Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
test
Le cas AKG

Test de l'AKG K 702

On termine cette semaine du casque avec un autre grand nom : AKG, et sa référence haut de gamme le K 702. Notre avis sur son petit frère le K 271 était mitigé, le haut du spectre étant très détaillé mais le bas trop en retrait. Qu’en est-il du K 702 ?

Lors de notre précédent comparatif, le K 271 nous avait vraiment bluffés dans le haut du spectre, avec du détail mais aucune agressivité, contrairement à ce qu'on pouvait reprocher au Beyerdynamic DT770. La spatialisation était aussi très bonne, mais le bas du spectre était trop en retrait et certains détails situés dans ces fréquences passaient à la trappe. Alors qu'en est-il du K 702 ? 

AKG K 702

Le modèle haut de gamme d'AKG ressemble beaucoup au K 271, avec le même arceau très caractéristique de la marque (les deux petites barres et le bandeau en cuir frappé du logo AKG) et quelques caractéristiques qui nous avaient déjà plu à l'époque : une grande légèreté (235 grammes), un bon confort général et une prise mini-XLR sur le jack côté casque. Le look du K 702 est dans la même veine que le K 271, mais la finition fait plus "premium". Tant mieux, le prix est lui aussi plus premium (il coûte le double de son petit frère, soit environ 300€ en magasin) ! Il reste cependant dans la fourchette basse par rapport aux autres casques de notre comparatif, ce qui est toujours un avantage lors du choix final.

L'impédance du casque est de 62 ohms, et tout comme les autres casques du comparatif, il est ouvert. N'essayez donc pas de faire des prises avec, il y aura forcément de la repisse : c'est un casque pour le mixage. Le câble droit livré fait 3 mètres, avec une prise mini-XLR d'un côté et un mini-jack de l'autre. C'est un détail important, car on pourra changer le câble très facilement. Il existe d'ailleurs dans les accessoires proposés par le constructeur, un câble torsadé de 3 mètres. Certains préfèrent ! L'adaptateur jack 6,35 mm est fourni, mais en revanche, il n'y a pas de housse. Dommage, surtout pour un casque à 300€

Le K 702 n'est pas pliable et reste assez encombrant même s'il est léger. Mais ce n'est pas trop grave vu la catégorie à laquelle il appartient : c'est un casque studio, pas nomade. Signalons aussi que les confortables coussinets en velours sont disponibles en pièce rechange : ce n'est pas le cas de tous les casques que nous avons testés.

L'avis de Red Led

Michael Jackson - Liberian Girl

Commençons avec ce morceau issu de l'album "Bad" de Michael Jackson. Pas de doute, c'est bien un casque AKG ! On retrouve la signature du K 271 mkII que nous avions testé, c'est-à-dire pas mal d'air sans pour autant avoir l'agressivité du Beyerdynamic dans les sibilantes. La spatialisation est vraiment très bonne, voire exceptionnelle. Les voix se détachent très bien, la basse est timide, mais reste lisible et la batte du kick se fait très bien entendre. Les détails (dont les queues de réverbes) sont retranscrits avec précision, c'est très agréable. Les transitoires ressortent aussi très bien, et la dynamique est la meilleure du lot.

Metallica - Enter Sandman

Il y a un détail qui ne trompe pas sur ce morceau : on entend très bien le changement de sonorité de la caisse claire entre le couplet et le pont juste avant le refrain. La dynamique est assez unique et nous permet d'entendre des détails de la production qui étaient passés inaperçus avec d'autres casques. Sur la voix, on entend très bien le délai et le doublage. Sur ce morceau, les hautes fréquences sont quand même limite fatiguantes, mais il faut dire que nos oreilles sont mises à dure épreuve lors de ce comparatif ! Le bas du spectre est en retrait par rapport à la majorité des autres modèles testés, mais il reste lisible. Et si les autres casques mettaient les basses trop en avant ? Question d'habitude, sûrement.

Johnny Cash - Hurt

Sur cette chanson, l'AKG K 702 est plutôt satisfaisant sur la voix, car elle est assez équilibrée avec des sibilantes un peu moins en avant que sur le Beyerdynamic DT 880 Pro. Les attaques de la guitare ressortent un peu mieux aussi, ce qui est un bon point. Le tout est détaillé, sans aucune agressivité. Vraiment très bon ! 

