Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Vox Populi

Test de l’ampli guitare Vox VT20X

Si vous suivez régulièrement Audiofanzine, vous n’êtes pas sans savoir que la modélisation a la cote dans l’univers des amplis pour guitare.

Les géants de l’in­dus­trie proposent tous une plâtrée de solu­tions numé­riques ou hybrides censées se rappro­cher du Saint Graal guita­ris­tique : l’am­pli à lampes. Vox ne déroge pas à la règle et propose depuis de nombreuses années de multiples séries à modé­li­sa­tions, dont certaines équi­pées de la fameuse tech­no­lo­gie Valve­tro­nix. Il y a quelques mois, la marque a lancé une nouvelle décli­nai­son de cette gamme à succès : la série VTX. Compo­sée du VT20X, du VT40X, et du VT100X, la série est restreinte et homo­gène : seules la puis­sance de l’am­pli et la taille du haut-parleur Vox varient suivant les modèles. Nous avons pu tester le modèle de 20 watts équipé d’un HP de 8".

Aladin ou la lampe merveilleuse

Sans rentrer dans l’éter­nel débat oppo­sant le numé­rique à l’ana­lo­gique, force est de recon­naître que les amplis à modé­li­sa­tions ont un atout consi­dé­rable : ils offrent une palette sonore extrê­me­ment large que seul ce type d’am­pli propose. Pour autant, de nombreux musi­ciens regrettent l’as­pect parfois arti­fi­ciel du son produit par ces machines. Les construc­teurs se sont donc mis en quête de solu­tions visant à procu­rer des sensa­tions analo­giques. Chez Vox, c’est la tech­no­lo­gie Valve­tro­nix qui fut déve­lop­pée à cet effet. Jusque là, les produits de cette gamme embarquaient une lampe dans l’étage de puis­sance pour « réchauf­fer » le son.

Vox VT20X : 1 VT20X Face

La série VTX intro­duit donc un chan­ge­ment majeur dans la gamme Valve­tro­nix, puisque cette lampe intègre désor­mais l’étage de préam­pli­fi­ca­tion et non plus celui de puis­sance. Ce nouveau préam­pli multi-étages avec une lampe 12AX7 Valve­tro­nix intègre d’ailleurs des circuits analo­giques. Cette approche est complé­tée par un étage de puis­sance hybride combi­nant un circuit analo­gique à un ampli à décou­page, et par un cais­son bass reflex pour une meilleure projec­tion sonore et plus de basses. Les simu­la­tions ont été globa­le­ment repen­sées et utilisent la tech­no­lo­gie VET (Virtual Element Tech­no­logy) pour repro­duire les circuits analo­giques des amplis modé­li­sés. Malgré toutes ces inno­va­tions, le tarif du VT20X reste en dessous des 200 €

Sur le papier, les promesses sont donc nombreuses, d’au­tant plus que les chan­ge­ments évoqués impliquent de nouvelles fonc­tions : il est désor­mais possible de choi­sir le fonc­tion­ne­ment de l’am­pli de puis­sance (classe A ou AB) et la pola­ri­sa­tion des lampes (Bias en mode « froid », « chaud », ou désac­tivé). Alors, la magie opère-t-elle ? Il est temps de passer le VT20X au peigne fin !

Alice au pays des merveilles

À l’image du monde merveilleux de Lewis Carroll, l’ex­pé­rience offerte par le VT20X est à la fois grisante et étrange. Commençons notre aven­ture avec un petit tour des réglages dispo­nibles. L’am­pli reprend le fonc­tion­ne­ment des VT+ et notam­ment l’es­sen­tiel du panneau de contrôle. Heureux hasard, j’ac­com­pa­gnais il y a quelque mois un ami dans un maga­sin de musique, car il souhai­tait ache­ter un ampli pour commen­cer la guitare, et nous avions testé le VT20+. Si j’avais été plutôt convaincu par les rares sons que j’avais pu obte­nir, je m’étais retrouvé complè­te­ment perdu avec la gestion des presets et des effets. Pour­tant, ces amplis à desti­na­tion du « grand public » sont censés être faciles d’uti­li­sa­tion, et propo­ser une expé­rience utili­sa­teur basée sur l’in­tui­tion. Mais j’avais été inca­pable d’en­le­ver certains effets et de rapi­de­ment obte­nir les sons souhai­tés. Vox a certai­ne­ment pris conscience des limites de son système, puisque les seuls chan­ge­ments du panneau de contrôle entre le VT20+ et le VT20X concernent les effets, mais nous y revien­drons.

