Se connecter
Se connecter
Créer un compte

ou

Acheter neuf Moog Music Subharmonicon

  • SonoVente En stock / Livré en 24h 655,00 €
  • Univers Sons En stock / Livré en 24h 655,00 €
  • Michenaud En stock / Livré en 24h 655,00 €
  • Audiosolutions En stock / NC 679,00 €
  • Espace Claviers En stock / Livré en 24h 689,00 €

Annonces Subharmonicon

Alerte nouvelle annonce

News

Images

Vidéos

Avis

4.0/5
(5 avis)
20 %
(1 avis)
60 %
(3 avis)
20 %
(1 avis)
Donner un avis
Cible : Utilisateurs avertis
olniourkolniourk

génial mais difficile a appréhender.

Moog Music SubharmoniconPublié le 21/03/23 à 10:31
Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?

j'utilise ce module comme source d'expérimentation seulement en studio car il est excellent dans la recherche tonale et harmonique hors des sentiers battus.
on tourne un bouton et on est très étonné de tomber sur une séquence harmonique vraiment originale.
tout le problème étant de le temps que l'on met pour trouver ce sweet spot.

selon moi il est tout simplement impossible d'utiliser cet appareil en situation live vu le nombre de potards qu'il va falloir recaller au millimètre pour retrouver un son et une suite harmonique cohérente. c'est complètement instable et c'est ca qui...…
Lire la suite
Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?

j'utilise ce module comme source d'expérimentation seulement en studio car il est excellent dans la recherche tonale et harmonique hors des sentiers battus.
on tourne un bouton et on est très étonné de tomber sur une séquence harmonique vraiment originale.
tout le problème étant de le temps que l'on met pour trouver ce sweet spot.

selon moi il est tout simplement impossible d'utiliser cet appareil en situation live vu le nombre de potards qu'il va falloir recaller au millimètre pour retrouver un son et une suite harmonique cohérente. c'est complètement instable et c'est ca qui fait sa beauté. Reste entier que c'est parfois super frustrant, on éteint l'appareil et sans avoir rien touché le lendemain le son n'est pas le même. et là je parle même pas de la patch bay.
si vous voulez utiliser ce matériel en l'incorporant avec d'autres bécanes en live je crois vraiment que vous allez perdre des cheveux.

Vous semble-t-il solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ?

super qualité de fabrication cf avis precedents.

la prise en main et l'ergonomie sont plutôt difficile (je ne parle que pour moi) je perd un temps fou a fabriquer quelque chose avec ca et si le processus est assez amusant parfois c'est plutôt frustrant car c'est super long avant d'avoir quelque chose de cohérent. un conseil enregistrez bien ce que vous faites lorsque vous avez quelque chose d'intéressant on perd très vite le fil.
pour moi le séquenceur est vraiment galère, je comprend le principe mais dans l'utilisation c'est juste super relou, chelou, pas funky pour un sou.
En patch bay ca déconne ils auraient pu avoir 2 "in" trigger pour déclencher l'avancement des 2 lignes de sequenceur ca aurait été top pour moi mais non ils te laissent galérer avec leurs divisions temporaire c'est parfois très décourageant.


Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?

le son est génial (cf avis precedents.) c'est fat c'est rond c'est distordu ou clair c'est crémeux bref c'est Moog.


Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

On peut faire beaucoup de chose avec mais ca prend beaucoup beaucoup beaucoup de temps (pour moi en tout cas le ratio est trop défavorable)
la patch bay manque de possibiliés notamment au niveau séquenceur c'est chiant.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?
les +:
- le son
- la possibilité de tomber sur des perles harmonique et des choses extrêmement originales en terme de rythme harmonique

les -:
le temps que ca bouffe pour sortir quelque chose d'utilisable dans un morceau.

avec le temps je me rend compte que l'efficacité/rapidité est quand même importante pour la création et l'amusement et là encore une fois pour moi le compte n'y est pas.
après certains y verront un instrument magique qui leur procurera beaucoup de plaisir et d'expérimentions ce n'est pas mon cas.
Lire moins
»
Fred NoLakeFred NoLake

Moog Subharmonicon : le meilleur élève de l'école buissonnière

Moog Music SubharmoniconPublié le 19/01/23 à 09:49
Possesseur d'un Novation Summit depuis plus de deux ans et sur lequel je joue tous les jours, je sentais depuis longtemps qu'il fallait que j'ajoute qqch à ce gros monstre mais impossible de mettre le doigt sur ce qui "manquait" car ce dernier me paraissait déjà si complet. Puis, à force de me balader sur YT, j'ai fini par trouver un charme à ce petit Moog et je me suis laissé tenter.

