bdelouis 10/06/2007

Cort Yorktown : l'avis de bdelouis

5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent
Achetée en juin 2007, 420 euros, fabriquée en Indonésie
Deux micros double bobinage, avec volume et tonalité
individuel, selecteur trois positions
Manche collé. Coloris violin sunburst. Caisse érable laminé.
La guitare est assez légère, de bonne facture. L'épaisseur de la caisse est
de 6,7 cm donc plutôt fine pour une demi-caisse.
Les finitions sont très correctes avec de belles incrustations de nacre
sur le manche et un acastillage doré. Globalement ce modèle de Yorktown fait belle impression. La guitare rappelle une Gibson L5 de par sa forme, mais en un peu plus
petite.

UTILISATION

Le manche s'avère très agréable au jeu, régulier, doux. L'accès au aigus est
correct et dans la norme pour ce type de guitare. Les cordes fournies à l'origine ne
sont vraiment pas à la hauteur de la guitare, il était évident qu'il fallait les
changer toute de suite faute de quoi l'impression sonore était assez médiocre.
Comme je recherche des sonorités jazz, j'ai installé des cordes à filets plats à assez fort tirant (D'Addario Chromes 012-052) et là la Yorktown est devenue un instrument sérieux.
J'ai du ressérer le manche pour l'adapter au plus fort tirant.

SONORITÉS

C'est une guitare jazz que je recherchais et la Yorktown rempli tout à fait son rôle. Je n'utilise que le micro manche car je recherche le son rond, chaux et plutôt vintage du jazz des années 50-60 (Wes Montgomery, Joe Pass...). Le micro manche d'origine délivre des sonorités correctes de ce point de vue, mais le jazzeux exigeant aura vite tendance à vouloir le changer. Avec un Seymour Duncan Seth Lover (SH55) (environ 130 euros de plus, à mon avis un micro fabuleux pour le jazz), branchée sur mon ampli à lampes Fender Hot Rod, le son est à peu près à la hauteur de celui des grands maître cités ci-dessus. La Yorktown manque toutefois légèrement de basses, sans doute à cause de sa caisse un peu moins épaisse (qu'une L5 ou une ES175) et de la qualité du bois sans doute. Ceci apparait assez clairement en accoustique lorsque la guitare n'est pas branchée. Le son est alors assez peu ample, plutôt ténu. Cette faiblaisse accoustique n'empêche pas la guitare de sonner très juste et d'avoir une bonne pêche une fois branchée. Je mets un "8" pour la sonorité pour tenir compte du changement de micro, avec les Seth Lover je mettrais un "9" sans hésiter, voire un "10" pour l'excellent rapport qualité/prix (inclus les 130 euros additionnels).

AVIS GLOBAL

Je l'ai depuis trois semaines. La recherche d'un son particulier (le son jazz classique en ce qui me concerne) est une quette sans fin mais la Yorktown avec son micro Seth Lover me satisfait globalement. Elle est agréable à jouer, belle, peu encombrante, sans défaut (en dehors des cordes d'origine). Si je devais la remplacer (si perdue, cassée, volée), j'essaierais peut-être une demi-caisse un peu plus épaisse, pour gagner un peu d'ampleur dans les basses, mais je ne suis pas sûr de trouver mieux pour un tel rapport qualité/prix. Je possède également une Ibanez AG75 BS (demi-caisse également), qui est un peu meilleure accoustiquement (non branchée), mais dont la sonorité est un peu moins "jazz" à mon avis, avec le même micro manche sur le même ampli. L'AG75 est par contre un peu plus polyvalente, plus proche d'une folk. En conclusion, la Yorktown est une bonne guitare pour le jazz, avec son micro manche d'origine pour démarrer, avec des potentialités excellentes avec un micro plus performant.