Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google

La sensibilité et le rendement

Les spécifications des enceintes - 5e partie
Partager cet article

Savoir ce qu’une enceinte peut accepter comme puissance électrique ne nous informe pas sur le niveau sonore qu’on aura.

Accéder à un autre article de la série...

Une certaine partie de l’éner­gie du signal va être dissi­pée sur le chemin jusqu’à l’air. Dans un haut-parleur clas­sique, le signal fait bouger la bobine mobile dans un champ magné­tique et ce mouve­ment entraîne un diaphragme qui met l’air en pres­sion. Malheu­reu­se­ment une bonne partie de l’éner­gie dispa­raît en chaleur dans la bobine et les aimants. La conver­sion de l’éner­gie élec­trique en éner­gie méca­nique, puis en éner­gie acous­tique se fait au prix de pertes plus ou moins impor­tantes, selon les haut-parleurs et les enceintes dans lesquelles ils sont montés. Ainsi pour compa­rer deux enceintes entre elles, il est inté­res­sant de voir quelle pres­sion acous­tique elles four­nissent pour une puis­sance élec­trique donnée.

Une défi­ni­tion

La sensi­bi­lité indique le niveau sonore qu’une enceinte peut déli­vrer, en condi­tions de test, en fonc­tion de la puis­sance qu’elle reçoit. On note la sensi­bi­lité en déci­bels de pres­sion acous­tique (dB SPL) pour 1 watt (ou 2,83 volts, voir plus bas) à 1 mètre dans l’axe.

DSP Sensibilité

La notion de rende­ment est concep­tuel­le­ment proche : il exprime le rapport entre l’éner­gie sonore déli­vrée et l’éner­gie élec­trique reçue, en pour­cen­tage ou en ratio (10 % corres­pond à un ratio de 0,1). Le rende­ment pour la majo­rité des enceintes est en dessous de 5 %. L’air résiste plutôt bien au travail des haut-parleurs.

Sachant qu’en doublant la puis­sance élec­trique du signal, le niveau sonore augmente de 3 dB SPL, une enceinte ampli­fiée par 100 W de puis­sance avec une sensi­bi­lité de 92 dB/1 W @ 1 m aura un niveau sonore équi­valent à une enceinte ampli­fiée par 50 W avec une sensi­bi­lité de 95 dB/1 W @ 1 m. On voit bien que la puis­sance admis­sible d’une enceinte, sans sa sensi­bi­lité, ne permet pas de juger du volume qu’il y aura en sortie. Par contre avec les deux, on peut évaluer le niveau maxi­mum qu’on pourra théo­rique­ment obte­nir.

Pourquoi 2,83 V ?

La puis­sance (en watts) est dépen­dante de l’im­pé­dance, et l’im­pé­dance change en fonc­tion de la fréquence. Pour main­te­nir une puis­sance de 1 watt pour le test, il faudrait ajus­ter la tension du signal en fonc­tion de l’en­ceinte et de la plage de fréquence testées. Pour faci­li­ter le test, on préfère que les variables soient du côté de l’en­ceinte à tester, pas dans le signal. Donc au lieu de carac­té­ri­ser le signal test par sa puis­sance (1 W), qui de toute manière n’est qu’un calcul à partir de sa tension, on préfère lui donner une valeur de tension fixe (2,83 V) et mesu­rer ce que chaque enceinte four­nit comme pres­sion acous­tique avec.

La rela­tion entre la puis­sance (P) et l’im­pé­dance (Z) s’ex­prime par la formule P = U2/Z. Avec 2,83 V et une impé­dance de 8 Ω, on obtient 2,832 V/8 Ω = 1 W. Pour 4 Ω : 2,83 V donnent 2 W. En consé­quence, une enceinte avec une impé­dance nomi­nale de 4 Ω sera plus effi­cace si elle est capable de déli­vrer 92 dB/1 W @ 1 m que si elle donne 92 dB/2,83 V @ 1 m (elle reçoit 2 W dans ce cas là). Cela dit, on peut s’at­tendre à ce que la nota­tion en 2,83 V « favo­rise » les enceintes de 4 Ω ; elles rece­vront une puis­sance élec­trique supé­rieure aux enceintes de 8 Ω, à tension égale. L’im­pé­dance est indis­pen­sable à regar­der en complé­ment de la forme x dB/2,83 V @ 1 m. La plus grande rigueur logique de cette nota­tion la fait préfé­rer à celle en watts, mais, on le voit, il y a des équi­va­lences entre les deux.

Niveau max

Max SPL

De temps en temps, sur les spéci­fi­ca­tions d’une enceinte, il est fait mention d’un niveau maxi­mum de pres­sion acous­tique en dB SPL. C’est le niveau sonore de crête obtenu avec la puis­sance de crête de l’am­pli­fi­ca­tion (telle que spéci­fiée par le construc­teur). On peut le calcu­ler si on a la sensi­bi­lité de l’en­ceinte et la puis­sance d’am­pli utili­sée. Il est souvent donné pour faci­li­ter la modé­li­sa­tion d’un système en situa­tion réelle. Avec ce chiffre et une connais­sance des échelles en déci­bels, c’est assez simple de calcu­ler quelle pres­sion acous­tique on aura (en théo­rie), en fonc­tion de la distance de l’en­ceinte. On estime, en simpli­fiant, qu’on perd 6 dB lorsqu’on double la distance à la source (cas d’une onde sphé­rique). Donc en fonc­tion de la distance de l’au­di­teur par rapport à l’en­ceinte, on peut calcu­ler le niveau sonore maxi­mum théo­rique auquel il sera soumis.

**At­té­nua­tion, en déci­bels, en fonc­tion de la distance de la source, en mètre.

 

← Article précédent dans la série :
La puissance admissible
Article suivant dans la série :
La distorsion →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.