LiveAujourd'hui à 12h30, on étudie les différentes offres de la Komplete 14 et on tire des conclusions
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Arturia MiniBrute
Photos
1/1270

Tous les avis sur Arturia MiniBrute

Clavier synthétiseur analogique de la marque Arturia appartenant à la série MiniBrute

Prix public : 499 € TTC
9/10
Filtres
Mots clés
Note moyenne :
( 4.5/5 sur 24 avis )
15 avis
63 %
7 avis
29 %
2 avis
8 %
Donner un avis
Test de la rédaction
Le petit prodige 

Test de l'Arturia MiniBrute

9/10
35 ans après RSF, Arturia présente un synthé original, compact, couvert de commandes et démocratique. Voyons les atouts du MiniBrute pour reprendre le flambeau du plus célèbre synthé français analogique monophonique. Lire la suite…
Avis des utilisateurs
  • mfauremfaure

    Excellent mais ...

    Arturia MiniBrutePublié le 07/05/22 à 09:56
    Je suis totalement débutant en production, j'essaye de faire de la musique électronique et de me concentrer plus particulièrement sur techno/trance, mais finalement je suis encore au stade d'expérimentation/apprentissage.

    L'appareil semble solide et bien fini, les touches sont jaunies part le temps mais fonctionnent toujours toutes, l'aftertouch fonctionne aussi mais est très sensible. Le touché du clavier fait un peu cheap.

    Je voulais un synthétiseur simple avec toutes les commandes en direct, pour cela il rempli parfaitement toutes les cases.

    J'aime :
    + L'accès direct à toutes les commandes, très efficace.
    + Le niveau de sortie
    + L'arpégiateur (qui peut se transformer en s…
    Lire la suite
    Je suis totalement débutant en production, j'essaye de faire de la musique électronique et de me concentrer plus particulièrement sur techno/trance, mais finalement je suis encore au stade d'expérimentation/apprentissage.

    L'appareil semble solide et bien fini, les touches sont jaunies part le temps mais fonctionnent toujours toutes, l'aftertouch fonctionne aussi mais est très sensible. Le touché du clavier fait un peu cheap.

    Je voulais un synthétiseur simple avec toutes les commandes en direct, pour cela il rempli parfaitement toutes les cases.

    J'aime :
    + L'accès direct à toutes les commandes, très efficace.
    + Le niveau de sortie
    + L'arpégiateur (qui peut se transformer en séquenceur en une ligne de commande linux, mais finalement je préfère l'arpégiateur).
    + Le son



    J'aime pas :
    - Le LFO qui lorsqu'il agit sur le volume me fait battre le son même si je ne joue pas de note (CF.Forum, c'est normal on m'a bien expliqué pourquoi).

    - [edit] : L'arpégiateur n'envoi pas sur le midi, bien dommage.

    - Les 3 réglages qui ne sont pas en accès direct (legato mode, arp mode, réglage canal midi, et surtout le retrig du lfo ... tellement dommage).

    - Et le pire, dans mon setup, piloté par une electribe 2s, il se plante systématiquement dès que je joue du masterFx sur l'electribe 2s, et je suis très déçu. D'où les 3 étoiles.
    [edit] ==> :facepalm: Meaculpa ce n'était pas lui était en faute mais un mauvais paramétrage midi de l'electribe (CF forum). Je lui remet une étoile du coup. :bave:


    Donc au final je n'y trouve pas de place pertinente dans mon setup, je ne l'ai pas payé cher certe... j'apprend.
    [edit] ==> Donc au final c'est bon il a trouvé ça place. :bravo:
    Lire moins
  • babouche369babouche369

    Simple mais versatile

    Arturia MiniBrutePublié le 02/02/22 à 06:24
    Je possède le Minibrute depuis sa sortie. Quand j'ai vu un petit synthé français (fabriqué en Chine, évidemment) à un prix raisonnable, je n'ai pas hésité. L'appareil a été conçu par Yves Usson et dessiné par Axel Hartmann, des références dans le domaine.

    L'ensemble est compact mais offre une agréable surface de travail. C'est clair et bien disposé, les réglages sont nombreux et efficaces.

