Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
interview
5 réactions

Derrière le son d'Elio Agostini (Barbara Pravi, Aloïse Sauvage, Fakear, Guts)

Avant de devenir accro aux salles de concert, Elio Agostini est passé par les salles de cinéma en tant que projectionniste. Mais sa passion pour la musique l’a vite rattrapé et il intègre la SAE Institute, avant de poser ses valises aux studios One Two Pass It. Depuis, il a collaboré avec de nombreux artistes, dont Barbara Pravi, Fakear et Aloïse Sauvage. Cette dernière a sorti hier son nouvel album Sauvage, enregistré et co-réalisé avec notre invité.

Elio AgostiniSalut, est-ce que tu peux te présen­ter en quelques mots ? Qui es-tu, d’où viens-tu, bref, dis-nous tout !

Salut, c’est un plai­sir de répondre à votre invi­ta­tion. Je suis un lecteur d’Au­dio­fan­zine depuis très long­temps. 
Elio Agos­tini, j’ai 31 ans. Je suis ingé­nieur du son depuis 2015. Je bosse autant derrière une console de tour­née que derrière un Pro Tools en studio. Je viens de Bordeaux, mais j’ha­bite à Paris depuis quelques années main­te­nant. 

Comment es-tu arrivé dans la musique ? Quel est ton parcours ?

J’ai commencé la musique avec la guitare à l’âge de 9 ans. J’ai eu plusieurs petits groupes avec lesquels j’ai écumé les bars, concerts et salles borde­laises. 
Ensuite, après un CAP d’Opé­ra­teur Projec­tion­niste de cinéma et 1 an chez Gaumont et Méga­rama à Bordeaux, j’ai démé­nagé à Paris. 
De là, j’ai commencé la SAE Insti­tute en paral­lèle d’un poste à mi-temps chez MK2. Après plusieurs stages, notam­ment au Studio de la Seine et à la salle de concert La Flèche D’or, j’ai rencon­tré Mathieu Gibert du studio One Two Pass It à Montreuil. J’ai décidé de me lancer à 100% dans ce stage, j’ai donc quitté mon boulot chez MK2 et j’ai passé beau­coup de nuits sur le canapé du studio. Mathieu Gibert est aussi membre d’un groupe, La Fine Équipe, et en 2015, il me propose de m’oc­cu­per de leur son en tour­née.

Actuel­le­ment, quelle est ta prin­ci­pale casquette ?

J’ai plusieurs casquettes, mais mon acti­vité prin­ci­pale reste le live avec Aloïse Sauvage et Barbara Pravi, entre autres. Je fais le son façade pour ces deux artistes, mais je m’oc­cupe aussi de leurs sessions et setups Able­ton. 
Pendant le confi­ne­ment, je me suis asso­cié pour déve­lop­per une idée que j’avais brico­lée en 2018, la LiOBOX, un contrô­leur midi sous la marque Gooroo Control­lers
C’est une télé­com­mande avec écran qui permet de contrô­ler une session Able­ton et prochai­ne­ment Pro Tools par exemple. La LiOBOX commence à être présente sur de nombreuses tour­nées, en France comme à l’in­ter­na­tio­nal. 

Je bosse aussi en studio. Derniè­re­ment, j’ai enre­gis­tré et co-réalisé le deuxième album d’Aloïse Sauvage. 

Animals - Fakear Barbara Pravi - Prière pour soi Aloïse Sauvage - Dévorantes Aloïse Sauvage - Sauvage

Tu bosses où ? Quelle est ta confi­gu­ra­tion ?

Depuis 2014, je bosse au studio One Two Pass It à Montreuil, on est une équipe fan de hard­ware. Le studio est construit autour d’une Neve VRP 36 Musgrave, avec une paire de ATC SCM25A. Après, de mon côté, j’ai une station de travail autour d’un Mac mini, une Apollo 8 avec un satel­lite quad. Pour l’al­bum d’Aloïse Sauvage, on a acheté un préam­pli AMS-Neve 1073 avec comme micro le Warm Audio WA-67. Ça nous permet de bosser un peu partout, avec un super son !

