Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
interview
49 réactions

Derrière le son d'Etienne Tremblay (La Machine à Mixer)

Partager cet article

"Salut c'est Etienne Tremblay de la Mmmmmmachine à Mixer", ça vous parle ? Si oui, c'est que vous connaissez déjà le travail de cet ingénieur du son montréalais, qui alimente régulièrement sa chaîne Youtube avec du contenu pédagogique, des tutoriels, des comparatifs de produits, des conseils, etc. De la direction technique d'un studio d'enregistrement à l'installation en indépendant, il s'en est passé des choses, et tout cela a forgé ce qu'il se passe derrière le son d'Etienne Tremblay.

Salut, est-ce que tu peux te présen­ter rapi­de­ment ? 

Je m’ap­pelle Etienne Trem­blay, de La Machine à Mixer, je suis tech­ni­cien de son, musi­cien, arran­geur, réali­sa­teur et forma­teur. JeSans titre travaille dans l’in­dus­trie musi­cale depuis plus d’une quin­zaine d’an­nées. Après 8 ans en tant que direc­teur tech­nique d’un studio à Mont­réal, je travaille à la maison depuis 2014.

Comment es-tu arrivé dans la musique ? Quel est ton parcours ?

En 2001, après des études en litté­ra­ture et expres­sion, je voulais démar­rer une carrière d’au­teur-compo­si­teur-inter­prète à Mont­réal et mon père a insisté pour que je me trouve un “filet de secours”, un autre emploi au cas où ma carrière musi­cale ne fonc­tion­ne­rait pas. Je suis allé faire des études en tech­nique de sono­ri­sa­tion live et studio à Drum­mond­ville et à partir de là, j’ai vrai­ment eu la piqûre de la produc­tion musi­cale. Un de mes premiers jobs à Mont­réal était dans un maga­sin de vente d’ins­tru­ments de musique et c’est là que j’ai rencon­tré les parte­naires avec lesquels j’ai lancé le Studio CME, où j’ai appris à faire mon métier. Je n’étais pas co-proprié­taire du studio, mais j’étais en charge de toutes les sessions et des forma­tions.

Actuel­le­ment, quelle est ta prin­ci­pale casquette ?

Je fais prin­ci­pa­le­ment du mix et du maste­ring, c’est ce que j’aime faire le plus. 

P1070058Tu bosses où ? Quelle est ta confi­gu­ra­tion ?

Je travaille chez-moi, dans mon appar­te­ment, qui est en mode loft (une grande pièce avec chambre et salle de bain). Je ne suis vrai­ment pas diffi­cile pour l’en­vi­ron­ne­ment. Tant que le trai­te­ment acous­tique est bien fait, que les moni­teurs sont bien placés et que la correc­tion de l’écoute est faite avec le logi­ciel de Sonar­works, ça me convient. Cela dit, la qualité de mon écoute est supé­rieure à beau­coup de studios dans lesquels j’ai travaillé !  Un de mes grands bonheurs dans la vie est de pouvoir commen­cer à mixer peu de temps après m’être réveillé, en prenant mon café. La flexi­bi­lité du travail à la maison est un facteur impor­tant pour ma qualité de vie, je ne pense pas retour­ner dans un studio clas­sique. Je plani­fie plutôt bâtir un studio à côté de ma prochaine rési­dence, ce qui serait l’idéal.

Le préam­pli Great River est un des meilleurs sur le marché

Quelle est ta pièce hard­ware favo­rite et pourquoi ? Tu peux nous faire ton TOP 3 ?

J’aime beau­coup mon U87 qui ne sert bien depuis plus d’une dizaine d’an­nées, c’est un micro extra­or­di­naire et très poly­va­lent. On peut enre­gis­trer à peu près n’im­porte quoi et obte­nir un bon résul­tat. 

Mon top 3 :

  1. Le préam­pli Great River ME-1NV que j’avais acheté avec le micro est aussi une pièce impor­tante, il possède une grande palette de son. Les volumes d’en­trée et de sortie permettent de bien contrô­ler l’ap­port de la satu­ra­tion harmo­nique et les inter­rup­teurs pour chan­ger l’im­pé­dance et enle­ver une résis­tance à la sortie le rendent extra­or­di­naire avec toutes les sources. Encore aujour­d’hui, ce sont deux pièces clés dans ma produc­tion musi­cale.
  2. J’ai acheté récem­ment le Grand­Mo­ther de Moog Music, et c’est très certai­ne­ment ma nouvelle pièce favo­rite! C’est un synthé modu­laire très simple et complexe à la fois, avec la sono­rité clas­sique des meilleurs Moog.
  3. J’uti­lise mes enceintes de moni­to­ring Focal Solo6 Be quoti­dien­ne­ment parce que le mix est la partie la plus impor­tante de mon travail. Dans cette gamme de prix, c’est à mon avis les meilleurs moni­teurs sur le marché.

Quel est ton plug-in favori et pourquoi ? Quel est celui que tu utilises le plus et pourquoi ? Ton TOP 3 ?

