Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Yamaha AN1X
Photos
1/613

Annonces AN1X

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

Images

Tutoriels et astuces

Vidéos

Avis

Note moyenne :
( 4.6/5 sur 24 avis )
14 avis
58 %
10 avis
42 %
Donner un avis
fukigenfukigen

Ce rêve bleu

Yamaha AN1XPublié le 28/01/22 à 22:23
Comme j’ai bien raconter des histoires (voir mes autres avis), voici celle de mon An1x…
je serais succinct sur les détails techniques, les autres avis seront de toute façon mieux rédigés.

J’ai eu l’An1x à sa sortie. Après avoir fait mes débuts en musique avec un orgue basique bontempi puis 7-8 années avec arrangeur Roland E-20 (le top à ce moment) sur lequel j’ai appris énormément, je passais au magasin de musique (qui n’existe plus depuis longtemps) pour voir ce qui se faisait comme synthétiseur, afin de pouvoir commencer à faire des sons personnalisés et musique aux sonorités plus électronique (qui a dit JMJ?) qu’avec un arrangeur.

Le vendeur m’avait de suite dirigé vers l’An1x...…
Lire la suite
Comme j’ai bien raconter des histoires (voir mes autres avis), voici celle de mon An1x…
je serais succinct sur les détails techniques, les autres avis seront de toute façon mieux rédigés.

J’ai eu l’An1x à sa sortie. Après avoir fait mes débuts en musique avec un orgue basique bontempi puis 7-8 années avec arrangeur Roland E-20 (le top à ce moment) sur lequel j’ai appris énormément, je passais au magasin de musique (qui n’existe plus depuis longtemps) pour voir ce qui se faisait comme synthétiseur, afin de pouvoir commencer à faire des sons personnalisés et musique aux sonorités plus électronique (qui a dit JMJ?) qu’avec un arrangeur.

Le vendeur m’avait de suite dirigé vers l’An1x qu’il venait de recevoir…
Le look n’est pas conventionnel, en bleu (pour imiter un arp???), et au premier abord, je me suis dit, bon ok… on va voir ce qu’il vaut…
j’ai passé un moment à parcourir les presets et triturer les quelques potards et … je suis reparti avec.
Le premier soir, je suis resté dessus à jusqu’à 3 heures du matin, envoûté par ses sonorités.

J’ai passé un nombre incalculable d’heures dessus, il me servait de machine principale, sa taille et son poids sont pratiques pour les déplacements.
Et le look, on s’y fait vite et au final je l’aime bien, et ça permet de le reconnaître dans la foule.

C’était le début du revival analogique au travers des VA, mais le marketing ou autre raison obscure ou économique ont fait qu’ils ont pris le boîtier du cs1x, mis 8 potards avec une matrice… c’est pas joyeux par rapport à la concurrence d’alors (JP-8000, MS-2000) mais une fois habitué, l’utilisation est logique.
et si l’écran était un peu plus grand, genre SY77, ça aurait été top.
Pour du live, on met ses paramètres sur la fonction assign et on s’amuse avec.

L’édition est grandement simplifiée grâce au logiciel An1x editor, gratuit, qui fonctionne encore sous Windows 10 et Linux via wine. S’il était porté sur iPad ce serait génial, pour tout paramétrer du doigt sans souris.

Son clavier, sans être semi-lesté, ni du niveau du DX7, est de bonne facture, a 5 octaves que n’ont ni le JP-8000 ni le MS-2000, avec vélocité et aftertouch, ainsi que le contrôleur à ruban qui permet de faire des trucs géniaux.

D’ailleurs j’avais essayé plus tard le JP en magasin (pour les potards), et bien les sons qui sortaient du JP semblaient bien pâle à côté de ceux de l’An1x!

Aujourd’hui je ne l’utilise plus comme clavier principal, j’ai le prophet-10… mais il sonne vraiment bien, il est superbement chaleureux, et même maintenant, je crois qu’il n’y a pas un morceau que je fasse qui ne comporte pas au moins une piste avec.

Si je devais me séparer des mes claviers pour une raison obscure, manque de place, besoins financiers, exil dans une île déserte sans électricité… l’An1x serait un des derniers à partir, juste avant les prophet.
Lire moins
»
NostromoripleyNostromoripley

Il est bleu, mais tout n'est pas rose !