    Bien sur d'emblée, on pourra regretter l'absence d'un second oscillateurs, mais avec le MIDI et/ou cv+gate, il complémentera facilement un autre mono qui pourra être connecté sur l'entrée audio. D'autant qu'avec 3 formes d'ondes réglables + un sub, il est bien fait cet oscillateur.
    Ce filtre multi…
    Lire la suite
    Je possède le Minibrute depuis sa sortie. Quand j'ai vu un petit synthé français (fabriqué en Chine, évidemment) à un prix raisonnable, je n'ai pas hésité. L'appareil a été conçu par Yves Usson et dessiné par Axel Hartmann, des références dans le domaine.

    L'ensemble est compact mais offre une agréable surface de travail. C'est clair et bien disposé, les réglages sont nombreux et efficaces.

    Bien sur d'emblée, on pourra regretter l'absence d'un second oscillateurs, mais avec le MIDI et/ou cv+gate, il complémentera facilement un autre mono qui pourra être connecté sur l'entrée audio. D'autant qu'avec 3 formes d'ondes réglables + un sub, il est bien fait cet oscillateur.
    Ce filtre multimode Steiner, signature d'Arturia, est très sympathique et devient instable lorsque la résonnance est très élevée, pour des effets délirants.
    Deux enveloppes 4 segments (VCF et VCA) très rapides, dont le temps peut être allongé avec Env Speed. Dommage qu'on ne puisse pas piloter le VCO
    Le LFO est très complet, avec 6 formes d'onde; j'aime bien le fait qu'il soit synchronisable à l'arpégiateur.
    Ce dernier est un ajout bien vu, car il rend le synthé très utile pour des drones ou des rythmiques; pour moi c'est l'utilisation principale. L'arpégiateur se synchronise sur réception d'un MIDI Clock, et ça c'est très pratique.
    Rien à dire de particulier à dire sur le glide ou les contrôles mod wheel et after-touch, ils font bien leur boulot.

    Notons que j'avais songé le remplacer par le Matrixbrute; finalement, j'ai gardé les deux car ils sont assez complémentaires. Le Matrix avec son séquenceur évolué s'occupe des sonorités complexes pendant que le Mini, plus simple et intuitif à manipuler, s'occupe des drones évolutifs.

    Les points positifs:
    - un synthé assez versatile, avec une bonne palette sonore, bien adapté à mon style
    - l'arpégiateur (qui peut-être également transformé en séquenceur grâce à des SYSEX)
    - surface de travail compacte et bien organisée
    - les entrées/sorties CV/gate. Je regrette qu'il n'y ait pas un rappel de la sérigraphie sur le dessus du boitier; en effet, lorsque l'appareil est placé dans un setup, ce n'est pas évident d'aller les utiliser. Défaut corrigé sur le Minibrute2.
    - boitier solide

    Parmi les points négatifs:
    - le clavier est mauvais, au touché spongieux. Mais surtout, les touches sont trop fines et les doigts peuvent glisser sous la touche voisine, très désagréable. De toutes façons, avec juste 25 notes, c'est limité. A noter, c'est mon 3ème Minibrute, les deux premiers avaient des problèmes avec le clavier dès la sortie de la boîte.
    - quelques glitchs au niveau de l'arpégiateur
    - les flancs en plastique on tendance à se décomposer et devenir gluant: pouah! Certains utilisateurs les remplacent par des flanc en bois. Personnellement, j'aime bien leurs forme assez complexe, alors je les ai juste nettoyé à l'acétone en attente d'une couche de peinture.
    - le plastique des boutons se décomposent aussi avec le temps, mais je n'ai pas encore eu ce phénomène.
    - le temps de chauffe très long, durant lequel le synthé n'est pas juste.

    Lire moins
  • felipesignefelipesigne

    adorable brute

    Arturia MiniBrutePublié le 13/03/18 à 14:48

    D'abord dans sa simplicité (tous les contrôles sont là, sous la main et bien clairement en vue) et sa réactivité (on voyage très vite d'une expression à une autre), ou peut-être pour d'autres raisons plus difficilement rationalisables, je dois dire que je trouve cet instrument très attachant.

    Mais contrairement aux apparences, la minibrute est un appareil assez exigeant à mon humble avis, même si un débutant apprendra beaucoup, il peut toucher son seuil d'incompétence (je me souviens d'une video youtube où l'utilisateur répétait "my ignorance shine here" alors qu'il tournait un bouton sans comprendre l'effet- et je crois que la microbrute vient en partie pour satisfaire un plus large p…
    Lire la suite

    D'abord dans sa simplicité (tous les contrôles sont là, sous la main et bien clairement en vue) et sa réactivité (on voyage très vite d'une expression à une autre), ou peut-être pour d'autres raisons plus difficilement rationalisables, je dois dire que je trouve cet instrument très attachant.

