, cote argus calculée sur un petit nombre d'annoncesEn savoir plus…

Fiche technique Roland MKS-50

  • Fabricant : Roland
  • Modèle : MKS-50
  • Série : MKS
  • Catégorie : Synthétiseurs analogiques en rack
  • Fiche créée le : 29/04/2002

Polyphonie = 6 voix
Oscillateurs - 1 DCO : Pulse, Sawtooth, Noise.
1 sub-oscillateur.
Effets - portamento, 16 mémoires d'accords, chorus
Presets = 64 Utilisateurs, 64 usines
Filtre - 24db LPF Analogique
2x Enveloppes ADSR  pour le  VCF et VCA
MIDI :  vélocité et after-touch assignable au  VCF ou ENV)

Distribué par rolandcentraleurope

»

Acheter d'occasion Roland MKS-50

Roland MKS-50 Roland MKS50 - Alpha Juno en rack sur Paris - 450 euros 450 € »
Roland MKS-50 Vend Roland mks 50 ¨+ rack bag 2 U 500 € »

Avis utilisateurs Roland MKS-50

Note moyenne :4.5( 4.5/5 sur 8 avis )
 6 avis75 %
 1 avis13 %
 1 avis13 %
Cible : Rapport qualité/prix :
manachild01/09/2018

L'avis de manachild"Du Juno pas cher"

Roland MKS-50
J’utilise ce rack en studio pour des compositions electro.
Gère avec un éditeur gratuit, les possibilités sont énormes car le son est superbe. Basses, leads, FX... bon nombre de sysex sont dispos sur Internet aussi.
Sinon l’édition sur le rack est assez fastidieuse... sans éditeur.
Pour ceux qui veulent du son Juno, foncez. En plus, il reste encore accessible, pas comme les vieux Juno vendus hors de prix.

Pour rien au monde, je ne m’en séparerais.

»
fredziak16/08/2012

L'avis de fredziak"Limité mais bon et original"

Roland MKS-50
Sorti en 1987, le MKS 50 est la version rack de l'Alpha JUNO, le petit dernier de la famille des JUNOs, synthétiseurs analogiques polyphoniques à base d'1 DCO par voie. L'architecture du moteur sonore est plutôt classique et limitée à l'essentiel. Toutefois, certains points particuliers lui confèrent une personnalité bien marquée. L'unique oscillateur est doté de formes d'ondes intéressantes qui correspondent à différentes variations des habituels carré et dent-de-scie, avec support de la PWM. Même si ce n'est pas un 2ème oscillateur proprement dit, il y a un sub-oscillateur qui permet de grossir le son dans les basses. L'instrument propose un filtre passe-haut, un filtre passe-bas 24dB/octave et un LFO avec un bel intervalle de fréquences. On y trouve aussi une enveloppe plutôt originale à 7 paramètres. Pour finir, le son peut être enrobé du fameux effet chorus des Roland de l'époque.
Le rack en lui-même est très robuste et se pilote en MIDI de façon très satisfaisante. L'instrument est sensible à la velocité et à l'aftertouch, ce qui permet un jeu très vivant. La mémoire est de 128 sons, soit le double de la version clavier.

UTILISATION

La convivialité n'est pas le point fort de la machine. Déjà que l'Alpha JUNO avait vu disparaître les potards au profit d'obscurs boutons numériques et de la fameuse molette "Alpha Dial", avec le MKS 50 on perd même cette dernière et on se retrouve à user ses petits doigts en appuyant à tire-larigot sur des boutons poussoirs voire poussifs ! En plus de cela, Roland nous a gratifié d'une distinction entre "patch" et "tone" qui est assez pénible à manipuler et le découpage en banques de 8 ne facilite pas le travail avec des program changes. Bref, ce n'est pas la joie...
Je lui mets cependant la moyenne car il se commande plutôt bien en MIDI. On peut programmer les sons via un logiciel ou un contrôleur et tant qu'on ne touche pas trop au rack, ça reste supportable ! L'avantage, c'est qu'avec un tel usage, il devrait pouvoir encore fonctionner de longues années.

