Amadeus C12
+
Amadeus C12

C12, Enceinte de sono passive de la marque Amadeus.

Avis
Comparateur de prix
Petites annonces

Des nouvelles enceintes chez Amadeus

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Amadeus dévoile une nouvelle série de systèmes point source, chargés par pavillon, initialement développés pour le Théâtre National de Chaillot.

Conçue par Amadeus en coordination avec les équipes du Théâtre National de Chaillot dans le cadre du rééquipement de la salle Firmin Gémier, la nouvelle Série C allie identité, innovation et technologie.

 Rêvée par Jean Vilar, réalisée par Georges Wilson en 1967 et baptisée en hommage au fondateur du Théâtre National Populaire, la salle Firmin Gémier qui était devenue inconfortable pour les artistes comme pour les spectateurs a été entièrement remaniée avec un vaste plateau de 180 m2, un gradin rétractable de 390 places et un équipement technique de pointe.

Le système de diffusion sonore est articulé autour des nouvelles références C15 ; bi-amplifiées et contrôlées par des amplificateurs à processeurs intégrés et compatibles Dante, développés par la marque Powersoft. Le dispositif est complété par une console de mixage Solid State Logic (SSL) L200.

La nouvelle Série C comprend deux modèles : C12, C15. Une extension de la gamme vers des modèles encore plus compacts est envisagée.

La C12 accueille deux transducteurs montés sur le même axe. Elle embarque un transducteur néodyme à membrane de 12 pouces et moteur à chambre de compression à bobine de 1.75 pouce. Le filtrage est embarqué et passif.

La C15 accueille trois transducteurs montés sur le même axe. Elle embarque un transducteur néodyme à membrane de 15 pouces, un moteur à chambre de compression à bobine de 3.5 pouces et un second à bobine de 1.75 pouce. Le filtrage actif par DSP est externe, avec traitement passif interne de la voie extrême aigüe.

Les sections moyennes/hautes fréquences de ces deux enceintes sont chargées par un pavillon exclusif pour chaque enceinte, optimisé pour une directivité horizontale de 90° et verticale de 60° ; pouvant être inversée en tournant le système de 90°.

« Les propriétés acoustiques intrinsèques à la Salle Gémier ne nous permettaient pas d’envisager un système de diffusion point source conventionnel. Nous avons testé in situ plusieurs systèmes dits “coaxiaux” et notamment les enceintes PMX 15 développées par Amadeus, qui équipent la Salle Jean Vilar. Leur large directivité, conique (H80° x V80°) et la forme d’expansion de leur guide d’ondes ne répondaient pas à nos besoins. Elles sont en revanche parfaitement optimisées pour la reproduction de champs acoustiques par “synthèse de champs acoustiques” de type WFS ; technique de diffusion utilisée au sein de la Salle Jean Vilar, » explique Marc Piera, Responsable du Département Son au Théâtre National de Chaillot.

« La multiplicité des formes de créations, le recours quasi systématique à la multidiffusion, parfois immersive, couplé à un temps de réverbération de la salle important, induisaient nécessairement le recours à un système à la directivité contrôlée, sur une large bande spectrale. Par ailleurs, la dernière rangée de spectateurs située en haut de gradin se trouve à une quinzaine de mètres du nez de scène et à près de 25 mètres du lointain plateau. Installer un système “line array” stéréophonique (certes plus directif et plus cohérent en termes de rapport signal/bruit) était sans objet au regard des lourdes conséquences spatiales, esthétiques et logistiques induites, » poursuit Marc Piera.

« Nous souhaitions donc faire cohabiter portée, intelligibilité et contrôle spatial sur une bande spectrale étendue, en conservant les sources acoustiques montées sur le même axe (conception de type point-source). Nous avons ainsi interrogé la société Amadeus et contribué au développement de ce nouveau modèle de haut-parleur (baptisé C 15) intégrant un transducteur triaxial (à savoir trois voies montées sur le même axe), dont un haut-parleur à aimant néodyme de 15 pouces de diamètre (38 centimètres) et deux moteurs à chambre de compression, hérités de la section moyennes/hautes fréquences du nouveau système line array DIVA M². »

« Le niveau de précision offert par cette nouvelle enceinte est remarquable. Sa réponse plus étendue, sa précision, sa directivité davantage optimisée et contrôlée favorisent une meilleure cohérence spatiale et spectrale comparativement à une enceinte coaxiale traditionnelle, » évoque Michel Deluc, Directeur de la Recherche et du Développement chez Amadeus.

« La section moyennes/hautes fréquences de la C15 est articulée autour de deux transducteurs, chargés par un large pavillon unique, optimisé pour une dispersion de 60° dans le plan vertical et de 90° dans le plan horizontal. Un premier moteur à chambre de compression couvre la bande 6 kHz–22 kHz, un second moteur à bobine plus importante couvre la bande 900 Hz–6 kHz. La section basses fréquences est assurée par un haut-parleur de 38 centimètres de diamètre à large bobine (100 millimètres), » poursuit Michel Deluc.

« Je pense sincèrement que cette technologie trouvera des applications au sein de nombreux édifices théâtraux connaissant les mêmes problématiques que les nôtres, mais également dans des cas où le contrôle de la directivité sur une bande spectrale étendue est nécessaire, sans dénaturation des informations spatiales, » conclut Marc Piera.

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail