Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google

Acheter neuf Moog Music Subharmonicon

  • Audiosolutions En stock / NC 725,00 €
  • Woodbrass En stock / Livré en 24h 731,00 €
  • Energyson En stock / Livré en 72h 731,00 €
  • Global Audio Store En stock / Livré en 24h 745,00 €
  • Amazon.fr En stock / Livré en 24h 768,00 €

Annonces Moog Music Subharmonicon

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

News

Images

Vidéos

Avis

Note moyenne :
( 4/5 sur 2 avis )
2 avis
100 %
Donner un avis
Cible :
BillybillyBillybilly

L'anomalie Moog

Moog Music SubharmoniconPublié le 07/07/21 à 09:49
Le Subharmonicon est une bizarrerie de Moog, d'abord disponible au sein d'un de leurs workshops pour finalement être proposé au grand public après pas mal d'hésitation. On s'éloigne pas mal du Mother 32 et du DFAM en terme de philosophie. Là où ces deux synthés ont un côté couteau suisse et malin, le Subharmonicon lui est volontairement beaucoup plus étrange et conceptuel. Ce qui est sûr, c'est que de par son architecture même, on sera forcé de composer différemment avec ce synthé.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, on peut souligner que c'est très bien construit, très beau, ça paraît très solide. Les potards ont une réponse très agréable et sont vraiment fins.

Le Subharmonicon,......
Lire la suite
Le Subharmonicon est une bizarrerie de Moog, d'abord disponible au sein d'un de leurs workshops pour finalement être proposé au grand public après pas mal d'hésitation. On s'éloigne pas mal du Mother 32 et du DFAM en terme de philosophie. Là où ces deux synthés ont un côté couteau suisse et malin, le Subharmonicon lui est volontairement beaucoup plus étrange et conceptuel. Ce qui est sûr, c'est que de par son architecture même, on sera forcé de composer différemment avec ce synthé.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, on peut souligner que c'est très bien construit, très beau, ça paraît très solide. Les potards ont une réponse très agréable et sont vraiment fins.

Le Subharmonicon, c'est un synthétiseur-concept basé sur la division. D'une part avec un séquenceur basé sur les combinaisons de division d'horloge maître, d'autre part avec deux oscillateurs qui possèdent chacun leurs sous oscillateurs qu'on accorde en fonction d'un ratio de division de l'oscillateur principal. Le premier point que je vais souligner, c'est qu'avec cette machine, j'ai vraiment eu l'impression d'acheter deux machines différentes combinées ensemble, à savoir un séquenceur et un synthétiseur. Les deux passionnants mais qui se retrouvent ensemble assez artificiellement à cause de ce concept phare de la division. Sur le DFAM, le séquenceur 8 pas m'a toujours paru complètement cohérent avec l'architecture même du synthé.

Si on se penche sur le séquenceur, il est assez intriguant puisque constitué de deux lignes de 4 pas. Chaque ligne peut être clockée indépendamment par une horloge ou bien une combinaison d'horloges, toutes ces horloges étant des divisions de l'horloge master. Ça ouvre des portes en terme de sequencing très intéressantes puisqu'il ne faut plus penser sa séquence en terme de linéarité mais plutôt en terme de combinaisons entre les différents pas des deux lignes et la probabilité qu'ils ont de se rencontrer. Je tiens à préciser qu'on est pas du tout dans de l'aléatoire et que toutes les séquences écrites avec ce séquenceur finiront par boucler, même si c'est au bout de 137 pas par exemple. Pour rajouter de la vie dans ces séquences, il reste quand même le patchbay assez complet qui permet par exemple de moduler individuellement les générateurs de rythme, on peut donc très bien imaginer séquencer la vitesse du séquenceur (en réalité la division d'horloge maître) avec le séquenceur lui-même. Dit comme ça, c'est sûrement incompréhensible mais il faut retenir que c'est dans l'expérimentation que le potentiel de ce séquenceur va vraiment être révélé. Pour ma part, là où je l'ai trouvé le plus pertinent, c'était sur de la programmation rythmique. Polymétrie et grooves étranges seront très vite de la partie, un exemple tout simple : on met la première ligne de sequencing pour trigger un kick sur chaque temps et sur l'autre ligne de 4 pas, on peut trigger une hi hat avec une combinaison étrange de deux générateurs de rythme, donnant le sentiment que la séquence ne se répète jamais. Attention cependant, il existe un bug dans le firmware actuel qui désynchronise les deux sorties clocks individuelles (on a une latence) des deux lignes de sequenceur sur le patchbay. Après contact avec le support de Moog, il s'agit bien d'un bug du firmware qui devrait être corrigé avec une mise à jour.

La partie oscillateur est un peu plus simple. On a deux oscillateurs analogiques avec deux formes d'ondes, carrées et en dent de scie. Chaque oscillateur a deux sous-oscillateurs qu'on accorde par un ratio de division compris entre 1 et 16 de la fréquence de l'oscillateur principal. On a la possibilité de combiner l'oscillateur maître en onde carrée et les sous oscillateurs en dent de scie. La largeur d'impulsion est modifiable soit via le patchbay soit via un potentiomètre mais qui nécessite de sacrifier un sous oscillateur. Au final, on se retrouve avec une paraphonie (tout passe par un filtre unique en sortie et il n'y a qu'un VCA) de 6 voix analogiques, pas mal du tout ! Mais attention, si comme moi, vous vous imaginez générer des accords, c'est possible mais relativement compliqué puisque d'une part il faudra penser les accords à l'envers puisqu'on part d'une note aigue pour ensuite définir des composantes dans le bas et d'autre part, les valeurs de notes des sous oscillateurs se traduiront par un ratio de division mathématique et pas par une valeur "musicale" (en gros, on divise la fréquence par un nombre, on indique pas qu'on veut la quinte inférieure...).

Pour la partie "harmonie", je pense vraiment qu'il faut abandonner l'idée d'écrire quelque chose avec des notions classiques et il vaut mieux se jeter dedans à l'oreille, au feeling et c'est là que des résultants étonnants (dans le bon sens du terme) vont apparaître.

Pour le reste, le filtre sonne hyper bien, en auto oscillation il fera des merveilles pour générer des percus grâce aux deux enveloppes AD bien pêchues et claquantes. Le patchbay est bien complet et donne accès à la plupart des paramètres. Ceux qui ne sont pas pris en compte par le patchbay (notamment les durée d'AD des deux enveloppes) sont pilotables en midi, bon point, c'est plutôt cool. Ce synthé est d'ailleurs très facilement intégrable dans une config non modulaire contrairement au DFAM.

Reste à savoir à qui ça s'adresse... Je voix deux catégories de personne. Soit quelqu'un qui est déjà bien équipé en synthé et qui veut s'offrir un truc frais qui sortira des sentiers battus soit un curieux avide de bidouille et de sound design qui est prêt à commencer par là. Personnellement je me suis vraiment initié à la synthèse soustractive avec un DFAM et un Subharmonicon et je pense que ça a été une super opportunité d'un point de vue pédagogique (même si l'absence de LFO sur ces deux synthés a tendance à m'interroger...). Je reste conscient que ça représente malgré tout un certain budget... Je précise aussi qu'avec un clavier maître ou séquenceur midi ou cv, le Subharmonicon se transforme en un classique analogique mono/duophonique de très bonne facture.

Pour terminer cet avis, j'ai maintenant revendu les DFAM et Subharmonicon pour partir sur quelque chose de beaucoup plus facilement intégrable dans ma config (c'est-à-dire avec des presets, du p lock, et non c'est pas Elektron mais le Medusa de Polyend/Dreadbox :clin: ) mais si j'avais eu un budget plus souple, je les aurais gardés, ne serait-ce que pour le potentiel hautement élevé de bidouillage de toutes sortes.
Et j'applaudis la démarche de Moog qui consiste à proposer quelque chose de très singulier et d'atypique, peu courant avec les grosses marques.

Si vous voulez écouter un peu de Subharmonicon, j'ai posté quelques exemples sonores sur un sujet dédié dans le forum !
Lire moins
»
NgawangNgawang

Un synthé qui demande du temps

Moog Music SubharmoniconPublié le 28/12/20 à 11:46
A mon avis, le subharmonicon s'adresse à des personnes qui ont une bonne base musicale (du style solfège ... aie ça fait mal aux doigts) et un studio déjà bien équipé.

Il faut avoir du temps à passer dessus. La bonne séquence est longue à trouver mais quand elle est là, elle est excellente.

Très expérimental, il peut amener beaucoup de changements.

Pour le son et la qualité, c'est du Moog, excellent si vous aimez l'analogique.


Les 2 séquenceurs triguent en même temps l'enveloppe, on se retrouve avec des combinaisons de notes qui doivent être harmonisées entre les 2 oscillateurs et les 2 séquenceurs. Bref il faut pas mal de temps pour le régler. 6 VCO Moog en même temps (y'a des......
Lire la suite
A mon avis, le subharmonicon s'adresse à des personnes qui ont une bonne base musicale (du style solfège ... aie ça fait mal aux doigts) et un studio déjà bien équipé.

Il faut avoir du temps à passer dessus. La bonne séquence est longue à trouver mais quand elle est là, elle est excellente.

Très expérimental, il peut amener beaucoup de changements.

Pour le son et la qualité, c'est du Moog, excellent si vous aimez l'analogique.


Les 2 séquenceurs triguent en même temps l'enveloppe, on se retrouve avec des combinaisons de notes qui doivent être harmonisées entre les 2 oscillateurs et les 2 séquenceurs. Bref il faut pas mal de temps pour le régler. 6 VCO Moog en même temps (y'a des volumes quand même) ça passe pas inaperçu.
Pas évident à faire entrer dans le mix.

Il va très bien avec le Moog DFAM. On trouve des exemples de patch qui vont très bien, mais quand on veut introduire un autre synthé ce n'est plus pareil.

Le manuel de l'utilisateur est très didactique, bravo Moog !


Il n'y a aucun réglage de clock contrairement au Mother32.

Pas de réglage direct pour le canal midi, il faut passer par le SysEx et donc un PC (ou un Mac) et une interface midi. Tout est sur le site de Moog. C'est quand même dommage de ne pas pouvoir le faire avec une combinaison de touches.

Il est très bien construit.
Au final je pense que le rapport prix/qualité de fabrication, qualité sonore, possibilités est vraiment très bien

Il peut être utilisé en studio pour tous types de musique mais pour le live je pense qu'il vaut mieux faire des échantillons en studio avant.

Un synthé qui mérite d'être essayé.

Après 6 mois je l'ai revendu, Je passe au modulaire et j'ai fait le choix de financer d'autres modules.
Lire moins
»

Fiche technique

  • Fabricant : Moog Music
  • Modèle : Subharmonicon
  • Catégorie : Synthétiseurs analogiques en rack
  • Fiche créée le : 06/05/2020

Synthétiseur analogique semi-modulaire au format desktop destiné à explorer les polyrythmes et les subharmoniques grâce à deux oscillateurs et quatre sub-oscillateurs, pour un total de six voix disponibles

Distribué par mesi

»

Manuels et autres fichiers

Synthétiseurs analogiques en rack concurrents

Autres synthétiseurs analogiques en rack Moog Music

Autres catégories dans Synthétiseurs

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.
Préférences du site
Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).
Connexion
C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.
Analytics
Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.