SONORITÉS

J'aime bien le son du MKS 50. C'est vrai que ce synthé peut sembler être l'analogique du pauvre, comparé à d'autres et même aux précédents JUNOs qui sonnent un peu plus "rond". Mais affirmer qu'il est moins bon serait injuste, je dirais plutôt qu'il est différent. Je soupçonne Roland d'avoir essayé de tirer sa gamme analogique vers les sons FM du Yamaha DX7 et l'Alpha Juno comme le JX8p en sont les meilleurs exemples : le son est plus clair, plus brillant, plus fin. Le MKS 50 hérite de cette tendance. Il ne sera jamais la meilleure machine pour avoir le gros son analogique standard, mais il permet de produire un son singulier et très intéressant. J'aime beaucoup la finesse des nappes rehaussée par le sub-oscillateur et le chorus. Dans les aigus, c'est très cristallin. En même temps, il ne faut pas croire qu'il ne fasse que dans la dentelle : il peut produire des basses bien percutantes et il suffit de penser au fameux son "hoover", sa spécialité, pour savoir qu'il en a dans le ventre.

Pour illustrer tout ça, je vous ai concocté une petite démonstration (basée essentiellement sur les presets) : http://www.arts21.net/fr/french-roland-mks-50

AVIS GLOBAL

Je ne peux pas dire que j'apprécie ce synthétiseur pour son ergonomie ni pour l'étendue de ses possibilités sonores car sur ces deux aspects, il est plutôt limité. Je l'aime pour ses sonorités originales qui ont à la fois la présence de l'analogique et une subtilité bien particulière qui reste sans équivalent. C'est assez difficile à décrire, cela dépend évidemment des goûts de chacun et de la musique qu'il veut produire.
»
Krapod03/04/2012

L'avis de Krapod

Roland MKS-50
Le MKS-50 est la version expandeur des α JUNO-1 et 2, en rack 1U.
Monotimbral - Polyphonique 6 voies, 1 DCO par voie.
128 sonorités - 128 patches - 16 mémoires d'accords
Ecran LCD 16 caractères
Connectique : MIDI IN, OUT et Thru - sorties jack 6.35 L, R et casque - jacks de sauvegarde sur bande.

UTILISATION

Comme pour les versions claviers, l'utilisation est simple. Pas de sous-menus : un bouton PARAM pour faire défiler les paramètres généraux, de tone ou de patches et un bouton VALUE pour les modifier. Il est également éditable en Sysex par le programmeur PG-300, les éditeurs PC EZ-Alpha et PG300emu, des surfaces de contrôle...
Le MKS-50 a quelques avantages par rapport aux α Juno-1 et 2 :
- il possède des patches qui sont la combinaison d'une sonorité (tone) et de différents réglages : volume, durée de portamento, valeur de pitch bend, detune, key range, contrôles MIDI, mode de jeu (Poly, Mono, Chord memory)
- les 128 mémoires de patches et de tones sont complètement éditables (pas de ROM).

Le mode Mono, absent sur les Juno 1 et 2, permet de commander le MKS avec un convertisseur de guitare MIDI. Dans ce mode, le MKS se comporte comme 6 synthés mono jouant le même son sur 6 canaux MIDI consécutifs. Outre le jeu solo, cette fonctionnalité peut paraître anodine pour un claviériste, mais elle permet en fait de simuler un mode unisson de 2 à 6 voix. Et les effets obtenus avec le portamento ou le pitch bend, indépendants pour chaque voix, peuvent s'avérer surprenants et intéressants.

SONORITÉS

Le générateur sonore est strictement identique (architecture, composants) à ceux des α JUNO-1 et 2. Il possède une section DCO combinant différents types de formes d'ondes de PULSE, SAWTOOTH, SUB et NOISE. Son générateur d'enveloppe permet des formes plus élaborées qu'une ADSR classique.
La plupart des sonorités acoustiques ne méritent pas que l'on s'y attarde. Mais j'aime assez les orgues, certains EP, les percussions mélodiques et surtout les strings. Le MKS est beaucoup plus à l'aise dans les sonorités artificielles : les pads et nappes, les sweeps, les basses, les FX. Sa palette sonore va de sonorités assez "sales" à des sons très doux et changeants.

Je vous invite à consulter mon avis sur le JUNO-2 pour plus de détails.

AVIS GLOBAL

Assez polyvalent, c'est un rack que je conseille pour l'éventail de ses sonorités toujours d'actualité et facilement intégrables. Sa synthèse est simple, facile à comprendre pour un débutant, mais aboutie. Son mode Mono particulier étend les possibilités qu'offre en général un appareil monotimbral.