Massive Attack - Angel

Les détails de la production sont vraiment très bien rendus, la dynamique est toujours aussi bonne, notamment sur le charley. Le bas est toujours en retrait, on n'a pas le côté physique et "dans ta face" que l'on peut avoir sur d'autres casques comme l'Ultrasone. Mais la basse reste présente et lisible, ce qui est le principal. De plus, ça a l'avantage de ne pas trop détourner l'attention.

Miles Davis - Seven Steps to Heaven

Sur ce morceau de Jazz, la basse est un poil timide, mais comme les attaques sont bien retranscrites, on garde l'instrument bien en vue. La trompette est quant à elle bien "dans ta face", très présente et en avant à cause des hauts médiums. Cela peut être un avantage en situation de mix : on ne rate aucun détail. 

Conclusion de Red Led

Le K 271 mkII nous avait un peu laissés sur notre faim, mais son grand frère nous a vraiment séduits. Le bas est toujours un peu timide, mais il est de qualité et très lisible, bien meilleur que sur le K 271. Il corrige ainsi la plus grosse faiblesse de ce dernier. C'est sûrement le casque le plus droit qu'il nous a été donné de tester, et la dynamique est exceptionnelle. Elle fait ressurgir les détails avec précision, ce qui en fait un casque parfait pour le mixage. De plus, le K 702 est léger et confortable, il a un câble interchangeable grâce au connecteur mini-XLR et des coussinets remplaçables. Si on considère que les basses doivent rester à leur place, ce casque est assez ultime. Ma révélation du comparatif.

  • Un son équilibré
  • Des basses en retrait, mais lisibles
  • Une très bonne dynamique
  • Un haut du spectre détaillé, mais pas agressif
  • Connecteur mini-XLR
  • Léger et confortable
  • Coussinets et câble disponibles en pièces détachées
  • Adeptes de basses dominantes, passez votre chemin

L'avis de Will Zégal

AKG K 702

On retrouve le look caractéristique de la série K d'AKG. Un grand classique à la fois indémodable et avec une touche "studio" qui n'est pas pour me déplaire. Ce K 702 est une réussite esthétique, même si je préfère le look tout argenté du K 701. Il fait haut de gamme et pro sans tomber dans le luxe ou le bling-bling.

Le K 702 est très léger, ce qui sera précieux pour les longues utilisations. Par contre, je ne suis pas fan de sa tenue sur la tête. Je lui trouve comme une sorte de flou, comme si l'appui des écouteurs n'était pas très franc. De fait, tout le poids se trouvant reporté sur l'arceau, celui-ci appuie un peu trop sur le haut du crâne. Pour moi qui ai une tête pas très large (mais ce n’est pas la taille qui compte), ce casque n'est pas forcément un bon choix côté confort. Peut-être va-t-il mieux à des gens qui ont une tête de plus grand diamètre.

Côté équilibre spectral, j'ai trouvé le K 702 parfaitement fidèle à sa réputation comme successeur du K 701 : c'est excellent, très détaillé et équilibré, mais avec des graves légèrement en retrait. On ne peut pas dire qu'ils soient inexistants, loin de là, mais ils sont bien légers. L'avantage, c'est que ça donne un bas du spectre très propre, que ce soit sur les graves ou le bas médium, point qui est souvent sacrifié à la présence de basses.

Ici, sur Cotton Club, on remarque un très joli détail dans la clarinette basse et la contrebasse est aussi très bien rendue, ce qui est assez rare. 

Pour le reste du spectre, comme on l'a dit, c'est tout bon. Je n'ai détecté aucun trou ou creux ni rien de criard. Peut-être peut-on lui reprocher une petite bosse médium. On la constate notamment sur les cuivres dans Cotton Club qui deviennent légèrement nasillards. Mais le crash test de REM est passé les doigts dans le nez. Rien à dire ni à redire côté spatialisation. 

Au niveau dynamique, elle est bonne sans être monstrueuse. Ainsi, l'intro de Master Blaster reste bien percutante sans avoir la grosse patate qu'offrent d'autres systèmes d'écoute.

Conclusion de Will Zégal

Fidèle à sa réputation, le K702 est probablement un des meilleurs choix de sa catégorie. S'il n'atteint pas la perfection (laquelle n'existe apparemment encore pas dans cette gamme de prix) et puisqu'il faut faire des compromis, si vous vous accommodez de ses basses légères et que son design colle à votre morphologie, c'est assurément l'achat à faire.

  • Joli look studio increvable
  • Bel équilibre spectral
  • Excellente définition
  • Tarif bien placé
  • Basses un peu light
  • Confort améliorable
  • Médium parfois légèrement nasillard

L'avis de Los Teignos

Lou Reed - Walk on the wild side 

Le 702 est très pertinent sur cette chanson où il permet d'entendre avec précision chaque instrument, à la faveur d'un placement stéréo très précis. L'effet de rapprochement des choeurs via la suppression de la réverbe est ainsi parfaitement audible, et on a un beau détail sur toutes les transitoires, qu'il s'agisse des attaques des guitares, de la contrebasse, des balais ou des charley. Un peu plus de bas ne serait pas un mal toutefois, pour la contrebasse, certes, mais aussi pour la voix du chanteur.

AKG K 702

Gorillaz : Feel Good inc.

Avec son côté electro hip-hop, la chanson de gorillaz est un excellent moyen de voir ce que donnent les casques aux extrémités du spectre et la bonne nouvelle de ce K 702, c'est qu'il offre un bas autrement plus intéressant que son cousin le K 270 mkII, tout en étant fidèle dans l'un des domaines de prédilection d'AKG : les aigus. Certes, sur certaines guitares, on voudrait plus d'air (acoustique à droite sur les ponts) et les basses ne sont pas aussi développées que sur le DT880 ou l'Ultrasone, mais on n'a vraiment de quoi travailler, avec une très bonne spatialisation des différents instruments.

The Raconteurs - Consoler of the lonely

Sans proposer autant de choses dans le bas que l'Ultrasone ou le Beyer, l'AKG parvient tout de même à restituer l'impressionnante entrée du kick sur le morceau, cependant que les voix d'ambiance, les charleys et la caisse claire sont parfaitement détaillées sur l'intro. En progressant dans la chanson, il a même ma préférence sur les aigus dans la mesure où il ne rate rien sans pour autant verser dans l'agressivité.

Also sprach Zarathustra

Comme l'Audio-Technica, l'AKG a bien du mal à rendre la totalité de la note grave en intro. Sans qu'on puisse dire qu'il n'y a rien en bas, on sent qu'on est hors du registre du casque. Les aigus sont en revanche plus intéressants, qui permettent d'entendre le discret souffle présent sur l'enregistrement. Les cuivres ne manquent ni d'air, ni de brillance, ce qui est agréable et lors des passages chargés, en dehors du tapis de timbales qui ne laissent entendre qu'un brouhaha indistinct, force est d'admettre que tout ce qui passe en haut est très intéressant, tant en termes de dynamique que de placement dans l'espace stéréo. 

Pink Floyd - Time

Moins agressif que l'Ultrasone ou le Beyer sur le passage des pendules, le K702 se débrouille comme un chef sur l'intro : il manque certes un peu de bas sur l'orgue, mais les belles résonances et les attaques sur les rototoms, ainsi que l'image stéréo sont un vrai bonheur. La suite du morceau confirme cette bonne impression, avec des aigus qui permettent un bon détachement des différents instruments.

La conclusion de Los Teignos

Confortable et léger, ce K 702 est à n'en pas douter l'un des meilleurs casques que j'ai essayés dans cette gamme de prix, tout en étant, de mon point de vue, nettement plus intéressant que le K 271 que nous avions précédemment essayé. Il corrige en effet le principal défaut de ce dernier qui pêchait par manque de basses, et fait tout autant, sinon plus, des merveilles dans les aigus. De mon point de vue, il serait un excellent complément à ce que propose l'Ultrasone 2900, et s'avèrera très à son aise dans les exercices de tracking, d'éditing, comme pour jeter les bases d'un mixage ou le vérifier. 

