Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Acheter neuf Moog Music DFAM (Drummer From Another Mother)

  • Centre Chopin En stock / Livré en 24h 578,00 €
  • Global Audio Store En stock / Livré en 24h 579,00 €
  • Espace Claviers En stock / Livré en 24h 599,00 €
  • Audiosolutions En stock / NC 599,00 €
  • Michenaud & Co En stock / Livré en 24h 625,00 €

Annonces DFAM (Drummer From Another Mother)

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

News

Images

Tutoriels et astuces

Vidéos

Avis

Note moyenne :
( 4.6/5 sur 8 avis )
6 avis
75 %
1 avis
13 %
1 avis
13 %
Donner un avis
Brian BurgerBrian Burger

techno box !

Moog Music DFAM (Drummer From Another Mother)Publié le 02/03/22 à 18:10
ideal pour rapidement sketcher des techno patterns..
evidement la qualité moog est impeccable.
interface tres minimale ce qui est plutot bien dans un setup live .
100% analog .. les frequences sont énormes.
le sequenceur 8 pas est ideal pour des patterns techno 4/4
on aurait juste voulu une prise midi pour facilité l'integration dans divers setups mais ça peut se contourner .
»
BillybillyBillybilly

Superbe machine pour expérimenter

Moog Music DFAM (Drummer From Another Mother)Publié le 10/01/21 à 11:56
Après avoir utilisé et revendu des BAR analogiques bon marchés (Volca Beats et Akai Tom Cat), j'ai eu envie de passer à quelque chose de beaucoup plus qualitatif et ouvert en terme de sound design. Je me suis donc tourné vers le DFAM. Pour être clair tout de suite, ce n'est pas du tout un substitut à une BAR, c'est même plutôt complémentaire à mon avis.

Il faut garder en tête que le DFAM est monophonique (enfin paraphonique mais sa conception ne pousse pas à utiliser les deux oscillateurs en harmonie même si ça reste possible) et dispose seulement d'un séquenceur analogique de 8 pas.

Pour situer un peu l'état d'esprit de la machine, il est tout à fait possible de faire tourner le...…
Lire la suite
Après avoir utilisé et revendu des BAR analogiques bon marchés (Volca Beats et Akai Tom Cat), j'ai eu envie de passer à quelque chose de beaucoup plus qualitatif et ouvert en terme de sound design. Je me suis donc tourné vers le DFAM. Pour être clair tout de suite, ce n'est pas du tout un substitut à une BAR, c'est même plutôt complémentaire à mon avis.

Il faut garder en tête que le DFAM est monophonique (enfin paraphonique mais sa conception ne pousse pas à utiliser les deux oscillateurs en harmonie même si ça reste possible) et dispose seulement d'un séquenceur analogique de 8 pas.

Pour situer un peu l'état d'esprit de la machine, il est tout à fait possible de faire tourner le séquenceur à des fréquences audio et de s'en servir d'oscillateur (dans ce cas là, les potentiomètres de pitch et de vélocité deviennent des outils permettant de sculpter la forme d'onde). Toujours dans ce côté expérimental, le patchbay va permettre de contrôler par exemple la vitesse de l'horloge avec les pas du séquenceur, ce qui signifie qu'on peut attribuer une longueur propre à chaque pas, permettant de sortir des mesures binaires en 4/4 pour aller vers des choses totalement irrégulières et partir sur de la customisation très fine de rythme (d'ailleurs le Make Noise 0 Ctrl ressemble beaucoup au séquenceur du DFAM pour tout l'aspect expérimental de la chose). De par son absence de quantification, le séquenceur est vraiment fin, il ne faut pas lui faire le procès de ne posséder que 8 pas. L'intérêt est vraiment ailleurs, c'est un outil de sound design à part entière. On peut très bien le voir comme une sorte de pseudo LFO étrange, d'autant qu'il est possible de le désengager du pilotage de la hauteur des oscillateurs, il peut alors servir à séquenceur tout et n'importe quoi (le taux de FM, la fréquence du filtre, le decay du VCA, etc...).

Concernant le son, tout sonne merveilleusement bien sur ce synthé, le son a du corps, claquant mais avec de la rondeur. On peut aller vers des choses plus granuleuses grâce à la possibilité de moduler en interne la fréquence du filtre avec du bruit blanc. Le filtre d'ailleurs, sonne extrêmement bien en auto oscillation. Personnellement, c'est de cette manière que je trouve les kicks les plus convaincants. Au niveau de l'architecture interne, c'est très malin et bien pensé, les deux oscillateurs peuvent interagir entre eux via de la modulation FM et de la Hard Sync. La palette sonore est super large, allant des percussions analogiques attendues à des textures metalliques, en passant par de superbes basses tranchantes ou bien de type wobble. Sur des registres ambient, le DFAM peut même se montrer très convaincant sur des leads minimalistes et répétitives. Le patchbay permet encore d'étendre tout ça, en récupérant par exemple l'enveloppe du filtre pour moduler le pitch d'un oscillateur déjà lui-même modulé par son enveloppe en interne, ça permet des combinaisons assez complexes et ça pousse en permanence à l'expérimentation.

Ce que j'apprécie le plus avec ce synthé, c'est qu'un an après, il me réserve encore plein de surprises et j'ai l'impression que je n'en ferai jamais vraiment le tour. La contrepartie de ça, c'est l'aspect frustrant de ne parfois pas arriver à retrouver exactement le son qu'on avait façonné lors de la session précédente. D'où le fait que je conseille également d'enregistrer le plus possible cette machine, sous peine de ne plus réussir à retrouver des petites pépites de sound design.

Après on sent très bien la stratégie de Moog qui vise à segmenter leur offre en semi-modulaire. Il manque certaines choses sur le DFAM (sources de modulation notamment) qui seront complétées par le Mother 32. Mais ça fait partie du jeu et surtout si on compare les fonctions intégrées dans le DFAM (séquenceur analogique avec un vrai patchbay, deux VCO, un VCF avec entrée externe, un noise, plusieurs enveloppes) avec l'équivalent en modulaire, on se rend compte que le DFAM est en réalité plutôt abordable surtout que le patchbay permet d'utiliser la plupart de ses fonctions de manière autonome.

Pour résumer, ce n'est pas du tout une BAR, c'est un synthétiseur semi-modulaire avec une architecture interne plutôt pensée pour de la percussion mais qui permet de faire bien d'autres choses. Pour ma part, je trouve que c'est une machine parfaite pour de la prod. Mon rêve serait de l'utiliser en live mais pour l'instant, je ne m'y risque pas, simplement parce que c'est très exigeant en terme de sound design et qu'une erreur de manip peut faire passer un son du coq à l'âne. La conception du séquenceur pousse également naturellement à des choses très minimalistes et répétitives et pour en sortir, il faut ruser et j'ai encore trop besoin de tatonner pour maîtriser ça en live de manière satisfaisante. Je le conseille donc plutôt aux gens curieux, avides d'expérimentation, prêts à y consacrer du temps.
Lire moins
»
florentflorent1florentflorent1

tres bien

Moog Music DFAM (Drummer From Another Mother)Publié le 27/04/20 à 13:15
Au debut je croyais m'etre planter d'achat! oui il sonne super bien il sort les sons percussifs et voir de synthé .Mais ne le prenez pas comme une boite à rythme traditionnelle .
Apres quelques semaines d'utilisation on ouvre les possibilitées ,encore une foi le son moog avec son sequenceur 8 pas qui reste excellent .ducoup le synthe percusif se devoile .Faut juste encore une foi ne pas se decourager et bosser.
»
balthazar.daobalthazar.dao

Mon premier synthé 100 %analo

Moog Music DFAM (Drummer From Another Mother)Publié le 29/09/19 à 21:27
Mon premier analo et un Moog, qui plus est!!Du bonheur, de l'étonnement, du plaisir à expérimenter.

Une pureté et une patate dans le son des oscillateur et du filtre qui m'ont ébloui immédiatement (comme pour le moog mother 32 que je convoite aussi depuis.

