Roland D-50
+

Roland D-50

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it

D-50, Clavier synthétiseur numérique de la marque Roland.


23 avis d'utilisateurs
Occasion à partir de 50 € argus occasion : 332 €Attention, cote argus calculée sur un petit nombre d'annoncesAvertissement important

Fiche technique Roland D-50

  • Fabricant : Roland
  • Modèle : D-50
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs numériques
  • Fiche créée le : 09/04/2004
Commercialisation :
  • A partir de 1987.
Caractéristiques :
  • Clavier : 61 touches, vélocité, ATM.
  • Type de Synthèse : Soustractive, Lecture d'échantillons PCM [= Synthèse L.A].
  • Formes d'Ondes : 128 formes d'ondes. Une résolution de 16 bits.
  • Polyphonie : 16 voix.
  • Nombre de Générateurs : 32 ("partiels").
  • LFO : 3 (par partiel).
  • Enveloppes : 3 (Pour le TVF et le TVA --> 5 T et 4 L; Pour la hauteur --> 4 T et 5 L).
  • Filtres : 1 PB.
  • Sons : 64 ou 128 presets ? + 64 prog.
  • Split : Oui.
  • Affichage : LCD (2 x 40 car) rétroéclairé.
  • Effets : Chorus stéréo, réverb, équaliseur.
  • Sorties Audio : Stéréo.
  • Stockage Externe: Carte (64 patchs, série des P-ND 5000), Sysex.
  • Séquenceur : Non.
  • Poids : 11,5 kg.
  • Dimensions : 97 x 33 x 9,5 (LxPxH en cm).
Autres Caractéristiques :
  • Multitimbralité : Un canal par côté de split.
  • Levier de pitch bend et de modulation.
  • Mode Double.
  • Joystick.
Remarques :
  • Le synthé de l'année 1987.
  • Il a mis fin a la suprématie du DX 7 grâce à son utilisation de la synthèse L.A.
  • Le D-50 fut le premier synthétiseur ayant de nombreux effets incorporés.
  • Il peut être programmé avec le PG 1000, qui peut éditer 4 partiels en même temps. La version expandeur est le D-550.

Source : Roland

Distribué par rolandcentraleurope

»

Acheter d'occasion Roland D-50

Roland D-50 Vends Pièces Clavier Roland D-50, D-550 1 € »
Roland D-50 Carte PA-DECODER D50 8X Multimode RARE TBE! 610 € »
Roland D-50 Vend Roland D20 240 € »
Roland D-50 Roland D50 + House transport épaisse + Carte mémoire son d'origine PN D50 00 (en supplément) 350 € »
Roland D-50 Touches ROLAND D-50 3 € »

Avis utilisateurs Roland D-50

sechouille08/04/2018

L'avis de sechouille" un synthé qui a marqué son epoque"

Roland D-50
Ah le D50…ça fait des lustres que je l’ai, et je n’avais jamais donné d’avis sur cette vieille machine vintage.
Le 1er vrai synthé numérique, a synthèse soustractive, qui tienne la route (je ne parle pas de yamaha DX et casio CZ, que je ne considère pas trop) avec sa double synthèse :
-un vrai synthé numérique avec des formes d’ondes classiques carré et dent de scie (DW), ancêtre des Virtual Analog commercialisés fin des années 90…quoique avec le PG-1000, le concept reste identique.
-un Rompleur, limité, puisque les échantillons (PCM) ne passent pas a travers le filtre.
Il a une architecture de dingue pour l’époque avec ses 3 LFO et ses effets intégrés.

Le D50 est solide, tout en métal, agréable à utiliser (clavier semi lesté), alimentation intégrée, et il a un look spatial.

D’un point de vue architecture, c’est du classique Roland : 4 oscillateurs (en mode 2 layers Upper & Lower), On peut, sur un même layer, mixer les 2 types de synthèses (DW et PCM), suivant 7 algorithmes différents.
La polyphonie est de 16 notes lorsqu'on utilise 1 seul des 2 layers, mais celle ci tombe à 8 notes lorsqu'on utilise les 2 layers en même temps.
Le filtre n’est pas multimode, c’est un filtre Passe Bas résonant, à 4 pôles, qui ne fonctionne qu’avec les 2 Digital Wave.
La « matrice de modulation », limitée, mais normale pour l'epoque, est assurée par 3 LFO, assignables et proposants les formes d’ondes classiques dent de scie, triangle, carré et random
Le filtre et l’amplificateur possèdent des enveloppes à 5 segments, A noter que chaque oscillateur possède sa propre enveloppe, soit un total de 4 enveloppes pour le filtre, et 4 autres pour l’amplificateur
La section effet, propose 32 reverbs et 7 chorus.

