Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Roland Jupiter-4
Photos
1/359

Roland Jupiter-4

Clavier synthétiseur analogique de la marque Roland appartenant à la série Jupiter.

7 avis
8/10

Annonces Roland Jupiter-4

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

test

Images

Vidéos

Avis

Note moyenne :
( 4.1/5 sur 7 avis )
3 avis
43 %
2 avis
29 %
2 avis
29 %
Donner un avis
Cible : Rapport qualité/prix :

"Bon mais la côte occasion c'est du délire "

Roland Jupiter-4Publié le 08/05/19 à 14:49
Preliminaire:
Afin d'éviter tout débat du genre l'analogique c'est mieux, les VA, le sampling les VST c'est numérique donc c'est moins bien, (etc...) je tiens à signaler que je suis l'utilisateur de tous les types de synthèse produits depuis 1980 jusqu'à aujourd'hui.
Tous les types de sons m'intéressent y compris les vrais analogiques tels ceux d'une guitare classique, d'une caisse claire ou des oiseaux du jardin.;)

Comme pour les autres synthétiseurs je rentre  directement la sortie stéréo dans ma console Yamaha dont la sortie stéréo passe au travers d'un Vs880 vers des enceintes de monitoring studio Prodipe.

Je ne possède pas de matériel studio pro de haut niveau qui puisse me......
Lire la suite
Preliminaire:
Afin d'éviter tout débat du genre l'analogique c'est mieux, les VA, le sampling les VST c'est numérique donc c'est moins bien, (etc...) je tiens à signaler que je suis l'utilisateur de tous les types de synthèse produits depuis 1980 jusqu'à aujourd'hui.
Tous les types de sons m'intéressent y compris les vrais analogiques tels ceux d'une guitare classique, d'une caisse claire ou des oiseaux du jardin.;)

Comme pour les autres synthétiseurs je rentre  directement la sortie stéréo dans ma console Yamaha dont la sortie stéréo passe au travers d'un Vs880 vers des enceintes de monitoring studio Prodipe.

Je ne possède pas de matériel studio pro de haut niveau qui puisse me permettre des comparaisons très fines donc mon avis n'a qu'une valeur relative.:-D

Le Jupiter-4 est un analogique 4 voies et nouveauté pour l'époque il possède un processeur numérique qui lui permet de garder en mémoire 8 sons utilisateur et donne accès à 8 pressets!?:bave:

Je l'ai acquis en 1986 à une époque où plus personne ne voulait ce type d'engin:facepalm: pour seconder mon CS01 et mon CZ101. Il m'a coûté la somme de 1500 francs français:-D (228€), avec en sus, pour que je me décide à faire affaire une pédale chorus aria analogique destiné à épaissir le son que je trouvait un peu fin... Le vendeur ne connaissait pas le bouton ensemble...:facepalm:
Le son, sans l'effet sus cité est relativement fin sauf si l'on utilise la PWM. Pour avoir un peu plus de corps l'ajout du sous oscillateur est bienvenu.
Le son polyphonique à la Jump est possible en utilisant des astuces, mettre un chouya de portamento, le générateur de bruit, peaufiner les réglages d'enveloppes et du filtre et jouer sur le potentiomètre de sortie du vca pour ajouter le niveau de saturation qui convient.
Mais là n'est pas l'intérêt de cet engin, il vaux mieux explorer les possibilités d'interactions entre le filtre, le vca, l'arpegiateur, la modulation dans le domaine audio de la fréquence de coupure, de la PWM et ajouter par dessus un soupçon de sample and hold situé dans la partie gauche avec le réglage de trig de l'arpegiateur.
Il est alors possible d'obtenir tout une variété de paysages sonores en triturants les potentiomètres grâce au bouton hold qui permet de l'utiliser en mode drone et/ou mémoire de note.
J'utilise également souvent comme départ, pour improviser, le presset bass couplé à l'arpegiateur.
En ce qui concerne les autres pressets je ne ferai pas de commentaires sur leur réalisme, par rapport à leur nom, mais il m'arrive de les utiliser en fonction du contexte sonore que je recherche.
Ce synthé n'est pas midi et il semblerait que Lazclo ait abandonné la fabrication de l'excellente interface IO que j'étais prêt à installer. Les autres modifications disponibles sont soit trop sommaire soit trop chère (Kenton).

Ce synthé est attachant, il possède son caractère propre, son LFO spécial est un plus pour décider d'un achat.
Maintenant quand je vois sa côte en occasion même midifié, par rapport au coût d'un P8rev2, d'un prologue 8 voies ou d'un Nord Lead A1 je me dis qu'il y a une certaine exagération, mais bon un SH101 à 1500€ c'est de l'abus aussi...

La musique et la speculation sont deux spécialités différentes.


Lire moins
»

"Bon vieux mammouth qui fait très bien le peu qu'il sait faire"

Roland Jupiter-4Publié le 25/08/16 à 08:56
Bonjour,

Après quelques années d'utilisation de mon "JP4", je me décide à poster un avis.

J'ai possédé aussi le Jupiter 6 et je connais très bien le Jupiter 8 que je joue régulièrement chez un ami.

Dans la série, le Jp4 est le plus ancien, il fût je crois que le premier synthétiseur analo polyphonique controlé numériquement et à mémoires (d'ou le nom de compuphonic affiché sur sa façade). Il est le seul a avoir ces 2 massifs flancs en bois et le synthé est d'une épaisseur peu commune. Il en impose !!!

Il possède 1 VCO et 1 Sub, 1 LFO, 2 filtres (PB et HP), 2 ENV (une pour le PB et l'autre pour le VCA), et un VCA en sortie. A noter qu'il a été produit avec 2 versions de filtres, une......
Lire la suite
Bonjour,

Après quelques années d'utilisation de mon "JP4", je me décide à poster un avis.

J'ai possédé aussi le Jupiter 6 et je connais très bien le Jupiter 8 que je joue régulièrement chez un ami.

Dans la série, le Jp4 est le plus ancien, il fût je crois que le premier synthétiseur analo polyphonique controlé numériquement et à mémoires (d'ou le nom de compuphonic affiché sur sa façade). Il est le seul a avoir ces 2 massifs flancs en bois et le synthé est d'une épaisseur peu commune. Il en impose !!!

Il possède 1 VCO et 1 Sub, 1 LFO, 2 filtres (PB et HP), 2 ENV (une pour le PB et l'autre pour le VCA), et un VCA en sortie. A noter qu'il a été produit avec 2 versions de filtres, une version assez rude avec une résonance qui gratte fort (un peu comme le SH5) et une version avec le filtre que l'on retrouve ensuite sur le JP8 (d'où le lien de parenté très fort dont on parlera plus tard).

En outre, il dispose d'un chorus que les autres Jupiter ont perdus. Ainsi que 4 petits boutons permettant de choisir les modes de fonctionnement des voix de polyphonie (2 Unisson, 2 polyphoniques).

Au niveau des possibilités, je dirais que c'est celui parmi les 3 JP qui dispose du moins de capacités de synthèse et de modulation. Les grands frères ont 2 VCO, 2 LFO, filtres multimode, des synchros, etc etc

Le JP4 n'en reste pas moins hyper intéressant comme machine car il faut prendre en compte un point très important : le son et la musicalité !!!

Je dispose de la version qui a le même filtre que le JP8, elle est "un peu plus civilisée, moins brutale, plus musicale".

Et quand on commence à jouer quelques notes, on reste étonnés de l'épaisseur du son, de la rondeur des basses, du claquant des enveloppes mais aussi de la douceur des nappes, de la noblesse des leads...

Le chorus y est évidemment pour beaucoup pense t-on ? Alors, on essaye en le déconnectant, et surprise, même si l'image stéréo est moins large, le son demeure puissant et chaleureux.

Ses points forts :
-Les basses (surtout en unisson)
-Les nappes
-Les leads
-Sa capacité à s'insérer dans un mix (je considère ce paramètre d'un importance capitale dans un synthé)

Se points faibles :
-Les nappes de + de 4 sons
-Les FX/noise (bien qu'on puisses quand même faire pas mal de choses)
-Son clavier qui a tendance si on ne l'utilise pas souvent à re-trigger les notes quand on les relâche.


Il dispose enfin d'un arpégiateur assez basique mais efficace d'autant qu'il est synchronisable avec l'entrée Gate (utilisable avec un Korg Beatstep par exemple).

Enfin, il est assez simple de le midifier, des kits permettant de le midifier sans souder existent, il suffit simplement de plugger la carte à la place d'un processeur dans le JP4, et placer les 2 prises MIDI à l'arrière. Enfantin...

Pour conclure, je dirais que le JP4 est un mammouth par sa taille mais aussi par son son. Il ne sait pas tout faire, mais ce qu'il sait faire, il le fait très bien. Je mettrais bien 5 étoiles mais le manque de possibilités de synthèse justifie la perte de sa 5eme étoile.

Ou alors, je peux faire cela :

Son : 5 étoiles
Possibilités de synthèse : 4
Facilité de programmation : 5
Fiabilité : 4
Esthétique : Cela dépend tellement des gouts et des couleurs...
Prix : 3
Rapport qualité/prix : 5 ;)




Lire moins
»

Roland Jupiter-4Publié le 26/08/14 à 13:13
Je ne vais pas trop entrer en détail dans le descriptif de ce synthé vu que l'on peut trouver toutes les informations essentielles sur le net. C'est le premier synthé polyphonique de la firme Roland, sorti en 1978, en même temps que le Prophet 5. Ce dernier va plus loin au niveau des possibilités de modulation, il possède un clavier 5 octaves de meilleure qualité, une polyphonie de 5 voies, plus de mémoires, raison pour laquelle il a rencontré un succès nettement supérieur au Jupiter 4.
Mais il y a quand même certains aspects que j'apprécie particulièrement sur le Jupiter 4:
- il est équipé de sorties stéréo (les Jupiter 8 et 6 n'ont pas cela)
- il possède un LFO très rapide (jusqu'à 80......
Lire la suite
Je ne vais pas trop entrer en détail dans le descriptif de ce synthé vu que l'on peut trouver toutes les informations essentielles sur le net. C'est le premier synthé polyphonique de la firme Roland, sorti en 1978, en même temps que le Prophet 5. Ce dernier va plus loin au niveau des possibilités de modulation, il possède un clavier 5 octaves de meilleure qualité, une polyphonie de 5 voies, plus de mémoires, raison pour laquelle il a rencontré un succès nettement supérieur au Jupiter 4.
Mais il y a quand même certains aspects que j'apprécie particulièrement sur le Jupiter 4:
- il est équipé de sorties stéréo (les Jupiter 8 et 6 n'ont pas cela)
- il possède un LFO très rapide (jusqu'à 80 Hz)
- il existe de nombreux kits midi qui apportent des améliorations non-négligeables (plus de mémoires, contrôle complet via midi, etc...)
- le chorus est juste sublime, il ajoute une délicieuse largeur spatiale au son, sans le dénaturer comme sur le Juno 60, bref un chorus subtile mais efficace.
- des enveloppes qui "claquent" bien, permettant d'obtenir des basses très sèches, ou encore des sons percussifs.

Sinon j'aime beaucoup la possibilité d'appliquer un petit delay au LFO, le fait de pouvoir attribuer le VCO, VCF ou le VCA à la molette, ce qui permet de faire des sons très expressifs, malgré le manque d'aftertouch quand il est joué via le clavier.

UTILISATION

Voilà à quoi devrait ressembler un synthé analogique polyphonique. Des potards rotatifs et linéaires, un layout très clair, des mémoires pour enregistrer les sons que l'on a programmés. On pourrait critiquer le manque d'écran LCD comme sur d'autres synthés, mais pour ma part je trouve que c'est justement ce qui le rend si simple d'utilisation.

SONORITÉS

La deuxième machine à presets de Roland, après le SH-2000 que j'ai également eu quelques années dans mon arsenal sonore. Les noms situés juste en dessous des boutons multi-colores sont tout sauf représentatifs du son pré-mémorisé par Roland dans les années 70.

Mais on achète pas un Roland Jupiter 4 pour en jouer uniquement les presets. Comme les 4 VCO du Jupiter 4 ne sont que rarement parfaitement accordés (même après un calibrage), il y a pratiquement toujours un léger drift des oscillateurs qui épaissit le son de manière radicale. Même sans utiliser le chorus stéréo (nommé "ensemble" sur le JP4), un simple son basé sur une PWM modulée de façon lente par le LFO, et l'on obtient déjà des nappes bien larges. On peut toujours encore y ajouter le sub-oscillateur et le chorus si cela ne devait pas suffire.

Pour ma part, je trouve que le Jupiter 4 excelle dans les nappes, les basses (en mode unison), les leads, et même les FX grâce au LFO qui permet d'obtenir des sons relativement proches d'un ring-modulator.

Le VCF est digne des Roland période SH, très musical, presque un peu "moogish" selon le réglage de la résonance.

J'ai également un Roland SH-2. En jouant du Jupiter 4, j'ai souvent l'impression qu'il correspond presque à 4 Roland SH-2 utilisés avec uniquement un VCO et le sub-oscillateur.

Je possédais également un Jupiter 6, que j'ai revendu il y a environ 5 ans. Les possibilités étaient fabuleuses sur le JP6, mais j'avais plus de peine au niveau sonore. J'ai toujours trouvé que le Jupiter 6 sonnait plus agressif, plus incisif avec une forte présence de fréquences medium, alors que le Jupiter 4 a un caractère beaucoup plus rond, plus vintage.

AVIS GLOBAL

J'ai la chance d'avoir ce Jupiter 4 (équipé du kit midi IO, qui permet entre autre d'éditer les presets, qui ajoute 64 emplacements mémoires, LFO supplémentaire, etc...) depuis maintenant 2 ans. Comme cité plus haut, j'avais déjà un Jupiter 6, mais je l'ai revendu. Par contre, ce Jupiter 4 n'est pas prêt de partir.

Je l'aime surtout pour son grain sonore, l'épaisseur sonore que l'on arrive à obtenir avec seulement un VCO par voix, son fameux chorus qui souffle un peu, son VCF très musical et bien cuivré, et dernièrement aussi pour sa fiabilité.

Ce que j'aime un peu moins, c'est le clavier enclin aux doubles contacts et le manque de polyphonie (4 voix seulement).

Le rapport qualité/prix de nos jours n'est plus très raisonnable. Alors qu'il coûtait aux environ de CHF 3'000 (un peu plus de 2'000 Euros) lors de sa sortie en 1978, que l'on en trouvait pour quelques centaines de francs il y a quelques années, le prix est vite grimpé à 1'200 - 1'500 Euros, tout dépend l'état de l'instrument, et encore plus dès qu'il est équipé d'un kit midi digne de ce nom.

Mais je crois que je referais ce choix sans hésiter, tellement il a une personnalité attachante et un son incroyable.
Lire moins
»

"Pas mal mais très surcoté"

Roland Jupiter-4Publié le 06/08/12 à 16:00
Clavier horrible (normal pour l'époque et le constructeur), 4 octaves (un minimum pour un poly), bender polyvalent mais unique, 8 presets (nullissimes) et 8 mémoires (super pour le live), chorus baptisé "Ensemble", quelques possibilités pour pédales sustain, effets, mais pas de réelle possibilité de contrôle externe (ce n'est pas le but du synthé).
Un seul oscillo heureusement doublé d'un sub (carré, 1 oct. + bas), le LFO peut entrer en post-combustion avec la section "modifier" située à gauche, il y a même un petit générateur de tesion de commande S/H (mais pour quoi faire ici???), no midi mais modifiable aujourd'hui facilement.

UTILISATION

Très simple, trop par rapport à la......
Lire la suite
Clavier horrible (normal pour l'époque et le constructeur), 4 octaves (un minimum pour un poly), bender polyvalent mais unique, 8 presets (nullissimes) et 8 mémoires (super pour le live), chorus baptisé "Ensemble", quelques possibilités pour pédales sustain, effets, mais pas de réelle possibilité de contrôle externe (ce n'est pas le but du synthé).
Un seul oscillo heureusement doublé d'un sub (carré, 1 oct. + bas), le LFO peut entrer en post-combustion avec la section "modifier" située à gauche, il y a même un petit générateur de tesion de commande S/H (mais pour quoi faire ici???), no midi mais modifiable aujourd'hui facilement.

