Red Sound Systems Elevata
+

Red Sound Systems Elevata

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

Elevata, Synthé à modélisation analogique en rack de la marque Red Sound Systems.


2 avis d'utilisateurs
Occasion à partir de 500 € Argus occasion : 500 €Attention, cote argus calculée sur un petit nombre d'annoncesEn savoir plus…

Fiche technique Red Sound Systems Elevata

  • Fabricant : Red Sound Systems
  • Modèle : Elevata
  • Catégorie : Synthés à modélisation analogique en rack
  • Fiche créée le : 16/04/2004

Polyphonie : 16 notes (réduite à 15 si on utilise le chorus ou le flanger)

Multitimbral 8 parties

2 VCOs - formes d'onde :

  • dent de scie <-> carré continuellement variable avec PWM
  • sinus
  • "formant" ( = dent de scie pré-filtrée)
  • bruit blanc, rose ou bleu (?)
  • 2 entrées audio
  • mixage réglable et modulable (LFO, enveloppe)
  • modulateur en anneau

VCF multimode 12 dB / octave :

  • passe haut, passe bas, passe bande, "passe tout".
  • fréquence de coupure modulable (enveloppe ou LFOs)
  • résonance modulable (idem)

VCA :

  • 3 sorties stéréo + prise casque
  • niveau réglable et modulable
  • panoramique réglable et modulable

2 enveloppes ADSR

2 LFO :

  • sinus, carré, dent de scie, sample & hold, aléatoire
  • 2 modes normal et "fast".
  • delay réglable
  • synchro clavier ou MIDI clock

Portamento polyphonique et "preglide" à l'attaque de la note

Arpégiateur 7 modes (up, down, random etc..)

Joystick assignable en X - Y à toute modulation interne (mod. wheel, pitch bend, fréquence de coupure, résonance, LFO etc..)

Effets intégrés : chorus ou flanger non simultanés.

Alim 9 V DC

MIDI :

  • prises IN OUT  THROUGH
  • reconnait à peu près tout (voir détail sur la notice...)

N.B. : L'entrée "micro" pour vocoder et l'entrée joystick - pédale ne servent à rien faute de ces accessoires qui ne sont jamais sortis, notamment l'EPROM supplémentaire destinée au vocoder.

 

»

Acheter d'occasion Red Sound Systems Elevata

Red Sound Systems Elevata Red sound elevata 500 € »

Avis utilisateurs Red Sound Systems Elevata

Note moyenne :3.5( 3.5/5 sur 2 avis )
 1 avis50 %
 1 avis50 %
Desmodue02/01/2009

L'avis de Desmodue

Red Sound Systems Elevata
16 notes et multitimbral 8 parties , un peu le grand frère du Dark Star . La configuration est celle d'une tripotée de "vrais" analogiques : 2 VCO - VCF multimode - VCA - 2 LFO - 2 enveloppes ADSR , avec pratiquement un bouton par fonction d'où une face avant 3U , il faut bien loger tout ça . Laquelle face avant est orientable pour l'utilisation en rack ou posé : tout bête mais il fallait y penser ... Deux autres trucs marrants et astucieux , un joystick assignable en X et Y à n'importe quel paramètre et une touche dite "sound wizard" qui "créée" des patches plus ou moins aléatoires suivant comment on le règle . Le boitier entièrement métallique et l'électronique qu'il y a dedans font vraiment sérieux . Esthétique "militaro-utilitaire" , on aime ou pas , en tout cas c'est sobre et indémodable .
Les VCO offrent une forme d'onde continument variable de la dent de scie au carré , dont le rapport cyclique peut être modulé , plus 3 autres hélas non mélangeables : un sinus , un générateur de bruit et un "formant" , en fait la dent de scie "prétraitée" par un ensemble de filtres fixes . Rajoutons à tout ça un modulateur en anneau . Le filtre est multimode et résonnant mais c'est un "12dB / octave" . Le VCA assure outre l'amplitude le "panning" et autres trémolos . Les possibilités de modulation sont très complètes . Pas d'effets incorporés si ce n'est un chorus et un phasing (non simultanés) qui fonctionnent sans histoires . Arpégiateur "comme avant" ...Côté connectique c'est l'abondance : 6 sorties audio , 2 entrées audio qui passent par la chaîne VCF + VCA , une prise "joystick" externe (?) sans oublier les indispensables prises MIDI.Mais il manque une entrée pour une pédale "hold"....

UTILISATION

Pour qui connait les synthés à l'ancienne (analogiques à synthèse soustractive) on est en terrain connu , et l'ergonomie du bestiau est très correcte , les menus sont réduits à leur plus simple expression . L'afficheur fait appel à 8 caractères alpha numériques à LED : c'est rustique mais fiable et visible de jour comme de nuit . Pour la partie MIDI il y a un truc très agaçant (pour rester poli) : on peut filtrer les messages after touch , modulation wheel , pitch bend , vélocité etc...mais pas les "program change" . Comme cet engin ne fonctionne qu'avec un autre muni d'un clavier vous voyez le tableau : tout changement de programme sur le synthé "maitre" est pris en compte aussi sec et ce n'est pas forcément ce qu'on souhaite ...Peut-être la dernière version du soft le permet ... rien n'est moins sûr . Le manuel est sommaire et in english only , juste utile en cas de doute et pour la table des codes MIDI .

AJOUT 2/01/09:
1) Le joystick est plein de possibilités mais il est mal placé à droite, alors qu'on l'attendrait plutôt à gauche pour bidouiller tout en jouant de la main droite. On comprend mieux pourquoi ils ont rajouté une prise "joystick" externe !
2) Un vieux Kawaï K1 acheté 3 sous 1/2 sur A.F. s'est révélé le clavier de commande idéal, puisqu'on peut filtrer ce qui en sort sur la prise MIDI et notamment les "program change". Autre intérêt du K1 (synthèse additive "brute" sans filtrage) : on peut envoyer ses sorties audio sur les entrées audio du Red Sound en guise de VCO supplémentaires.

SONORITÉS

Comme d'habitude les sons d'origine sont nuls à 2 ou 3 près , mais là on ne peut pas les virer ils sont en PROM . Beaucoup de bruitages bizarroïdes genre couinements d'extra-terrestres en folie , coassements de grenouilles sous LSD et autres bip bip électroniques .
Pour le côté positif il est possible de programmer des sons très proches des vieux synthés des années 70 ~ 80 , "pré DX7" quoi . Il semble d'ailleurs que le constructeur ait visé la "reconstitution historique" pure et dure en laissant de côté le confort moderne qu'apportent par exemple des effets intégrés ou des modes de filtrage plus complexes . Mais cet instrument a une sonorité propre et très reconnaissable , il ne sonnera pas "Moog" puisque dépourvu de passe-bas 24 dB/octave , mais c'est loin d'être désagréable et en tout cas ça a le mérite de l'originalité , parfois quelque part entre les vieux Korg style MS20 ou les premiers Oberheim polyphoniques . Grâce à la multitimbralité il est possible de doubler un son en changeant légèrement les paramètres : avec 4 oscillos + 2 filtres et 4 LFOs empilés on ne manque pas de ressources . Il n'y a plus que 8 notes de polyphonie mais on peut avoir des sons très impressionnants de cette façon .

AJOUT 02/01/09: Les entrées audio auxiliaires permettent des choses fort intéressantes aussi. En l'occurrence les 4 formes d'ondes brutes (parmi 200 et quelques) du K1 avec chacune leur enveloppe ADSR et mixables "live" (seul "gadget" du K1) peuvent se rajouter ou se substituer aux formes d'onde des VCO internes, et là avant d'avoir fait le tour des combinaisons possibles... Le pire c'est que ça sonne souvent bien, le Red Sound peut devenir moins "tranchant" avec d'autres formes d'onde, ou le K1 presque "analogique" grâce au VCF.
Comme quoi deux engins pas vraiment "culte" peuvent faire un tout qui est bien mieux que la somme des parties, et sûrement pas prévu par leurs constructeurs.

Inutile de dire que c'est un instrument très typé "recherche" , donc amateurs de sons réalistes passez votre chemin , de même ceux qui cherchent un "clone" de tel ou tel instrument mythique .

AVIS GLOBAL

Pour : ergonomie , construction , un son très particulier , le prix d'occasion .
Contre : un son très particulier , il manque une réverbe . Le côté "reconstitution historique" et le prix neuf assez dément (650£)en ont calmé sûrement plus d'un ! Prix probablement dû aussi à une construction artisanale (au bon sens du terme) et à un positionnement "élitiste" , un peu comme ces amplis "audiophile" munis de 2 lampes et d'un seul bouton de volume qui coûtent 10 fois le prix des autres ... Ce fut donc un bide commercial et seuls 250 exemplaires ont été fabriqués , du coup c'est déjà une pièce de collection !
Donc c'est un engin qui a les qualités de ses défauts , ce ne sera jamais l'instrument de tout le monde , on aime ou on déteste mais il ne laisse pas indifférent . A la première écoute assez décevant (voir plus haut) il faut vraiment "rentrer dedans" pour apprécier. Au prix où il se négocie actuellement c'est un coup à tenter , personnellement je ne le regrette pas du tout!

