Informatique musicale
Instruments et matériels audio Informatique musicale
pédago 2 minutes pour... comprendre le spectre sonore

Qu'est ce que le spectre audio d'un son

  • Réagir
  • 32 réactions
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Deux minutes : il n'en faudra pas plus à Los Teignos pour vous expliquer ce que sont les ondes complexes, le spectre sonore et les harmoniques. Top Chrono !

J’ai deux minutes pour vous expliquer le spectre sonore, alors on va pas traîner ! Vous le savez : le son est une onde dont la fréquence détermine la hauteur tonale et l’amplitude le volume. Et parce qu’il existe une infinité de sons différents, il existe une infinité d’ondes différentes, des plus simples aux plus complexes qui sont l'écrasante majorité des sons.

Qu’est ce qu'une onde complexe ? Eh bien grâce à Joseph Fourrier, on a découvert au XIXe siècle que c'était en fait une addition d’ondes simples que le physicien appelle « partiels ».

Un son est donc composé de milliers d’ondes simples juxtaposées qui, suivant leur fréquence et leur amplitude, vont non seulement définir la hauteur tonale et le volume du son mais aussi son timbre, en d'autre mots sa personnalité sonore, tout ce qui fait la différence entre le son d’un violon par exemple et celui d’un piano.

A note identique, ces deux instruments n’ont en effet pas le même timbre et pour en comprendre la raison, il faut examiner l’ensemble des fréquences qui composent chaque son et qu’on appelle le spectre sonore.

On peut visualiser ce dernier avec un analyseur où les fréquences s'étalent sur l'axe des abscisses, tandis que leur amplitude à chacune est indiqué en ordonnée. Pour s’y retrouver, on sépare le spectre en trois parties : les graves, les médiums et les aigus, sachant qu’on peut encore distinguer l’infragrave, le bas médium, le haut médium et l'extrême aigu.

Mais revenons du coup à nos fameuses ondes juxtaposées : on voit bien ici que des pics ressortent sur certaines fréquences particulières. Ce pic proéminent, c'est ce qu’on appelle l’onde fondamentale dont la fréquence va déterminer la hauteur perçue du son dans sa globalité. Quant aux autres pics, il s’agit de multiples de cette fréquence fondamentale qu’on appelle des harmoniques et qui vont grandement influer sur le timbre.

D’ailleurs, puisqu’on en parle, on dispose d’un paquets d’outils pour jouer avec le spectre sonore : des générateurs d’harmoniques, des filtres ou encore les fameux égaliseurs. Un égaliseur, c’est en effet un outil qui va nous permettre de modifier l’amplitude des différentes fréquences dans le spectre, soit pour lui retirer des basses, ou au contraire le rendre plus brillant en ajoutant des aigus, creuser ses médiums, etc. Mais nous aurons forcément à reparler ultérieurement des égaliseurs, vous vous en doutez.

Et pourquoi pas le faire maintenant ? Parce que la clepsydre se vide comme dirait l’ami Charles et qu’à part vous exhorter à commenter, liker, partager cette vidéo et de vous abonner au channel Youtube d’Audiofanzine, la seule chose qui me reste à vous dire, c’est à très bientôt !

2 minutes pour : 120 secondes pour découvrir l'audio et la musique Voir tous les épisodes de "2 minutes pour : 120 secondes pour découvrir l'audio et la musique"
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail