LiveDemain à 12h30, on testera les nouveaux instruments de la Komplete 14 !
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
< Tous les avis Friedman Amplification Mini Dirty Shirley
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Friedman Amplification Mini Dirty Shirley
Photos
1/56
Friedman Amplification Mini Dirty Shirley
Comparateur de prix
Petites annonces
Forums
Larenion Larenion

« Le rock ... sauvage !  »

Publié le 17/06/21 à 07:05
Rapport qualité/prix : Excellent
Cible : Tout public
Hormis la boucle d’effets en série, pas de chichi.
C’est un roadster taillé pour envoyer du rock pur jus, en échappement libre !
Que du bonheur :-)



CE QUI ME MARQUE :

* J’ai vraiment compris ce que ça veut dire que de jouer au volume de guitare directement dans l’ampli. À ce niveau d’efficacité, c’est juste impressionnant. Le son passe du crunch couillu au clean quasiment sans perte de volume, de peps dans le son, ou de clarté . C’est essentiellement sur ce point que l’ampli offre toute sa versatilité.


* Le côté direct du son : ça percute dès que le médiator le demande ! C’est expressif au toucher ; hargneux quand on pousse le gain au 3/4.


* La clarté et la restitution des détails est impressionnante. C’est très fidèle. Aussi bien en frontal que dans la boucle d’effets, j’ai découvert que j’avais quelques pedales qui soufflaient.


* Le master volume, et même le gain sont très progressifs.
A la maison : aucun soucis pour trouver un sweet spot en terme de décibels tout en gardant une bonne qualité sonore. Pour moi dans un seul Celestion céramique de 12’´ à 98 dB/1W/1m de rendement.
C’est aussi très appréciable en groupe ; le nombre de fois où tu peux t’entendre dire que c’est trop fort ou pas assez :-)

Quand j’ai les coudées franches pour faire du bruit, je le branche sur le 2X12 de mon Vox AC15 équipé d’un Celestion Blue + un Gold : bam, dans les dents !
Le « bas solide » , thumpy, et le crémeux du crunch prennent aux tripes :mrg:


* De manière générale, quand je pensais Friedman, je ne pensais pas clean. Et pourtant, celui de ce Dirty Shirley est particulièrement bon : très clair, articulé, bien charpenté dans le grave. Je l’adore, en particulier avec ma Telecaster.




Son TYPAGE :

D’après le fabricant :
« designed for guitarists that want a vintage “Classic Rock” tone inspired by British tube amps from the 60’s and 70’s »

Dans le style British, mes oreilles le classent plus du côté du JTM45 enragé que du JCM800 (qui est de fait un design début 80’s).

- Une bonne assise dans le grave, ça sonne plein et ‘’épais’´ avec du thump quand on monte le master.


- En clean : une belle clarté et une netteté de premier ordre, mais plus sombre comparé à des têtes Marshall. Le clean me rappelle plutôt le Deluxe Reverb... en un poil moins gras , et un peu plus ´barky’ , plus organique même.


- En crunch : c’est mordant, grondant, on peut même dire limite enragé quand on pousse, MAIS aucune composante bright ou harsh. C’est aussi ce qui fait que je peux jouer à fort niveau sonore avec une fatigue auditive moindre par rapport à mes autres amplis.


Ce typage correspond exactement à ce que je recherchais. Mes goûts sont plus portés sur les crunchs bluesy ou rock qui ont de la matière et du corps, qui restent aérés. Je suis plus Clapton, Malcolm Young ou Hendrix que... Van-Halen par exemple.


Fans d’Hendrix justement : welcome !
Une Strat en micro manche, le switch de « structure » de gain en bas, bass à 11h, medium à 12h, treble à 13h.
Ça crunch légèrement suivant l’attaque. Le son est guttural et organique à souhait :clin:
Passer vos plans en double stop et vous allez vous prendre pour le maître.