Sur le papier, le D50 est un joli bébé, full option pour l’époque, mais assez compliqué à programmer sans le PG 1000, car il faut passer de menus en menus, et chaque page propose plusieurs paramètres a modifier. Avec le PG-1000, plus d’inquiétudes de ce coté là.
Le D50 est un Must à avoir, et il est extrêmement abordable de nos jours. Reste a en trouver un en bon état.
»
Deesnay26/03/2018

L'avis de Deesnay" LE synthé de la fin des 80's"

Roland D-50
Ce synthé, c'était du lourd.
La synthèse pouvait se faire à partir de formes d'ondes basiques à modeler, ou à partir de samples, un patch pouvant combiner quatre sons. Cela donnait de grandes possibilités de synthèse, que ce soit pour reproduire des sons existants ou pour en créer de nouveaux.
Ceci dit, malgré sa banque d'échantillons, le D-50 ne permettait pas vraiment de reproduire des sons acoustiques : aucun piano ni piano électrique digne de ce nom, par exemple.
Il s'agissait je crois d'un des premiers synthés intégrant des effets tels que chorus et réverb. Il proposait également différents modes d'accordage, y compris une échelle inversée, avec les graves à droite et les aigus en bas.
Certains sons d'usine étaient mythiques et reconnaissables dans les productions de l'époque.
On pouvait stocker 64 patches supplémentaires sur une carte mémoire (hors de prix par rapport à sa capacité de stockage en Ko...), mais c'était une autre époque. Dans des magazines ou des livres spécialisés, on trouvait des programmes, imprimés, à saisir soi-même pour obtenir des nouveaux sons : des données informatiques diffusées sur support papier !
L'ergonomie était assez bien faite, avec un écran large, et quelques boutons qui permettaient de se promener assez facilement dans les multiples sous-menus.
»
MrFlanger11/11/2016

L'avis de MrFlanger" L ours cajoline de mon home studio"

Roland D-50
Acquis il y a peu par “pulsion collectionatoire”, je me suis surpris à aimer ce synthé au-delà de ce que je pouvais imaginer.

J’ai eu la chance de tomber sur un exemplaire sans défaut ( si ce n’est l aftertouch capricieux). La finition semble robuste, et le clavier est très agréable.

Ce qui a motivé mon achat, en dehors du fait que je réalisais un rêve d’ado attardé, c’est la démo de la banque Linear Universe. On peut définitivement faire sonner ce machin de manière très actuelle.
Etant dans un créneau musical genre « ambient-schulze-musique molle et planante » le D50 a trouvé naturellement sa place.

Evidemment j’ai écouté les sons d’usine, mais là, ça fait du mal quand-même. Ultra vieilli, ultra joué, et somme toute très loin de ce que ce truc a dans le ventre.

Evidemment je me suis fait un délire regressif jarresque. 95% de l’album Revolution provient d’un D50. Dans le genre « je prends 5 presets et je fais un album »…hein…bon…

Remis dans le contexte de l’époque, ça ressemble à ce qui se faisait de mieux. Forcément la comparaison ne tient plus face à des machines plus actuelles.

Ce qui bloque le plus : l’interface utilisateur.
Définitivement la maladie de cette fin d années 80 début 90. Pu…n ce que c’est chiant maintenant qu’ on a gouté à des machines redevenues « simples ». L’architecture est pourtant simple si on connait la synthèse soustractive, et qu’on fait fi des nomencaltures de merde de l’époque (spontanément, un « partial » ça n’est pas très explicite). Par contre la navigation est lourde et, de mon point de vue, interdit d’accéder à toute la puissance de la machine. À moins d’être en prison avec et de n’avoir que ça à penser…


Néanmoins, armé de mon fidèle iPad 2 et de l appli iPG800, ainsi que de Midiquest, on accède de manière conviviale aux entrailles du monstre et on en tire de belles choses. Je me suis fait de jolis sons persos en partant de la banque LinearUniverse, et de celle de CarlJohnson. Et je prends beaucoup de plaisir à entendre ces jolis pads évoluer.

Le chorus « à la Roland » est très sympa. Les reverbérations participent aussi bcp au son, mais rendent le mixage compliqué. C’est vite « fouilli ». Mais tout seul comme ça, ça le fait bien.

Le filtre ne tranche pas bcp, mais autorise des balayages sirupeux très jolis. Les enveloppes sont assez complexes, il y a 3 LFO pour moduler tout ce monde-là, bref ils avaient mis quand-même le paquet ! A noter les différentes « structures » qui gèrent la relations entre les oscillateurs. Certaines proposent de la modulation en anneaux. Pour l’époque, rien à redire !

En fait je trouve que ce synthé propose des choses très douces et apaisantes. C’est quasi hypnotique. En tout cas ça « match » très bien avec de l’ambient, et surtout avec ce que je fait!

»
Neutrons21/07/2016

L'avis de Neutrons" Mon premier Synthé"

Roland D-50
-Le contexte: à l’époque je faisais de la baloche ( et j'apprenais à jouer merdiquement du clavier, je suis pas tellement meilleur aujourd'hui), je me suis tapé tout les tubes franchouilles de ces années musicalement maudites...

-Solide? j'avais même pas de flight, je le baladais dans son carton d'origine! la pile n'est meme pas changée, j'ai juste eu a dépoussiérer un peu le clavier par qu’une toucherepondais mal l'année dernière.. par contre les serigraphies ont severement morflé..
-l'ergo est celle d'un clavier de cette époque, sans éditeur c'est laborieux, mais la logique Roland est simple, la programmation l'est autant.

-Le clavier est de bonne qualité, sans atteindre des sommets, a noter: aftertouch (pas poly)

-Les sons d'usine sont des sons d'usine, il faut traficoter pour obtenir le meilleur ( qui n'a pas d'ailleurs pas là ou on l'attends)

-Le principal problème du D-50 est aussi sa force (à l’époque), les effets intégrés:
tu te fait un son d'enfer au casque, et une fois pluggé à la sono, c'est de la soupe..trop bruyants.

-Concernant l'edition il n'y pas quarante solutions, soit on récupère l'excellent SynthWorks de Ph.Goutier avec l'Atari qui va bien (bon courage) ou bien le freeware sur PC D-50 Librarian (de memoire) - Midiquest restant une option hasardeuse et bugguée.


-Ce que j'apprecies le plus est forcement subjectif, c'est mon premier synthé, mais le d-50 a un gros son, tres gros son, le filtre est resonnant, ce qui permet deux trois truc intéressants. Couplé a un usage raisonnable des PCM on peut sortir des choses étonnantes.

-Franchement, aujourd'hui ce n'est pas un synthé indispensable, car on a fait bien mieux que ce soit chez Roland ou ailleurs, cela reste cependant une machine très attachante


-Ce que j'apprecies le moins: le caler dans un mix est une prise de tete...





»

News Roland D-50

Nouvelle banque de sons pour le Roland D-50

Nouvelle banque de sons pour le Roland D-50

12 Publiée le 02/06/17
Barb & Co vous propose une banque de sons très electro pour vos Roland D-50 et D-550, Nexus-D.

Tutoriels et astuces Roland D-50

Lifting électro(méca)nique du Roland D-50

4 Publié le 24/05/15
Bonjour à tous, J'ai acquis tout récemment un D-50 d'occasion. Il fonctionne très bien, même le clavier répond tout à fait correctement ! Néanmoins, il a près de 30 ans et je pense qu'un petit entr...

Avertissement sur l'effet "REVERB"

Publié le 28/04/11
ATTENTION : Découvert sur le modèle "D-550".   Vous est-il déjà arrivé de travailler un son sur la carte mémoire d'usine, l'enregistrer dans la banque interne et vous apercevoir que la réverbérat...

Images Roland D-50

  • Roland D-50
  • Roland D-50
  • Roland D-50
  • Roland D-50

Vidéos Roland D-50

Fichiers audio Roland D-50

Manuels et autres fichiers Roland D-50

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : d 50, d50

Évolution des prix - Roland D-50

Forums - Roland D-50

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.