  • Aigus remarquables
  • Légèreté 
  • Nettement plus de bas par rapport au K270
  • Ca reste tout de même limité pour s’occuper de ce qui se passe en bas

 

9/10
Award Valeur sûre 2012
Points forts
  • Aigus remarquables
  • Légèreté
  • Nettement plus de bas par rapport au K270
  • Un son équilibré
  • Une très bonne dynamique
  • Un haut du spectre détaillé, mais pas agressif
  • Connecteur mini-XLR
  • Léger et confortable
  • Coussinets et câble disponibles en pièces détachées
Points faibles
  • Pas ce qui se fait de mieux pour le bas
  • giloine
    giloine
    Posteur AFfolé
    891 posts au compteur
    J'ai le dt880, un casque que j'adore !!!!!!
    Mais question neutralité suis-je le seul a trouver les bas légèrement maigrichons et les hauts un peu exubérants ?
    J'ai un "petit" ATH M40X et s'il est largué niveau spacialisation j'ai moins de surprises (surtout dans les bas) que mon dt 880....
    Du moins en comparaison avec mes moiteurs JBL LSR305 ...... ma pièce qui n'est pas traitée acoustiquement ? car avec le DT880 j'ai tendance à avoir la main un peu lourde en bas du spectre ..... pas avec mon audiotechnica.....

    PS : désolé du déterrage ....:oops:
  • Schizoide
    Schizoide
    Posteur AFfolé
    676 posts au compteur
    Citation de AlexJansen :
    (hormis le beyer qui est cependant un petit cran en-dessous)

    Ca, c'est toi qui le dis. :-D
  • AlexJansen
    AlexJansen
    AFicionado
    1850 posts au compteur
    Ouais, mais en même temps c'est le moins cher de tous (hormis le beyer qui est cependant un petit cran en-dessous), et pourtant le plus performant. Dur de lui en vouloir plus que ça. :bravo:

    Ceci dit, perso même s'il y avait une housse ou un étui souple, je l'emporterais quand même dans sa boite qui offrira toujours une protection plus solide.
  • Schizoide
    Schizoide
    Posteur AFfolé
    676 posts au compteur
    Et bé, pour un casque à ce prix là...y sont radins chez AKG. :-D
  • Whiterabbit06
    Whiterabbit06
    Posteur AFfamé
    423 posts au compteur
    Un simple emballage:-D

    Pas de sacoche , pas d’accessoires , juste le casque.
  • Schizoide
    Schizoide
    Posteur AFfolé
    676 posts au compteur
    Ah au fait, un point qui n'a pas été exposé dans l'article contrairement aux autres casques : Dans quoi est livré le K702 ? Une boite, une sacoche, un simple emballage ?
  • edz
    edz
    Nouvel AFfilié
    16 posts au compteur
    Citation de AlexJansen :
    ...ce casque est chirurgical, aussi bien au niveau de la spatialisation que de la précision dans tout le spectre...


    Ben je suis d'accord sur tout ce que dit Alex que je remercie au passage, c'est sur ses conseils que j'ai acheté
    cet AKG et il me convient parfaitement.
    Pour écrire des parties d'instruments qu'on n'a jamais joué que virtuellement,le fait de bien entendre les différentes articulations (distinguer un spiccato d'un staccato par ex. au violon) ça aide beaucoup pour trouver le bon phrasé. A l'inverse, non pas pour choisir, mais pour bien apprécier le phrasé de tel ou tel instrument sur un disque,c'est vraiment très agréable, il y a plein de trucs que je n'entendais pas avant.

    Et pour faire des relevés, comme le son est très précis, ça devient plus facile. Là je me tape un vieux morceau d'Earth, Wind & Fire, "September" et ça se fait assez tranquillement. Pourtant ce n'est pas récent (1977 je crois) et la version que j'ai piqué sur Youtube n'est pas très clean.

    Pour l'histoire de la distanciation du son je crois que c'est parce que la plupart des musiques sont compressées,
    qqlefois même beaucoup, et ça augmente l'attaque globale du son, le son semblant "arriver" plus vite au tympan.
    Le 702 fait entendre ce temps d'attaque. Je m'en suis rendu compte en essayant différents réglages de compression pour enregistrer des parties de basse. Quand on augmente le ratio et surtout qu'on diminue très finement le temps d'attaque du compresseur, on entend la différence. Ca fera peut-être sourire les vieux AFiens
    expérimentés, mais c'est depuis que j'utilise ce casque que je "sens" ce qu'est un compresseur.
    Désolé d'être aussi bavard...https://img.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_facepalm.gif
  • solo84
    solo84
    AFicionado
    1493 posts au compteur

     

    Citation de Roµ :

     

    Même si avec le DT880 je n'ai jamais fait d'erreur de mix qui me saute tout de suite aux oreilles lors d'une écoute sur moniteurs

     

     

     

    Pareil! C'est ce que j'aime dans ce casque! Pas de surprise majeure, les équilibres sont respectés, on s'y retrouve tout de suite... Parmi la modeste dizaine de casques pros que j'ai pu tester ou posséder, c'est vraiment celui qui me "dépayse" le moins du son des enceintes...