AJOUT 02/01/09 : Attelé au K1 qu'il ne quitte plus (voir plus haut) et en utilisant tout (6 sorties + 2 entrées auxiliaires, traitées ou non) ça devient assez monstrueux question possibilités sonores. Solution à mon avis bien préférable à un clavier de commande standard: pas cher et les 2 se complètent (par hasard) vraiment bien. Il fonctionne toujours correctement, pas de soucis de fiabilité. Allez, un gros point de plus pour ses entrées et sorties audio multiples.
»
SpootniK22/05/2005

L'avis de SpootniK

Red Sound Systems Elevata
Sytnhétiseur Virtual Analogique 100% digital. Se sont des DSP qui gèrent tout.
Rack avec façade amovible , le seul de ce style là.
Quasiment un bouton par parametre.
Midi : in , out , thru.
3 sorties stereo separées.
127 programmes.
Polyphonie 16.
2 oscillateurs, saw , square , sine , blue noise , pink noise. Je ne pense pas comme l'avis suivant que les OSC soit des VCO et pas des DCO, rien n'est mentionné à ce sujet nul part, on est sur un VA qui n'a jamais communiqué sur la moindre partie réellement analogique. Pour moi ce synthé n'a aucun composant analogique. C'est d'ailleurs précisé dans le manuel : Physical modelling via powerful DSPs (Digital Signal Processors) DSP et pas autre chose ok ;).
Filtre digital: 12 db par octave , pass haut , pass bas , bande pass.
Enveloppe de Filtre et Amplitude. Aucune précision sur le faite que ça soit des VCA plutot que des DCA. Ayant eu de vrais analo de mon point de vu on est sur un synthé entièrement DIGITAL.
2 lfo. sine , square , saw , random.....
2 effets : chorus , flanger.

Edit 18-04-2013 : Il était prévu des eproms pour upgrader l'Elevata notamment pour ajouter un vocodeur. Il n'y a eu aucune eprom de fabriqué (réponse du patron de red sound de l'epoque) Aucun Elevata n'a de vocodeur ni d'eprom d'upgrade.

UTILISATION

Pas de paramètres cachés, tout est en façade.
Les bouton rotatifs a l'infini sont trés pratiques , ils permettent de changer la valeur à partir de son origine , evitent un saut de filtre par exemple quand on tourne le bouton et que celui ci est à fond alors que la valeur était très basse.On a pas besoin non plus de les tourner pendant des heures pour arriver aux valeurs mini/maxi.
L’écran quoi que très petit est suffisant , sans manuel certaine abréviation ne sont pas très intuitive.
Le manuel est un peu lège surtout pour ceux qui ne sont pas familié de la synthèse analogique.
Comme dit dans les caractéristiques : n'essayez pas le vocodeur il n'y en a pas et il n'y en aura jamais sauf si quelqu'un arrive à copier la seule et unique eprom fabriquée par red sound (source du pdg de red sound à l'epoque).
Par contre on peut faire passer du son par l'audio in (EXT IN), celui ci bénéficiera du filtre et des enveloppes de l'Elevata. le son sera audible à chaque envoi de note en midi.

SONORITÉS

C'est un VA donc sonorité orienté VA.
L'elevata ne sonne en rien analogique de mon point de vu. Il a une sonorité plus métallique qu'autre chose.
Le son est pauvre, l'Elevata n'a pas une grande palette sonore comme un A-station novation et encore moins un Virus A.
Je n'ai pas trouvé de grande utilité à l'entrée IN le filtre n'ayant pas beaucoup d’attrait à mon goût.
Il a un son qui lui est propre. Difficile de lui sortir des basses il est meilleur dans les medium aigu.

AVIS GLOBAL

Vue le prix a ça sortie en 2001 il est clair que certaines personnes ont dû raler. 5000 à 6000 francs pour cette machine était un peu excessif , elle est loin d’être l’équivalent de la concurrence (a-station k-station) plus polyvalente.
Pour ma part je l'ai acheté d'occasion et ne suis pas du tout deçu de mon achat (250€).L'Elevata apporte le petit plus qui fait la différence dans tous ces sons formatés, tout les gens qui font de l'electro veulent tous les memes machines et finissent par avoir le meme son(faut pas faire une generalité, mais quand meme).
Je ne sais pas quel sera l'avenir de cette machine , sorti en 2001 , arreté en 2002 , il y en a eu 250 de fabriqué, je pense qu'il est possible qu'elle devienne un collector d'ici qqs années.
En gros c'est pas un synthé exeptionnel , il coute pas cher maintenant, mais il ne faut pas avoir que ce synthé dans son studio.
»

Tutoriels et astuces Red Sound Systems Elevata

Clavier de commande

Publié le 02/01/09
Utiliser un Kawaî K1* , facile à trouver d'occase pour pas cher: - on peut "filtrer" ce qui en sort par la prise MIDI et notamment les "program change", du coup chaque instrume…

Images Red Sound Systems Elevata

  • Red Sound Systems Elevata
  • Red Sound Systems Elevata
  • Red Sound Systems Elevata
  • Red Sound Systems Elevata

Vidéos Red Sound Systems Elevata

Fichiers audio Red Sound Systems Elevata

Manuels et autres fichiers Red Sound Systems Elevata

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : elevata

Forums Red Sound Systems Elevata

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.