• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Arturia MiniBrute

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
Comparer les prix
Test de la rédaction
  • 27/02/12Test de l'Arturia MiniBrute

    Le petit prodige  - Test de l'Arturia MiniBrute

    35 ans après RSF, Arturia présente un synthé original, compact, couvert de commandes et démocratique. Voyons les atouts du MiniBrute pour reprendre le flambeau du plus célèbre synthé français analogique monophonique.

Avis des utilisateurs
felipesigne13/03/2018

L'avis de felipesigne" adorable brute"

Arturia MiniBrute

D'abord dans sa simplicité (tous les contrôles sont là, sous la main et bien clairement en vue) et sa réactivité (on voyage très vite d'une expression à une autre), ou peut-être pour d'autres raisons plus difficilement rationalisables, je dois dire que je trouve cet instrument très attachant.

Mais contrairement aux apparences, la minibrute est un appareil assez exigeant à mon humble avis, même si un débutant apprendra beaucoup, il peut toucher son seuil d'incompétence (je me souviens d'une video youtube où l'utilisateur répétait "my ignorance shine here" alors qu'il tournait un bouton sans comprendre l'effet- et je crois que la microbrute vient en partie pour satisfaire un plus large public).

Pour être clair, je vais prendre l'exemple de l'arpégiateur (qui est très complet, et qu'on peut remplacer par un séquenceur avec une petite manip logicielle) : un débutant peut facilement se laisser aller au plaisir de faire un bonne grosse basse et de faire tourner l'arpégiateur. On s'amuse un certain temps, mais passer l'effet de fun lié en fait au côté très agréable de l'ergonomie, on constate qu'il reste à jouer quelque chose, ou à construire un son plus intéressant...

Bref c'est un instrument de musique, pas une app qui fait de la muzak à votre place :)


LES PLUS:

-l'ergonomie, les fonctionnalités: c'est un synthétiseur extrêmement bien conçu je crois. Comme le dit Adrian Utley de Portishead (dans cette vidéo
), "tous les boutons sont exactement là où ils devraient être". Ce n'est pas si fréquent et je pense que c'est un des secrets du charme de cette machine.

- la palette sonore est bien plus large que des grosses basses analo, ou des effets violents, on atteint facilement des textures riches et douces (l'astuce: ne pas monter les faders des oscillateurs au dessus de la moitié pour aller dans des zones subtiles).

LES MOINS (qui sont d'ailleurs conséquences inévitables des qualités ci-dessus):

- l'étendue du domaine sonore implique pas mal de tatônnement à un débutant pour trouver les points "boucle d'or" (qui sont nombreux pourtant). Ceci dit le manuel est très détaillé sur la synthèse en général, on apprend donc énormément..

- l'absence de mémoire: le gros défaut, intrinsèque à sa conception analo pur jus... il faut juste penser à enregistrer quand on joue, car il peut être difficile de retrouver très exactement un son, à moins d'une vraie maitrise! On sort presque complètement d'une logique de preset (avec les petites fiches cartonnées ou en prenant en photo le réglage...), ce qui peut être libérateur par certains côtés, même si pas le plus pratique.

En conclusion, je pense que cet instrument est très cohérent, et fait parfaitement son job (d'où les 5 étoiles); par contre c'est à peu près le contraire d'une tonne de presets clé en main, il faut simplement savoir ce qu'on veut. Ceci dit si vous avez des notions de synthèse vous irez tout de suite où vous voulez car l'instrument ne fait jamais obstacle à votre idée ou à votre jeu.
Eggbox Session28/11/2017

L'avis de Eggbox Session" TOP"

Arturia MiniBrute
Je l'ai acheté à sa sortie.
Depuis, j'ai eu beaucoup de chose entre les mains (SUB 37, Matrixbrute, Mopho...) pour ne cité que les Mono voir Duo.
J'ai gardé le Moog et le Minibrute et tout les deux pour les memes raisons, le SON!!!
J'aime le son du Minibrute, sa simplicité, sa gueule.
Il fait tout ce que je veux, il n'a certe pas de mémoire, mais quand on le connais bien et si on connait la synthèse on va tres vite à ce que l'on veut. Il a une patate terrible, et quand je le met dans le mix, il est présent.

J'ai pour ma part enlevé le clavier et les bord en plastique pour l'habiller de flanc en bois, il rentre parfaitement dans mon setup.

Il a la classe et même s'il m'arrive de le prêter, je ne m'en séparerai jamais.
max.nico24/07/2017

L'avis de max.nico" Génial!!"

Arturia MiniBrute
Le Minibrute est un petit synthétiseur analogique monophonique, "grand frère" du Microbrute. Sur le papier, c'est déjà assez fourni, un VCO à formes d'ondes multiples combinables, un VCF multimode, deux LFO, un arpégiateur et deux enveloppes. Mais la bestiole est en vérité bien plus puissante et possède énormément d'atouts, ce qui en fait à mon sens l'un des meilleurs rapports qualité-prix du marché analogique.


L'instrument en lui-même est soigné et assez joli en plus d'être compact du fait que le clavier ne couvre que deux octaves (cependant deux petits boutons permettent d'étendre sa portée à 7 octaves). Il est robuste, bien construit et inspire la confiance! L'instrument est intégralement analogique à l'exception de la synchronisation des horloges de l'arpégiateur et du LFO et de la gestion du midi. Puisqu'on en parle, la conectique est très fournie, notons la présence de Control Voltage (Pitch In/Out, Gate In/Out, VCA In, VCF In, VCO In), une sortie principale non balancée, une sortie casque (dont on peut gérer le volume indépendamment!!!!!) et une entrée Audio pour traiter un signal externe. Sur la droite on trouve du MIDI In/Out et un port USB. :bravo:

Le clavier est vraiment bizarre, pas hyper agréable pour être honnête mais il est sensible à la vélocité en midi out uniquement! L'aftertouch est aussi à part... on ne peut pas trop jouer avec car c'est soit tout ou rien :-D du coup si on le règle sur la fréquence de coupure de filtre avec beaucoup de résonance on a un effet de morsure du son, hyper tranchant!

La section Oscillateur est composée d'un Sub oscillateur (forme carrée ou sinus une ou deux octaves en dessous du signal de base), forme dent de scie (modulable avec la fonction "ultrasaw" qui donne l'impression qu'il y a deux oscillateurs pour un son épais à volonté!!!!), carée (modulable en largeur d'impulsion et via l'enveloppe), triangle (modulable avec l'effet "métalizer" qui replie l'onde sur elle-même pour donner un son hyper agressif pour des leads tranchants), un bruit blanc et un contrôle de l'entrée audio. C'est donc assez fourni pour un mono-oscillateur!!!!! :-D :-D :bravo: Notons qu'une fois que les faders dépassent la mi-course de volume ce dernier n'augmente pas vraiment, on a plus une sorte de saturation harmonique assez subtile.

Passons maintenant au filtre: il est énorme! C'est le même que sur le Steiner Synthacon, donc un filtre multimode résonant 2 pôles qui se présente ainsi: un passe-bas et un passe-haut de 12db/octave, un passe-bande et un réjecteur de 6db/octave, pas mal quand on veut faire des effets un peu barrés avec le bruit blanc! ;) Contrairement à certains instruments comme le Korg MS-20 ou un Minimoog il faut pousser la résonance à fond pour avoir de l'auto oscillation. Il est globalement bien équilibré et agréable mais s'effondre un peu dans le bas... Il y a aussi un potentiomètre "Keyboard tracking": si vous jouez en vers la gauche du clavier le filtre va se fermer et si vous jouez vers la droite il s'ouvrira! :-D On peut bien sur gérer l'effet de l'enveloppe sur le filtre, du coup j'en profite pour en parler de ces enveloppes! Elles sont très bien pensées, avec leur mode "slow" et "fast" on peut créer des sons hyper percussifs ou bien tttttrrrrrèèèèès loooooooooooonnnnnnnggggs (un son peut durer plusieurs minutes si on gère correctement les paramètres :-D ).

Le LFO est hyper complet, il permet de gérer indépendamment la largeur d'impulsion du carré et le metalizer du triangle, le VCO, le VCF et le VCA, le tout sur 6 formes d'onde!!!! :bravo: il y a aussi la possibilité de synchroniser l'horloge avec celle de l'aprégiateur, qui est lui aussi assez complet.