    Mais contrairement aux apparences, la minibrute est un appareil assez exigeant à mon humble avis, même si un débutant apprendra beaucoup, il peut toucher son seuil d'incompétence (je me souviens d'une video youtube où l'utilisateur répétait "my ignorance shine here" alors qu'il tournait un bouton sans comprendre l'effet- et je crois que la microbrute vient en partie pour satisfaire un plus large public).

    Pour être clair, je vais prendre l'exemple de l'arpégiateur (qui est très complet, et qu'on peut remplacer par un séquenceur avec une petite manip logicielle) : un débutant peut facilement se laisser aller au plaisir de faire un bonne grosse basse et de faire tourner l'arpégiateur. On s'amuse un certain temps, mais passer l'effet de fun lié en fait au côté très agréable de l'ergonomie, on constate qu'il reste à jouer quelque chose, ou à construire un son plus intéressant...

    Bref c'est un instrument de musique, pas une app qui fait de la muzak à votre place :)


    LES PLUS:

    -l'ergonomie, les fonctionnalités: c'est un synthétiseur extrêmement bien conçu je crois. Comme le dit Adrian Utley de Portishead (dans cette vidéo
    ), "tous les boutons sont exactement là où ils devraient être". Ce n'est pas si fréquent et je pense que c'est un des secrets du charme de cette machine.

    - la palette sonore est bien plus large que des grosses basses analo, ou des effets violents, on atteint facilement des textures riches et douces (l'astuce: ne pas monter les faders des oscillateurs au dessus de la moitié pour aller dans des zones subtiles).

    LES MOINS (qui sont d'ailleurs conséquences inévitables des qualités ci-dessus):

    - l'étendue du domaine sonore implique pas mal de tatônnement à un débutant pour trouver les points "boucle d'or" (qui sont nombreux pourtant). Ceci dit le manuel est très détaillé sur la synthèse en général, on apprend donc énormément..

    - l'absence de mémoire: le gros défaut, intrinsèque à sa conception analo pur jus... il faut juste penser à enregistrer quand on joue, car il peut être difficile de retrouver très exactement un son, à moins d'une vraie maitrise! On sort presque complètement d'une logique de preset (avec les petites fiches cartonnées ou en prenant en photo le réglage...), ce qui peut être libérateur par certains côtés, même si pas le plus pratique.

    En conclusion, je pense que cet instrument est très cohérent, et fait parfaitement son job (d'où les 5 étoiles); par contre c'est à peu près le contraire d'une tonne de presets clé en main, il faut simplement savoir ce qu'on veut. Ceci dit si vous avez des notions de synthèse vous irez tout de suite où vous voulez car l'instrument ne fait jamais obstacle à votre idée ou à votre jeu.
    Lire moins
  • Eggbox SessionEggbox Session

    TOP

    Arturia MiniBrutePublié le 28/11/17 à 10:32
    Je l'ai acheté à sa sortie.
    Depuis, j'ai eu beaucoup de chose entre les mains (SUB 37, Matrixbrute, Mopho...) pour ne cité que les Mono voir Duo.
    J'ai gardé le Moog et le Minibrute et tout les deux pour les memes raisons, le SON!!!
    J'aime le son du Minibrute, sa simplicité, sa gueule.
    Il fait tout ce que je veux, il n'a certe pas de mémoire, mais quand on le connais bien et si on connait la synthèse on va tres vite à ce que l'on veut. Il a une patate terrible, et quand je le met dans le mix, il est présent.

    J'ai pour ma part enlevé le clavier et les bord en plastique pour l'habiller de flanc en bois, il rentre parfaitement dans mon setup.

    Il a la classe et même s'il m'arrive de le…
    Lire la suite
    Je l'ai acheté à sa sortie.
    Depuis, j'ai eu beaucoup de chose entre les mains (SUB 37, Matrixbrute, Mopho...) pour ne cité que les Mono voir Duo.
    J'ai gardé le Moog et le Minibrute et tout les deux pour les memes raisons, le SON!!!
    J'aime le son du Minibrute, sa simplicité, sa gueule.
    Il fait tout ce que je veux, il n'a certe pas de mémoire, mais quand on le connais bien et si on connait la synthèse on va tres vite à ce que l'on veut. Il a une patate terrible, et quand je le met dans le mix, il est présent.

