Fender Blues Deluxe Reissue
+
Fender Blues Deluxe Reissue
Pucelle_Dabidjan 13/04/2017

Fender Blues Deluxe Reissue : l'avis de Pucelle_Dabidjan

« 4 sur 5 n'est pas zéro ; mais n'est pas 5 non plus »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
J'ai croisé, ce jour, ce gros combo, dans un magasin de ma région.

J'ai essayé, sur ce dernier, une vieille Les Paul de 1972. Étant d'habitude réticent à donner des notes pour du matos essayé une fois, je me faits violence sur ce coup.

J'ai trouvé le cab plutôt attirant, de par sa couleur et son tolex-tissu coloré de façon non orthodoxe. Les contrôles sont simples, on a deux entrées, et un niveau de gain additionnel footswitchable, qui est là pour passer du clean en crunch.

On a une batterie de contrôles complets, avec une section d'equa complète, toujours bonne à prendre.

A noter, la présence d'un master volume, qui est utile, mais qui a été, probablement, réglé par un babouin ou une otarie bourrée. A 1 t'as un son fort, à 2 t'as un son très fort, à 3 t'as un son difficilement audible, à 4 les pompiers arrivent.

... ... ... c'est ... ... ... subtil.

La construction est perfectible. Le HP Fender fait le boulot, mais sans plus. Les boiseries de cab font le boulot, mais on se rend compte des limitations de ces dernières à fort volume, où tout le truc à envie de partir en sucette. L'électronique n'est pas choquante, comme sur le Marshall AFD100, où là, tu as littéralement envie de te jeter par la fenêtre plutôt que de jouer avec ce truc... ici ça va. Mais tout est un peu budgetisé pour coûter pas trop cher. Tu vois les compromis de Fender pour gratter des centimes à tous les étages, mais ils t'en laissent encore quelques pèpètes, histoire de bouffer un sandwich correcte à la fin. En fait, ce fender, c'est un peu un gestionnaire en mendiants roms parisiens... Made by Fender.

Dommage, car, du coup, les perfectionnistes iront lui faire subir une traditionnelle cure de tuning, qui ne sera pas gratuite et rallongera la facture d'un ampli qui aurait, à moins de 200 euros de plus, pu offrir cette qualité supplémentaire directement de série.


Au niveau des sons :


Le canal clean est de bonne facture. Etant habitué à très bien, je lui trouve, malgré tout, une certaine forme de qualité. De la clarté, une bonne dynamique avec un headroom prévisible, qui arrive, cependant assez tard sur ce canal. Si on insiste trop avec le poignet, à très fort volume, je trouve que le son se démonte un peu, et perd de sa superbe.

Une pression de petit bouton noir (désolé, j'avais pas le footswitch), on déboule sur le canal crunch.

Un petit crunch, rien de fulminant ou tonitruant... mais un crunch de qualité, qui croustille, et feule avec une certaine rondeur grouillante dans le bas, qui n'est pas désagréable et typique des amplis de la marque. Le gain n'est pas son point fort, avec un crunch qui a une patate, mais pas suffisament pour essayer d'attaquer du Millencolin ou autres punkeurie. Mais on peut faire du rock avec çà, les Rolling stones n'ont pas eu plus. La base sera aussi bonne pour des greffes de pédales de disto de qualité, genre Rothwell Hellbender. Qui permettra de se réconcilier avec ce point.

Mot de la fin :
Le Fender Blues Deluxe Reissue est un peu pauvre dans sa construction. Il aurait mérité mieux, du coup, son prix de 1000 et quelques euros peut paraître déraisonnable. Il offre toutefois des sons matures ; biens particuliers, qui nécessitent un utilisateur averti, mais qui peuvent avoir un intérêt pour certains utilisateurs.

Photos liées à cet avis

photo photo