ohmrun 17/08/2020

Rossum Electro-Music Linnaeus : l'avis de ohmrun

« Un filtre tout ce qu'il y a de multi-modes. »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Voici donc un module qui permet d'obtenir des filtrages qui vont du doux et nuancé a des articulations proches d'un Vowel ou encore capable d'ajouter via l'oscillateur inclus un aspect un peu sale qui se positionnerait entre un Bit crusher ou un ring mod.

Il est stéréo et permet du fait de la normalisation de ses entrées de passer d'une connexion mono en entrée à du stéréo en sortie.

En plus des types de filtrages disponibles, il permet de disposer un mode différent sur les canaux stéréos. On peut donc par exemple avoir un lowpass à gauche et un bandpass à droit. En plus de cette option, il est également possible de modifier la réponse de ces filtres via une entrée CV. Ca engendre donc des effets assez sympas en terme spatial.

Il est également pourvu d'un oscillateur muni de 4 formes d'ondes ( la sélection des formes d'onde étant le seul paramètre du module que l'on ne puisse pas influencer par des signaux CV ) qui permet déjà de faire de la FM en interne, mais on peut encore rajouter une couche via une entrée FM linéaire. ( c'est pour cela qu'on arrive à obtenir des rendus du genre bit reducer ou ring mod )

Donc en terme de contrôle, on a une entrée CV sur chacun des paramètres ( fréquence de coupure, résonance, taux de modulation de l'oscillateur, fréquence de l'oscillateur) qui sont assortis d'un atténuateur / inverseur. On a aussi une entrée 1V / oct pour la fréquence de coupure, une entrée 6 db / volt pour la résonance ( car celle-ci est échelonnée sur 60 db ) et comme mentionné plus haut une entré FM linéaire et enfin l'entrée CV pour modifier le type de réponse du filtre.

Avec tout ça, on a accès à des types de filtrages très particuliers et ce module est vraiment propice aux expérimentations. D'autant plus qu'il est capable de passer à une fonction générateur de son, pour devenir un oscillateur à part entière sur lequel on peut bénéficier de toutes ces entrées CV et de ses caractèristiques stéréos ( avec les nuances que l'on peut induire sur les deux canaux et que je cite plus haut ) .

Alors c'est évident que tout cela a un coût, mais il ne faut pas quitter des yeux qu'il est vraiment destiné à expérimenter, c'est pas forcément le filtre qui a les plus belles colorations sur le marché, il est même facile de tendre vers des sonorités très métalliques, mais pas que, il se débrouille aussi très bien avec des son percussifs ou des nappes planantes. Il est polyvalent et donc pas forcément indispensable dans le cadre d'une utilisation standard de filtrage. ( Après, avec le potentiel qu'il a de passer en oscillateur, il est pas si onéreux que ça je pense ). Et en terme de qualité de fabrication, ça semble vraiment être costaud et les potards son agréables... Bon allez, on va dire que l'espacement entre ces derniers n'est pas très important, ce qui rend la manipulation un peu délicate.