Peavey 6505 MH
+
Peavey 6505 MH

6505 MH, Tête d'ampli guitare tout lampe de la marque Peavey appartenant à la série 6505.

La Truite 11/12/2016

Peavey 6505 MH : l'avis de La Truite

« La ptite ptite ptite fillotte  »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
C'est en gros une mini 5150/6505 en EL84, 20 watts, switchable en 5 et 1 watt.
La façade ne dépaysera pas ceux qui connaissent le 5150, c'est quasi exactement la même.

Deux canaux avec eq commune, reverb typée Plate, une boucle d'effet, une sortie HP avec son inter deux positions 8 ohms/16 ohms, le switch atténuateur 3 positions, une prise casque avec simu hp (pas testé), un bouton pour couper la sortie HP, une sortie XRL (testé) et une USB (pas testé), toutes deux avec simu hp (non débrayable).

Deux entrées pour footswitch, une qui permet de footswitcher la loop et la reverb, l'autre qui fait passer le canal clean en crunch et active le canal lead. Un seul footswitch est fourni avec la tête.




Je cherchais une tête petit format typée british en remplacement de ma tête plexi de 25 kilos pour les répètes et concerts. Je voulais aussi pouvoir me débarrasser de mes pédales de drive sur mon pedalboard pour ne garder que modulation et delay. Je voulais donc une tête avec pas mal de gain dispo.

J'ai un peu hésité avec la Tweaker 15 de chez Egnater (que je n'ai pas pu essayer) et beaucoup hésité avec la petite Laney L5 Studio que j'ai pu tester et qui sonne très bien mais ses 5 watts me paraissaient limite en groupe et j'ai de toute façon préféré le grain de la Peavey.


Sortie du carton il lui faut un petit temps de rodage, je dirais trente minutes à la louche.
Je ne sais pas à quoi c'est dû, peut-être les composants qui doivent chauffer une première fois, les lampes, aucune idée mais c'est flagrant.
Les trente premières minutes elle sonne un peu "froide" et un peu boxy puis passé cette demi heure tout s'arrange et ça commence à sonner très très bien.

J'ai longtemps joué sur 5150 et pas de doute, c'est bien la fifille à sa grand mèmère.
Le gros plus en ce qui me concerne, hormis sa taille improbable (on pourrait presque la cacher derrière une feuille A4) et son poids ridicule, c'est le canal clean qui est cent fois meilleur que celui de sa mamie. Bon, ptet pas cent fois, disons trois, déjà c'est beaucoup.

Je ne fais pas de metal ni même du heavy 80's, j'utilise beaucoup le canal clean réglé en clean très sale/breakup, je joue sur strat et tele et j'obtiens facilement un "clean" très proche de celui de mon plexi (à la Hendrix).
Le switch crunch enclenché on monte d'un cran niveau gain mais pas forcément en volume.
Si le potard de gain est en dessous de la moitié, le crunch augmente aussi le volume. S'il est réglé au dessus, le volume reste le même.

L'equal est super efficace c'est cool, on peut fortement changer le rendu de l'ampli. Idem pour l'eq post, Resonance et Presence, les deux sont très efficaces.

Comme sur sa cougar de grand mère, le canal lead est voicé plus bright que le clean.
La quantité de gain disponible est titanesque et, surprise, le canal lead souffle moins que sur celui de son ancêtre.
Je m'étais fait à l'idée du passage obligé au noise suppressor mais non, je joue avec le gain à 5 ou 6 et le souffle n'est pas gênant. Même à volume de groupe avec des jazzeux un peu coincés, aucun ne m'a regardé de travers, cool.

La reverb est pas mal. C'est pas la reverb du siècle mais elle est pas mal.
Sur le canal lead elle est un peu agressive vu que ce canal envoie bien des Zégut mais sur le canal clean il y largement moyen de s'en servir sans que ça fasse pouêt pouêt et même à fond elle reste utilisable et musicale.

L'atténuateur est super pour jouer à la maison à bas volume, ça ne change quasiment pas l'eq et tant qu'on reste dans une plage de volume faible ça sonne aussi bien qu'en 20 watts.
Mais si l'on pousse un peu le volume en mode 5 ou 1 watt, le son s'écrase.
Ça ne ressemble même pas à de la compression comme sur la plupart des atténuateurs, c'est pire que ça. Les attaques deviennent pourries, on a la sensation de passer sur un ampli à transistors des 80's.
Donc cet atténuateur intégré est parfait pour jouer chez soi, le soir, sans déranger qui que ce soit mais n'est limité qu'à ça. Ne pas espérer pousser l'ampli dans ces deux modes en espérant plus profiter des lampes de puissance qu'en mode 20 watts, ça ne marche simplement pas.
De plus, les deux masters (post gain) étant bien progressifs, on peut aussi jouer à volume très raisonnable en mode 20 watts.

L'ampli a une loadbox intégrée, qui permet donc de jouer sans hp branché (bouton poussoir "speaker defeat" à l'arrière). On peut donc par exemple se servir de la tête comme préamp en utilisant le send de la loop et donc attaquer des effets puis un ampli de puissance etc... Ou utiliser les sorties avec simulation HP en direct et en silence.