L’im­­por­­tant c’est vrai­­ment d’écou­­ter énor­­mé­­ment de mix sur tes enceintes pour prendre tes marques

Quelles sont les 3 pièces hard­ware que tu utilises le plus en studio, et pourquoi est-ce que tu les recom­mandes ?

Ces derniers temps, clai­re­ment, le préam­pli 1073 de Neve. Ce préam­pli n’est plus à présen­ter. C’est vrai­ment une réfé­rence dans les studios. Le combo avec le Warm Audio WA-67 est vrai­ment parfait. Pour moi, un bon mix commence toujours par avoir une bonne Instruments et matériels audio : Consolesource. La qualité de la prise de son est primor­diale, après il y a la réali­sa­tion d’un titre qui va énor­mé­ment aider un mix, mais c’est un autre sujet. 
Ensuite, une paire d’en­ceintes que tu connais bien. L’im­por­tant c’est vrai­ment d’écou­ter énor­mé­ment de mix sur tes enceintes pour prendre tes marques. Derniè­re­ment j’uti­lise une paire d’ATC SCM40 ainsi que les ATC SCM25A. Ce sont vrai­ment des écoutes très précises. Après j’ai l’ha­bi­tude d’écou­ter énor­mé­ment de musique sur des NS10 chez moi. La 3e, une bonne chaise ! Je passe des heures devant mon ordi.

Quels sont les 3 plug-ins que tu utilises le plus, et pourquoi est-ce que tu les recom­mandes ?

Un bon Pro-Q 3 de FabFil­ter par exemple, parce que j’ai pris l’ha­bi­tude de bosser avec. Mais l’éga­li­seur de base de Pro Tools est très bien aussi. Toujours pareil, cela dépend de la source. Après, si on cherche de la couleur, je vais partir sur un égali­seur de type SSL ou Neve de chez Slate Digi­tal ou Plugin Alliance
Ensuite, évidem­ment un compres­seur, mais je n’ai pas vrai­ment de favo­ris. Je passe mon temps à chan­ger et essayer diffé­rents plug-ins. Le Pro-C 2  de chez FabFil­ter est vrai­ment très poly­va­lent, on arrive très vite à un bon résul­tat. J’uti­lise beau­coup le compres­seur de l’ému­la­tion bx_console SSL 4000 E de chez Plugin Alliance. Pour donner de la couleur, la suite Virtual Console et Virtual Mix Rack de chez Slate Digi­tal est vrai­ment cool.
Et j’ai aussi envie de dire un plug-in de satu­ra­tion, parce que c’est toujours mieux avec ! 

Virtual Console - Slate Digital
Virtual Console
SSL 4000 E
bx_console SSL 4000 E
Virtual Mix Rack - Slate Digital
Virtual Mix Rack

Quel est, selon toi, le hard­ware ou soft­ware le plus sous-estimé et pourquoi ?

Ouh là, sous-estimé, je ne sais pas. Je ne parti­cipe jamais au débat sur le matos. Je t’avoue que j’ai entendu des mix avec les plug-ins de base de Pro Tools qui sont super ! Et des mix avec du hard­ware qui à mon goût ne sonne pas du tout ahah. 
Pour moi, l’im­por­tant c’est de savoir utili­ser sa confi­gu­ra­tion à fond ! Tu peux tout faire main­te­nant, il faut juste avoir de l’ima­gi­na­tion et essayer des choses. 
Pour citer une machine, j’ai envie de parler de la BOUM de chez OTO, c’est vrai­ment de la folie : j’adore son côté « jouet », le filtre est super beau sur un bus de batte­ries, et  avec de la distor­sion c’est vrai­ment cool.

Instruments et matériels audio : Rack 02Quel est l’ins­tru­ment ou toute autre pièce hard­ware que tu rêves de t’of­frir ?

En ce moment, juste une bonne paire de moni­to­rings, car je cherche à me faire un setup auto­nome, full in the box, dans la cabine de prise du studio OTPI, quand la Neve n’est pas dispo.  
Là, depuis plusieurs mois, vu que je bouge beau­coup, je bosse essen­tiel­le­ment au casque avec un simple HD25 de Senn­hei­ser.

Est-ce qu’il y a un conseil ou autre que tu as reçu un jour et qui a changé ta façon de voir ou de faire les choses ? 

Comme je le disais juste avant, savoir écou­ter et se concen­trer unique­ment sur le son et ne pas partir dans des recettes de plug-ins. À mon arri­vée chez One Two Pass It, j’ai direc­te­ment assisté Mathieu Gibert sur des mix d’al­bums. Là-bas, le mixage se fait entiè­re­ment en analo­gique. Pour moi, c’était un peu étrange, étant à une époque où la tendance est plutôt au tout-digi­tal. Il m’a appris à écou­ter, et à analy­ser. 
Aujour­d’hui encore, j’ai beau­coup de pres­sion à chaque fois que Mathieu écoute un mix que j’ai fait, ou bien quand il vient voir un concert où je suis derrière la console.

Il n’y a pas de recette type, je n’ai pas de template ou autre. Savoir poser les ques­tions au bon moment pendant une session studio et savoir s’adap­ter à toutes les situa­tions, c’est pour moi la clé pour s’en sortir dans ce métier.

Est-ce que toi tu aurais un conseil à donner ?

Un conseil : se faire confiance et énor­mé­ment travailler. Je suis très vite arrivé derrière une console, que ce soit en studio ou en tour­née, mais à côté de ça j’ai travaillé tous les jours pour en être là. Je passe régu­liè­re­ment des nuits au studio ; j’ar­rive souvent avant tout le monde et je repars en dernier. J’écoute et je regarde énor­mé­ment tout ce qui se fait en France, mais aussi beau­coup à l’étran­ger (YouTube et les maga­zines spécia­li­sés sont de très bons supports). Il n’y a pas de recette type, je n’ai pas de template ou autre. Savoir poser les ques­tions au bon moment pendant une session studio et savoir s’adap­ter à toutes les situa­tions, c’est pour moi la clé pour s’en sortir dans ce métier. De mon point de vue, je n’en suis encore qu’au début de mon appren­tis­sage.

Quelle est ta plus grande fierté ? 

Elle est simple, vivre de mon métier. J’ai parti­cipé au mixage d’un album qui est disque d’or par exemple, mais ce n’est pas un but pour moi. Après, je suis quand même très fier de la commer­cia­li­sa­tion de la LiOBOX. À la base, c’était simple­ment un proto­type pour qu’Aloïse Sauvage puisse être auto­nome sur Able­ton, pendant sa tour­née 2018. Aujour­d’hui, la LiOBOX est présente dans le setup de Billie Eilish, je ne réalise pas du tout.

Quels sont tes projets, dans un futur proche ou éloi­gné ? 

Bosser à fond le déve­lop­pe­ment de la LiOBOX et de la marque Gooroo Control­lers. À court terme, la nouvelle tour­née d’Aloïse Sauvage, et on va bien s’amu­ser ! Je suis en perma­nence dans la recherche de solu­tions MIDI et de mix. D’au­tant que je suis seul au son sur cette tour­née, pour gérer le son façade, les retours et Able­ton. 

As-tu quelque chose à ajou­ter ou dont tu aime­rais faire part à nos lecteurs et lectrices ?

Déjà, merci Audio­fan­zine pour cette inter­view. J’es­père que cela pourra aider des personnes qui se posent des ques­tions sur ce métier. 
N’hé­si­tez pas à venir me poser des ques­tions sur les réseaux ou pendant les concerts. Ce n’est pas un milieu facile et encore moins depuis la crise Covid, mais c’est un métier de passion.

Instruments et matériels audio : Cabine 02 Instruments et matériels audio : Cabine 03

Pour suivre Elio, rendez-vous sur son compte Insta­gram. Et pour plus d’in­for­ma­tions sur les studios, rendez-vous sur le site de One Two Pass It.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.