Tout en haut à droite se trouve le panneau dédié au VCA, avec potard d'accordage (un peu plus grosser que celui du microbrute), Master Out, Phones et Brute Factor. Ce dernier paramètre est en fait une boucle de feedback comme on pouvait le faire sur le minimoog. En fait sur un minimoog si on reliait la sortie casque avec l'entrée audio on avait une jolie saturation harmonique bien agréable, Arturia a reproduit cette action avec un simple potard!!!! :bravo: Cette saturation peut donner du coffre au son jusqu'à le faire saturer à mort au point où le signal de base n'est même pas reconnaissable! :-D Et plus on monte ce brute factor plus le volume du VCA baisse, histoire de compenser cette montée de volume et donc de ne pas avoir de mauvaises surprises auditivement parlant...




Pour conclure, le Minibrute est une franche réussite, il ne ressemble à aucun autre synthétiseur à ma connaissance et est très fiable, très agréable. Si il n'a pas le prestige d'un Minimoog ou d'un Odyssey, le Minibrute reste un synthétiseur très évolué pour son prix, c'est une machine très intéressante. Le seul petit bémol concerne son clavier, on aurait pu faire mieux... Il a été mon tout premier synthétiseur et je ne m'en séparerai jamais!! :bravo:
twÿce30/03/2016

L'avis de twÿce" Simplicité et caractère"

Arturia MiniBrute
Je n'étais pas trop emballé à sa sortie, à l'époque je cherchais plutôt des synthès à mémoire avec des possibilités poussées niveau synthèse, donc le minibrute paraissait trop simpliste à mes yeux. Sauf qu'un après-midi, je l'ai essayé en magasin, sans trop y croire, résultat : après une heure passé avec, je suis tombé sous le charme et suis rentré à la maison avec !

Simplicité et caractère sont pour moi les mots qui définissent le mieux ce synthé. Derrière sa sobre fiche technique côté synthèse : mono, un seul OSC (mais complet), un filtre multimode, deux enveloppes et un LFO, se cache un monde infini de possibilités facilement accessibles grace à une ergonomie qui appelle au jeu : une fonction = un potard ou un fader, un simple clavier deux octaves (mais taille classique), deux molettes (pitch / mod), un aftertouch (s'il vous plait !), un arpégiateur assez fou et un panneau de connexion complet.

Je l'utilise surtout en jam ou session créativité en studio. Mes pots adorent jouer avec, qu'ils soient musiciens ou non ! Une clock au cul, le mode latch de l'arp sur on et en avant les séquences. En parlant de séquence, il est possible de passer le firmware en version SE pour avoir un séquenceur à la place de l'arp, chose que je n'ai pas encore essayée (voir site hack a brute).

Le son, c'est personnel, moi j'adore. Il sait être crémeux sans être trop rond, et criard/agressif quand on lui rentre dedans. Il fait aussi de beaux subs. Il y a un véritable parti pris dans le choix du son/filtre, c'est ce qui fait son caractère.

Dans les moins :
- Le clavier est un peu trop mou/lache, bon à ce prix là ça parait normal mais à voir dans le temps.
- J'aurais aimé pouvoir détuner le sub comme sur son petit frère (microbrute)
- Quelques réglages doivent passer par un petit logiciel ou par envoi de CC. C'est pas toujours pratique, surtout pour enlever mode local (pratique pour utiliser le minibrute avec un sequenceur midi externe et d'autres modules).

Franchement au prix actuel, c'est une très bonne affaire, je le conseille à ceux qui veulent (re)découvrir la synthèse soustractive en se faisant plaisir. Sa simplicité appelle au jeu, à la créativité et à la sérendipité.
Denzer R18/09/2015

L'avis de Denzer R" Pas si bon que ça!"

Arturia MiniBrute
Pour ma part je trouve que pour le même prix un Doepfer dark energy 2 a beaucoup plus a apporter, d'autant plus que la qualité du clavier du minibrute est médiocre.
Le sub bass oscillator qui est sensé fournir un signal sinusoïdal ne nous donne de loin une sinusoïde parfaite… heureusement tout de même qu'on puisse filtrer les harmoniques en utilisant le passe-bas a résonance maxi calibré sur la fréquence de note (et KBD tracking:100% ).
Je ne peux pas l'utiliser avec le cable USB car j'entend un bruit de fond numérique sinon :-/
Merci quand meme pour les entrée sortie gate/cv, cv filter et audio IN, sans cela je ne l'aurai pas gardé.
greywilde16/02/2015

L'avis de greywilde" Une bête de caractère..."