Je suis un grand malade : j'ai 2 MKS-50 en plus de mon JUNO-2. Même si j'adore leurs sonorités et que je les utilise beaucoup, c'est plus par opportunité que je les ai acquis : à 30 et 50€ des MKS-50 qui vous font les yeux doux, ça ne se refuse pas. Au vu de sa cote, le MKS-50 semble plus recherché que ses homologues JUNO 1 et 2 : cela se justifie par l'absence de clavier à entretenir, la compacité (il existe finalement peu de racks analos polyphoniques 1U), et par ses fonctionnalités supplémentaires.
Il m'arrive d'associer mes 2 MKS sur le même canal pour en tirer des sonorités complexes. J'apprécie vraiment ce grain incertain, chaud et vibrant que je n'ai jamais trouvé sur les synthés numériques.
»
KaeRZed01/03/2012

L'avis de KaeRZed"Avis Correctif"

Roland MKS-50
Je ne possède pas de MKS-50 mais un Alpha Juno2.
Je tiens juste à effectuer quelques corrections concernant certains avis précédents :
- attention à la confusion : plusieurs formes d'onde ne signifie pas forcément plusieurs oscillateurs ! En l’occurrence, le Juno ne possède pas 3 DCO mais un seul. Le truc, c'est qu'il peut générer un rectangle (Pulse) et une dent-de-scie (Saw) en même temps. Avec un sub-oscillateur pour un bas plus présent et un noise. Mais tout de même : il ne s'agit que d'un seul oscillateur ! Il ne possède donc pas les fonctions rendues possibles avec plusieurs DCO (ou VCO) : detune, transposition, FM, synchronisation, ring et cross modulations, ... ... ... Par exemple, la série JX (JX-3P, JX-8P...) possèdent 2 DCO, eux.
- le générateur d'enveloppe n'est pas une ADSR (comme sur le J106) mais une enveloppe 4 segments. La différence n'est pa négligeable : une ADSR possède 4 paramètres (ADSR... ) tandis que celle du Juno (et donc du MKS) en possède 7 (T1/L1, T2/L2, T3/L3, T4). Les possibilités ne sont pas les mêmes !!

UTILISATION

Sans PG-300, l'édition se fait via l'alpha-dial. C'est moins convivial que les boutons d'un J106 mais cela reste tout-à-fait réalisable.

Je n'ai personnellement pas eu besoin du manuel pour la partie 'édition des sons'.
Par contre, comme l'édition via MIDI se fait avec des Sysex, la charte MIDI en fin de manuel devient soudainement indispensable.

SONORITÉS

Les sons sont effectivement typique de ce genre de machine (analogique polyphonique mid-80's à 1 oscillo).
C'est-à-dire plutôt sympa, absolument pas réalistes, assez typés mais ayant toujours sa place dans des morceaux ayant besoin de sons synthétiques.

J'aime bien les nappes, les pads, quelques E-Pianos et certaines basses. Tous les sons 'imitateurs' (de sons réalistes) sont à mon goût tout simplement mauvais et difficilement utilisables, souvent même en tant que sons électroniques...
D'un autre côté, aujourd'hui, celui qui veut des sons réalistes qui assurent prendra plus un Motif qu'un Juno...

AVIS GLOBAL

Que ce soit le Juno ou le MKS, il est excellent... dans son domaine !
J'ai d'autres machines analogiques (J106, Oberheim Matrix-6, Yamaha CS15, Kawai K3m), pas mal de numériques (K2000, TG77, WaveStation, R3, SuperNova, ...) et, malgré tout, mon Ju-2 m'est toujours utile : il possède un petit 'je ne sais quoi' qui lui est propre et qui me pousse à toujours l'utiliser, presque comme au premier jour !!!
»

Tutoriels et astuces Roland MKS-50

Roland Juno 2, patches (BY RHYTHM LAB.)

Publié le 19/05/12
  - 34 banques de sons pour la série Roland Juno.   http://www.rhythm-lab.com/patches/rhythm-lab.com_roland_juno_mks50.rar (direct download)   ou   http://www.rhythm-lab.com/…

Le mode Mono : explications, applications

Publié le 03/04/12
Le MKS-50 est à la fois un module de sons pour claviers et un module de sons pour guitares MIDI. Il possède plusieurs modes de jeu, accessibles dans les réglages de patches : Poly, Chord memory et Mo…

Images Roland MKS-50

  • Roland MKS-50
  • Roland MKS-50
  • Roland MKS-50
  • Roland MKS-50

Vidéos Roland MKS-50

Fichiers audio Roland MKS-50

Manuels et autres fichiers Roland MKS-50

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : mks 50, mks50

Forums Roland MKS-50

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.