Très particulière comme approche quand on est habitué aux synthés à clavier, le son analogique moogien est directement présent dans tout le casque et ne demande qu'à être utilisé comme épice.

Impossible de faire qqch de bien sans y passer un peu de temps. Tout sera inaudible comme la moitié des démos que...…
Lire la suite
Possesseur d'un Novation Summit depuis plus de deux ans et sur lequel je joue tous les jours, je sentais depuis longtemps qu'il fallait que j'ajoute qqch à ce gros monstre mais impossible de mettre le doigt sur ce qui "manquait" car ce dernier me paraissait déjà si complet. Puis, à force de me balader sur YT, j'ai fini par trouver un charme à ce petit Moog et je me suis laissé tenter.

Très particulière comme approche quand on est habitué aux synthés à clavier, le son analogique moogien est directement présent dans tout le casque et ne demande qu'à être utilisé comme épice.

Impossible de faire qqch de bien sans y passer un peu de temps. Tout sera inaudible comme la moitié des démos que vous pourrez trouver sur YT. Mais quand vous trouvez l'équilibre, l'harmonie oserai-je dire, l'ambiance sera alors juste inédite et très grisante.

Ce synthé est hors du temps, hors des codes, hors du mainstream. Mais qu'est-ce qu'il le fait bien.

Voici un morceau dont j'ai dessiné tout le background au Subharmonicon, j'ai juste ajouté un patch Summit pour finir le morceau : https://nolake.bandcamp.com/track/banished

Lire moins
»
barrichinoebarrichinoe

Une plongée "Sub"harmonine...

Moog Music SubharmoniconPublié le 17/12/22 à 09:01
Possesseur de l'ensemble des semi-modulaires de la Matriarch family, je mettais promis pourtant de ne pas acheter cet instrument !!!
Je me l'imaginais comme un objet bizzare et étrange qui ne servirait pas ou peu. Un truc juste pour rajouter un synthé avec un nom bizzare accolé au nom MOOG.
et par les temps qui courent entre le prix du gazol et le reste...
Mais un jour je l'ai essayé dans ma boutique favorite à Toulouse.
Et là.....
Tout a changé. J'ai appuyé sur le bouton play et heureusement, l'utilisateur précédent l'avait laissé sur des réglages adéquates. J'ai été submergé. D'où est-ce que cela provenait ? Qui me parlait ? Dans quel état j'erre ?
Si vous lisez ces lignes c'est...…
Lire la suite
Possesseur de l'ensemble des semi-modulaires de la Matriarch family, je mettais promis pourtant de ne pas acheter cet instrument !!!
Je me l'imaginais comme un objet bizzare et étrange qui ne servirait pas ou peu. Un truc juste pour rajouter un synthé avec un nom bizzare accolé au nom MOOG.
et par les temps qui courent entre le prix du gazol et le reste...
Mais un jour je l'ai essayé dans ma boutique favorite à Toulouse.
Et là.....
Tout a changé. J'ai appuyé sur le bouton play et heureusement, l'utilisateur précédent l'avait laissé sur des réglages adéquates. J'ai été submergé. D'où est-ce que cela provenait ? Qui me parlait ? Dans quel état j'erre ?
Si vous lisez ces lignes c'est que le "son MOOG" vous dit quelque choses. La qualité des oscillateurs. Imaginez 6 oscilatteurs ! (1+2sub)X2. Tout cela s'ébattait joyeusement autour de moi !

Et le filtre Haaaaa !!! le "filtre MOOG".
Enveloppe de filtre et enveloppe d'amplitude. Simple (attack-decay). J'aime.

L'architecture sonore est donc simple et assez classique.
Là où les choses s'ouvrent en grand c'est sur 2 niveaux :
1) les sous oscillateurs
2) Le séquenceur

1 ) les "sous" oscillateurs :
Pour faire simple le potard du sous oscillateur génére une note sous la note cible (Oscillateur principale) qui correspond au rapport des harmoniques mais en-dessous.
Pour rappel (source Wikipédia)
l'harmonique de rang 1 est la fondamentale, à 440 Hz,
l'harmonique de rang 2 est à 440 × 2 = 880 Hz,
celle de rang 3 à 440 × 3 = 1 320 Hz, etc.


Et bien là, la sous harmonique de rang 2 c'est 220HZ etc etc...
Je vous laisse trouvez la suite et observez les capacité techniques de cet instrument.
Ce que je peux dire c'est la chose suivante:
Les notes trouvées peuvent être vraiment étonnantes, les accords très singuliers... Et n'oublions pas la Patchbay qui nous permt de controler le pitch de ceux ci....

