Bien Débuter
Forums thématiques Bien Débuter
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
pédago

L’enregistrement direct, ça sonne aussi

Enregistrer la guitare en direct
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Si vous sondez un groupe d’ingénieurs du son et de producteurs en leur demandant quelle est la meilleure façon d’enregistrer une guitare électrique, 99 % répondront certainement la prise de son avec un micro placé devant l’ampli – de préférence un ampli à lampes joué bien fort.

Dans un monde parfait, chacun pourrait enregistrer les guitares de cette façon, car tout le monde aurait un studio totalement isolé avec une acoustique adaptée, des micros de haute qualité et tout le temps nécessaire pour faire de bonnes prises. Mais dans le monde réel, beaucoup de musiciens travaillent dans un home-studio installé dans leur chambre à coucher ou leur salon et ne peuvent pas se payer le luxe de pousser leur Marshall ou leur Twin sans risquer le conflit ou l’éviction.

Heureusement, la modélisation d’amplis s’est beaucoup développée et une guitare enregistrée en direct (c’est-à-dire par « injection directe » du signal, en anglais « DI » pour « Direct Inject ») ne sonnera pas forcément moins bien qu’un enregistrement par micro. Par certains aspects, la prise directe est même avantageuse.

Hardware ou plug-in ? 

On peut enregistrer une guitare en direct soit en passant par un préampli à modélisation matériel (un POD de Line 6 par exemple), auquel cas vous enregistrerez le son de l’ampli modélisé, soit sans intermédiaire (la guitare branchée sur l’entrée instrument de votre interface audio ou dans une DI), auquel cas vous ajouterez la simulation d’ampli ultérieurement grâce à un plug-in, par exemple.

La plupart des séquenceurs contiennent un plug-in de modélisation d’ampli et d’effets. Le plug-in Amp Designer d’Apple Logic Pro.

Quand on utilise un ampli à modélisation matériel, on doit se décider pour un son donné, comme c’est aussi le cas avec un ampli classique, et c’est parfois la meilleure solution ! Par exemple, si vous faites une séance pour un artiste, vous ne souhaitez peut-être pas laisser le contrôle de votre son au producteur et lui retirez ainsi la possibilité d’en faire quelque chose qui vous déplaise.

Cependant, dans la plupart des cas, il est préférable d’enregistrer la guitare en direct, sans aucun traitement, le signal de monitoring du musicien provenant d’un plug-in de modélisation d’ampli, que ce soit celui de votre séquenceur ou d’un autre éditeur. C’est une très bonne méthode, à condition que la latence de votre système soit suffisamment faible (la latence correspond au retard du signal de monitoring en raison de son traitement par l’ordinateur, plus d’info dans cet article). La beauté de la chose, c’est que vous pourrez changer le son de votre guitare plus tard, après la prise, pendant le processus de production, parce que vous n’avez justement choisi aucun ampli à l’enregistrement. Tant que vous avez le contrôle des opérations, pourquoi pas ?

Autres avantages de l’enregistrement en direct

Au-delà du contrôle qu’il offre sur le son, l’enregistrement direct est souvent pratique quand on enregistre un groupe et qu’on veut éviter que le son de l’ampli guitare « repisse » dans les micros des autres instruments et des voix. C’est en home studio que l’enregistrement direct des guitares (et de la basse) est le plus avantageux, car on dispose rarement d’une cabine isolée pour accueillir l’ampli guitare.

Et côté son ?

Une autre solution consiste à enregistrer la guitare en direct, puis à la réamplifier à l’aide d’une boîte de reamping comme cette Radial Reamp JCR.

Toutes les modélisations d’ampli, qu’elles soient matérielles ou logicielles, offrent différents types de simulations d’ampli (habituellement une sélection de Fender, Marshall, Vox, Mesa/Boogie, etc.). N’hésitez pas à insérer d’autres effets dans le canal de votre modélisation d’ampli : parfois, on obtient de meilleurs résultats avec des combinaisons d’effets. Voici une sélection des simulateurs d’amplis logiciels.

Si vous ne parvenez pas à obtenir un son suffisamment authentique avec votre modélisation d’ampli et ne souhaitez pas refaire la prise en passant par un ampli, il vous reste l’option du reamping (réamplifier le signal de la piste de guitare enregistrée en direct). Pour cela, il suffit d’une boîte de reamping. Elle transforme le signal de niveau ligne de votre interface audio (la piste de guitare enregistrée en direct) en signal de niveau instrument à haute impédance pour alimenter un ampli, lui-même repris par micro. Les boîtes de reamping ne coûtent pas très cher et sont très pratiques. 

Rappelons aussi l'existence de loadbox avec simulateur de haut-parleur/micro intégré, comme le Torpedo de Two Notes, permettant d'utiliser directement votre tête d'ampli sans déranger les voisins. Plus d'infos dans ces articles : Test des VB-101 et VM202, Test du Torpedo Live.

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail