Peuf74 20/05/2018

Ibanez M80M : l'avis de Peuf74

« La pelle du Djent »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Ayant déjà fait auparavant l'acquisition de diverses guitares, aux divers nombres de cordes, longueurs de diapasons, micros, bois etc... mes goûts me tournent à présent quasi exclusivement vers les modèles 8 cordes.
Il est déjà relativement difficile de trouver une 8 cordes dans un quelconque magasin, alors pouvoir en tester plusieurs...

La guitare est livrée dans son étui semi rigide, accompagnée d'un jack, de ses clefs allen et d'un petit guide. Bien que relativement massive elle n'est pas si lourde à porter. Pas de problème majeur de finition, les frettes sont bien posées et n'accrochent pas. Quelques légères irrégularités (débordements) de peintures de la face de la tête sur le bord en érable du manche, mais il vous faut une loupe pour regarder ce genre d'imperfections. Le manche est relativement long et large (forcément vu le diapason et le nombre de cordes) mais loin d'être inconfortable.
Ayant de grands doigts et étant déjà habitué au manche de ma RG8 et de ma Hellraiser C-9 (et que je joue également sur une basse 6 cordes FanFret), je serai difficilement objectif sur ce point. Je dirai que c'est juste une question d'habitude. Il faudra vous familiariser avec ce nouveau diapason qui déroute forcément aux premières heures, mais rien d'insurmontable.
L'accès aux aigus est plutôt bon, sauf si vous souhaitez jouer les petites cases des grosses cordes; en effet votre poignet se courbant pour aller chercher ces notes va se heurter à la pointe basse du corps. Pas top pour le coup même s'il est rare d'aller chercher ces dernières à cet endroit.

Le son:
Les bois utilisés ne sont pas connus pour leurs rondeurs. La guitare envoie beaucoup d'aigus et de mediums de base. J'avais peur que les Lundgren soient des micros moyen de gamme ou qu'ils ne soient là que par pur "patriotisme" suédois, il n'en est rien. Je n'ai jamais entendu une telle définition, une telle précision, une telle articulation des notes, que ce soit dans le registre des notes les plus graves ou des plus aiguës. Il y a là largement assez de gain pour n'importe quel style de musique et le réglage de tonalité suffit en fin de compte à ajouter un peu de rondeur dans le son si l'on compte obtenir un son plus chaud.
Je suis vraiment sur le cul vis à vis de ce micro, du très haut de gamme. Question micros 8 cordes, j'ai eu en ma possession les seymour duncan Nazgul et Pegasus en position chevalet; le lundgren M8 les bats à plate couture, alors que ce sont déjà de très bons micros au départ.
Le Nazgul a beaucoup de gain mais aucune basses et trop brouillon en termes de définition, le Pegasus bien plus articulé, plus chaleureux mais a un moins bon niveau de sortie -- Le M8 est celui qui a la meilleure précision, un équilibre des fréquences similaire au Pegasus avec plus de gain. Le meilleur des mondes selon moi. J'hésite à me procurer d'autres micros Lundgren à l'avenir pour d'éventuels changements de micros sur mes autres pelles.

Niveau tenue de l'accord, pensez juste à changer le tirant d'origine, au moins pour la 8e corde -- du .065 d'origine qui a tendance à se désaccorder et être un poil trop spaghetti, préférez lui un 0.074 voire 0.080, avec ce diapason il y a largement assez de tension. Pas de problème de tenue d'accord sinon, alors que c'était LE problème permanent de ma RG-8 malgré les mécaniques bloquantes Schaller que je lui ai greffé.
Le système de chevalet bloquant ne déroutera pas les usagers réguliers de floyd rose, bien que ce ne soit pas le système le plus rapide ni le plus ergonomique pour changer une corde. J'hésite à l'avenir mettre des mécaniques bloquantes, que ce soit pour une utilisation avec ou sans le sillet bloquant, pour au moins pouvoir changer une corde rapidement.

J'utilise cette guitare sur un mesa Mark V:25 avec un cab rectifier 4x12 monté en V30. Le meilleur mode reste le mode Mark IV pour la disto avec ce genre de guitare, cela permet d'avoir un très bon niveau de gain, sans trop toucher aux potards. L'equalizer n'est pas réglé en forme de V par contre, il faut creuser un peu les basses et réhausser les mediums et aigus pour refaire sortir une 8 cordes dans le mix.
Mode Fat sinon pour le clean qui permet d'avoir un son un peu plus chaud, sans oublier d'agir sur la tonalité du micro, sans trop pousser.

Pour finir, j'ai du mal à retourner sur mon ancienne 8 cordes, même si celle-ci sonne toujours terriblement bien. Je crois que la M80M va rester ma guitare de prédilection pendant un bon moment. J'avais également été tenté par les Strandberg qui sont assez similaires au niveau des bois et qui ont un diapason également conséquent (mais pas aussi long), et des micros tout aussi intéressants, mais les disponibilités de stock (et mon porte-feuille) en ont décidé autrement ^^.

Bien qu'il y ai beaucoup d'autres modèles de guitare 8 cordes dans cette gamme de prix ou inférieur qui pourraient au premier abord rivaliser, je pense que celle-ci reste le meilleur choix, et cela pour les raisons suivantes:
- Diapason de 29,4" -- Bien meilleure tension, tenue de l'accord et richesse des harmoniques, la plupart des 8 cordes sur le marché sont en 27", plus rare en 28".
- Les Lundgren M8 -- Surpassent les 2 seymour duncan les plus courant trouvés sur les 8 cordes (qui surpassent pour moi les EMG 808). La définition qu'ils offrent et plus que préférable pour le registre grave d'une 8 cordes
- Les bois -- Il n'y pas à dire, le frêne ça sonne, sans trop cracher d'aigus. On trouve beaucoup d'acajou ou de tilleul sur les principales marques concurrentes, l'acajou est trop rond et brouillon selon moi pour ce genre de registre (ma RG8 étant en acajou et ma hellraiser C-9 de même) et le tilleul dépendant trop de sa qualité, on peut soit se retrouver avec un son trop neutre et dépendant des micros ou tout simplement avec une guitare qui ne sonne pas.

Je n'oublierai pas de citer les quelques défauts notables selon moi:
- Accès aux aigus discutables: pointe trop près du manche. C'est mineur mais ça mérite d'être signalé.
- Le chevalet bloquant: J'aurais préféré un système dans lequel on ait juste à glisser la corde dans le chevalet jusqu'à la mécanique comme sur la plupart des basses ou comme les systèmes de cordes traversant le corps.
- Pas de manche traversant: Un plus pour l'accès aux aigus et pour rajouter un peu de sustain, bien que ce dernier soit déjà conséquent.

Question prix, c'est discutable. Il y a bien une marge concernant le fait que ce soit un modèle signature. Cependant, la qualité de l'instrument est là. Je verrais difficilement un autre modèle dans cette tranche de prix lui tenir tête.

EDIT: Avec le temps, je me rends compte à quel point la longueur de diapason est primordiale pour ce genre de guitare. La définition des notes les plus basses offerte par le 29,4" est supérieure de très loin comparée au 27". Combiné à cette précision de l'espace du Lundgren M8, c'est juste du bonheur, à un point que je trouve tous mes EMG ainsi que mes différents Seymour Duncan dégueulasses, tout modèle confondu. C'est devenu ma guitare préférée en tout point. Pour ce qui est du clean, une fois le potard de tonalité mis entre 1/8 et 1/6 de la butée des basses, on obtient un son très doux et rond, qui remplace très largement l’absence du micro manche.