2) le séquenceur les séquenceurs. (les 2)
Un séquenceur 4 pas...
Mais....
Sur un même signal d'horloge les pas peuvent se répartir selon 16 équivalences...
et il y a 4 répartitions différentes possibles...
Truc de OUF...
Et chaque séquenceur peut jouer ces propres équivalences...
Inutil de vous dire que les jams s'en trouvent fortement épicées.

Youpeee...
Voilà pour rajouter du fun à notre histoire il y a la Patchbay (voir manuel)

Je regrette pour le moment le manque d'utilitaire mais que voulez sur une taille que celle-ci...
Ha oui et on peut quantizer le pitch.
Chouette et rassurant non ?

Ici un lien vers une jam après 2 semaines de lecture de manuel...
https://youtube.com/watch?v=bbMiMl2aUGw&feature=shares

Lire moins
»
BillybillyBillybilly

L'anomalie Moog

Moog Music SubharmoniconPublié le 07/07/21 à 09:49
Le Subharmonicon est une bizarrerie de Moog, d'abord disponible au sein d'un de leurs workshops pour finalement être proposé au grand public après pas mal d'hésitation. On s'éloigne pas mal du Mother 32 et du DFAM en terme de philosophie. Là où ces deux synthés ont un côté couteau suisse et malin, le Subharmonicon lui est volontairement beaucoup plus étrange et conceptuel. Ce qui est sûr, c'est que de par son architecture même, on sera forcé de composer différemment avec ce synthé.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, on peut souligner que c'est très bien construit, très beau, ça paraît très solide. Les potards ont une réponse très agréable et sont vraiment fins.

Le Subharmonicon,...…
Lire la suite
Le Subharmonicon est une bizarrerie de Moog, d'abord disponible au sein d'un de leurs workshops pour finalement être proposé au grand public après pas mal d'hésitation. On s'éloigne pas mal du Mother 32 et du DFAM en terme de philosophie. Là où ces deux synthés ont un côté couteau suisse et malin, le Subharmonicon lui est volontairement beaucoup plus étrange et conceptuel. Ce qui est sûr, c'est que de par son architecture même, on sera forcé de composer différemment avec ce synthé.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, on peut souligner que c'est très bien construit, très beau, ça paraît très solide. Les potards ont une réponse très agréable et sont vraiment fins.

Le Subharmonicon, c'est un synthétiseur-concept basé sur la division. D'une part avec un séquenceur basé sur les combinaisons de division d'horloge maître, d'autre part avec deux oscillateurs qui possèdent chacun leurs sous oscillateurs qu'on accorde en fonction d'un ratio de division de l'oscillateur principal. Le premier point que je vais souligner, c'est qu'avec cette machine, j'ai vraiment eu l'impression d'acheter deux machines différentes combinées ensemble, à savoir un séquenceur et un synthétiseur. Les deux passionnants mais qui se retrouvent ensemble assez artificiellement à cause de ce concept phare de la division. Sur le DFAM, le séquenceur 8 pas m'a toujours paru complètement cohérent avec l'architecture même du synthé.

Si on se penche sur le séquenceur, il est assez intriguant puisque constitué de deux lignes de 4 pas. Chaque ligne peut être clockée indépendamment par une horloge ou bien une combinaison d'horloges, toutes ces horloges étant des divisions de l'horloge master. Ça ouvre des portes en terme de sequencing très intéressantes puisqu'il ne faut plus penser sa séquence en terme de linéarité mais plutôt en terme de combinaisons entre les différents pas des deux lignes et la probabilité qu'ils ont de se rencontrer. Je tiens à préciser qu'on est pas du tout dans de l'aléatoire et que toutes les séquences écrites avec ce séquenceur finiront par boucler, même si c'est au bout de 137 pas par exemple. Pour rajouter de la vie dans ces séquences, il reste quand même le patchbay assez complet qui permet par exemple de moduler individuellement les générateurs de rythme, on peut donc très bien imaginer séquencer la vitesse du séquenceur (en réalité la division d'horloge maître) avec le séquenceur lui-même. Dit comme ça, c'est sûrement incompréhensible mais il faut retenir que c'est dans l'expérimentation que le potentiel de ce séquenceur va vraiment être révélé. Pour ma part, là où je l'ai trouvé le plus pertinent, c'était sur de la programmation rythmique. Polymétrie et grooves étranges seront très vite de la partie, un exemple tout simple : on met la première ligne de sequencing pour trigger un kick sur chaque temps et sur l'autre ligne de 4 pas, on peut trigger une hi hat avec une combinaison étrange de deux générateurs de rythme, donnant le sentiment que la séquence ne se répète jamais. Attention cependant, il existe un bug dans le firmware actuel qui désynchronise les deux sorties clocks individuelles (on a une latence) des deux lignes de sequenceur sur le patchbay. Après contact avec le support de Moog, il s'agit bien d'un bug du firmware qui devrait être corrigé avec une mise à jour.