Arturia MiniBrute
J'ai acquis mon MiniBrute auprès d'un membre d'AudioFanzine depuis un an déjà.

En quête de basses agressives, j'étais sûr de taper dans la bonne gamme avec le MiniBrute qui rivalisait pour moi avec le Bass Station 2, ou les autres Pulse 2 de Waldorf ou Minitaur de Moog (qui joue tout de même dans une autre cour).
Pourtant, le grain, le son BRUTE me plaisaient. Là où le Bass Station 2 est un excellent synthé aux sons polyvalent, je ne lui trouvait pas la "personnalité" qui ressort du MiniBrute.

Je l'utilise surtout pour designer des sons de basse nerveux dans certains tracks. Je l'utilise aussi pour groover en faisant passer le son sous une reverb et surtout sans sub osc. Plaisir garanti, old school.

Les - :
Caractériel, au point de déconcerter techniquement (temps de chauffe parfois un peu long, comportement chaotiques (changements de pitch, sauts de volume sonore, etc.). Je peux mettre ces comportements sur le dos des cables jack, mais le synthé y joue aussi pour quelque chose.
Lassant, car le son MiniBrute peut vite finir par être toujours le même, y compris quand on explore les différentes formes d'ondes etc..

Les + :
Une redécouverte constante, car chaque fois que je me lasse et me demande si je devrais m'en débarrasser, je découvre un son, un preset, une idée, un truc qui me rattache à nouveau à lui.
Un vrai analogue, dans ses mauvais côtés, mais aussi dans les bons, avec de belles surprises sonores, un son pouvant être chaleureux ou tranchant.
Un bon contrôleur, avec des touches de qualité, un after-touch à toute épreuve, etc.

En bref, le MiniBrute porte bien son nom.

Vous n'aurez pas des basses de Moog, mais un bon rapport qualité prix, un bon synthé.
Je ne regretterai jamais de l'avoir, même si j'ai toujours peur qu'il me lâche un jour.
Je regrette la dimension Analogue quand je parviens à créer un super son, mais finalement, c'est là qu'est tout le charme, non ?


lcarre1006/10/2014

L'avis de lcarre10" Un excellent premier synthé analogique"

Arturia MiniBrute
Clavier deux octaves seulement au toucher synthé, très souple.
Connectiques en face arrière très complètes : USB pour le midi, midi in et out, sélecteur pour choisir de jouer avec le clavier ou le maintenir via le hold ou via l'audio, 1 entrée audio, 1 sortie mono, 1 sortie casque, 2 CV gate out et 4 CV gate in.
L'utilitaire qui se télécharge gratuitement et facilement via le site d'ARTURIA et il est relativement basique : choix du canal midi en entrée et sortie, 3 type de réponse pour le clavier, le mode de jeu,...
Quant aux contrôleurs sur le panneau en façade, je vous laisse le soin de relire leur descriptions via les précédents avis et le test de synthwalker.
Le minibrute un petit analo monophonique sans mémoire et sans effet mais avec une forte personnalité...


UTILISATION

La configuration générale du minibrute est le point fort du petit analo de chez ARTURIA. Les emplacements sont très bien pensés :
Tout à gauche en haut : la molette de pitch bend et celle de modulation, et en dessous les sélecteurs d'octave. Puis se suivent la partie VCO, le VCF, et VCA. Tout à droite, 3 potard, le brutalizer redoutable, le potard pour le volume au casque et le volume général. En dessous, vous disposez d'un potard pour le tune. Il est recommandé de faire chauffer le minibrute quelques instants et de régler l'accordage ensuite.
En dessous de ce premier tableau, le réglage de la molette de modulation, du vibrato et de l'aftertouch. Puis une partie LFO et un arpégiateur basique mais qui permet déjà de bien s'amuser.
Bref l'ergonomie est le point fort du minibrute. Un bouton = une fonction et tout est logique. L'édition des sons est de ce fait très rapide.
Le manuel, je ne l'ai pas encore ouvert... c'est dire.
Le minibrute est également vendu avec des feuillets pour noter ses sons préférés mais je pense qu'une fois maitrisé, tout se fait en 30 secondes montre en main...