    C'est d'ailleurs un casque auquel on s'habitue très vite!  icon_bravo.gif

  • Roµ
    Roµ
    Posteur AFfamé
    285 posts au compteur
    Citation de solo84 :
    Citation de Arouzy :

    je trouve personnellement que ça spatialisation est trompeuse car trop abstraite. 
    [...]
    L'écoute avec le K702 est très cérébrale ! On a du mal à focaliser le son, on dirait qu'il vient de l'intérieur de la tête, bref c'est étrange comme sensation et du coup les instrus placés aux extrêmes de la panoramique paraissent bien plus forts que les instrus placés au centre. C'est assez déroutant au début.

     
    Entièrement d'accord! Avec 2 amis, dont un est ingé son à Radio France, on a comparé DT770, DT880, HD650 et K702. Ce qui nous avait frappé était justement cet aspect irréel de la scène sonore, comme si tout était très joli mais très cérébral, sans véritable présence physique du son, contrairement au HD650 qui est l'exact opposé.
     
    A l'unanimité notre gagnant était le 880!
     
    Par contre le K702 est très beau!

    J'avais pas réussit à pointer ça du doigt, mais c'est exactement pour cette raison que j'avais choisi le 880 contre le 701 à l'époque (le 702 n'existait pas encore)
    Je trouvais l'AKG embellissait trop la musique. Ca peut paraitre paradoxal ; mais je voulais un casque pour travailler, pas pour écouter de la musique. Si j'avais eu les moyens j'aurais pris les deux ! :)

    (on parle quand même de 2 très bon casques et on est dans l'ordre du ressenti et du mini détail. Même si avec le DT880 je n'ai jamais fait d'erreur de mix qui me saute tout de suite aux oreilles lors d'une écoute sur moniteurs (par exemple dosage de réverbs) JAMAIS je ne mixerai totalement au casque, aussi bon soit-il. A partir de là pour du montage, edit, premix c'est royal ! )
  • Honey'S
    Honey'S
    Squatteur d'AF
    4016 posts au compteur
    ouai ba toute façon quand on secoue la tete avec il tombe alors :-D moi aussi avant j'avais l'impression de rétrograder, mais la je me rend compte que j'aime bien le coté plus serré du 271.
  • AlexJansen
    AlexJansen
    AFicionado
    1850 posts au compteur
    Citation :
    je compare mon k271 et mon k702 la, c'est vrai que quand je repasse sur le 702 je suis frustré de quelque chose, comme si j'etait moins plongé dans le son, sa peux pas aussi venir du fait que l'oreille est plus éloigner du hp dans le 702?


    Perso j'ai comparé les deux en avril; passer du K702 au K271 m'a vraiment donné l'impression de rétrograder, de passer de la 3D à la 2D!
    Ceci dit je comprends ton impression et je la partage; sauf que je préfère justement cette légère distanciation de l'image à l'effet "in your face" des casques fermés comme le K271 ou le pro880. N'oublions pas que c'est un casque de travail avant tout, pas un casque pour secouer la tête sur du david guetta...
  • Honey'S
    Honey'S
    Squatteur d'AF
    4016 posts au compteur
    Ba le centre c'est le centre de la tete :-D moi j’écoute la musique presque qu'au casque enfaite donc les enceintes ça me parle pas vraiment pour mixer, c'est une question d'habitude, et faut pas oublier que c'est le cas de la plupart des gens maintenant, donc autant optimiser pour l’écoute au casque.

    Mais pour ce qui est de l'image stereo c'est vrai que avec le recul le son parait un peu loin, j'ai tendence a pousser le volume pour que sa envoi quoi. Un peu timide dans les medium peut etre.
Voir les réactions précédentes

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.