La partie oscillateur est un peu plus simple. On a deux oscillateurs analogiques avec deux formes d'ondes, carrées et en dent de scie. Chaque oscillateur a deux sous-oscillateurs qu'on accorde par un ratio de division compris entre 1 et 16 de la fréquence de l'oscillateur principal. On a la possibilité de combiner l'oscillateur maître en onde carrée et les sous oscillateurs en dent de scie. La largeur d'impulsion est modifiable soit via le patchbay soit via un potentiomètre mais qui nécessite de sacrifier un sous oscillateur. Au final, on se retrouve avec une paraphonie (tout passe par un filtre unique en sortie et il n'y a qu'un VCA) de 6 voix analogiques ! Mais attention, si comme moi, vous vous imaginez générer des accords, c'est possible mais relativement compliqué puisque d'une part il faudra penser les accords à l'envers puisqu'on part d'une note aigue pour ensuite définir des composantes dans le bas et d'autre part, les valeurs de notes des sous oscillateurs se traduiront par un ratio de division mathématique et pas par une valeur "musicale" (en gros, on divise la fréquence par un nombre, on indique pas qu'on veut la quinte inférieure...).

Pour la partie "harmonie", je pense vraiment qu'il faut abandonner l'idée d'écrire quelque chose avec des notions classiques et il vaut mieux se jeter dedans à l'oreille, au feeling et c'est là que des résultants étonnants (dans le bon sens du terme) vont apparaître.

Pour le reste, le filtre sonne hyper bien, en auto oscillation il fera des merveilles pour générer des percus grâce aux deux enveloppes AD bien pêchues et claquantes. Le patchbay est bien complet et donne accès à la plupart des paramètres. Ceux qui ne sont pas pris en compte par le patchbay (notamment les durée d'AD des deux enveloppes) sont pilotables en midi, bon point, c'est plutôt cool. Ce synthé est d'ailleurs très facilement intégrable dans une config non modulaire contrairement au DFAM.

Reste à savoir à qui ça s'adresse... Je voix deux catégories de personne. Soit quelqu'un qui est déjà bien équipé en synthé et qui veut s'offrir un truc frais qui sortira des sentiers battus soit un curieux avide de bidouille et de sound design qui est prêt à commencer par là. Personnellement je me suis vraiment initié à la synthèse soustractive avec un DFAM et un Subharmonicon et je pense que ça a été une super opportunité d'un point de vue pédagogique (même si l'absence de LFO sur ces deux synthés a tendance à m'interroger...). Je reste conscient que ça représente malgré tout un certain budget... Je précise aussi qu'avec un clavier maître ou séquenceur midi ou cv, le Subharmonicon se transforme en un classique analogique mono/duophonique de très bonne facture.

Pour terminer cet avis, j'ai maintenant revendu les DFAM et Subharmonicon pour partir sur quelque chose de beaucoup plus facilement intégrable dans ma config (c'est-à-dire avec des presets, du p lock, et non c'est pas Elektron mais le Medusa de Polyend/Dreadbox :clin: ) mais si j'avais eu un budget plus souple, je les aurais gardés, ne serait-ce que pour le potentiel hautement élevé de bidouillage de toutes sortes.
Et j'applaudis la démarche de Moog qui consiste à proposer quelque chose de très singulier et d'atypique, peu courant avec les grosses marques.

Si vous voulez écouter un peu de Subharmonicon, j'ai posté quelques exemples sonores sur un sujet dédié dans le forum !
Lire moins
»

Fiche technique

  • Fabricant : Moog Music
  • Modèle : Subharmonicon
  • Catégorie : Synthétiseurs analogiques en rack
  • Fiche créée le : 06/05/2020

Synthétiseur analogique semi-modulaire au format desktop destiné à explorer les polyrythmes et les subharmoniques grâce à deux oscillateurs et quatre sub-oscillateurs, pour un total de six voix disponibles

Distribué par mesi

»

Manuels et autres fichiers

Synthétiseurs analogiques en rack concurrents

Autres synthétiseurs analogiques en rack Moog Music

Autres catégories dans Synthétiseurs

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Analyse de l’audience (Google Analytics)
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités (Google Ads)
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.
Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram.

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Analyse de l’audience (Google Analytics)

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités (Google Ads)

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.