Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou

Sujet Norah Jones en concert sur C+ Samedi Soir

  • 15 réponses
  • 6 participants
  • 1 415 vues
  • 1 follower
1 Norah Jones en concert sur C+ Samedi Soir
C'est pas un coup de coeur, juste une info :8)
Afficher le premier post
11
Rien à dire... superbe...
J'aime beaucoup sa musique et je la trouve charmante... touchante de par sa timidité et sa simplicité...
Sur son grand Steinway & Sons... et son... alors là faudrait qu'on m'explique, car à la fin dans les crédits ils écrivents "Wulitzer"... J'ay connais pas grand chose en orgue analogique mais je pensais que c'était du Rhodes moi :8O: ... en tout cas ça sonnait :bravo:

VIM qui n'a jamais eu son tee-shirt...

12
Je l'aime cette Norah ! :aime: C'est vrai qu'au départ elle avait l'air complêtement terrorisée, elle arrivait pas à ce caler dans le rythme, etc ... mais une fois qu'elle c'est décoincée, quel bonheur ! Par contre j'ai trouvé le son pas top, on entendais la batterie que quand il tapait un peu, tout son jeu en finesse est passé aux oubliettes, pareil pour la guitare.
Quant à son clavier c'était plus un Wurli, qu'un Rhodes, mais c'était peut être pas un vrai Wurli, c'est pour ça qu'il y avait une serpillière dessus, pour pas qu'on voit la marque.
J'ai enfin une nouvelle cassette de concert à regarder 63 698 fois, celle du concert pour les 30 ans d'entregistrement de Bob Dylan étant intégralement morte depuis longtemps :(((
13
Eh bien moi, je suis tout simplement complètement amoureux d'elle, depuis qu'elle m'a offert un large sourire à Nancy quand je suis allé la voir en concert, j'avais effectivement la chance d'être juste en face d'elle au tout premier rang.
14
15
Putain les mecs, elle est mi-mi d'accord, elle chante pas trop mal d'accord mais faut relativiser.
C'est quand même limite guimauve, hyperproduit par des majors qui mettent derrière elle les plus grosses pointures pour masquer ses limites. C'est assez comparable à Lisa Ekdall dans un genre à peine différent.
Ecouter du VRAI jazz, ouvrez vos oreilles. Croyez-vous vraiment que dans 40 ans, on écoutera encore cette charmante demoiselle en ayant la même émotion que celle que l'on peut avoir en vibrant au son de la voix d'Ella, Sarah Vaughan, Shirley Horn (monstreux groove à des tempos hyper lents dans son disque "tribute to Miles :aime: :aime:, Carmen Mc Ray, DD Bridgewater (argh le dernier disque enregistré en live avec une reprise torride de "Love for Sale"). Tout ça pour dire que Nora Jones a des qualités mais cela me gonfle de savoir que cette jeune fille, marketting et surproduction aidant a paraît-il vendu plus d'1 million de disques :fache: alors que de très très très grands artistes se débattent dans des situations sordides, faute de support, et parce que nos affligeants médias ne rament que dans un sens, celui de la rentabilité à courte vue.
Pour exemple, Michel Grailler qui était un fabuleux pianiste, largement au niveau des plus grands, vient de mourrir dans l'indifférence générale. Alors l'enthousiasme pour Nora Jone me gonfle (mais ça me passera).
16
Putain les mecs, elle est mi-mi d'accord, elle chante pas trop mal d'accord mais faut relativiser.
C'est quand même limite guimauve, hyperproduit par des majors qui mettent derrière elle les plus grosses pointures pour masquer ses limites. C'est assez comparable à Lisa Ekdall dans un genre à peine différent.
Ecouter du VRAI jazz, ouvrez vos oreilles. Croyez-vous vraiment que dans 40 ans, on écoutera encore cette charmante demoiselle en ayant la même émotion que celle que l'on peut avoir en vibrant au son de la voix d'Ella, Sarah Vaughan, Shirley Horn (monstreux groove à des tempos hyper lents dans son disque "tribute to Miles :aime: :aime:, Carmen Mc Ray, DD Bridgewater (argh le dernier disque enregistré en live avec une reprise torride de "Love for Sale"). Tout ça pour dire que Nora Jones a des qualités mais cela me gonfle de savoir que cette jeune fille, marketting et surproduction aidant a paraît-il vendu plus d'1 million de disques :fache: alors que de très très très grands artistes se débattent dans des situations sordides, faute de support, et parce que nos affligeants médias ne rament que dans un sens, celui de la rentabilité à courte vue.
Pour exemple, Michel Grailler qui était un fabuleux pianiste, largement au niveau des plus grands, vient de mourrir dans l'indifférence générale. Alors l'enthousiasme pour Nora Jone me gonfle (mais ça me passera).