UTILISATION

Très simple, trop par rapport à la concurrence (P5 par exemple), c'est un synthé sympatoche mais limité sur le plan du son. Sa tessiture est d'ailleurs objet de polémique. Il paraît que son filtre est très bon... OK mais ses 4 oscillos (du poly à l'ancienne quoi) sont ceux que l'on retrouve sur la série SH, donc de la daube... a moins que vous n'aimiez les saw à la sauce TB... Dire d'un JP4 qu'il a du son me semble être une escroquerie (je vais me faire des copains là...), j'en sais quelque chose, je l'ai eu pendant dix bonnes années et il en a d'ailleurs passé les quatre dernières au placard ! (la faute à des mémoires défectueuses, personne pour réparer en province, lassitude, etc.)

SONORITÉS

Expressivité très limitée si ce n'est le caractère polyvalent du bender (Osc, filt et amp) et un étonnant petit arpégiateur à 4 motifs (on peut mettre la note jouée en repeat en appuyant sur 2 boutons à la fois). Le premier chorus Roland (précurseur de celui des Juno), estampillé "Ensemble"... The Human League l'a utilisé sur Dare ! JMJ en concert récemment pour un ou deux sons d'appoint, bref, bon pour de la synthpop mais pas bien plus. C'est un instrument qui a de la gueule mais qui est très limité sur le plan du son (bon, il a quand même un bon filtre et même un HPF en plus, complètement réglable à la différence d'un Juno par exemple). C'est mieux qu'un Juno-6 mais beaucoup moins bien qu'un Jupiter 8 ou 6 qui compensent les faiblesses inhérentes aux générateurs Roland de l'époque par une section synthèse à la hauteur des ambitions affichées du constructeur (claviers de scène polyphoniques). Si vous faites de la recherche, allez vers des modulaires et assimilés, si vous voulez du son vintage pur et dur, allez vers les grandes marques américaines des années 70 ou alors Yam pour les CS (c'est un avis perso). A plus !

AVIS GLOBAL

Utilisé pendant un bon bout de temps et revendu à un collectionneur, je ne reprendrai pus de clavier dans ce genre car j'en ai fait le tour et on peut trouver beaucoup mieux pour surtout beaucoup, mais alors vraiment beaucoup moins cher !!! Je suis sidéré de voir des gens mettre 1500 roros dans cette bécane de nos jours. Maintenant, tant mieux pour les vendeurs, mais gare à la désillusion à la revente dans cinq-six ans (vous verrez !!!). Les modes passent...
Lire moins
»

Extraits audio

Fiche technique

  • Fabricant : Roland
  • Modèle : Jupiter-4
  • Série : Jupiter
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs analogiques
  • Fiche créée le : 08/04/2004

Année de Sortie: 1978
Fin de Production: 1981
Type: Analogique
Synthèse: Soustractive
Oscillateurs: 1
Formes d'Ondes: Pulse, Pulse Variable, Dent de scie descendante (Saw Down), Dent de scie ascendante (Saw Up), Sinusoïdale, Carrée (Square), Triangle
Modulation: Fader, Bouton, LFO
Enveloppes: 2
Paramètres d'Enveloppe: Attack, Decay, Sustain, Release
Filtres: 2
Types: Passe-haut, Passe-bas, Résonance
LFO: 1
Paramètres LFO: Dent de scie ascendante (Saw Up), Dent de scie descendante (Saw Down), Sinusoïdale, Carrée (Square)
Polyphonie & Tuning
Polyphonie: 4
Multi-Timbralité: 1
Tuning: Standard
Modes: Mono, Polyphonique
Patchs RAM: 1
Arpégiateur: Un arpegiateur, with a choice of up, down, up/down, or random mode
Effets: Ensemble/Chorus
Type: Clavier
Contrôles: Faders, Manette, Potentiomètres
Clavier: 49 touches, Bois
Poids: 19kg
Sorties Audio: Prise Jack 6.35mm (1/4")
Nb Sorties Audio: 3
Puissance: 30w

Distribué par rolandcentraleurope

»

Manuels et autres fichiers

Autres claviers synthétiseurs analogiques Roland

Autres catégories dans Synthétiseurs

Autres dénominations : jupiter 4, jupiter4

cookies

Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.