Je n’ai pas vrai­ment un seul plug-in favori, c’est diffi­cile d’en nommer un… Peut-être le Deca­pi­ta­tor, de Sound­toys, qui est effi­cace dans beau­coup de contextes. La distor­sion harmo­nique est très impor­tante pour ajou­ter de la présence et de la musi­ca­lité à beau­coup d’ins­tru­ments et le Deca­pi­ta­tor offre une palette sonore assez éten­due. Le plug-in que j’uti­lise le plus actuel­le­ment est l’EQ Pro-Q 3, de FabFil­ter. Pas besoin de rappe­ler que l’éga­li­sa­tion est LE trai­te­ment le plus impor­tant en mix…

Mon top 3 serait :

  1. Alpha Comp d’Elysia: d’une grande simpli­cité d’uti­li­sa­tion, il est super propre et il ajoute toujours un petit “je ne sais quoi” au mix.
  2. Vertigo VSM-3 : c’est de la grosse tuerie sur les kick et les basse en contexte élec­tro, il permet d’évi­ter la perte du kick lorsqu’on écoute sur de petits systèmes.
  3. La Vinta­ge­Verb de Valhalla DSP : parce qu’on a toujours besoin d’une réver­bé­ra­tion plus ou moins natu­relle qui complé­mente bien la source sans empié­ter sur le signal sec.
vintageverb vsm3 alpha comp

Quel est, selon toi, le hard­ware ou soft­ware le plus sous-estimé et pourquoi ?

Le préam­pli Great River est un des meilleurs sur le marché et il n’est pas parti­cu­liè­re­ment cher. C’est une pièce d’équi­pe­ment fiable, bien construite et qui offre une grande palette sonore. Je n’ai jamais été déçu de ses perfor­mances.

Quel est l’ins­tru­ment ou toute autre pièce hard­ware que tu rêves de t’of­frir ?

J’ai­me­rais beau­coup avoir un U47 de Tele­fun­ken, avec lequel j’ai eu la chance de travailler à plusieurs reprises. On peut enre­gis­trer des tonnes de pistes de voix sans que les moyennes fréquences ne soient agres­sives.

On a une foule de biais mentaux qui altèrent notre percep­tion et on a souvent tendance à se convaincre que quelque chose sonne correc­te­ment au lieu de travailler à résoudre le problème.

Est-ce qu’il y a un conseil ou autre que tu as reçu un jour et qui a changé ta façon de voir ou de faire les choses ? 

Un peu avant d’être à mon compte, j’ai travaillé dans un studio où la philo­so­phie était : il faut que ça sonne, peu importe le setup de produc­tion. Je mixais avec des Bare­foot Sound et des Adam Audio S6, mais si les diffé­rentes stations de travail étaient utili­sées, il fallait prendre un ordi­na­teur portable et se débrouiller avec écou­teurs. Il n’y avait aucune excuse accep­tée si une prod ne sonnait pas, il fallait s’ar­ran­ger pour que ça fonc­tionne. C’est ce qui m’a convaincu que je pouvais faire le pas et travailler à la maison, même si mon setup à l’époque était beau­coup moins bien d’aujour­d’hui.

Est-ce que toi tu aurais un conseil à donner ?P1070069

Appre­nez à vrai­ment écou­ter. On a une foule de biais mentaux qui altèrent notre percep­tion et on a souvent tendance à se convaincre que quelque chose sonne correc­te­ment au lieu de travailler à résoudre le problème. Ça peut être frus­trant lorsqu’on débute, surtout lorsqu’on réalise que ça ne sonne pas, mais qu’on ne sait pas comment faire en sorte que ça sonne. Alors, on finit par se convaincre que c’est ok…

Quelle est ta plus grande fierté ? 

Ma chaîne YouTube est un accom­plis­se­ment dont je suis assez fier. Faire une vidéo chaque semaine depuis 2014 demande beau­coup de temps et d’ef­forts, mais cela m’ap­porte beau­coup. De plus, les +300 vidéos me survi­vront, je suis heureux de lais­ser ce leg péda­go­gique.

Quels sont tes projets, dans un futur proche ou éloi­gné ? 

Je veux ache­ter une nouvelle rési­dence à Mont­réal pour y emmé­na­ger avec ma compagne, ce qui repré­sente un certain défi, vu que nous travaillons tous les deux à la maison. Aussi, je vais proba­ble­ment retour­ner en Égypte prochai­ne­ment (j’y ai passé tout le mois d’août en vacances) pour enre­gis­trer un projet combi­nant la musique tradi­tion­nelle égyp­tienne Zar et le métal alter­na­tif. C’est Cherine, ma compagne, qui est à la tête de ce projet ambi­tieux. Il faut aussi qu’on produise cet hiver notre premier EP ensemble, il y a actuel­le­ment un premier single, Kol Shi, qui est dispo­nible sur toutes les plate­formes. En paral­lèle, nous travaillons sur un vidéo­clip d’une nouvelle chan­son avec un réali­sa­teur égyp­tien… Bref, beau­coup de projets et de choses exci­tantes pour l’ave­nir !

As-tu quelque chose à ajou­ter ou dont tu aime­rais faire part à nos lecteurs ?

Soyez heureux et n’ou­bliez pas que ce n’est que de la musique.

Retrou­vez Etienne Trem­blay sur la chaîne La Machine à Mixer.

  • P1070060
  • P1070066
  • P1070067
  • P1070065
  • P1070064
  • P1070058
  • P1070069

 


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.