SONORITÉS

Les sons ne sont bien évidemment pas réalistes et le résultat que de votre imagination. Le minibrute est excellent pour les FX, les leads, les motifs rythmiques évolutifs. Je dirais que les basses ne sont pas aussi punchy qu'un moog.
Il se rapprocherait peut être plus d'un synthé type MS20 mais là aussi, le punch n'y est pas.
Mais attention, je ne descends pas le minibrute qui dispose d'une excellente sonorité avec une palette sonore très large allant du son soyeux aux sonorités plus indus via le brutalizer ou le metalizer. Ces deux potards apportent un vrai plus je trouve, on obtient des sifflantes de toute beauté. L'ultrasaw est aussi magnifique.
mention très bien également au LFO très complet qui se synchronise à l'arpégiateur. On se prend à jouer les nouveaux Klaus Schulze....

AVIS GLOBAL

Cela fait deux jours que je le possède. Je souhaitais ajouter une couleur plus analogique à mon kronos.
Le minibrute m'a laissé perplexe pas mal de temps avec ses deux octaves. Et là je dois dire que cela reste toujours pour moi un point négatif. 3 aurait été un minimum. Pas facile de tester les riffs de mes morceaux fétiches sur ce clavier sans utiliser plus ou moins adroitement les boutons de transposition d'octave.
Par contre le minibrute ouvre le champs à toutes les expérimentations possible et là j'applaudis à deux mains. C'est un synthé conçu pour cela, on ne perd pas de temps avec de quelconques menus, le résultat est obtenu tout de suite. Les sons ressortent vraiment et ont un vrai côté vivant.
Je viens de passer mon après midi à transiter son signal vers les effets internes du kronos, et là c'est du gros délire.
Je suis très heureux de cet achat. Le minibrute constitue à mon sens une première entrée dans le monde de l'analogique avec une réelle personnalité, une facilité d'utilisation évidente qui permet toutes les expérimentations possibles. C'est enfin un synthé ouvert sur l'extérieur : pilotage midi, ouverture vers le numérique ou le monde modulaire. Le choix est dans votre camp. Bravo ARTURIA.
doudouglas03/06/2014

L'avis de doudouglas" Le parfait premier synthétiseur analogique"

Arturia MiniBrute
Tout a été dit dans le test.

UTILISATION

On le branche, on l'allume et ça marche.
Mention spéciale au manuel, à la fois simple, clair, complet et didactique.
Je ne me sers jamais des fiches inclues dans la boîte, permettant de noter les paramètres d'un son. Avec un peu d'expérience on retrouve très rapidement ce que l'on cherche. L'absence de mémoire et de preset est selon moi une qualité qui oblige l'utilisateur à se montrer créatif en permanence.


SONORITÉS

Les sons conviennent-ils à votre style de musique ? Ce minibrute est mon premier synthétiseur analogique. Venant de la guitare classique, j'adapte les sons du minibrute aux sonorités de la guitare afin de créer un heureux mariage. N'ayant pas d'autre synthétiseur analogique, je n'ai aucune matière à comparer. Toutefois il est évident que je ne toucherai désormais plus un seul VSTi : tourner les potards pour chercher ou découvrir un son est tellement jouissif, et le grain de l'analogique enterre définitivement n'importe quel logiciel numérique.
Sont-ils réalistes ? Etant donnée la nature de la machine, il ne faut pas s'attendre à sortir des sons imitant de manière réaliste certains instruments de l'orchestre. Même si l'on peut jouer grossièrement le son d'une clarinette, on aura davantage l'impression qu'elle sort d'une Game Boy que du Philharmonique de Berlin. Mais l'intérêt n'est pas là, à vrai dire, la palette sonore du minibrute n'a d'égal que l'imagination du bonhomme derrière l'instrument.
Les effets sont-ils efficaces et adaptés ? Il n'y a aucun effet embarqué dans le minibrute, perso je lui colle juste une légère reverb et ça suffit.
L'expression est-elle bonne ? Les deux molettes et l'aftertouch permettent une belle expressivité, d’autant qu’ils sont paramétrables. Le clavier est agréable bien qu'il ne fasse que deux octaves.
Quelles sont les sonorités que vous préférez, que vous détestez ? Très bon pour les basses, les leads, les bips, les pouets, les BRRrraaaowOOoaoowwaoWw... Ce synthétiseur peut être un véritable monstre si on pousse un peu les fader et les potards, surtout le couple brute factor/filtre. Mais il peut aussi se faire très doux et c'est ce que j'apprécie le plus. Il ne faut pas trop se fier aux vidéos de démonstration qui pullulent sur internet ; elles ne rendent pas compte d'une vision complète de l'instrument. Trop souvent les démonstrateurs poussent les fader à fond, abusent du brute factor et du metalizer, modulent à outrance, alors qu'avec un peu de finesse dans les réglages, le son obtenu devient beaucoup plus intéressant et musical. En somme le minibrute peut faire de la musique comme du bruit.


