Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Yamaha DX7
Photos
1/2348

Tous les avis sur Yamaha DX7

Clavier synthétiseur numérique de la marque Yamaha appartenant à la série DX

Filtres
Mots clés
Note moyenne :
( 4.4/5 sur 36 avis )
24 avis
67 %
8 avis
22 %
2 avis
6 %
2 avis
6 %
Donner un avis
Avis des utilisateurs
  • synt-pierresynt-pierre

    Le DX7 : un synthétiseur nécessitant des convertisseurs numériques/analogiques dans le cerveau

    Yamaha DX7Publié le 01/09/22 à 20:40
    Création de son et jeu en studio.
    Le toucher est ordinaire avec comme effets la vélocité d'attaque et l'after-touch.
    Pour l'apprécier il faut le connecter à un processeur d'effets et écouter le son en stéréo (ce qui a aussi pour effet de réduire le souffle)
    Ce synthé est réservé aux personnes qui sauront le découvrir en partant des principes de bases de la création sonore et qui exploreront successivement et progressivement toutes les fonctions.
  • Miss FedUpMiss FedUp

    Mon tout premier synthe...

    Yamaha DX7Publié le 21/11/21 à 11:20
    Hello everybody...

    Heureuse d'apporter ici mon petit grain ce matin.

    Le DX7 fut mon tout premier synthe, j'avais......15 ans! :facepalm:

    En effet, il faut remettre tout cela dans le contexte...en 1983 on ne parlait que de lui (du synthe..pas de moi).
    Un ami avait un Juno 60...et moi...un orgue Hammond 123j3...que je commencais a depouiller pour tout changer. Nous revions du DX7 au grand magasin situe au pied du conservatoire de musique a Orleans. Et notamment parce qu'il etait MIDI nous allions enfin pouvoir s'informatiser.

    Ainsi mes parents m'ont offert un DX7 (aussi pour avoir la paix je crois). Malheureusement je ne sais plus le prix. Je pense que c'etait autour des 18/20…
    Lire la suite
    Hello everybody...

    Heureuse d'apporter ici mon petit grain ce matin.

    Le DX7 fut mon tout premier synthe, j'avais......15 ans! :facepalm:

    En effet, il faut remettre tout cela dans le contexte...en 1983 on ne parlait que de lui (du synthe..pas de moi).
    Un ami avait un Juno 60...et moi...un orgue Hammond 123j3...que je commencais a depouiller pour tout changer. Nous revions du DX7 au grand magasin situe au pied du conservatoire de musique a Orleans. Et notamment parce qu'il etait MIDI nous allions enfin pouvoir s'informatiser.

    Ainsi mes parents m'ont offert un DX7 (aussi pour avoir la paix je crois). Malheureusement je ne sais plus le prix. Je pense que c'etait autour des 18/20000 francs non ?

    A partir de ce moment je passe des heures a faire des sons...et plonge sans connaitre ce terme dans le sound design. Tres a l'aise avec sa programmation, j'avais supprime la quasi totalite des sons d'usine pour mettre les miens. Ah, aussi, j'avais deux cartridges, avec les positions A et B...
    Un peu plus tard, j'achete le breath control (avec son petit etuit argent alu) et me souviens l'utiliser pour ouvrir le LFO en guise de Leslie (hahaha). Non non c'est vrai.
    Anyway...en 1991, mariee, manque d'argent...je le vends (comme tout le reste de mon modeste home studio). 3000 francs je crois.
    Son argus aujourd'hui me stupefait. Peut-etre va-t-il prendre la valeur des Jupiters ou autres?

    Certes je pourrais avoir des regrets car je suis comme Bruce Le Breton, je souhaiterais retrouver mes appareils de l'epoque (just for fun). Mais l'age aidant c'est davantage la nostalgie qui parle, alors?
    Et comme dit Chlamydiae..ca nous rajeunit pas...

    Lire moins
  • Bruce le BretonBruce le Breton

    l'incontournable Yamaha DX7

    Yamaha DX7Publié le 18/11/21 à 22:25
    j'ai déjà le DX7IID de 1987, mais je voulais l'original , LE DX7 mythique :bave: qui a révolutionné la musique en 1983, avec ses sons cristalins et ses Bass tranchantes , et entendre son DAC 12 bites, 16 sur le DX7IID et les comparer, voila comment j'ai fini par en trouver un prês de chez moi et je l'ai acheté (400€ en septembre 2021).

    je l'utilise a la Maison il est dans ma collection des Synthés de 1978 a 1988 ... :bravo: car j'ai un faible pour les synthés polyphoniques a mémoires utilisé dans les années 80 . :clin:

    je fait plutôt de la pop synthétique tres 80's ce qu'on appelait "new wave" a l'époque , la famille DX est donc plutôt la bienvenue chez moi .

