LiveJeudi à 18h, on teste la nouvelle version d'un gros logiciel en live !
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
17 réactions

Le haut-parleur électrodynamique à ruban

Les différents principes de fonctionnement des haut-parleurs - 4e partie

Dans l’article précédent, nous nous étions arrêtés à l’évocation des chambres de compression et des pavillons. Toujours dans la série des haut-parleurs électrodynamiques, nous nous intéressons ici à une technologie dont le brevet fut déposé dès les années 20 et utilisée plutôt pour les micros. Les qualités en tant que haut-parleur restèrent médiocres jusque dans les années 50, où les améliorations allaient permettre la réalisation d’enceintes pouvant être commercialisées.

Accéder à un autre article de la série...

Le haut-parleur élec­tro­dy­na­mique à ruban

HP à ruban
Vue sché­ma­tique d’un haut-parleur à ruban

Le prin­cipe de fonc­tion­ne­ment est ici le même qu’avec le haut-parleur conique ; le champ magné­tique d’un fil conduc­teur, dans lequel passe le signal sortant de l’am­pli, inter­agit avec celui d’un aimant. Par contre, le fil n’est pas bobiné sur un cylindre dans le prolon­ge­ment de la membrane. Le diaphragme lui-même est le conduc­teur du signal, il prend la forme d’un rectangle main­tenu sur 2 de ses côtés.

Le circuit élec­trique est tracé dessus, en essayant de le répar­tir pour que la force magné­tique soit la plus uniforme possible. Cette combi­nai­son de la bobine et du diaphragme en une seule pièce allège l’équi­page mobile, et devrait permettre, en théo­rie, d’évi­ter le problème du frac­tion­ne­ment de la membrane : le fil conduc­teur est réparti sur toute sa surface, exerçant une force motrice plus homo­gène qu’une bobine qui vient pous­ser un cône sur son extré­mité.

apogee acoustics synergy
HP plan, large bande, à ruban Apogee Synergy

La légè­reté du ruban, souvent fabriqué avec de l’alu­mi­nium, lui permet de se dépla­cer rapi­de­ment. Sa réponse tran­si­toire est bonne et sa bande passante monte souvent bien au-dessus de 20 kHz. Cepen­dant sa taille petite et son poids réduit font qu’il encaisse mal la chaleur, ce qui limite d’au­tant sa puis­sance admis­sible. Ces haut-parleurs sont plutôt desti­nés pour le haut médium et l’aigu, même si avec les progrès, certains modèles sont large bande. Enfin, l’im­pé­dance du ruban est très basse, obli­geant le montage d’un trans­for­ma­teur élec­trique supplé­men­taire — source poten­tielle de dégra­da­tion du signal — pour que l’am­pli puisse travailler sans problèmes.

La largeur du diaphragme se doit d’être réduite, sinon l’en­tre­fer serait trop large pour assu­rer un champ magné­tique suffi­sant. Il est déjà plus large que pour les haut-parleurs à bobine mobile, ce qui oblige à avoir des aimants plus gros ou plus puis­sants pour main­te­nir un champ magné­tique équi­valent. Les aimants étant chers, les haut-parleurs à ruban le sont aussi. En contre­par­tie, l’étroi­tesse du ruban permet une direc­ti­vité peu marquée dans le plan hori­zon­tal.

En plus de l’en­tre­fer large, un autre point peut compro­mettre le rende­ment : le ruban présente faci­le­ment des fuites acous­tiques. N’étant main­te­nue que sur deux côtés (les deux autres devant être libres pour qu’il puisse se mouvoir), l’onde arrière est suscep­tible de venir court-circui­ter l’avant si on ne l’amor­tit pas correc­te­ment.

Ascendacoustics Sierra 2 hp avec tweeter uban
Enceinte avec un twee­ter à ruban et un HP conique Ascen­da­cous­tics Sierra 2

En conclu­sion, malgré sa fragi­lité et son coût élevé, le haut-parleur à ruban à su séduire une large commu­nauté d’ama­teurs de haute-fidé­lité, par ses quali­tés en termes de réponse en fréquences, de direc­ti­vité et de respect des tran­si­toires. Pour une utili­sa­tion dans des condi­tions diffi­ciles ou néces­si­tant un gros rende­ment, on lui préfère géné­ra­le­ment le haut-parleur à bobine mobile.

Dans le prochain article, nous nous inté­res­se­rons, pour finir avec cette famille, à des modèles moins fréquents de haut-parleurs élec­tro­dy­na­miques. Il sera temps ensuite de passer aux autres types de trans­duc­teurs.

← Article précédent dans la série :
Membrane en dôme, chambre de compression et pavillon
Article suivant dans la série :
Le transformateur et le panneau acoustique →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.