Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google

Qu’est ce que le wet/dry/wet ?

Une technique pour améliorer le rendu des effets temporels
Partager cet article

La reverb, le delay et les autres effets dits « temporels », peuvent parfois « salir » votre son de base à tel point que vous vous retrouvez obligé de baisser leurs niveaux afin de conserver un minimum de précision sonore. Voici une manière de contourner le problème.

Si vous ne connais­sez pas l’en­chaî­ne­ment « clas­sique » des effets, cet article peut faire office de préam­bule.

En théo­rie 

Sans autre arti­fice litté­raire, disons tout de suite qu’il s’agit de sépa­rer le signal dry (sans effets) du signal wet (avec effets) de telle sorte qu’ils se perturbent le moins possible entre eux, tout en conser­vant un maxi­mum de présence.

traitement audio wet/dry/wet

Plus préci­sé­ment, on parle de wet/dry/wet lorsque 3 haut-parleurs ont chacun un signal diffé­rent à produire, idéa­le­ment avec le canal central dry, comme on peut le voir sur le schéma ci-contre.

Ainsi, vous pour­rez utili­ser votre préam­pli fétiche pour colo­rer le son global, tout en délé­guant la spatia­li­sa­tion du son à un ou plusieurs autres amplis, eux-mêmes mono ou stéréo. Nul besoin d’hy­po­thé­quer votre maison, car les sons wet ne néces­sitent alors pas de colo­ra­tion supplé­men­taire : deux petits combos à boucle munis d’HP corrects (ou même deux simu­la­teurs genre SansAmp) peuvent ample­ment faire l’af­faire. 

En pratique

Préve­nons tout de suite le néophyte : ce genre de mani­pu­la­tion s’avère assez peu dange­reuse quant à l’in­té­grité du maté­riel, mais la perte de signal induite par un split­ter passif est bien souvent trop impor­tante pour que le rendu final, soit satis­fai­sant. Pour éviter cela, vous pouvez vous tour­ner vers un split­ter actif, comme le Buffe­red Split­ter de JHS ou la Y-Box de Palmer. L’Al­le­mande a l’avan­tage de pouvoir être alimen­tée par pile, déjouant ainsi tout problème dû à l’élec­tri­cité du lieu, mais l’ad­di­tion est assez salée pour un boîtier aussi simple.

traitement audio wet/dry/wet

Mais reve­nons à nos moutons : il s’agit de bran­cher votre guitare dans votre ampli fétiche et l’en­trée du split­ter dans le send de sa boucle d’ef­fets. Ressor­tez ensuite de votre boîtier vers le return de l’am­pli pour obte­nir le son dry, et bran­chez l’ef­fet que vous souhai­tez sépa­rer sur la deuxième branche du Y. Puis, utili­sez la sortie stéréo de votre effet pour attaquer les retours de boucle de vos amplis cour et jardin (le bâbord/tribord des ingés son). Le rendu final sera évidem­ment bien meilleur si votre pédale possède un bouton dry/wet permet­tant d’en­voyer un signal aussi « mouillé » que possible dans chacun des amplis laté­raux.

On peut même pous­ser le bouchon plus loin en assi­gnant un ampli à la réverbe et l’autre au délai, un délai court sur le premier et un écho long sur le second… ou utili­ser un pitch-shif­ter (réglé quelques centièmes en dessous et au-dessus dans le but de gros­sir le son ou pour des harmo­nies dantesques), un phaser, un chorus, un flan­ger, une pédale de volu­me… tout en conser­vant un son dry aussi quali­ta­tif et défini que possible. 

Jamais 203

Il existe bien des pédales qui proposent deux sorties, dont une dry et une wet. Mais le rendu obtenu s’ap­pa­rente plus à un « double mono » qu’à une réelle expé­rience stéréo. Sans comp­ter qu’il faut être en posses­sion de deux bons amplis pour pouvoir en tirer tout à fait profit.

Alors qu’à partir d’un bon ampli et de deux petits amplis « satel­lites » (ou d’un seul, muni d’une boucle stéréo), la spatia­li­sa­tion de votre son peut appor­ter tant de présence que vous pour­rez bais­ser signi­fi­ca­ti­ve­ment le volume global, et ce malgré votre batteur qui, lui, n’a, a priori, pas l’in­ten­tion de frap­per moins fort pour qu’on puisse entendre les répé­ti­tions vintage de votre délai fétiche. 

Pour finir et comme toujours, n’hé­si­tez pas à nous conter vos propres expé­riences en commen­taire !


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.