    J'ai pour ma part enlevé le clavier et les bord en plastique pour l'habiller de flanc en bois, il rentre parfaitement dans mon setup.

    Il a la classe et même s'il m'arrive de le prêter, je ne m'en séparerai jamais.
    Lire moins
  • max.nicomax.nico

    Génial!!

    Arturia MiniBrutePublié le 24/07/17 à 20:33
    Le Minibrute est un petit synthétiseur analogique monophonique, "grand frère" du Microbrute. Sur le papier, c'est déjà assez fourni, un VCO à formes d'ondes multiples combinables, un VCF multimode, deux LFO, un arpégiateur et deux enveloppes. Mais la bestiole est en vérité bien plus puissante et possède énormément d'atouts, ce qui en fait à mon sens l'un des meilleurs rapports qualité-prix du marché analogique.


    L'instrument en lui-même est soigné et assez joli en plus d'être compact du fait que le clavier ne couvre que deux octaves (cependant deux petits boutons permettent d'étendre sa portée à 7 octaves). Il est robuste, bien construit et inspire la confiance! L'instrument est in…
    Lire la suite
    Le Minibrute est un petit synthétiseur analogique monophonique, "grand frère" du Microbrute. Sur le papier, c'est déjà assez fourni, un VCO à formes d'ondes multiples combinables, un VCF multimode, deux LFO, un arpégiateur et deux enveloppes. Mais la bestiole est en vérité bien plus puissante et possède énormément d'atouts, ce qui en fait à mon sens l'un des meilleurs rapports qualité-prix du marché analogique.


    L'instrument en lui-même est soigné et assez joli en plus d'être compact du fait que le clavier ne couvre que deux octaves (cependant deux petits boutons permettent d'étendre sa portée à 7 octaves). Il est robuste, bien construit et inspire la confiance! L'instrument est intégralement analogique à l'exception de la synchronisation des horloges de l'arpégiateur et du LFO et de la gestion du midi. Puisqu'on en parle, la conectique est très fournie, notons la présence de Control Voltage (Pitch In/Out, Gate In/Out, VCA In, VCF In, VCO In), une sortie principale non balancée, une sortie casque (dont on peut gérer le volume indépendamment!!!!!) et une entrée Audio pour traiter un signal externe. Sur la droite on trouve du MIDI In/Out et un port USB. :bravo:

    Le clavier est vraiment bizarre, pas hyper agréable pour être honnête mais il est sensible à la vélocité en midi out uniquement! L'aftertouch est aussi à part... on ne peut pas trop jouer avec car c'est soit tout ou rien :-D du coup si on le règle sur la fréquence de coupure de filtre avec beaucoup de résonance on a un effet de morsure du son, hyper tranchant!

    La section Oscillateur est composée d'un Sub oscillateur (forme carrée ou sinus une ou deux octaves en dessous du signal de base), forme dent de scie (modulable avec la fonction "ultrasaw" qui donne l'impression qu'il y a deux oscillateurs pour un son épais à volonté!!!!), carée (modulable en largeur d'impulsion et via l'enveloppe), triangle (modulable avec l'effet "métalizer" qui replie l'onde sur elle-même pour donner un son hyper agressif pour des leads tranchants), un bruit blanc et un contrôle de l'entrée audio. C'est donc assez fourni pour un mono-oscillateur!!!!! :-D:-D:bravo: Notons qu'une fois que les faders dépassent la mi-course de volume ce dernier n'augmente pas vraiment, on a plus une sorte de saturation harmonique assez subtile.

    Passons maintenant au filtre: il est énorme! C'est le même que sur le Steiner Synthacon, donc un filtre multimode résonant 2 pôles qui se présente ainsi: un passe-bas et un passe-haut de 12db/octave, un passe-bande et un réjecteur de 6db/octave, pas mal quand on veut faire des effets un peu barrés avec le bruit blanc! ;) Contrairement à certains instruments comme le Korg MS-20 ou un Minimoog il faut pousser la résonance à fond pour avoir de l'auto oscillation. Il est globalement bien équilibré et agréable mais s'effondre un peu dans le bas... Il y a aussi un potentiomètre "Keyboard tracking": si vous jouez en vers la gauche du clavier le filtre va se fermer et si vous jouez vers la droite il s'ouvrira! :-D On peut bien sur gérer l'effet de l'enveloppe sur le filtre, du coup j'en profite pour en parler de ces enveloppes! Elles sont très bien pensées, avec leur mode "slow" et "fast" on peut créer des sons hyper percussifs ou bien tttttrrrrrèèèèès loooooooooooonnnnnnnggggs (un son peut durer plusieurs minutes si on gère correctement les paramètres icon_facepalm.gif:-D ).

    Le LFO est hyper complet, il permet de gérer indépendamment la largeur d'impulsion du carré et le metalizer du triangle, le VCO, le VCF et le VCA, le tout sur 6 formes d'onde!!!! :bravo: il y a aussi la possibilité de synchroniser l'horloge avec celle de l'aprégiateur, qui est lui aussi assez complet.

    Tout en haut à droite se trouve le panneau dédié au VCA, avec potard d'accordage (un peu plus grosser que celui du microbrute), Master Out, Phones et Brute Factor. Ce dernier paramètre est en fait une boucle de feedback comme on pouvait le faire sur le minimoog. En fait sur un minimoog si on reliait la sortie casque avec l'entrée audio on avait une jolie saturation harmonique bien agréable, Arturia a reproduit cette action avec un simple potard!!!! :bravo: Cette saturation peut donner du coffre au son jusqu'à le faire saturer à mort au point où le signal de base n'est même pas reconnaissable! :-D Et plus on monte ce brute factor plus le volume du VCA baisse, histoire de compenser cette montée de volume et donc de ne pas avoir de mauvaises surprises auditivement parlant...




    Pour conclure, le Minibrute est une franche réussite, il ne ressemble à aucun autre synthétiseur à ma connaissance et est très fiable, très agréable. Si il n'a pas le prestige d'un Minimoog ou d'un Odyssey, le Minibrute reste un synthétiseur très évolué pour son prix, c'est une machine très intéressante. Le seul petit bémol concerne son clavier, on aurait pu faire mieux... Il a été mon tout premier synthétiseur et je ne m'en séparerai jamais!! :bravo:
    Lire moins
  • twÿcetwÿce

    Simplicité et caractère

    Arturia MiniBrutePublié le 30/03/16 à 02:17
    Je n'étais pas trop emballé à sa sortie, à l'époque je cherchais plutôt des synthès à mémoire avec des possibilités poussées niveau synthèse, donc le minibrute paraissait trop simpliste à mes yeux. Sauf qu'un après-midi, je l'ai essayé en magasin, sans trop y croire, résultat : après une heure passé avec, je suis tombé sous le charme et suis rentré à la maison avec !

    Simplicité et caractère sont pour moi les mots qui définissent le mieux ce synthé. Derrière sa sobre fiche technique côté synthèse : mono, un seul OSC (mais complet), un filtre multimode, deux enveloppes et un LFO, se cache un monde infini de possibilités facilement accessibles grace à une ergonomie qui appelle au jeu : une…
    Lire la suite
    Je n'étais pas trop emballé à sa sortie, à l'époque je cherchais plutôt des synthès à mémoire avec des possibilités poussées niveau synthèse, donc le minibrute paraissait trop simpliste à mes yeux. Sauf qu'un après-midi, je l'ai essayé en magasin, sans trop y croire, résultat : après une heure passé avec, je suis tombé sous le charme et suis rentré à la maison avec !

    Simplicité et caractère sont pour moi les mots qui définissent le mieux ce synthé. Derrière sa sobre fiche technique côté synthèse : mono, un seul OSC (mais complet), un filtre multimode, deux enveloppes et un LFO, se cache un monde infini de possibilités facilement accessibles grace à une ergonomie qui appelle au jeu : une fonction = un potard ou un fader, un simple clavier deux octaves (mais taille classique), deux molettes (pitch / mod), un aftertouch (s'il vous plait !), un arpégiateur assez fou et un panneau de connexion complet.

    Je l'utilise surtout en jam ou session créativité en studio. Mes pots adorent jouer avec, qu'ils soient musiciens ou non ! Une clock au cul, le mode latch de l'arp sur on et en avant les séquences. En parlant de séquence, il est possible de passer le firmware en version SE pour avoir un séquenceur à la place de l'arp, chose que je n'ai pas encore essayée (voir site hack a brute).

    Le son, c'est personnel, moi j'adore. Il sait être crémeux sans être trop rond, et criard/agressif quand on lui rentre dedans. Il fait aussi de beaux subs. Il y a un véritable parti pris dans le choix du son/filtre, c'est ce qui fait son caractère.

    Dans les moins :
    - Le clavier est un peu trop mou/lache, bon à ce prix là ça parait normal mais à voir dans le temps.
    - J'aurais aimé pouvoir détuner le sub comme sur son petit frère (microbrute)
    - Quelques réglages doivent passer par un petit logiciel ou par envoi de CC. C'est pas toujours pratique, surtout pour enlever mode local (pratique pour utiliser le minibrute avec un sequenceur midi externe et d'autres modules).

    Franchement au prix actuel, c'est une très bonne affaire, je le conseille à ceux qui veulent (re)découvrir la synthèse soustractive en se faisant plaisir. Sa simplicité appelle au jeu, à la créativité et à la sérendipité.
    Lire moins
  • Denzer RDenzer R

    Pas si bon que ça!

    Arturia MiniBrutePublié le 18/09/15 à 19:27
    Pour ma part je trouve que pour le même prix un Doepfer dark energy 2 a beaucoup plus a apporter, d'autant plus que la qualité du clavier du minibrute est médiocre.
    Le sub bass oscillator qui est sensé fournir un signal sinusoïdal ne nous donne de loin une sinusoïde parfaite… heureusement tout de même qu'on puisse filtrer les harmoniques en utilisant le passe-bas a résonance maxi calibré sur la fréquence de note (et KBD tracking:100% ).
    Je ne peux pas l'utiliser avec le cable USB car j'entend un bruit de fond numérique sinon :-/
    Merci quand meme pour les entrée sortie gate/cv, cv filter et audio IN, sans cela je ne l'aurai pas gardé.
    Lire la suite
    Pour ma part je trouve que pour le même prix un Doepfer dark energy 2 a beaucoup plus a apporter, d'autant plus que la qualité du clavier du minibrute est médiocre.
    Le sub bass oscillator qui est sensé fournir un signal sinusoïdal ne nous donne de loin une sinusoïde parfaite… heureusement tout de même qu'on puisse filtrer les harmoniques en utilisant le passe-bas a résonance maxi calibré sur la fréquence de note (et KBD tracking:100% ).
    Je ne peux pas l'utiliser avec le cable USB car j'entend un bruit de fond numérique sinon :-/
    Merci quand meme pour les entrée sortie gate/cv, cv filter et audio IN, sans cela je ne l'aurai pas gardé.
    Lire moins
  • greywildegreywilde

    Une bête de caractère...

    Arturia MiniBrutePublié le 16/02/15 à 17:22
    J'ai acquis mon MiniBrute auprès d'un membre d'AudioFanzine depuis un an déjà.

    En quête de basses agressives, j'étais sûr de taper dans la bonne gamme avec le MiniBrute qui rivalisait pour moi avec le Bass Station 2, ou les autres Pulse 2 de Waldorf ou Minitaur de Moog (qui joue tout de même dans une autre cour).
    Pourtant, le grain, le son BRUTE me plaisaient. Là où le Bass Station 2 est un excellent synthé aux sons polyvalent, je ne lui trouvait pas la "personnalité" qui ressort du MiniBrute.

    Je l'utilise surtout pour designer des sons de basse nerveux dans certains tracks. Je l'utilise aussi pour groover en faisant passer le son sous une reverb et surtout sans sub osc. Plaisir gar…
    Lire la suite
    J'ai acquis mon MiniBrute auprès d'un membre d'AudioFanzine depuis un an déjà.

    En quête de basses agressives, j'étais sûr de taper dans la bonne gamme avec le MiniBrute qui rivalisait pour moi avec le Bass Station 2, ou les autres Pulse 2 de Waldorf ou Minitaur de Moog (qui joue tout de même dans une autre cour).
    Pourtant, le grain, le son BRUTE me plaisaient. Là où le Bass Station 2 est un excellent synthé aux sons polyvalent, je ne lui trouvait pas la "personnalité" qui ressort du MiniBrute.

    Je l'utilise surtout pour designer des sons de basse nerveux dans certains tracks. Je l'utilise aussi pour groover en faisant passer le son sous une reverb et surtout sans sub osc. Plaisir garanti, old school.

    Les - :
    Caractériel, au point de déconcerter techniquement (temps de chauffe parfois un peu long, comportement chaotiques (changements de pitch, sauts de volume sonore, etc.). Je peux mettre ces comportements sur le dos des cables jack, mais le synthé y joue aussi pour quelque chose.
    Lassant, car le son MiniBrute peut vite finir par être toujours le même, y compris quand on explore les différentes formes d'ondes etc..

    Les + :
    Une redécouverte constante, car chaque fois que je me lasse et me demande si je devrais m'en débarrasser, je découvre un son, un preset, une idée, un truc qui me rattache à nouveau à lui.
    Un vrai analogue, dans ses mauvais côtés, mais aussi dans les bons, avec de belles surprises sonores, un son pouvant être chaleureux ou tranchant.
    Un bon contrôleur, avec des touches de qualité, un after-touch à toute épreuve, etc.

    En bref, le MiniBrute porte bien son nom.

    Vous n'aurez pas des basses de Moog, mais un bon rapport qualité prix, un bon synthé.
    Je ne regretterai jamais de l'avoir, même si j'ai toujours peur qu'il me lâche un jour.
    Je regrette la dimension Analogue quand je parviens à créer un super son, mais finalement, c'est là qu'est tout le charme, non ?


    Lire moins
  • lcarre10lcarre10

    Excellent premier synthé analogique

    Arturia MiniBrutePublié le 06/10/14 à 00:32
    Après plusieurs années, j'ai décidé de reprendre mon premier avis et de l'adapter par rapport à mon utilisation. Je ne reprendrai pas ici les caractéristiques qui sont connues de tous et à défaut, le test de Synthwalker est très complet.

    Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?
    J'utilise ce synthé en HS chez moi. Je fais des reprises de morceaux et le Minibrute vient compléter mon Kronos61X : il me sert essentiellement à trouver des sonorités assez rapidement, mais également d'expérimenter.
    Étant dépourvu d'effets, il bénéficie de ceux du Kronos ou de ceux du multi-effets TC Fireworx.

    Vous semble-t-il solide et bie…
    Lire la suite
    Après plusieurs années, j'ai décidé de reprendre mon premier avis et de l'adapter par rapport à mon utilisation. Je ne reprendrai pas ici les caractéristiques qui sont connues de tous et à défaut, le test de Synthwalker est très complet.

    Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?
    J'utilise ce synthé en HS chez moi. Je fais des reprises de morceaux et le Minibrute vient compléter mon Kronos61X : il me sert essentiellement à trouver des sonorités assez rapidement, mais également d'expérimenter.
    Étant dépourvu d'effets, il bénéficie de ceux du Kronos ou de ceux du multi-effets TC Fireworx.

    Vous semble-t-il solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ? Qu’en est-il de la qualité de son clavier et de son toucher ?
    Il est relativement solide même si je trouve que le clavier est en deçà de la construction générale de la machine. Le clavier est bof bof, agréable mais fragile. Lorsqu'on joue avec l'aftertouch, on se demande d'ailleurs si la touche va pas casser sous la pression....
    Après 5 mn de préchauffage, le Minibrute est exploitable et sa prise en main est très rapide. Tous les paramètres sont d'accès direct, lisible et positionnés logiquement.

    Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?
    S'agissant d'un analo sans mémoire, les sonorités résultent de vos propres réglages et du type de sonorités que vous souhaitez obtenir. Mention spéciale au Sub Osc qui apporte une patate et une personnalité. Je l'utilise énormément, plus que le Brute Factor, que je trouve perso un peu brouillon.
    Les OSC saw et triangle sont excellents. Leurs réglages respectifs Ultrasaw et Metalizer multiplient efficacement la palette sonore. L'onde carré est plus classique. La possibilité de mixer les formes d'ondes rend l'expérimentation très ludique

    Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?
    Que ce soit le LFO, dont l'horloge peut se synchroniser à l'arpégiateur ou les enveloppes pour ne citer que ceux-ci, on part très vite en délire. Il est très simple d'utilisation mais il n'est pas simpliste.
    En terme d'édition, ce Minibrute apporte des possibilités suffisantes. Son ouverture au monde du modulaire permettra d'augmenter le champ des recherches pour tous les passionnés d'expérimentations plus poussées.

    Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?
    Les plus :
    - le look
    - un clavier très facile à prendre en main, même pour un non initié
    - les sonorités variées
    - l'usage du SUB OSC et du LFO

    Les moins :
    - la qualité du clavier et un octave supplémentaire aurait été parfait
    - le brute factor (je l'utilise assez peu)

    Conclusion : ce petit synthé répondra aux attentes de qui veut un synthé avec une prise en main rapide, à la recherche de sons assez "classiques" mais pourvu également d'une certaine personnalité et sans vouloir faire des solos trop élaborés sur 7-8 octaves... Pour les néophytes, c'est le synthé que je recommanderais évidemment.

    Lire moins
  • Tom97531Tom97531

    Que du bon

    Arturia MiniBrutePublié le 17/03/14 à 22:07
    Cf. les reviews précédente et internet !

    Les caractéristiques qui me plaisent:
    - le midi via USB.
    - l'audio-in.
    - le LFO synchronisable à l'horloge midi (via l'arpégateur).
    - l'aftertouch

    UTILISATION

    Il s'agit d'un synthé analo avec tout ses boutons, comme on le dit souvent, un bouton une fonction.
    C'est partiellement vrai, car il y a certains paramètres qui doivent être configurés par logiciel, mais c'est le genre de paramètres qu'on règle une fois (courbe de velocité, canal midi...). Personellement, j'ai utilisé le logiciel une seule fois, pour voir ce que c'était, je n'ai rien changer de la configuration.

    SONORITÉS

    Alors oui dans MiniBrute, il y a brute, mais pa…
    Lire la suite
    Cf. les reviews précédente et internet !

    Les caractéristiques qui me plaisent:
    - le midi via USB.
    - l'audio-in.
    - le LFO synchronisable à l'horloge midi (via l'arpégateur).
    - l'aftertouch

    UTILISATION

    Il s'agit d'un synthé analo avec tout ses boutons, comme on le dit souvent, un bouton une fonction.
    C'est partiellement vrai, car il y a certains paramètres qui doivent être configurés par logiciel, mais c'est le genre de paramètres qu'on règle une fois (courbe de velocité, canal midi...). Personellement, j'ai utilisé le logiciel une seule fois, pour voir ce que c'était, je n'ai rien changer de la configuration.

    SONORITÉS

    Alors oui dans MiniBrute, il y a brute, mais pas que...
    Je m'explique, c'est facile d'avoir du gros son de brute en tournant tout les boutons à 11, mais il est capable de bien plus que ça.
    Déjà rien que ne pas pousser les faders du mixer d'onde à fond fait beaucoup changer la réaction du filtre.
    Je l'aime beaucoup pour les basses, et les leads. J'ai expérimenté un peu les FX, mais comme j'en met très peu dans la musique que je fais, je ne peux pas vraiment juger. Comme on est avec un monophonique, on oublie les pads et les strings. Mais comme la bête a un entrée audio, on peut toujours router un synthé logiciel (ou hardware) qui joue des accords et lui faire profiter du filtre du minibrute !
    A propos du filtre, c'est pas du moog, ni du korg, c'est ce qui donne vraiment sa particularité. Ca peut ressembler à un SH101 en terme d'architecture sonore, mais le son est très différent. C'est tout simplement parce que l'élément qui va le plus définir le son d'un synthé c'est son filtre (pour la synthèse soustractive bien sur).

    AVIS GLOBAL

    Ca va faire maintenant un peu plus de 6 mois que je l'ai, et vraiment, je m'en lasse pas. Il a été quelque temps éclipsé par un Volca Bass dans mon set-up. Forcement, c'est toujours le dernier arrivé qui à le droit à plus d'attention :) Mais en terme de synthèse c'est totalement différent, plus versatile.
    Je le conseil très fortement à n'importe qui souhaitant s'initier à la synthèse, et aussi à tous le monde pour la sonnorité de la bête.
    Un petit truc que j'aime bien, et que je commence seulement à vraiment utiliser, c'est l'entrée audio. Ces derniers temps je m'amuse à envoyer un synthé logiciel en audio-in et je triture le son avec le filtre et le LFO du MiniBrute (synchronisable avec l'horloge midi), un petit coup de brut factor pour réchauffer ou ajouter du gras, et ça envoit ! Razor de Native Intruments n'a jamais été aussi chaud :)
    Lire moins
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.