Yamaha AN1XPublié le 09/08/21 à 13:16
Aaah le AN1X...le fameux VA de YAMAHA dont tout le monde chante les louanges !

Un bon synthé oui mais un poil surévalué et surtout pas sans défauts...voyons cela.

J'ai toujours aimé les sons électroniques, j'ai commencé par un arrangeur PSS-51, il était amusant mais moi je voulais faire comme JMJ ! Un jour je découvre une pub pour le CS1x...ce fut LA révélation ! Le CS1X fut donc mon 1er « vrai » synthétiseur je l'ai adoré en plus y avait des potards a tourner lol …le rêve ! Un an après sort le AN1X, malheureusement entre temps j’avais acheté le QUASIMIDI Raven, un synthé rompler vraiment pas terrible - voir mon avis sur AF...tant pis.

Me voilà enfin aujourd’hui l’heureux...…
Lire la suite
Aaah le AN1X...le fameux VA de YAMAHA dont tout le monde chante les louanges !

Un bon synthé oui mais un poil surévalué et surtout pas sans défauts...voyons cela.

J'ai toujours aimé les sons électroniques, j'ai commencé par un arrangeur PSS-51, il était amusant mais moi je voulais faire comme JMJ ! Un jour je découvre une pub pour le CS1x...ce fut LA révélation ! Le CS1X fut donc mon 1er « vrai » synthétiseur je l'ai adoré en plus y avait des potards a tourner lol …le rêve ! Un an après sort le AN1X, malheureusement entre temps j’avais acheté le QUASIMIDI Raven, un synthé rompler vraiment pas terrible - voir mon avis sur AF...tant pis.

Me voilà enfin aujourd’hui l’heureux possesseur du AN1X…Ô joie ! :)

L’AN1X a la même format que le C1SX mais la comparaison s’arrête là, l’un est un Virtual Analog et l’autre un Rompler à base de sample (AWM).

Pour être franc j’ai failli le revendre quelques jours après l’avoir reçu, je m’entendais à une grosse claque…il faut être honnête, il a vieilli, tout comme moi d’ailleurs ;) Depuis des années mon oreille ses aiguisée, en vieillissant on sait ce qu’on aime et ce qu’on aime pas…on devient exigeant et puis entre temps j’ai eu beaucoup de synthés : Hydrasynth, K3M, JD-990… de belles machines. Le problème maintenant c’est qu’il en faut beaucoup plus qu’a l’époque de mon CS1X pour m’épater...Aie.

L’AN1X sonne bien mais il n’a pas la rondeur d’un analogique soyons clair. Même si au début je l’ai trouvé relativement froid et numérique j’ai réussi a lui faire sortir ses tripes et a faire ressortir tout son potentiel ! Il a un grain assez numérique et typé, mais avec du boulot on peut facilement le faire sonner proche d’un analogique (voir ma 1ere video plus bas) Il est a l’aise dans les séquences et arpèges modulés où il excelle, les brass vangelesques, les nappes et les sons acid/agressif, les leads et pseudo guitares électriques…Bref il sait tout faire, sauf peut être les basse bien grasses typée ananlogique c’est pas son truc. Il peut faire des basses mais c’est pas sa spécialité (c’est purement personnel bien sur). A l’époque c’était LE synthé TECHNO/TRANCE alors on retrouve bcp de sons dans ces styles.

Après quelques heures dessus et je dois avouer qu’il sonne vraiment bien, le son peut être brillant, doux, agressif, le LFO est bien rapide comme j’aime et son amplitude de modulation bien large aussi, parfait ! (voir ma 1ere video plus bas) Un bémol sur le filtre dont on entends fortement les pas lorsque la réso est au delà du 1/4 dommage. Il est capable de faire de la FM et on obtient des sons bien barrés bourrés de modulations numériques un peu crade typique de la FM…top !

Les OSC sont au nombre de 2 et identiques, il n’y pas beaucoup de forme d’onde (Saw, Saw2, Pulse, Mix) pas de triangle ni de sine même si la fonction EDGE permet de transformer n’importe quelles onde en Sine, bien. La fonction Edge de chaque OSC est assez déroutante je pensais avoir a faire a une sorte de Shape mais elle agit plutôt comme un filtre qui adoucit la forme d’onde. Comme sur mon Hydrasynth, l’AN1X possède une fonction de pan aléatoire réglable des OSC, c’est très sympa pour élargir le son et lui donner un petit coté « analo » j’adore !

Le filtre est correct sans casser 3 pattes a un canard, peu être un peu trop numérique à mon gout même si c'est ce même filtre qui lui donne sa couleur. Chose étonnante et assez rare pour le souligner, la résonance du filtre peut être négative de quelques valeurs, c’est très intéressant pour rendre le son doux et creuser les médiums, super idée.

Un bon point pour les effets, pour un synthé de 1997 la reverbe est vraiment belle mais quand même pas au niveau d’une Strymon, Eventide ou même celle du Novation Summit/Peak, faut pas rêver lol
Les délais sont fun et efficaces, mention spéciale pour les Chorus et Phaser vraiment top ! Il y a des distorsions également qui font la part belle aux sons de 303 ou de guitares électriques.

Le séquenceur façon SQ-1 de KORG est vraiment top, on s’amuse très rapidement a créer des séquences à la StrangerThing, BladeRunner ou On The Run…très chouette. Pour finir, le séquenceur de mouvement (FreeEG) 4 pistes façons Minilogue est génial, quoiqu’un peu difficile a utiliser directement depuis le synthé, l’éditeur est plus que conseillé ;)

L’ergonomie est relativement bien faite, des codes couleurs pour les fonctions des potards (OSC, LFO, FILTRE…) assez facile et efficace. Seule l’édition en détail des effets est long. Gros point noir, la matrice de modulation qui parle en CC !! Wouais pour par exemple utiliser le LFO 2 comme source de modulation il faut connaitre son numéro de CC…c’est super bien relou (même avec l’éditeur !!!). En parlant d’éditeur il est vraiment simple et bien fait mais il date, j’ai galèré pour l’installer sur mon WIN10.

L’AN1X est bitimbrale, enfin presque…il possède 2 scènes qui peuvent avoir un son totalement différent mais malheureusement les scènes se partagent le même effets. On peut passer d’un son/scène à l ‘autre avec la molette de modulation, c’est sympa pour du live mais en studio bof, pas fan. Les 2 sons peuvent etre paramètrés en Single, unisson, dual, Split ou un Layer, super pour de belles nappes ou séquences et gros sons bin fat !


Voilà en gros, je fini comme d’hab avec les + et les - :)


Les ++++
Le son
la FM
Synchro des OSC
Pan des OSC
Vitesse et amplitude du LFO
2 LFO
Le petit séquenceur
Le FreeEG (4 pistes)
L'arpegiateur
Les effets nombreux
Phaser et Chorus top
Editeur (indispensable)
Code couleurs des potards
L’aftertouch
Polyvalence
Bi-trimbralité (Unisson, Split, Dual ou Layer)
Le prix d’occasion


Les ——
Filtre un peu dépassé (c’est personnel)
Effet de pas très marqué sur le filtre
Forme d’onde peu nombreuses
Pas fou pour les basses typées analo/moog
Pas de Sub OSC
Fonction EDGE (?)
Matrice de modulation obscure en CC
Pas de Shape des OSC
Ergonomie des paramètres des effets
Un bon VA mais pas un monstre non plus


Voilà mon avis sur ce sympathique synthé VA, ce n’est plus le monstre qu’il était en 1997 mais ça reste un excellent synthé pour un prix vraiment interessant.


Voici une video où je test d’abord le filtre (on entends bien les pas) et le LFO sur pitch et cutoff. Ensuite un petit son de pad style analo avec un chorus à la fin.




Et une autre ou je parcours quelques presets d’utilisateurs (pas d’usine)




et une dernière qui compare le JX3p au AN1x




Nostro
Lire moins
»
christian_rchristian_r

Super synthé bitimbral polyphonique à modélisation analogique

Yamaha AN1XPublié le 10/06/21 à 16:14
Synthétiseur Yamaha AN1X

DESCRIPTIF
Ce synthétiseur est sorti en 1997.Il utilise la synthèse par modélisation analogique,mais aussi FM, avec ring modulation.

CARACTERISTIQUES
10 voix et 2 timbres en split, dual, unisson, avec morphing progressif entre deux timbres.

LFO: 2 (et non 1 seul comme sur la fiche), le second LFO est un triangle, pour contrôler pitch, cutoff, amplitude, FM, PWM (mais pas reso).
Formes de LFO1 : sinus, carré, triangle, scie, S&h et mix de combinaisons.

Enveloppes: 2 ADSR pour filtre et ampli, mono, legato.

Filtres Passe bas ( 2, 3, ou 4 pôles), passe haut, passe bande, coupe bande. Pas de filtre en peigne.

Effets: 8 reverbs (hall, stage, room...), 5 retards...…
Lire la suite
Synthétiseur Yamaha AN1X

DESCRIPTIF
Ce synthétiseur est sorti en 1997.Il utilise la synthèse par modélisation analogique,mais aussi FM, avec ring modulation.

CARACTERISTIQUES
10 voix et 2 timbres en split, dual, unisson, avec morphing progressif entre deux timbres.

LFO: 2 (et non 1 seul comme sur la fiche), le second LFO est un triangle, pour contrôler pitch, cutoff, amplitude, FM, PWM (mais pas reso).
Formes de LFO1 : sinus, carré, triangle, scie, S&h et mix de combinaisons.

Enveloppes: 2 ADSR pour filtre et ampli, mono, legato.

Filtres Passe bas ( 2, 3, ou 4 pôles), passe haut, passe bande, coupe bande. Pas de filtre en peigne.

Effets: 8 reverbs (hall, stage, room...), 5 retards (avec pan stéréo), 14 variations (distortion, pitch, EQ 3 bandes, phaser, autopan, rotary, wahwah...).

Séquenceur de 4 pistes de mouvements de potentiomètres (freeEG).

Séquenceur à 16 notes et boutons à tourner (comme sur un bon vieux Korg SQ-10).

Horloge interne de 40 à 240 bpm, Synchronisation de l'arpégiateur et du séquenceur possibles sur horloge externe.

CONSTRUCTION ET CLAVIER
61 notes dynamique, aftertouch, keytrack, molettes de pitch et modulation, coque en plastique bleu nuit simple et sobre (le mien est fendu mais réparé).
Pas de bouton octave up / down.
Petit ruban sur deux axes X (glisser) et Z (presser). assignable au filtre (cutoff, resonance), modulation ou pan.

MEMOIRES ET SONS d'USINE
Peu de mémoires, avec 128 sons ( et 128 séquences) mais remplaçables, on a beaucoup de sons typiques 1997 et bruitages peu intéressants de science fiction peu utilisables, les pads en revanche sont excellents.
Sortie casque de niveau moyen, c'est mieux en passant par une table de mixage.

8 boutons rotatifs pour tweeker le son, assignables, très bien !
Matrice de modulation à 16 patchs.
Mémoire de mouvements de boutons sur 4 pistes (comme sur un Korg Radias).

UTILISATION
Il n'y a pas de audio input pour utiliser les effets internes.
Pas de vocodeur non plus, ni de tables d'ondes,ni de samples.

L'ergonomie est valable, avec un petit écran LCD rétroéclairé correct (15 caractères), qui affiche la valeur des paramètres, et tout en façade mais avec des boutons multifonctions asses rapides d'accès.
Par exemple pour remettre l'arpégiateur latch sur off il y a 2 manips à faire.

8 MODES DE JEU
- standard
- unisson (empilement de toutes les voix)
- dual voices: 5 x 2 voix (assignable à 2 canaux)
- stack voices
- dual scenes
- split zone (assignable à 2 c)
- split unison (assignable à 2 c)
- monophonic avec legato + portamento time

NOTICE
La notice en français est assez absconse, avec des renvois multiples vers d'autres pages. Si on sait déjà se servir d'un synthé à modélisation analogique c'est assez simple, mais un pur débutant aura du mal avec ça. La table des matières ne contient pas tout (legato, ..).
Il y a quand même des exemples concrets de programmation de sons à la fin.

Editeur sur PC que je n'ai pas testé (Est il compatible avec Win 10 ? il n'est plus sur le site Yamaha) .

LES SONS
Sonorités d'origine très bonnes, 2 oscillateurs synchronisables avec detune et un générateur de noise, pas de SubOsc.

Il a un peu moins la patate analogique qu'un Alesis Ion ou un Micron, mais 10 voix de polyphonie donc pas de coupure de notes avec des accords, et du release sur des nappes par exemple.
Gobalement, très bon son Virtual Analog, bien typique de cette époque, gras et mélodieux.

Aucun son de rompleur évidemment (pas de piano, etc...).
Polyphonie de 2 timbres donc moins qu'un virus C, mais ce n'est pas non plus le même budget, on a un super rapport qualité / prix avec cet l'AN-1X.

Les sons d'origine sont assez techno, mais on les modifie hyper facilement.
Les effets sont efficaces, la reverb pas métallique.
Les pads sont particulièrement bons, comme les nappes. Orgues bons aussi.
Basses profondes, strings convaincants, chaud pour du Yamaha, ça sonne bien analogique.
Il peut faire de la FM basique avec couplage des 2 OSC.

Pas de sons de batterie, mais possibilité de programmer des sons de percussions analogiques (dans ce cas, on est limité à 2 timbres il faudra enregistrer par plusieurs passages).

On trouve aussi des sons intéressants à télécharger sur internet.
Unisson gras en empilant 5 sons.
FM selon 4 algorithmes, bien moins qu'un DX7 mais c'est un bon atout supplémentaire.

Possibilité de morphing entre deux timbres, c'est une super fonction, originale sur un synthé (présent sur les Nord Clavia par exemple).

Pas de création de son par bouton random.
Machine créative et inspirante, c'est ce qu on lui demande.

Deux scènes mémorisent la configuration.
Un peu d'aliasing sur certaines configurations, mais généralement sans souci.

SEQUENCEUR
Le séquenceur de phrase se pilote avec 8 boutons en live, il comporte 16 pas de 2x8 notes avec réglage de hauteur de note, vélocité, swing, durée, CC.

Il ne se combine pas à l'arpégiateur, mais c'est un plus assez génial sur un synthé.
Par contre on ne peut pas entrer ou modifier les notes au clavier (comme sur un Radias), dommage, donc c'est un peu moins gérable en impro.

ARPEGIATEUR
Arpegio : assez varié avec 30 arpèges, up and down , alternés, classiques jusqu'à 4 octave, 9 subdivisés (mais non programmable, dommage).

ACCESSOIRES
Carte PLG-AN : pas essayé, ça se trouve encore d'occasion.

Livré avec notice en français et une alimentation externe 12V DC. (un peu juste selon certains mais la mienne marche très bien).
OS 1.02 sur le mien, une pile interne à changer sans soudure.

FIABILITE
Zéro problèmes et pas de bug particulier. Une procédure interne permet de tout vérifier (clavier, mémoire, boutons, etc ) lors d'un l'achat d'occasion.
Je n'ai pas trouvé comment transposer le clavier d'une octave ou étalonner l'aftertouch.?

MIDI ET SORTIES
Le midi utilise le standard Din 5 broches avec In, Thru, Out donc c'est complet.
Pas d'usb ni de carte mémoire à l'époque.

Une seule paire de sortie jack stéréo 6.35, 3 footswitches : pédale de volume et switch on/off, sortie casque 6.35.
Volume de sortie au casque assez moyen 4db, ça mériterait plus de punch.
Implémentation MIDI complète avec CC# et Sysex, l'arpégiateur et le séquenceur exportent leurs notes en MIDI: bien !

AVIS GENERAL
Prix et qualités intéressants, ce clavier reste une bonne valeur, création sonore illimitée pour des années. Assez léger, 5 octaves bien confortables.
La polyphonie est limitée et 2 timbres seulement, mais la qualité du son compense largement.
Ce sont les démos sonores qui m'ont convaincu de l'acheter malgré son âge avancé.
Pas de regrets ; et sa cote montera, pas de risques à en acheter un d'occasion :-)

Lire moins
»
SebashiSebashi

Tres bon son

Yamaha AN1XPublié le 07/02/21 à 10:05
J’ai eu ce synthé à sa sortie, il offrait un bon rapport qualité/prix avec notament plus de polyphonie que ces concurents direct (JP 8000 entre autre) avec des capacités de synthèses pas trop minimisées.
Le modulateur en anneau et des possibilités d’exploration en FM , certes limitées, mais suffisantes.
La possibilitée de morphing entre deux scenes , il n’y avais que lui qui le proposait.

En point positif , c’est clair que le panel sonore est assez large, avec un bémol quand même, le filtre a une résolution tres faible (division en 128 step) donc en montant le cut off, on entend tres clairement les paliers ou escaliers , surtout quand la résonnance est utilisée au dela du premier quart...…
Lire la suite
J’ai eu ce synthé à sa sortie, il offrait un bon rapport qualité/prix avec notament plus de polyphonie que ces concurents direct (JP 8000 entre autre) avec des capacités de synthèses pas trop minimisées.
Le modulateur en anneau et des possibilités d’exploration en FM , certes limitées, mais suffisantes.
La possibilitée de morphing entre deux scenes , il n’y avais que lui qui le proposait.

En point positif , c’est clair que le panel sonore est assez large, avec un bémol quand même, le filtre a une résolution tres faible (division en 128 step) donc en montant le cut off, on entend tres clairement les paliers ou escaliers , surtout quand la résonnance est utilisée au dela du premier quart (au mini on à une progression lisse du cut off)
Autre point faible, les potards d’edition en nombre limités et pas en rotation infinie comme sur un waldorf Q.
Bon ca va les menus sont bien fait et avec les couleurs on s’y retrouve !
On pouvait pas tout avoir , un synthé pas cher et plein de controles ˆˆ

Apres je trouve qu’il a une côte occasion bien trop elevée , du fait de sa relative raretée peut etre, car un korg Z1 qui valait 4 fois son prix à l’époque se négocie à 500€ actuellement ... assez curieux alors que ce dernier etait le summum avec ses 2 filtres multimodes (sans effet escaliers! ) ses capacitées de synthese enorme ... à l’époque il me faisait baver mais pas dans mes moyens ....

(J’ai fini par l’avoir et c'est une tuerie en son !)

Bref revenons à cet AN1x , il existe aussi en version desktop (AN200) et le mode morphing entre les scenes est toujours la :)

Si vous recherchez un synthé bien analo, il n’a pas à rougir face au JP 8000 ou CLAVIA Nordlead, mais il faut trouver la bonne occase pas trop chere, en 2002 il se négociait 150 € !! Et meme à 300 € ca vaut le coup , mais je vois pas trop en quoi il serai equivalent à un Z1 , c’est pas la meme gamme qualitative ...
Lire moins
»

Fiche technique

  • Fabricant : Yamaha
  • Modèle : AN1X
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs à modélisation analogique
  • Fiche créée le : 09/04/2004
Commercialisation :
  • A partir de 1997.
Caractéristiques :
  • Clavier : 61 touches, vélocité, ATM.
  • Type de Synthèse : Modélisation physique analogique, FM.
  • Polyphonie : 12 voix.
  • Multitimbralité : 2 (5 + 5 voix de polyphonie) voix.
  • Nombre de Générateurs : 2.
  • LFO : 1, retardable.
  • Enveloppes : 3 ADSR.
  • Filtres : PB (2,3 et 4 pôles), PH (2 pôles), Passe-bande et Coupe-bande.
  • Sons : 128 prog.
  • Split : Oui (1 point variable).
  • Affichage : LCD rétroéclairé.
  • Portamento : Oui.
  • Effets : 3 multi-effets stéréo (8 reverbs, 5 retards et 14 variations).
  • Sorties Audio : Stéréo.
  • Séquenceur : Arpégiateur polyphonique (30 motifs d'arpèges presets et 10 subdivisions temporelles). Mini-séquenceur pas-à-pas (16 notes, 256 patterns de séquences [128 presets et 128 prog.]).
  • Poids : 7,5 kg.
  • Dimensions : 97,6 x 28,5 x 10,3 (LxPxH en cm).
Autres Caractéristiques :
  • Molettes de pitch bend et de modulation + ruban sensitif (en XY et avec pression).
  • 8 potentiomètres rotatifs (Contrôle en temps réel).
  • Modulateur en anneau.
  • Equaliseur 3 bandes.
  • Modes Single, Dual, Unison, Dual Unison et Split Unison.
  • Enregistrement des contrôleurs en façade (fonction FreeEG). Cette fonction peut se déclencher par le clavier.
Remarques :
  • C'est un synthé orienté Dance Music.
  • Le séquenceur s'utilise au travers de potentiomètres, comme sur les vieux séquenceurs analogiques!

Source : Yamaha

Distribué par Yamaha Music Europe

»

Manuels et autres fichiers

Autres catégories dans Synthétiseurs

Autres dénominations : an1x, an 1x, an1 x

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.