Outre les potards clas­siques Gain, Treble, Middle, Bass, et Volume, le VT20X s’ar­ti­cule autour de deux réglages essen­tiels : celui du choix du modèle d’am­pli et le Power Level. Le premier est situé tout en haut à gauche du panneau. Ce bouton permet de navi­guer entre 11 simu­la­tions d’am­pli.

Vox VT20X : 2 VT20X Panneau de contrôle

Voici leur liste : 

  • DELUXE CL
  • TWEED 4×10
  • VOX AC30
  • BOUTIQUE OD
  • VOX AC30TB
  • BRIT 800
  • BRIT OR MKII
  • DOUBLE REC
  • USER 1 (BOUTIQUE CL)
  • USER 2 (BRIT 1959)
  • USER 3 (BOUTIQUE METAL)

Une descrip­tion complète des modé­li­sa­tions est dispo­nible dans le manuel mis en ligne par Vox, mais sachez que cela va du Fender Bass­man 1959 au Mesa Boogie Dual Recti­fier, en passant par l’AC30 et l’Over­drive Special de Dumble. Le panel est donc large, et fait évidem­ment réfé­rence à des amplis mythiques.

La boîte à musique

Trois presets pré-program­més par ampli sont dispo­nibles via le bouton Preset Programs. Lors de l’uti­li­sa­tion de ces presets, les niveaux de gain et de volume, l’EQ 3 bandes, les effets, et les réglages de classe et de Bias sont auto­ma­tique­ment modi­fiés. Il est toujours possible de chan­ger la valeur de ces diffé­rents réglages, mais atten­dez-vous à des varia­tions subites et brutales. En effet, j’ai instinc­ti­ve­ment joué avec le volume et le gain, et j’avais des varia­tions terribles de volume, notam­ment en chan­geant de modèle d’am­pli. Mes oreilles en ont pris un coup… Le réglage Power Level fait office de réglage du niveau de sortie, il faudra donc le privi­lé­gier. Voici un ensemble d’ex­traits sonores dans lesquels j’uti­lise plusieurs presets pré-program­més.

EXTRAIT 1
00:0000:30
  • EXTRAIT 1 00:30
  • EXTRAIT 2 00:30
  • EXTRAIT 3 00:32
  • EXTRAIT 4 00:14
  • EXTRAIT 5 00:11

Les presets pré-programmé proposent une grande variété de crunchs et de distor­sions, mais beau­coup moins de sons clairs. J’ai tout de suite appré­cié la dyna­mique et le claquant de l’am­pli. Celui-ci est d’ailleurs éton­ne­ment puis­sant malgré sa petite taille et ses 20 watts. À faible volume, il manque un peu de patate et d’am­pleur, mais en pous­sant le volume il prend du galon. Ça sonne, ça résonne, et les harmo­niques sortent. Le son est très variable suivant les modé­li­sa­tions. Il est parfois trop perçant, parfois trop sourd, et je trouve les satu­ra­tions extrêmes arti­fi­cielles et assez peu réus­sies. Mais il y a aussi dans le tas des choses très bonnes, et on s’ima­gine déjà réglés les défauts énon­cés en utili­sant les réglages et notam­ment l’EQ. En plus des 33 presets pré-program­més, il est possible d’en créer 8 person­na­li­sables. Pour cela, il faut passer du mode Preset Programs au mode Bank (il y a un bouton dédié). Quatre canaux sont alors dispo­nibles avec la possi­bi­lité pour chacun d’en­re­gis­trer deux sons diffé­rents. Un péda­lier option­nel VFS5 permet de navi­guer au pied.

Vox VT20X : 8 VT20X Lampe 2

L’idéal pour réel­le­ment sculp­ter son son est de passer en mode manuel en restant appuyé quelques secondes sur le bouton Preset Programs. Vous l’au­rez compris, malgré les petites inscrip­tions parse­mant le panneau de contrôle, il est néces­saire de jeter un œil au manuel pour réel­le­ment profi­ter des fonc­tion­na­li­tés du VT20X. Vox propose un système cohé­rent, mais pas forcé­ment intui­tif. Néan­moins, une fois la logique inté­grée, il n’y a aucun problème. Mais reve­nons au mode manuel. Lorsqu’il est enclen­ché, les réglages plus clas­siques prennent sens. Faites tout de même atten­tion, les diffé­rentes modé­li­sa­tions ne réagis­sant pas de la même façon, vous aurez quelque diffé­rence de gain et de volume même en préser­vant les mêmes réglages. Mais ce n’est en rien compa­rable à ce que l’on obtient en modi­fiant le volume lors de l’uti­li­sa­tion des presets. L’EQ fonc­tionne bien, même s’il n’est pas aussi « radi­cal » que sur certains amplis. Il faut vrai­ment pous­ser les potards pour entendre une grande diffé­rence. En me libé­rant des presets, mes premières impres­sions se sont vu confir­mées. Les sons clairs, les crunchs, et les distor­sions sont plutôt réus­sis, mais c’est moins le cas des satu­ra­tions extrêmes. Autres points posi­tifs, l’am­pli respecte l’iden­tité de votre guitare, les basses sont présentes, et l’at­taque joue vrai­ment sur la satu­ra­tion. D’ailleurs, la plupart des modé­li­sa­tions d’am­plis ont tendance à assez vite satu­rer même avec un gain faible. Cela a pour consé­quence d’of­frir une grande variété de crunchs et de sons satu­rés, mais moins de sons clairs. Voici une autre flopée d’exemples audio dans lesquels j’ai utilisé des réglages en mode manuel :

EXTRAIT 6
00:0000:18
  • EXTRAIT 6 00:18
  • EXTRAIT 7 00:27
  • EXTRAIT 8 00:11
  • EXTRAIT 9 00:24

Le VT20X propose aussi deux sélec­teurs qui permettent de modi­fier le son en choi­sis­sant entre la classe A et la classe AB, et deux options de Bias. Dans l’ex­trait suivant, je joue en mode Classe A, puis je passe en mode classe AB :

00:0000:00

Le réglage de classe change vrai­ment la réponse de l’am­pli. En classe A l’am­pli est plus doux, il y a plus de liant. En classe AB le son est plus agres­sif, plus perçant. Les notes sont plus distinctes, mais ont tendance à satu­rer un peu plus vite que dans l’autre mode.

Écou­tons à présent ce que donne le contrôle du Bias. Dans l’exemple audio qui suit, je joue avec le réglage désac­tivé, puis avec le Bias en mode Cold, et enfin avec le Bias en mode Hot :

00:0000:00

L’in­ci­dence du réglage de Bias est plus légère et plus fine que celle de la classe. En mode Cold, le son est aplani. Un peu plus harmo­nieux, il est idéal pour égre­ner des accords et faire réson­ner plusieurs notes. Le mode Hot apporte de la dyna­mique. Mais comme je l’ai indiqué, je trouve que les diffé­rents réglages restent très discrets. Inté­res­sons-nous à présent aux effets. 

Fanta­sia 2000 

Le VT20X propose 12 effets numé­riques inté­grés. C’est moins que le VT20+, et on perd notam­ment l’oc­ta­ver et l’auto-wah. Pour rendre le panneau de contrôle plus clair, Vox a supprimé les potards rota­tifs du VT20+ pour lais­ser place à quatre boutons sur lesquels sont répar­tis les effets. Cela permet donc d’uti­li­ser quatre effets en simul­tané. Le bouton Pedal 1 intègre un compres­seur, un chorus, une over­drive basée sur la Tube Screa­mer, et une distor­sion. Le bouton Pedal 2 intègre un flan­ger, un phaser, un trémolo, et un delay. Le bouton Reverb propose, lui, quatre types de réverbe : Room, Spring, Hall, et Plate. Enfin, le bouton Effects permet de régler la réduc­tion de bruit. Il faut pour cela rester appuyé quelques secondes. Notons égale­ment que ce dernier bouton fait office de Tap Tempo. L’en­semble des effets est réglable par l’in­ter­mé­diaire de deux potards rota­tifs Value 1 et Value 2. Suivant l’ef­fet enclen­ché, ils permet­tront de gérer la vitesse, la profon­deur, le feed­back, etc. Dans les trois prochains extraits, je navigue entre les diffé­rents effets de chaque bouton.

EXTRAIT 12 V2
00:0001:44
  • EXTRAIT 12 V2 01:44
  • EXTRAIT 13 02:12
  • EXTRAIT 14 V2 01:13
Vox VT20X : 5 VT20X P2

J’ai trouvé les diffé­rents effets très inégaux. On peut certes les régler avec une rela­tive finesse, mais cela ne rempla­cera jamais une bonne pédale. Les réverbes sont assez réus­sies selon moi. Les modu­la­tions sont pas mal, notam­ment le trémolo, mais je suis par contre assez déçu par le delay que je trouve peu poly­va­lent et peu flat­teur. Quant à la réduc­tion de bruit, elle agit comme une sorte de noise gate. Elle va effec­ti­ve­ment réduire les bruits para­sites, comme ceux induits par l’uti­li­sa­tion de micros simples, mais elle agit énor­mé­ment sur la façon dont le son s’es­tompe. Ce n’est pas très natu­rel, notam­ment lorsque l’on pousse trop le réglage. Je trouve donc les effets corrects, mais assez anec­do­tiques au final. J’ai surtout utilisé les réverbes. Pour le reste, j’ai préféré utili­ser mes pédales, et cela fonc­tionne très bien. J’ai notam­ment testé avec une over­drive, une wah wah, un delay, et je n’ai eu aucun souci.

Les 101 Dalma­tiens

Vox VT20X : 4 VT20X P1

Quand il n’y en a plus, il y en a encore ! Si nous avons abordé l’es­sen­tiel des éléments du VT20X, les fonc­tions sont très nombreuses et nous ne pouvons pas faire l’im­passe sur l’une de celles-ci. Tout d’abord, l’am­pli intègre un accor­deur qui fonc­tionne parfai­te­ment (il faut pour cela rester appuyé sur le bouton Effects). Il possède aussi une prise Aux. qui permet de bran­cher une source audio pour jammer. De plus, un système de coupure auto­ma­tique de l’ali­men­ta­tion éteint l’am­pli si aucune commande n’est action­née ou si aucun signal n’est reçu pendant envi­ron 1 heure. Tout cela n’est certes pas essen­tiel, ces petits plus sont appré­ciables. Vox a égale­ment mis en avant le fait que sa prise casque prélève le signal avant l’am­pli de puis­sance, et adopte une simu­la­tion d’en­ceinte propre au modèle d’am­pli choisi. Si l’idée est excel­lente, le son reste assez commun. Enten­dons-nous bien, c’est large­ment exploi­table et votre son est plutôt respecté. Mais je n’ai pas ressenti de réel gap quali­ta­tif avec ce que propose la concur­rence.

Enfin, le VT20X est doté d’un port USB pour être connecté à un ordi­na­teur ou à un appa­reil iOS (il faudra prévoir un adap­teur USB). Il est alors possible via le logi­ciel Tone­Room de pilo­ter l’am­pli en modi­fiant tous les réglages en temps réel. On peut donc choi­sir son modèle d’am­pli (le logi­ciel en offre d’ailleurs 9 de plus), ses pédales d’ef­fet (on peut fine­ment régler tous les para­mètres), et 27 presets d’usine supplé­men­taires sont acces­sibles. L’in­ter­face du logi­ciel est très austère, mais facile d’ac­cès. L’uti­li­ser m’a permis de mieux comprendre la logique de fonc­tion­ne­ment de l’am­pli, et de créer des presets avec finesse. Je conseille à tous les posses­seurs de VTX d’es­sayer cela. Je regrette juste qu’il ne soit pas possible de modi­fier le Power Level depuis l’or­di­na­teur, et ainsi s’af­fran­chir complè­te­ment du panneau de contrôle.

