Marshall MG100DFX
+
Marshall MG100DFX
albou 14/02/2014

Marshall MG100DFX : l'avis de albou

« Tacher une réputation pour les nuls ! »
2

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les débutants
La marque en noir et or n'a plus vraiment besoin d'être présentée, mais malheureusement, on se demande pourquoi l'héritière de Jim Marshall a autorisé qu'on place le logo sur cette chose.
Il s'agit donc d'un ampli à transistors d'une puissance de 100W.
2 canaux sont disponibles : clean et overdrive, sur chacun il est possible de switcher respectivement en crunch ou more drive. On dispose d'une égalisation à trois bandes et d'un potard de gain sur chaque canal, et (en bonus) un potard de contour sur le canal drive pour un son plus compressé (à gauche) ou plus ouvert (à droite évidement).
Il y a également divers effets intégrés que l'on peut choisir via un potard classique qui règle en même temps la puissance de l'effet (du léger chorus à la cascade sonore pour le flanger par exemple). Dans l'ordre, on a chorus/delay, delay seul, chorus seul, et flanger. A la suite de quoi, on a un potard réglant le volume sonore de l'effet par rapport au son général. Enfin, un unique potard pour le réglage de la reverb. Deux derniers potards règlent la tonalité des effets, et le master volume. Un petit switch permet la simulation du son tout lampes (nous en reparlerons), et enfin, deux entrées jack permettent d'utiliser l'ampli comme un simple haut-parleur (CD in) ou utiliser d'autres baffles (voire même un casque).
A l'arrière, une entrée pour le footswitch et une boucle d'effet et un autre switch que je n'ai jamais touché mais qui semble booster ou d’atténuer légèrement le son des pédales dans la boucle.
Un ampli très complet au niveau des réglages, on oublierait presque de parler de la solidité du produit, un vrai rock ! Et le look or brossé en ajoute ... si seulement on pouvait s'arrêter là ...

UTILISATION

La configuration générale, bien que très complète, reste assez simple à utiliser si on a déjà eu à faire à un ampli et, dans le cas contraire, on comprend rapidement les effets des potards et des switchs sur le son. Pas vraiment besoin de manuel, mais ce dernier permet de mettre des mots sur les changement sonores. Pratique.
Bien qu'il s'agisse d'un ampli 100W, la puissance délivrée n'est pas exceptionnelle lorsqu'on a connu les lampes et on ne risque pas de "vraie" mauvaise surprise en montant le volume au dessus de 5/10. Les caractéristiques très complètes sont néanmoins un gros avantage par rapport à certains concurrents.

SONORITÉS

Le problème c'est qu'un ampli doit tout de même sortir un son au final (c'est pas un objet de décoration ^^)
Toutes mes idoles sont passées sur Vox et/ou Marshall mais j'ai énormément de mal à comprendre comment on a pu passer du JTM 45 à cette "chose" !
Nous commencerons par le son clair qui est assez bon en comparaison des autres disponibles. Un son assez neutre et un peu grassouillet sans grande perte de définition notable. On peut y ajouter un léger chorus et/ou delay, je suis sur qu'il s'agit d'un modèle intéressant pour commencer le jazz, la country, la pop ... tout style de musique qui nécessite un son clair.
Pour la suite ... les sons saturés (3 exactement : crunch, OD1 et OD2 avec plus de gain en réserve). Le crunch et l'OD1, si pas trop poussés, peuvent éventuellement faire illusion au début. En revanche si on pousse trop le gain (de n'importe quel saturation) c'est ignoble ! Une véritable diarrhée sonore !! De quoi tâcher le blason de Marshall pour des années et parfaitement inexploitable avec des micros simples comme doubles. C'est assez froid même, mais le switch de simulation de lampes permet de régler en partie le problème, sans améliorer le son (par charité chrétienne je ne m'étendrais pas d'avantage sur le sujet. C'est mauvais un point c'est tout ^^)
Les effets eux ne sont pas mauvais, en particulier le chorus. En revanche le nombre réduit de réglages rend l'utilisation du delay assez limité.
Vous aurez compris que le marshall MG100dfx ne fait pas honneur à son héritage.

AVIS GLOBAL

Je l'ai utilisé plusieurs années à l'école de musique du coin sans l'avoir posséder, et je peux donc l'évaluer de manière assez complète. J'ai utilisé d'autres amplis de la même école, comme un frontman 15G de Fender, pas mal pour s'exercer et un Mesa Boogie Mark IV (que j'ai toujours trouvé naze malgré son prix et sa "réputation").
La série MG n'est en aucun cas un Marshall mais plus une parodie : ils ont du croire que le karma de Marshall c'était un son bien gras et baveux avec le plus de gain possible sans compromis, malheureusement pour eux ce n'est pas le cas. En revanche j'aime bien le son clair qui permet de se faire entendre en groupe sans excédant en brillance comme sur d'autres marques.
D'autre part, le prix très peu élevé (et à plus forte raison en occasion) attire souvent les débutants qui veulent rapidement monter un groupe, mais je vous en conjure, allez voir ailleurs ^^
Pour exemple, j'ai réussi à faire sonner une Rickenbacker 330 à plus de 1500€ comme une vieille epiphone lp100 ...
Avec l'expérience je brancherais ma guitare direct sur la console de mixage xD