AVIS GLOBAL

Depuis combien de temps l'utilisez vous ? Depuis six mois. Quotidiennement.
Quelle est la particularité que vous aimez le plus, le moins ?
Les points positifs : le filtre Steiner Parker très caractéristique, le brute factor, le mixer de formes d’onde, les enrichisseurs d'ondes, le sub oscillateur, les enveloppes, les nombreuses modulations possibles, le grain, l'architecture générale, le fait qu’il n’y ait ni preset ni mémoire et enfin le prix.
Les points négatifs : l'arpégiateur que je n'utilise jamais (bien qu’il soit assez complet) ; je ne crois pas que j'utiliserais davantage un séquenceur (comme disponible sur la version SE). Tout ça reste très personnel. Le contrôle du cutoff par l’aftertouch est probablement perfectible. C'est tout pour le négatif.
Aviez vous essayé beaucoup d'autres modèles avant de l'acquérir ? Je ne connaissais que les émulations de synthétiseurs old school réalisées par Arturia, et non, je n'avais jamais posé les doigts sur un vrai synthé analogique.
Comment jugez vous le rapport qualité/prix ? Imbattable !
Je tiens à noter que je suis malheureusement tombé sur un clavier défectueux lors de mon achat en janvier 2014. Après avoir fait quelques gammes, une touche se décollait de l’ensemble du clavier tout en restant jouable. Ce défaut ne touchait qu'une seule série de production et le problème est désormais réglé pour les nouvelles unités. Mais cela m'a permit d'avoir à faire au SAV de l'entreprise qui a su se montrer rapide et efficace.
Avec l'expérience, referiez vous ce choix ? Oui, sans hésiter.
D’ailleurs, comme ça, en passant, si l'équipe d'Arturia pouvait nous pondre un maxibrute, superbrute, mégabrute ou gigabrute, avec pourquoi pas : un oscillo supplémentaire désaccordable, un ring modulator, un clavier de trois ou quatre octaves, une partie modulaire, surtout pas de polyphonie ou de paraphonie machin là, non ! Voilà, si un truc comme ça sortait dans l’avenir, ils pourraient être sûrs et certains d’en vendre au moins un.
Tom9753117/03/2014

L'avis de Tom97531" Que du bon"

Arturia MiniBrute
Cf. les reviews précédente et internet !

Les caractéristiques qui me plaisent:
- le midi via USB.
- l'audio-in.
- le LFO synchronisable à l'horloge midi (via l'arpégateur).
- l'aftertouch

UTILISATION

Il s'agit d'un synthé analo avec tout ses boutons, comme on le dit souvent, un bouton une fonction.
C'est partiellement vrai, car il y a certains paramètres qui doivent être configurés par logiciel, mais c'est le genre de paramètres qu'on règle une fois (courbe de velocité, canal midi...). Personellement, j'ai utilisé le logiciel une seule fois, pour voir ce que c'était, je n'ai rien changer de la configuration.

SONORITÉS

Alors oui dans MiniBrute, il y a brute, mais pas que...
Je m'explique, c'est facile d'avoir du gros son de brute en tournant tout les boutons à 11, mais il est capable de bien plus que ça.
Déjà rien que ne pas pousser les faders du mixer d'onde à fond fait beaucoup changer la réaction du filtre.
Je l'aime beaucoup pour les basses, et les leads. J'ai expérimenté un peu les FX, mais comme j'en met très peu dans la musique que je fais, je ne peux pas vraiment juger. Comme on est avec un monophonique, on oublie les pads et les strings. Mais comme la bête a un entrée audio, on peut toujours router un synthé logiciel (ou hardware) qui joue des accords et lui faire profiter du filtre du minibrute !
A propos du filtre, c'est pas du moog, ni du korg, c'est ce qui donne vraiment sa particularité. Ca peut ressembler à un SH101 en terme d'architecture sonore, mais le son est très différent. C'est tout simplement parce que l'élément qui va le plus définir le son d'un synthé c'est son filtre (pour la synthèse soustractive bien sur).

AVIS GLOBAL

Ca va faire maintenant un peu plus de 6 mois que je l'ai, et vraiment, je m'en lasse pas. Il a été quelque temps éclipsé par un Volca Bass dans mon set-up. Forcement, c'est toujours le dernier arrivé qui à le droit à plus d'attention :) Mais en terme de synthèse c'est totalement différent, plus versatile.
Je le conseil très fortement à n'importe qui souhaitant s'initier à la synthèse, et aussi à tous le monde pour la sonnorité de la bête.
Un petit truc que j'aime bien, et que je commence seulement à vraiment utiliser, c'est l'entrée audio. Ces derniers temps je m'amuse à envoyer un synthé logiciel en audio-in et je triture le son avec le filtre et le LFO du MiniBrute (synchronisable avec l'horloge midi), un petit coup de brut factor pour réchauffer ou ajouter du gras, et ça envoit ! Razor de Native Intruments n'a jamais été aussi chaud :)
KromeMusic13/03/2014

L'avis de KromeMusic" Je ne peux plus m'en passer"

Arturia MiniBrute
Le Minibrute est un synthé analogique monophonique.
Clavier léger 2 octaves avec aftertouch. Même si il parait fragile il est plutôt confortable.
Le filtre Steiner Parker, le VCO boosté à bloc et le brute factor donnent une son unique à la bête.
2 générateurs d'enveloppe et 2 LFO.
Une molette de pitch et une molette de modulation qui peut controler le filtre, le LFO amount ou le vibrato.
La face arrière est très bien fournie : Une entrée et une sortie audio, Prises MIDI IN et OUT, entrées et sorties CV/Gate et prise USB. Un soft est téléchargeable sur le site d'arturia
Pas de mémoire mais il y a des fiches pour noter l'emplacement des potards/Faders

UTILISATION

L'utilisation du synthé est très simple idéale pour apprendre la synthèse analogique.
On s'y habitue rapidement.
Le manuel est bien expliqué mais il n'y en a pas vraiment besoin, c'est tellement intuitif que dès le premier abord on se sent tout de suite à l'aise devant ;) !

SONORITÉS

Le grain du Minibrute fait de lui un synthétiseur unique. Les sons peuvent être agressifs et doux, chauds, rond et colorés. Il a sa personnalité et même une âme. Les possibilités de sons sont très variées. Elles vont de la simple petite lead en passant par des sons de synth brass, jusqu'aux énormes basses aussi bien vintages que moderne.
Quoi de mieux que quelques effets pour le mettre en valeur.
L'aftertouch est finalement plutot utile et permet d'avoir un jeu assez vivant.
La présence du sub oscillateur et du brute factor permettent de réchauffer le son et d'obtenir des sonorités aussi bien douces qu'agressives.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis plus de 3 mois et j'en suis ravi. J'avais essayé le ms 20 mini mais j'ai préféré le Minibrute. Plus simple d'utilisation et j'ai eu le coup de coeur pour les modificateurs de signaux ainsi que le brute factor.
Le rapport qualité prix est excellent c'est un des plus gros avantages des produits d'Arturia.
"Avec l'expérience, referiez vous ce choix ?"
Comment est-ce que je pourrais refaire ce choix alors que je ne m'en séparerai pas :D
Pour finir, je dirai que ce synthé est une bombe qui complète parfaitement mon petit home studio en tant que mon premier analo.