  • Vox VT20X : Tone Room Pedal 1
  • Vox VT20X : Tone Room Pedal 2
  • Vox VT20X : Tone Room ReverbVox VT20X : Tone Room Pedal Modélisations
  • Vox VT20X : Tone Room Preset A
  • Vox VT20X : Tone Room Preset B
  • Vox VT20X : Tone Room Preset C

Hercule

Entre le Blacks­tar ID Core 20, le Roland Cube-20GX, le Fender Mustang I, ou encore le Line 6 Spider IV, l’offre de petits amplis de 20 watts à modé­li­sa­tions est plétho­rique. Si vous envi­sa­gez l’achat d’un ampli de ce type, il faut évidem­ment les essayer en maga­sin. Mais le VT20X m’a convaincu. J’ai aimé ses sons clairs, ses crunchs et ses satu­ra­tions légères. Les réverbes sont aussi plutôt réus­sies. Quant au logi­ciel Tone­Room, il embel­lit l’ex­pé­rience. Si je devais ache­ter cet ampli, ce serait pour tout cela. Les autres effets, la réduc­tion de bruit, les réglages de Bias et de Classe sont plus anec­do­tiques. Certains de ces éléments sont réus­sis, d’autres moins, mais à mon avis ils ne doivent pas influen­cer votre achat. 

Le bouton Bank avec la possi­bi­lité d’en­re­gis­trer de nombreux presets sur quatre canaux est un élément très inté­res­sant, notam­ment avec un contrô­leur externe. Il est alors envi­sa­geable de faire du live ou des répé­ti­tions. Pour autant, le VT20X est parfait pour un appar­te­ment, pour travailler, pour des petits jams entre amis, etc. Il peut aussi faire office d’am­pli à trim­bal­ler un peu partout grâce à son poids léger. Oubliez néan­moins les vraies répé­ti­tions avec un batteur, vous pour­rez proba­ble­ment atteindre le niveau sonore requis, mais l’am­pli sera poussé dans ses derniers retran­che­ments et ne sonnera pas de manière opti­male. Les modèles de 40 et 100 watts seront alors plus appro­priés. 

Pour conclure, le VT20X n’est pas parfait et il ne sonnera évidem­ment pas comme un bon vieil ampli à lampes. Mais pour le prix, je le trouve très réussi et j’in­cite quiconque recherche un ampli de ce type à l’es­sayer. Il mérite ample­ment notre award Qualité/Prix.

  • Vox VT20X : 1 VT20X Face
  • Vox VT20X : 2 VT20X Panneau de contrôle
  • Vox VT20X : 3 VT20X Arrière
  • Vox VT20X : 4 VT20X P1
  • Vox VT20X : 5 VT20X P2
  • Vox VT20X : 7 VT20X Lampe 1
  • Vox VT20X : 6 VT20X P3
  • Vox VT20X : 8 VT20X Lampe 2
  • Vox VT20X : Tone Room Pedal 1
  • Vox VT20X : Tone Room Pedal 2
  • Vox VT20X : Tone Room Pedal Modélisations
  • Vox VT20X : Tone Room Preset A
  • Vox VT20X : Tone Room Preset B
  • Vox VT20X : Tone Room Preset C
  • Vox VT20X : Tone Room Reverb

 

8/10
Award Qualité / Prix 2016
Points forts
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Le modèle de 20 watts est déjà puissant, et sa projection sonore étonne
  • Les modélisations sont réussies dans leur globalité
  • Le logiciel ToneRoom
  • Le réglage des effets est plus intuitif que sur le VT20+
  • Tap Tempo
  • Accordeur intégré
  • Prend bien les pédales
Points faibles
  • Les effets sont utiles, mais pas tous réussis et ne remplaceront pas de bonnes pédales
  • Les saturations extrêmes sont très synthétiques
  • Pas très intuitif sur l’utilisation des presets et la gestion du volume sonore
  • L’utilisation de la réduction de bruit est à double tranchant

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.