T-Rex Engineering Duck Tail Delay
+
T-Rex Engineering Duck Tail Delay

Duck Tail Delay, Delay / écho pour guitare de la marque T-Rex Engineering.

Berzin 14/12/2018

T-Rex Engineering Duck Tail Delay : l'avis de Berzin

« Bon écho polyvalent »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
J’ai acheté cet écho pour suppléer mon Ibanez AD9, excellente pédale, mais dont le retard est court : au maximum 300 ms.
Je ne vais pas faire la liste du matériel que j’utilise avec cet écho, ce serait fastidieux. Il est sans doute plus pertinent de parler du genre que je joue : du blues et du rock classique, parfois un peu de hard, c’est tout. Je l’utilise le plus souvent dans la boucle d’un ampli.

Le Duck Tail dispose des réglages suivants :
-Un niveau d’entrée qui permet d’éviter que les répétitions ne saturent.
-Un volume général (Level) qui permet d’ajuster à sa guise le volume d’utilisation de la pédale avec le volume de l’ampli. Ca permet, si on le désire, de monter un peu le volume quand on enclenche la pédale.
-Un volume (Delay) qui permet de mixer le son sans effet du son avec effet. Dit autrement, plus on pousse ce réglage, plus le volume des répétitions est élevé.
-Un réglage du nombre de répétition (Feedback) qui va de un à l’infini.
-Un réglage du retard (delay) qui va de zéro à mille millisecondes.
-Un tap tempo avec son voyant, pour régler au pied le retard (très pratique sur scène).
-Un bouton d’enclenchement de la pédale avec son voyant.
-Un interrupteur pour choisir le mode : classique, tape ou « queue de canard » (duck tail).
-Un réglage de la sensibilité du mode « queue de canard ».

On peut alimenter l’écho avec un adaptateur ou une pile, mais dans ce cas uniquement en dépannage, car sa durée de vie oscille entre trente minutes et une heure.

Les réglages sont efficaces et la pédale est bien conçue, elle offre pas mal de possibilités sans ressembler à une usine à gaz comme la Boss DD7 que j’ai testé en même temps que celle-ci. Les réglages sont assez intuitifs, même si l’usage d’un écho demande toujours un peu d’expérimentation pour avoir le rendu voulu. Évoquons les trois modes :
-Le mode classique offre des répétitions assez fidèles à l’original, un peu à la manière d’un écho numérique, même si ici on observe tout de même une certaine coloration du son. Le retard d’une seconde est largement assez long pour faire du Pink Floyd et en baissant le retard à 8-9 h, on obtient un son de reverb « chambre » ou « garage », en le montant à peine (vers 10 h) un retard court qui sonne bien pour du rock années 50.
-Le mode Tape imite un écho à bande. La différence avec le classique est assez subtile, mais on note que les répétitions sont plus sombres, avec une baisse des aigus sensible et donc une moindre fidélité à l’original. Ca sonne plus vintage et ça peut être plus facile à placer dans le mix car les répétitions restent un peu en retrait, car elles sont moins brillantes. C’est mon mode préféré.
-Le mode « queue de canard » est particulier. Quand on attaque fort les cordes, le volume de l’effet est atténué, puis il est augmenté quand on arrête de jouer, d’où le nom « dynamique delay ». C’est un peu comme dans un supermarché. Il y a de la musique (les répétitions), mais quand on fait une annonce au micro pour une promo sur les pâtes (le son original), la musique de fond est réduite afin de rendre audibles les paroles. Puis le volume de la musique est réaugmenté quand le message est passé. C’est le principe de la « queue de canard ». Un potentiomètre permet de régler la sensibilité de l’effet, c’est-à-dire le seuil au-delà duquel le volume de l’effet est atténué. Ça fonctionne très bien et ça permet de jouer des accords, des solos en attaquant fort, avec un jeu puissant sans que l’écho ne se fasse trop envahissant. Il est en retrait quand on joue et lors des pauses, l’écho reprend sa place et se fait clairement entendre. Ça facilite bien l’usage de l’effet en évitant une surcharge de son qui nuirait à l’intelligibilité de la musique.


Peu de choses à regretter, si ce n’est l’absence d’une sortie sèche comme sur mon Ibanez AD9, ce qui permet d’utiliser l’écho en stéréo, avec par exemple un ampli sans effet à droite et un ampli avec effet à gauche. Dommage également que les répétitions se coupent net quand on arrête la pédale. Sur certains échos, une fonction permet de faire durer les répétitions après l’appui sur l’interrupteur, ce qui évite d’avoir un rupture du son quand on coupe l’effet après un solo par exemple. A noter qu'il n'y a pas de mémoire pour le tape tempo. Si on tape un battement à 80 à la noire et que l'on manipule le réglage du type d'écho, le réglage change.