La simulation HP n'égale pas ce qui se fait de mieux aujourd'hui. La première fois que je l'ai utilisé j'ai hésité entre rire et pleurer mais après une petite eq dans son DAW ou sur console, on arrive en fait à un truc pas mal du tout.
C'est moins plug & play qu'un Two Notes ou même un Palmer mais on y arrive facilement.
Le seul truc dommage c'est de ne pas pouvoir désactiver cette simu.

Au pire, sachant que toute la saturation de cette tête provient de la partie preamp, on peut très bien utiliser le send de la loop pour attaquer une carte son et coller une simu hp de son choix.
D'ailleurs le send de la loop envoie un niveau -10db bufferisé, on peut donc attaquer sans risque un preamp, des pédales d'effets etc.... La loop est câblée en série mais seule l'entrée return "ferme" la boucle.
On peut donc par exemple utiliser le send pour envoyer le signal dans un autre ampli et on a quand même du son en sortie HP si rien n'est branché dans le return.


La tête est "fixed bias" et un trimpot est accessible sur le chassis à côté des EL84, bien.
Souvent chez Peavey le bias est réglé assez froid d'usine et j'ai lu sur des forums US que les premières unités étaient réglées vraiment très bas. Je n'ai pas encore vérifié la mienne, je ferai ça au changement de lampes mais le son me va parfaitement comme il est.

Les lampes d'origine sont des JJ (EL84 et deux des trois 12AX7 - V1 et V3) et une Ruby en V2.
Cette version mini n'a que trois 12ax7, alors que mémé en avait cinq.

Le layout de la mini (source Peavey):

V1A - main input Gain
V1B - Rhythm channel / crunch
V2 - Lead Channel gain
V3 - Lead channel gain

Donc le phase inverter est géré par un transistor. Sur le papier ça fait peur, enfin moi ça me fait peur en tout cas mais en vrai, ça ne change rien. Comme dit plus tôt, tout se fait au niveau du preamp sur cet ampli, c'est pas du vieux circuit vintage push pull où la déphaseuse joue un rôle important dans la saturation et le comportement général. Comme mamie fiftyonefifty, c'est un preamp qui avoine, amplifié par un étage d'amplification clean donc ça marche.

J'ai testé quelques changement de lampes de preamp. J'ai viré la Ruby en V2 pour une autre JJ, je préfère, le rendu est un peu moins agressif. Affaire de goûts, la Ruby va bien aussi.

J'ai aussi testé une 12AY7, lampe avec beaucoup moins de gain donc.
En V1 c'est tout pourri, l'ampli n'a plus de graves et les Zégut qui piquent.
En V2 c'est mieux, on perd un peu de gain, ce pour quoi on installe ce type de lampe donc.
En V3 c'est pas mal aussi, ça calme fortement le canal lead mais j'ai finalement remis une 12AX7.




Dans les trucs pas bien, elle chauffe vraiment beaucoup et comme il n'y pas assez de place dedans pour lui mettre une pizza, c'est pas bien.
J'ai viré la partie en bois de la façade et replacé juste la grille, l'air circule et la tête ne chauffe quasiment plus.
Par contre c'est pas le truc qu'on fait en cinq minutes, il faut sortir le chassis puis embaucher un enfant qui va pouvoir avec ses petites mains chopper les vis cachées bien au fond du coffrage minuscule mais bon, on y arrive.

L'autre truc pas bien c'est les composants CMS du circuit, il n'y a pas que ça mais il y en a beaucoup, donc en cas de panne hors garantie, faut trouver un tech qui sait réparer.




Je la joue sur un 1x12 monté avec un Electro Voice evm12 (thiele), ça marche très bien.
Testé sur 4x12 en Greenback ça marche aussi. Je n'ai pas de V30 mais tous les chevelus énervés la joue sur V30 et ont l'air contents. Je l'ai aussi testé sur le hp de mon petit combo Blackheart et c'est bien aussi.

Pour finir, je dirais que cette tête est finalement très polyvalente. Elle se comportera forcément bien avec une guitare pointue et des micros pointus mais elle est aussi très à l'aise avec une telecaster et ses micros anémiques, que ce soit sur le canal clean comme le lead.

Voilà, si les techs de chez Peavey sont un peu nuls en programmation d'obsolescence et que la durée de vie est supérieure à celle d'un iphone, je risque d'être content quelques années encore.




EDIT du 16/08/2017

Je reviens sur l'atténuateur intégré dont j'ai dit du mal. Après rodage de l'ampli les modes 5 et 1 watts sonnent très bien, non seulement le son ne s'écrase plus mais l'eq reste exactement la même.

Avec le temps il s'avère que j'utilise beaucoup la sortie casque. Quand l'envie de jouer me prend subitement à une heure tardive par exemple. Elle sonne très très bien, la simu hp est super au casque.

Dernier truc, sur le forum Peavey je vois régulièrement des utilisateurs qui ont le problème de chauffe dont je parle plus haut. J'ai eu beaucoup d'amplis à lampes et des qui chauffent comme celui-là, jamais. Il est à mon avis impératif de virer le panneau de bois avant, parce que sans, il ne chauffe plus du tout, à peine tiède. Grosse erreur de conception de Peavey donc mais cet ampli vaut bien la modification.



Photos liées à cet avis

photo