J'utilise ce synthétiseur en studio uniquement pour le moment. Il a beau être à part dans sa conception par rapport à un synthé classique, l'utilisation que j'en fait est des plus versatile, il est extrêmement polyvalent, au delà de sa semi modularité, pour tout ce qui touche à la musique électronique, techno, expérimental, dark loop façon trip hop...etc. J'utilise son séquenceur qui offre tout son intérêt de part son interactivité...…
Lire la suite
Mon premier analo et un Moog, qui plus est!!Du bonheur, de l'étonnement, du plaisir à expérimenter.

Une pureté et une patate dans le son des oscillateur et du filtre qui m'ont ébloui immédiatement (comme pour le moog mother 32 que je convoite aussi depuis.

J'utilise ce synthétiseur en studio uniquement pour le moment. Il a beau être à part dans sa conception par rapport à un synthé classique, l'utilisation que j'en fait est des plus versatile, il est extrêmement polyvalent, au delà de sa semi modularité, pour tout ce qui touche à la musique électronique, techno, expérimental, dark loop façon trip hop...etc. J'utilise son séquenceur qui offre tout son intérêt de part son interactivité avec l'ouverture modulaire de la machine pour créer des loop de toutes sortes, avec un taux d'hybridation variable entre rythme et mélodie. Il m'arrive (plus rarement) de le piloter d'un séquenceur externe (keystep)

Conception sobre et bien finie, la classe en ce qui me concerne.

Il est important de souligner qu'à la base ce n'est pas un synthétiseur permettant de jouer les notes de manière chromatique.
Donc, si on veut l'utiliser à des fin mélodiques, mieux vaux donc avoir une bonne oreille pour l'accorder car les potard de réglage de pitch du séquenceur ne fonctionnes pas par semi-tons (il démarrent et culminent en hauteur en fonction du réglage de pitch des oscillateurs)
Cela dit pour les initiés de la synthèse modulaire, reste la possibilité de caler le pitch à l'aide d'une source externe (séquenceur/ synthé) en patchant les entrées CV du VCO1 et VCO2 (et trigger/gate accessoirement).
Si en gros tu souhaites et arrive à l'utiliser a des fins plus mélodiques, c'est possible, un peu plus fastidieux, mais le résultat sera souvent gratifiant et intéressant voire original.
Car le maître mot de cette machine c'est son originalité. Elle te sort du matériel sonore inhabituel, et inattendu bien souvent, si ce n'est a chaque fois.

S'il y a eu un coté éternel recommencement pour moi du fait de ne pas pouvoir sauver mes réglages en presets qui fut assez déroutant au début, c'est là ou cette machine est intéressante en ce qu'elle te pousse malgré/ ou bongré toi(!) à l'expérimentation.
Après au bout d'un moment, en comprenant comment sculpter le son d'une part, et les bases de fonctionnement du séquenceur, on arrive plus rapidement et plus précisément au motif souhaité.

Un grand conseil, mieux vaux être prêt a enregistrer ce qu'il en sort a chaque fois que vous entamez une promenade avec. Vous pourriez passez à coté d'un moment de grâce
Le gros kiff de cette machine c'est qu'on ne sait pas forcément ou l'on va en l'utilisant mais qu'on arrive presque toujours quelque part d'intéressant, même si c'est pas l'endroit où l'ont souhaitait aller au départ!

Le soin est super organique, pur et puissant, un régal.
Pour les aspects négatifs je n'arrive pas à lui en trouver véritablement, au début le sequenceur à huit pas ça semble un peu juste mais vu la puissance potentielle sonore que t'offrent ces huit pas, c'est vite oublié.
Mon seul réel regret c'est la non présence d'un LFO qui aurait permit un fun exponentiel mais bon, couplé au mother 32, 500 balles de plus quand même, ça ressemble clairement à un duo gagnant!!


Lire moins
»

Fiche technique

  • Fabricant : Moog Music
  • Modèle : DFAM (Drummer From Another Mother)
  • Catégorie : Synthétiseurs analogiques en rack
  • Fiche créée le : 16/06/2017

Synthétiseur percussif analogique semi-modulaire au format desktop de série Mother

Distribué par mesi

»

Manuels et autres fichiers

Synthétiseurs analogiques en rack concurrents

Autres synthétiseurs analogiques en rack Moog Music

Autres catégories dans Synthétiseurs

Autres dénominations : dfam drummer from another mother, dfam drummerfromanothermother, dfamdrummerfromanothermother

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.