Sinon pêle-mêle :
- Boucle d’effets en série très transparente. Je découvre que les Reverb et Delay ont encore plus d’ampleur que d’habitude :-)

- Les 3 niveaux de gain sélectionnables en façade augmentent la versatilité pour s’adapter à la guitare ou au morceau qui est joué.

- L’amplitude de réglage de l’EQ (BASS, MED, TRE) : offre une variation claire et nette autour ´du son de base ´ de l’ampli.... mais ça ne va jamais dans des extrêmes pas utilisable. C’est donc très fin et dosable dans le réglage.



DES REGRETS ?

Oui un petit :
J’aime utiliser mon pedalboard ; j’ai mis tellement d’énergie et de sous à le monter :-)
Mais avec mon Deluxe Reverb, le Dirty Shirley est le seul ampli (que j’ai) avec lequel mon pedalboard ne me manque pas. Pas spécialement besoin de Boost, d’OD, d’equalizer, de buffer, de compresseur... pour magnifier le son.
Du coup, juste une (bonne) reverb embarquée aurait été royale si ça devait rester totalement transparent sur le reste
En effet, la qualité des composants compte sûrement, mais je pense aussi que le design du circuit très simple entre l’entrée et la sortie est un élément important pour avoir un son aussi direct et expressif.



FINITION / QUALITÉ

La finition : le look très épuré (pour ne pas dire quelconque) m’avait longtemps fait ignorer cette marque. Mais quand je me suis trouvé devant l’objet et que je l’ai manipulé pour mon essai en magasin, j’ai changé d’avis. La qualité perçue (couplée au son magnifique) m’a impressionné. La belle et solide poignée en cuir notamment.

Les lampes :
- des ARS electonics pour les 12ax7 (distributeur US, Made In China),
- une paire de JJ pour les el84 (il y a pourtant une étiquette RUBY collée sur le châssis...?)

Les transfo sont marqués FRIEDMAN, et sont bien balèzes pour un 20W !

Je n’ai pas été jeter un œil dedans pour ne pas faire tomber la garantie.

Pas de Standby :
j’ai lu que ça servait à protéger les gros condensateurs polarisés côté alimentation qui sont soumis à la Haute Tension pendant la minute où les lampes montent en température, au démarrage.
Certains disent que ça préserve aussi la durée de vie des lampes.
Pas le choix, je fais confiance au constructeur qui a jugé bon de s’économiser un simple interrupteur sur une tête ‘primaire´qui coûte une blinde (La version 40W en el34 en a un). C’est que c’est sûr : pas utile sur cet ampli ... :mrg:


Sinon, la sensibilité au bruit de fond :
uniquement un peu de hiss noise (le shhhhh) a un niveau très correct pour du point to point.
Avec une Telecaster non blindée, c’est nettement perceptible avec le gain au-dessus des 14h... mais pas problématique pour moi.
Pas de humming noise (le 50 Hz du réseau électrique)



Est-ce que ça vaut son prix ?

Le prix pique un peu compte tenu de la simplicité des réglages et de la poignée de composants qu’il y a dedans.

Mais je ne regrette absolument pas les 800 euros que j’ai mis en plus par rapport à un équivalent plus « grande série »... qui , j’en suis convaincu, ne lui arriverait pas à la cheville !

Le plaisir que j’ai à jouer cette tête fait que, pour moi, ça vaut son prix.
C’est clairement un bon cran au-dessus des ampli à lampes plus grand public que j’ai à la maison (et que j’adore par ailleurs).



CONCLUSION

Le son expressif de cette tête, sa simplicité et sa dosabilité font sa force.
C’est aussi ce qui fait sa versatilité.

Après ce premier achat réussi sur du point to point, ça va être difficile de revenir à du plus classique au prochain achat.

Allez, un dernier regret. Dommage que mes modestes configurations de jeu ne me donnent pas l’utilité de la version 40W en el34. Le son doit être juste ... bestial :bravo:
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.