    historiquement le DX…
    Lire la suite
    j'ai déjà le DX7IID de 1987, mais je voulais l'original , LE DX7 mythique :bave: qui a révolutionné la musique en 1983, avec ses sons cristalins et ses Bass tranchantes , et entendre son DAC 12 bites, 16 sur le DX7IID et les comparer, voila comment j'ai fini par en trouver un prês de chez moi et je l'ai acheté (400€ en septembre 2021).

    je l'utilise a la Maison il est dans ma collection des Synthés de 1978 a 1988 ... :bravo: car j'ai un faible pour les synthés polyphoniques a mémoires utilisé dans les années 80 . :clin:

    je fait plutôt de la pop synthétique tres 80's ce qu'on appelait "new wave" a l'époque , la famille DX est donc plutôt la bienvenue chez moi .

    historiquement le DX est incontournable, premier synthé tout numérique abordable ( avant c'était le synclavier et le fairlight) , on peu l'entendre dans tout les tubes de 1983 a 1987, et a été utilisé bien au de la, je le vois encore dans les sets des artistes d'aujourd'hui,il reste incontournable rien que pour ces sons de Fender Rohdes ou de Wurlitzer, ses banques de sons nombreuses au bas mots 20 000 sons, sont facile a télécharger, il a une signature sonore bien a lui son prix reste encore raisonnable car il a été produit massivement plus de 180 000 exemplaires c'est finalement un faible cout de l'avoir en vrai .

    il a la réputation de sonner froid , perso je ne trouve pas , il a seulement besoin d'être passé dans des effets chorus, flanger , ou disto et bien sur reverb pour donner le meilleur , finalement comme les Analogiques de la même époque qui ont t'en la cote actuellement .il est capable de sortir des sons a la Roland avec de belle Bass .Avant la démocratisation des sampleurs il avait les plus beaux sons de cloches ou de piano électrique du marché et bien sur une panoplie de sons venu de l'espace;N'oubliez pas qu'il a bientôt 40 ans .

    il a une très large palette sonore , mais n'espérez pas avoir un son de piano , il n'est pas fait pour ça , c'est un synthétiseur , un vrai :mrg: . les sons d'usine ont été utilisés partout , le fameux son de piano électrique , ou ce lui de "marimba" sur africa de Toto et le flic de berverly hill , le son 15 "bass 1" dans take on me de Ah-a ou broken wings de mister mister ou encore le son 16 "bass 2" de take my breath away de Berlin , il a été utilisé par tout les artistes de l'époque , ce qui peu faire fuir certain maintenant, ont lui a reproché d'avoir gâché le son de la fin des années 80, c'est faux ! il est en quelque sorte le SON de la fin des 80's . il a juste été tellement populaire que certain tube fabriqué juste pour faire danser on été entièrement fait avec lui et ses presets on lassé, Mais en fait l'intérêt de DX7 aujourd'hui, ce ne sont pas les sons des 2 cartouches de 1983 , mais tout ce qui a été programmé depuis.on peu parfois ce demander comment les 128 sons d'époque on put provoque un telle engouement .... ils donnent une toute petite vision des possibilités de la FM , d'ailleurs il a fallu attendre 1984 pour qu'il serve a plus que de faire des sons de cloches a noël et des bass slappées , le temps que des cartouches de sons sois mises sur le marché , . le DX a été le premier synthé a disposer de cartouches mémoires il a donc ouvert un nouveau marché la cartouche de sons ROM , hors de question a l'époque de récupérer des banques avec un PC et internet , le premier était hors de prix sans logiciels dédiés et le second n'existait pas encore , il me semble qu'en France il y a us un marché de banques de sons par minitel , a vérifier ! seul yamaha a mis sur le marché un petit ordi MSX le CX5M a partir de 1984 et il était peu distribué en France .

    le DX orignal et tres bien construit , visiblement solide , presque entièrement en metal a par les flans en plastique peint , il est tres lourd presque 15KG .Sa couleur marron , mais qui peu paraître noir sous certaines lumières surprend aujourd'hui , mais est devenu mythique comme le vert des touches membranes si courantes a l'époque, de la TV au ordi Thomson en passant par la machine a lavé on en trouvait sur tout .

    la ou ça ce gâte , c'est la programmation , il était de ce point de vue comme une soucoupe extraterrestre en 1983, au début il fut peu programmé , les réparateurs de chez yamaha on été surpris de voir arriver en SAV des DX7 encore chargé de leur sons d'usine , a l'époque cette nouvelle synthèse et cette interface a dérouté, il reste peu simple a programmer encore aujourd'hui , mais depuis on trouve des livres et des tutoriels video qui simplifient la découverte, faut en passé par une phase apprentissage , mais comme tout instruments en fait . ses un peu plus de 120 paramètres ne fond pas peur aujourd'hui , et puis avec le freeware DEXED c'est encore plus facile et le logiciel est gratuit et fonctionne parfaitement en programmation ou en gestion de banques de sons .:clin:

    Son clavier et plutôt pas mal mais il est très bruyant a l'utilisation, le DX7 IID encore plus , je lui préfère ce lui du D-50 Roland .

    la comparaison des DAC ( digital analogique convertior ) du DX7 MK1 et MK2 n'est pas bluffante , certaine Bass sont un peu plus ronde sur le MK1 ou plus cristalins dans les aigus sur le MK2 , la majorité du temps la différence ne s'entend pas , la différence entre les deux générations de DX n'est pas là , mais plutôt dans l'implantation MIDI plus poussé du MK2 avec enfin un "local off" et la vélocité de 0 a 127 et pas 0 a 100 ,le fait de pouvoir superposer deux sons sur le MK2 et le mode UNISON qui donne du coffre au son du MK2 une sorte de chorus,le lecteur disquette sur le DX7IIFD est complètement obsolète en 2021 un doublement de la mémoire et des mémoire de performance pour conserver les Split ou Dual et la possibilité de la Stéréo , car oui, le DX7 original est mono ! éh oui 1983 !!! :mrg:

    le DX7 original est un synthé a avoir sa sonorité est indispensable a un bon set 80's et moderne car il a une couleur sonore bien a lui .sa cote remonte actuellement , il faut dire qu'il a été massacré et bradé a 50 ou 100€ , depuis 3 ans il remonte a 300 400€ on le voit même de plus en plus a 600€ et parfois a 1000€ , je ne sais pas quelle est sa bonne cote , a vous de voir , mais maintenant que tout les analogiques sont a un prix de machine neuve , il semble que le DX7 retrouve lui aussi des couleurs, il aura besoin d'une pile mémoire CR 2032 si vous en trouvez un et de faire changer les condos pour abaisser le souffle , un écran OELD peu vous être utile aussi on en trouvre pas chère et il est facile a changer Zero soudure , car l'écran original n'est pas rétro éclairé .... encore et toujours ne pas oublier qu'il vient du passé :mrg:

    une cartouche RAM d'époque n'est pas un superflu avec seulement 32 mémoires aujourd'hui c'est un peu cours , ou encore mieux si vous en trouvez une, une cartouche a mémoire flash comme la HYPERSYNTH Hcard-701 , et bien sur pourquoi pas la carte supermax ou sa copie qui donne un arpegiateur, plus de memoire, le layering ( superposition de 2 sons ) et d'autre truc sympa !

    dans la game DX les plus intéressant sont , DX7 , DX7 II et S , les TX7 et TX802 et bien sur le TX 816 rare et souvent pas chère au regard de ce qu'il est,c'est quand même 8 DX7 dans un rack ,éventuellement le TX81Z et sa version clavier le DX11 ( V2 au japon ) étant multitimbrale a 8 formes d'ondes au lieu de la seul sinusoïdal , les DX21 DX27 et FB01 étant trop chère et un peu faible c'est le problème des DX à 4 opérateurs et 1 forme d'onde, le DX1 rare et hors de prix et le DX5 rare chère et fragile ,ces deux derniers sont en faite des double DX7 intégrale 32 voix de polyphonie et double port cartouche .




    Lire moins
  • Anonyme

    Quelle bouse !

    Yamaha DX7Publié le 01/12/20 à 10:41
    J'ai détesté ce synthé et j'ai fini par m'en débarasser en le donnant ici-même, je crois.

    ► Edition ? L'enfer.
    ► Les sons : Clinquants et reproduits à l'infini par tous les possesseurs du DX7. Je pense au DX7, je pense à la variété des années 90 style Michel Berger.
    Ne lui demandez pas de belles nappes bien chaudes, bien rondes, il ne sait pas faire. Demandez-lui des sons qui claquent, metalliques et sans profondeur, voir klaxon, oh oui, il sait faire.
    C'est juste qu'il faut le savoir avant d'en acheter un.


    Celui qui n'avait pas ce synthé était hors course, apparemment.

    Le passage des analogiques vers la synthèse FM a été violent et régressif, je trouve.

    Une bouse.
    Lire la suite
    J'ai détesté ce synthé et j'ai fini par m'en débarasser en le donnant ici-même, je crois.

    ► Edition ? L'enfer.
    ► Les sons : Clinquants et reproduits à l'infini par tous les possesseurs du DX7. Je pense au DX7, je pense à la variété des années 90 style Michel Berger.
    Ne lui demandez pas de belles nappes bien chaudes, bien rondes, il ne sait pas faire. Demandez-lui des sons qui claquent, metalliques et sans profondeur, voir klaxon, oh oui, il sait faire.
    C'est juste qu'il faut le savoir avant d'en acheter un.


    Celui qui n'avait pas ce synthé était hors course, apparemment.

    Le passage des analogiques vers la synthèse FM a été violent et régressif, je trouve.

    Une bouse.
    Lire moins
  • babouche369babouche369

    Le synthé des mes amours

    Yamaha DX7Publié le 15/11/18 à 23:31
    J'économisais pour me payer un Juno60 ou Poly6 quand le DX7 est sorti; on en parlait partout. J'ai craqué! Probablement le meilleur investissement de ma vie. Je le vénère, j’ai même gardé tout l’emballage.

    Solide comme un tank, je l’ai trimballé souvent (3 étages, le DX7 sous un bras, un Roland Cube 60 sous l’autre et le stand sur l’épaule, on était jeune…), il est toujours impeccable. Le clavier est merveilleux, sensible à la vélocité et la pression, avec une légère petite résistance, juste ce qu’il faut.

    Bon, évidemment, au niveau sonorités, on a entendu les sons d’usine jusqu’à l’écœurement. Mais cette basse funky, ces cuivres, ces pianos numériques, si souvent samplés depuis. Si …
    Lire la suite
    J'économisais pour me payer un Juno60 ou Poly6 quand le DX7 est sorti; on en parlait partout. J'ai craqué! Probablement le meilleur investissement de ma vie. Je le vénère, j’ai même gardé tout l’emballage.

    Solide comme un tank, je l’ai trimballé souvent (3 étages, le DX7 sous un bras, un Roland Cube 60 sous l’autre et le stand sur l’épaule, on était jeune…), il est toujours impeccable. Le clavier est merveilleux, sensible à la vélocité et la pression, avec une légère petite résistance, juste ce qu’il faut.

    Bon, évidemment, au niveau sonorités, on a entendu les sons d’usine jusqu’à l’écœurement. Mais cette basse funky, ces cuivres, ces pianos numériques, si souvent samplés depuis. Si vous voulez autre chose, il existe des milliers de sysex sur le net. Et puis, il est toujours possible d’aller à l’exploration sonore : pas facile à aborder au début, certes, mais ça se fait bien avec un peu de rigueur et de patience.

    Je l’ai utilisé dans différents style, de la variet’ au hard, classique, techno ou exploration sonore (avec mon Atari), il peut tout faire.

    Dans les défauts, évidemment, il y a de l’aliasing, mais c’est gérable et même exploitable. Le bruit, si souvent décrié, ne m’a jamais vraiment dérangé. Bon faut dire que je jouais dans un groupe de hard…. Je noterai également l’absence d’un PitchEG par oscillateur (qui permettrait de désaccorder les oscillateurs); et d’un filtre évidemment, mais en 1983, les filtres numériques étaient aux balbutiements.

    La seule panne que j’ai eue en 33 ans était un bug à l’allumage; il y a 2 condensateurs au tantale qui servent de timing lors de la mise sous tension. Il suffit de les remplacer. Même la pile est encore d'origine!
    Lire moins
  • francky.rdsfrancky.rds

    Dépassé mais légendaire ! iconique ! emblématique !

    Yamaha DX7Publié le 12/09/18 à 15:44
    4 photos
    Je voulais depuis un moment en acquérir un et voilà que c'est fait !
    J'adore son look, sa classe, sa robustesse et son poids, le logo DX7 de légende ... Ce synthé est une icône de la musique des 80' pour tous les quincas (et les autres) nostalgiques de cette époque.
    Pourtant je ne fais pas d'édition et ne connais rien à la FM. J'ai été surpris (et un peu déçu c'est vrai) par les sons très plats de ses 32 presets en sortie directe. C'est mieux avec une petite reverb/delay.
    Seulement 32 factory presets !? Bien peu de chose par rapport aux innombrables possibilités des claviers d'aujourd'hui ! Il y a bien quelques cartouches ROM (j'en possède 2) mais finalement les possibilités restent lim…
    Lire la suite
    Je voulais depuis un moment en acquérir un et voilà que c'est fait !
    J'adore son look, sa classe, sa robustesse et son poids, le logo DX7 de légende ... Ce synthé est une icône de la musique des 80' pour tous les quincas (et les autres) nostalgiques de cette époque.
    Pourtant je ne fais pas d'édition et ne connais rien à la FM. J'ai été surpris (et un peu déçu c'est vrai) par les sons très plats de ses 32 presets en sortie directe. C'est mieux avec une petite reverb/delay.
    Seulement 32 factory presets !? Bien peu de chose par rapport aux innombrables possibilités des claviers d'aujourd'hui ! Il y a bien quelques cartouches ROM (j'en possède 2) mais finalement les possibilités restent limitées et leur utilisation pas vraiment pratique.
    Beaucoup de ces sons ne sont plus utilisables aujourd'hui car dépassés mais je reste raide dingue de la bass si reconnaissable de la preset #15 et de quelques autres aussi malgré tout.

    Enfin, dommage que les RAM4 soient devenues introuvables ou totalement hors de prix. De même pour les cartes SuperMax et les extensions multi-bank.
    Et oui, 35 ans ont passés depuis. Une vie ! :8O:

    Le DX7 est un classique, une machine iconique, d'ailleurs n'y en a-t-il pas un exposé à la cité de la Musique ?
    Je ne connais pas assez les synthés pour en parler d'avantage, je laisse les pros de fanzine le faire.
    Bien content de faire partie de la famille DX ! Love DX7 ! ;) :bravo:

    Edit décembre 2020 :
    J'ai acheté une carte HyperSynth HD-701 et un processeur d'effets TC Electronics M100 qui ont multiplié les possibilités du synthé : Je redécouvre mon DX7 ! Extraordinaire !

    Lire moins
  • Alain_DX7Alain_DX7

    Avec les DX (et la FM) l'absence d'audace est toujours cause de déception !

    Yamaha DX7Publié le 19/06/18 à 11:32
    1 fichier audio
    Depuis sa sortie, le DX7 (et ses successeurs en FM algorithmique) offre un champ d'exploration incomparable, sauf à le mettre en face de gros analogiques.

    Les sons d'usine sont aujourd'hui complètement nuls, et certains peuvent se demander pourquoi ils ont eu du succès. C'est simple : à cette époque l'analogique était généralement incapable de produire des sons avec des harmoniques distincts, alors que c'est le point fort de la FM. Depuis cette époque, il faut bien dire aussi que nous nous sommes tous habitués à une franche évolution de la qualité de la synthèse sonore.

    L'interface du DX7 est rebutant. C'est indéniable. Soit on s'y met, et on finit par connaître par coeur l'organigram…
    Lire la suite
    Depuis sa sortie, le DX7 (et ses successeurs en FM algorithmique) offre un champ d'exploration incomparable, sauf à le mettre en face de gros analogiques.

    Les sons d'usine sont aujourd'hui complètement nuls, et certains peuvent se demander pourquoi ils ont eu du succès. C'est simple : à cette époque l'analogique était généralement incapable de produire des sons avec des harmoniques distincts, alors que c'est le point fort de la FM. Depuis cette époque, il faut bien dire aussi que nous nous sommes tous habitués à une franche évolution de la qualité de la synthèse sonore.

    L'interface du DX7 est rebutant. C'est indéniable. Soit on s'y met, et on finit par connaître par coeur l'organigramme, et alors là on devient très performant en rapidité d'édition d'un son, soit on utilise un éditeur, et là il n'y a plus de raison de se plaindre. Mais soyons clairs : encore aujourd'hui, quel fabricant oserait produire un synthé avec plus de 120 boutons sur la façade ??? Donc forcément, il y a des sous-menus, et oui ce n'est pas pratique, sauf si on "apprend" l'organisation interne, ce qui ne vient qu'en travaillant (eh oui...)

    Et quand on sait par coeur l'organisation d'un DX7, à force de pratique, alors là je le dis tout net : c'est comme connaître un livre par coeur, on le feuillette (oui j'ose cette expression) vite et efficacement, au point qu'on devient 100% efficace directement sur le son lui-même.

    Les "sons froids" : je m'étonne vraiment qu'aujourd'hui encore on puisse lire pareille affirmation ! On peut parfaitement faire des sons chauds sur un DX7. Seulement contrairement aux analogiques, il ne suffit pas, pour cela, de refermer un filtre passe-bas : en FM cela s'obtient par du travail.
    Mieux encore : à ceux qui disent qu'on ne peut pas faire des sons analogiques avec la FM je réponds qu'on peut faire un signal dent-de-scie avec seulement 3 opérateurs et en 30 secondes, et qu'ensuite il faut 5 secondes pour le transformer en signal carré ! Qui cherche trouve, et qui ne cherche pas ne trouve rien. La FM, c'est comme ça.

    Le DX7 n'a pas un bon rapport signal/bruit. Tout le monde parle du souffle en sortie. C'est vrai pour certains sons mais pas pour tous. Cette faiblesse du DX pourrait justifier sa côte invraisemblablement basse. Du coup, ça me paraît être une excellente occasion de s'offrir toute une gamme de sons qui ne seront pas que des caricatures de FM, pour peu que l'on cherche à sortir des sentiers battus. Ce n'est pas difficile, les ressources ne manquent pas sur le web, en particulier www.analog-fm-synth.fr

    En guise d'exemple de la rondeur possible sur un DX7 1ère version, ce son de trompette classique qui vaut largement son équivalent analogique.

    Lire moins
  • Syrinx62Syrinx62

    Synthe mythique

    Yamaha DX7Publié le 06/02/18 à 17:49
    Un synthétiseur hors du commun utilisé par Angelo Badalamenti pour le générique de Twin Peaks ; certains le trouvaient trop complexe à utiliser (surtout en Live) mais l’avoir revendu reste l’un de mes plus grands regrets. Lorsqu’on aime un synthétiseur, on aime avant tout le son qu’il produit ; celui du DX7 était vraiment à part : on aimait ou on détestait.
  • tvinpsytvinpsy

    indépassable

    Yamaha DX7Publié le 22/02/17 à 22:18
    Le DX7 surtout avec sa carte supermax est un synthé indépassable et pourtant je suis un fan de l'analogique, ce qui n'est pas son cas. A l'origine, il a été un des premiers synthés numériques à produire des sons réalistes de cordes, de pianos ou de cuivres, qu'on a, c'est vrai, beaucoup (trop ?) entendus. Il a rendu la polyphonie accessible à tous pour un budget assez modeste. Mais son intérêt n'est pas là, il est dans les sons incroyables que l'on peut créer avec lui, avec la synthèse FM, qui est moins difficile qu'on l'a dit, à travailler. Ces sons ne peuvent clairement pas être obtenus et modifiés en live, en tout les cas, pas aisément, mais on ne les obtiendra pas avec de l'analogique. …
    Lire la suite
    Le DX7 surtout avec sa carte supermax est un synthé indépassable et pourtant je suis un fan de l'analogique, ce qui n'est pas son cas. A l'origine, il a été un des premiers synthés numériques à produire des sons réalistes de cordes, de pianos ou de cuivres, qu'on a, c'est vrai, beaucoup (trop ?) entendus. Il a rendu la polyphonie accessible à tous pour un budget assez modeste. Mais son intérêt n'est pas là, il est dans les sons incroyables que l'on peut créer avec lui, avec la synthèse FM, qui est moins difficile qu'on l'a dit, à travailler. Ces sons ne peuvent clairement pas être obtenus et modifiés en live, en tout les cas, pas aisément, mais on ne les obtiendra pas avec de l'analogique. On leur a reproché leur froideur, ce qui est en partie exact, mais c'est précisément ce type de sons qu'il est justement intéressant, dans un set, d'associer avec de l'analogique. La carte supermax augmente vraiment ses potentialités (arpégiateur, delay...)
    Ce qui est invraisemblable c'est le prix très faible de l'argus comparé à certaines machines analogiques qui coûtent une fortune pour des prestations modestes et très peu stables, alors que le DX7 est d'une fiabilité et d'une robustesse à toute épreuve: le mien a juste 30 ans et reste en pleine forme ! Proud of the DX7 !
    Lire moins
  • le_primatele_primate

    Le synthé de ma vie

    Yamaha DX7Publié le 05/11/16 à 15:25
    Bon, j'écris ce message car je déborde d'amour pour cette machine, et ça 10 ans après son achat.

    INTRO :
    :bave:
    Je l'ai acheté, je ne sais plus pourquoi ni comment j'en avais entendu parler. Ah si, en fait je me servais d'un VST / module nommé Buzz Generator adapter sur Fl Studio version 3 ! et j'adorais les sons du Buzz Generator ZX7 module, car il avait une basse percussive nommée pluck bass 2 il me semble qui me rendait fou, et tout ce que j'en sortais etait froid et agressif ... un manque total de basse sur ce ZX7 .. à cause de la modulation trop violente et sensible et puis, le moteur sonore quoi, je sais pas : 0 basse, j'étais obligé de booster ou de doubler avec d'autres basses…
    Lire la suite
    Bon, j'écris ce message car je déborde d'amour pour cette machine, et ça 10 ans après son achat.

    INTRO :
    :bave:
    Je l'ai acheté, je ne sais plus pourquoi ni comment j'en avais entendu parler. Ah si, en fait je me servais d'un VST / module nommé Buzz Generator adapter sur Fl Studio version 3 ! et j'adorais les sons du Buzz Generator ZX7 module, car il avait une basse percussive nommée pluck bass 2 il me semble qui me rendait fou, et tout ce que j'en sortais etait froid et agressif ... un manque total de basse sur ce ZX7 .. à cause de la modulation trop violente et sensible et puis, le moteur sonore quoi, je sais pas : 0 basse, j'étais obligé de booster ou de doubler avec d'autres basses.

    Ce Zx7 ... avait un son qui me rappelait ce que j'adorais, les basses EBM : Front 242, Nitzer Ebb (mais aussi DAF, meme si c'était pas vraiment de la FM, je pense notamment au titre Verschwende Deine Jugend et Ich Will, qui avaient des sons de basses comme je voulais, mais c'était pas de la FM et je faisais fausse route) Malgré tout, avec ce ZX7 j'étais arrivé à des resultats proches.

    Bref :

    Je me suis donc renseigné sur des synthés qui pouvaient se rapprocher du ZX7 de Buzz Generator, et donc, évidemment, je tombe sur le DX7. Adolescent fan de Nitzer Ebb et Nine Inch Nails ... eux mêmes l'avaient utilisé (TX je ne sais pas combien pour Nitzer).
    Et c'est ça que je voulais en premier.

    Je l'ai donc commandé ! trouvé à 90 euros, je me souviens, le type, cet ingrat, me l'envoie dans un carton à peine protégé, sans papier à bulle ! le FOU ! du coup il arrive avec un coin cassé (faut le faire) ... mais bon, c'est une machine TELLEMENT SOLIDE, que il n'a pas plus souffert que ça, il marchait très bien, même avec un bouton en moins (data). Plus tard l'alimentation a même sauté 5 ans après. Elle a brulé devant mes yeux, le cordon était trop vieux, ça a fait court circuit, les plombs ont pas sauté, y'avait du papier à bulles pas loin qui a pris feu ! Mais j'ai rapidement pu l'éteindre et mon père, qui bricole bien, m'a bricolé une autre alim à la place avec un nouveau cordon ! OUF.

    Maintenant c'est la molette de modulation qui branloche un peu, on verra bien comment ça évolue.

    UTILISATION : icon_facepalm.gif :oops2:

    Alors là, l'édition est un petit calvaire, surtout pour ces foutues enveloppes, pas logiques DU TOUT, chiantes comme de bosser à l'usine, on s’emmêle très vite les pinceaux. Elles sont bien mieux foutues sur le DX11, plus simple et accessibles, bref, plus limités et moins précise mais moins CHIANTES !
    C'est le gros point faible de cette machine avec son poids.

    Les oscillos (ou operateurs), et bien c'est très simple et intuitif à comprendre, on prends un grand plaisir à moduler les osc entre eux, c'est vraiment beaucoup de fun. Il y a un peu trop d’algorithmes moins interessants que les autres, j'avoue que je fais vraiment tout à l'oreille et que je ne me penche jamais sur le fond des algorithmes eux même, je ne suis pas un très bon matheux ni physicien et on dirait presque que les schématiques de ces algos s'adressent à des savant fous. Mais bon, nevermind, ça marche, on teste au pif, si ça plait, tant mieux. J'ai l'impression qu'il y a 3 types d’algorithmes différents : ceux qui sonnent très metalliques, ceux qui sonnent plus rond, et ceux ou on se retrouve à faire juste des nappes de sinusoides aeriennes peux modulées. Mais bon, ce n'est qu'une impression, car en théorie, c'est juste des sinusoides, donc, bon ...
    L'aftertouch, c'est génial, dommage qu'il n'y aie pas plus de paramètres d'assignation, notamment pour la hauteur des oscillos.
    Ah oui et, pfouah ! jouer avec le slider data c'est génial, quand on est dans le reglage de frequence coarse des oscillos... on peut faire des trucs de fou malgré l'alias et c'est génial pour le live, sauf que c'est tout bonnement ultra-chiant au niveau de l'interface, aller dans des sous menus tout le temps, avec ces délicieuses touches/membranes qui sont pourtant une bonne idée niveau design.
    Ce qui est aussi chiant, c'est le stockage des sons (pas beaucoup de place, et c'est un scandale), par contre avec un editeur sysex sur PC c'est super, on peut vider et remplir son synthé sans risques. Avec le VST Dexed, encore mieux, quand il veut communiquer en MIDI, ça dépend des jours.

    Les branchements des prises en MIDI est chiant à faire, j'ai l'impression qu'ils sont à l'envers. Pas Grave.

    Y'a plein d'autres super fonctions comme le feedback, mais là encore, pas modulable, dommage. Les courbes de pitch, c'est comme les enveloppes, je laisse tomber.... mais j'imagine même pas les possibilités folles que ça doit offrir.

    En conclusion : un manque fou de potards et de sliders. Le must serait d'avoir le DX programmeur avec tous les paramètres accessibles en knobs mais le prix est juste trop trop élevés, surtout pour ce que c'est (un contrôleur) ... mais laisse tomber, c'est ça que je veux.


    SONS :
    Ben voilà c'est froid à souhait, agressif, mais organique... ça a beau être du digital, il y a un léger grain que le reface DX n'a pas (trop propre et clinique chirurgical). Le DX7 "dégueule un peu", chevrote. J'avais aussi le DX11, c'est bizarre, c'est le même type de synthèse mais j'ai un impression de son plus rond, jouet, sympa.
    Le DX7 c'est la grande dame rigide et monstrueuse, une crême anglaise froide à la Brian Eno qui médite avec Sakamoto. C'est la claque dans ta gueule et tu recommenceras pas, sinon tu prends une décharge électrique.
    Des milliers de gens on fait de la M**** avec ce synthé et c'est pour ça qu'il est très contesté. Il suffit de voir la vidéo géniale de WC Olo Garb sur youtube pour comprendre que c'est le propriétaire qui fait qu'un synthé soit bien ou non.
    Meme s'il il est difficile d'avoir un son de bass bien fat et profond dans les bas / subs... suffit de trouver un son bien modulé et agressif et de choisir un algo ou l'un des osc n'est pas modulés, c'est comme si on doublé le son percussif et tres modulé avec un sub ... et là ça marche.
    Je pense honnêtement que ce synthé est assez horrible dans les aigus, enfin, je parle de la manière dont je m'en sers ... c'est difficile d'avoir des bons leads, sauf pour des sons experimentaux et tarés, sinon ça peut sonner tres ringardos.
    Ce synthé est hyper facile à faire passer pour un gros ringard. Alors que derrière c'est le diable en personne. Mais le diable futuriste dans des cages en métal bien cold.
    Le synthé, c'est dommage qu'il soit en mono, car avec les cartes supermax, ça doit être de la folie... avec des effets derrière, encore mieux.

    En conclusion : L'analo, c'est à la mode, mais seuls les vrais savent ! Dans 5 ou 10 ans, ils vont tous ramener leur fraise en priant pour avoir du DIGITAL, la queue entre les jambes, puis ces hipsters musicaux, professionnels du mythe de la chaleur analogique, revendront leurs DX7 à 900 euros. Et les petits PSS se vendront au double du prix. Bref, la même sensation d'exaspération que moi en train de consulter les annonces d'Arp Odyssey.
    J'ai une une période de mou avec mon DX7, je trouvais que ça sonnait quand même un peu toujours pareil au final. Puis maintenant j'ai moins ce sentiment. 10 ans après, je découvre toujours d'autres choses, j'adore l'agressivité et la méchanceté agile de la synthèse FM... j'imagine meme pas ce que ça doit donner avec des filtres (analo surtout)
    Il suffit de passer le DX7 sur une cassette ou une VHS pour révéler plus de chaleur, de rondeur, d'harmoniques, d’irrégularités ... et la je parle pas du mythe analogique que je fustigeait tout à l'heure, Bref, je me contredit peut être.

    Voilà, je suis content que cette machine n'aie pas plus la cote, ça donne un petit sentiment d'exclusivité. Pour quelques uns elle est mythique, les autres se moqueront de nous.

    EN RESUME :
    Je n'ai pas possédé beaucoup de synthés dans ma vie, mais le DX7 reste en tête. Même si on aimerait parfois qu'il fusionne avec un Waldorf PPG et un Alesis Ion par exemple (synthés avec encore plus de possibilités et de folie cachée). J'ai le Alesis Micron d'ailleurs, et c'est une machine mal concue et mal fabriquée, cheapos et chiante à programmer, mais qui offre des possibilités totalement folles et sous estimées (et on trouve beaucoup de démo techno pouet trance sur le net qui donnent pas du tout envie). Le Dx7 partage un peu les mêmes problèmes, d'ailleurs.
    J'aimerais tellement un DX7 avec des filtres, de la multitimbralité, un sampler integré avec synthèse granulaire, les mêmes wavetables que dans le PPG. C'est un souhait naif.



    LES + : :bravo:

    - Les Sons, les timbres : agressifs, riches harmoniques, la transparence cristalline, la radioactivité materialisée ... froid, mais c'est le but !

    - Le Clavier : meilleur toucher au monde à mes yeux, j'ai rien vu de mieux, moi qui déteste le toucher lourd, c'est parfait, avec un petit clic subtil lors de l'appui). Rien que en guise de clavier MIDI, je le revendrais pas.

    - L'aftertouch

    - Le concept de la FM


    Les - :
    icon_facepalm.gif
    - Le poids : Le plus gros problème, c'est à se casser le dos, et ça dissuade de tourner avec
    - Les enveloppes et leur logique qui me font péter les plombs, même dix ans après j'arrive pas bien à intégrer. Les Algorythmes, bien que nécessaires, sont aussi très complexes.
    - Le manque déprimant de potards et de sliders pour le live, et aussi pour le studio, mieux vaut avoir un editeur tel que Dexed ou aimer la souffrance.
    - Pas de Filtres ! Et oui, on l'oublierais presque, mais desfois un petit filtre pour couper des aigus, ou donner un coté liquide et plus rond, avec une envelloppe s'il vous plait, ça serait tellement le must. Mais c'est bien aussi d'avoir des limites !

    Note :
    17,5/20 : les deux points enlevés surtout pour son utilisation, son manque de potards, ses enveloppes infernales et son poids, sinon ça serait 19
    Affectivement, ce synthé est une émotion purement addictive, je mets 20/20
    Lire moins
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.