Mesa Boogie DC-3 Combo
+
Mesa Boogie DC-3 Combo

DC-3 Combo, Ampli combo tout lampe pour guitare de la marque Mesa Boogie appartenant à la série Dual Caliber.

Comparateur de prix
Petites annonces
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Marque(s) de lampes les plus adaptées au DC-3

 
AuteursMessages

core61

offline
core61
49 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 57

11 Posté le 01/03/2014 à 12:48:04

Hé hé, moi ça fait 8 ans et je suis toujours aussi nouvel affilié. C'est p'têt parce que j'ai pas mis de photo icon_exorbite.gif

 

Bon, j'ai monté mes lampes comme chez Valve's House me l'avaient suggéré, avec des EL84 Sovtek en ampli de puissance (elles ont remplacé des JJ neuves icon_redface.gif ), et une 12AX7 EH en V6. Ca a tout de suite sonné plus agressif dans les aigus - je venais de vaincre le côté sombre de la force !

 

Mais c'est comme si c'était devenu encore un peu plus brouillon ?? J'ai alors remarqué que la lampe V6 que j'avais remplacée était déjà une Sovtek WB (alors que je croyais que toutes mes lampes étaient des JJ puisque c'est ce que le gars qui avait retubé m'avait dit.)

J'ai donc regardé chaque lampe et j'ai vu qu'en V 2, 3, 4, 5 il y avais des Mesa Boogie, et en V1 une CVC Chelmer ECC83.

Du coup, j'ai remis la Sovtek WB en V6, et j'ai remplacé la Chelmer par la Eletro Harmonix. Tan tan tan icon_lol.gif

 

Changement IMPRESSIONANT !! En mettant tous mes réglages entre 4 et 6 (sauf la présence, entre 0 et 2), toutes mes guitares sonnent avec le même bonheur, sans changer de réglage en passant d'une à l'autre - j'ajuste juste le master volume.

Que ce soit PRS Santana III, PRS McCarty P90, Strat Eric Johnson ou Tele 52 RI, c'est le même bonheur !

 

Donc, peut-être que j'aurais pu ne pas changer les lampes de puissance et garder les JJ, et seulement changer la Chelmer ?

Ce que je me demande, c'est ce que cherchais le gars qui a mis cette lampe en V1 en remplacement d'une Mesa Boogie, puisque ça donnait un son un peu brouillon et coupait un part des aigus ?

 

Si quelqu'un a une idée pour compléter mon éducation sur les lampes icon_razz.gif , je suis preneur. D'avance merci.

 

 

Theo Rota

offline
Theo Rota
80 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 214

12 Posté le 01/03/2014 à 15:34:49
HORS SUJET : Non je ne pense pas que ce soit une question de photo sur l'avatar moi j'en ai une. J'ai cru comprendre que c'est fonction du nombre de posts et de la participation aux forums.

Voilà qui corrobore complètement ce que je t'expliquais dans un précédent message. La V1 est primordiale car c'est la première lampe après l'Input. C'est la First Rythm et la First Lead car la lampe 12AX7 est une double triode. Elle conditionne beaucoup le grain et le gain à la fois du canal Clean et du canal Lead donc.

L'autre lampe importante du préamp sera la V6, lampe du driver (lampe déphaseuse en bon french) car elle attaque les lampes de puissance. "The phase inverter may be the hardest worked tube in most
amps
" Voir excellent article ici : http://www.guitaramplifierblueprinting.com/files/Phaseinverter.pdf
Et pour répondre à JP6l6, voilà pour péciser les choses quant aux tubes de puissance (extrait dudit article) : "When you push your amp hard it is not as much the output tubes distorting as it is the phase inverter breaking down and distorting."

Voilà pourquoi j'ai mis une 12AT7 (type Fender Amp) de façon à attaquer un peu moins les EL844 afin de disposer d'un son plus clair à haut volume, si tant est que je pousse l'engin.

Theo Rota

offline
Theo Rota
80 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 214

13 Posté le 01/03/2014 à 15:51:05
Et encore (toujours dans le même article décidément bien intéressant) :

http://www.guitaramplifierblueprinting.com/files/Phaseinverter.pdf

The output tubes are less important than many folks may think. Think about this. In the
Hi-Fi world there have been many amplifier designs. Some such as the Scott and Fisher lines
used EL-84 output tubes. McIntosh used 6L6 and 6550 / KT88 tubes. Dynaco and some British
amps used EL-34 tubes. All of these amps, when operated at the rated specs generally stated
that from 20-20,000 cycles at .5% distortion or less they were considered “flat” by industry spec.
The output tube type had very little to do with anything. In guitar amps we purposely push the
output tube beyond their design limits to make them distort. The difference between a Svetlana
6L6 and an RCA 6L6 is the difference in the way the tube sounds when it is pushed beyond it’s
design limits. Being in the “tube business” this is not a great subject. What I am basically
saying here is: Before you go to a pricy output set of tubes and a possible need to rebias the
amp think about a simple phase inverter change. There are no amp adjustments necessary when
you change the phase inverter
.

Ce qui explique bien que, malgré le cas particulier du DC-3 dopé aux EL84, tout comme son petit frère le DC-2, ces lampes utilisées typiquement dans les amplis de type anglais ça ne sonne pas anglais comme un AC-30 ou autre Laney VC30 british type mais ça reste bien typé son américain Mesa avec naturellement quelques nuances malgré tout comparativement au 6V6. (lampes de puissance comparable aux EL84 mais utilisée typiquement dans les amplis américain de 15 ou 30 watts : Rivera, Fender, Boogie...

http://www.mesaboogie.com/US/Smith/bad_attitude.html

[ Dernière édition du message le 01/03/2014 à 15:59:30 ]

Theo Rota

offline
Theo Rota
80 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 214

14 Posté le 01/03/2014 à 17:58:18
Citation de core61 :
Si quelqu'un a une idée pour compléter mon éducation sur les lampes , je suis preneur. D'avance merci.
 


Voir ces excellents articles : http://renaud.battle.free.fr/index24.htm
https://www.guitarezine.fr/dossiers/amplificateur/tout-savoir-sur-les-lampes

Jp6l6

offline
Jp6l6
5663 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 2 433

15 Posté le 01/03/2014 à 18:49:32
Citation :
In guitar amps we purposely push the
output tube beyond their design limits to make them distort. The difference between a Svetlana
6L6 and an RCA 6L6 is the difference in the way the tube sounds when it is pushed beyond it’s
design limits. Being in the “tube business” this is not a great subject. What I am basically
saying here is: Before you go to a pricy output set of tubes and a possible need to rebias the
amp think about a simple phase inverter change. There are no amp adjustments necessary when
you change the phase inverter.

Intéressant échange.

En fait, avec l'expérience d'avoir déjà réparé et bidouillé beaucoup d'amplis à tubes, naturellement avec la connaissance de leur fonctionnement, je me permets de relativiser ce qui est mentionné ci-dessus.

Devant l'histoire des amplis à tubes pour instruments et de guitares en ce qui nous concerne, je dirais plutôt que la question des tubes de puissance poussés au delà de leurs limites fait un très bon sujet. Du temps où le master volume et les amplis multi canaux n'existaient pas et encore aujourd'hui sur les amplis conçus de la même manière, les saturations ont une couleur tout à fait particulière : c'est le mix des saturations des tubes de l'ampli et du préampli, qui ne se produisent qu'en poussant le volume de l'unique canal et de l'étage de puissance, quelle que soit la déphseuse. En général, on aime ce son mais il ne se produit qu'à volume élevé et la meilleure solution que l'on ait trouvée aujourd'hui contre ce désagrément coute le prix d'un bon réducteur de puissance. A noter que sous le seuil de saturation, un ampli à tubes sonne quand même mieux à volume "relativement" élevé.

Maintenant, avec les multi canaux, on note les très beaux progrès de certains constructeurs dont les préamplis ou pédales ont la couleur et la réactivité d'un étage de puissance saturé. On parle là d'optimisations (en HIFI, elle vise, au contraire, à la neutralité et au plus faible taux de distorsion possible). Malheureusement, le réalisme dépend tout de même d'un certain volume sonore, excepté dans le cas d'amplis à puissance modulable bien conçus, c'est-à-dire les modèles équipés d'un master volume et dont les canaux ont un gain et un volume. Ainsi, on peut ouvrir le master en grand à puissance réduite, au niveau de gain souhaité et faible volume de canal. De la sorte, on conserve de la dynamique à volume décent. J'en ai justement un qui le fait partculièrement bien.;)

Alors bien entendu, on peut toujours adapter la "déphaseuse" pour obtenir une couleur sonore particulière et si elle aide l'étage de puissance (dont elle fait partie, d'ailleurs) à saturer ou pas elle n'en fait tout de même pas toute la tonalité. Aussi, quand les tubes de puissance sont usés, il faut les remplacer et re-biaser, sans autre possibilité.

Pour finir, les amplis à tubes d'instruments ne sont comparables à leurs homologues de HIFI que dans une faible mesure, lesquels sont équipés d'un étage RIAA mais c'est un autre sujet.:8)

 

 "Jésus crie et la caravane passe" (Coluche).

[ Dernière édition du message le 01/03/2014 à 19:00:26 ]

Theo Rota

offline
Theo Rota
80 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 214

16 Posté le 01/03/2014 à 22:54:43
En effet JP, échange intéressant.:D:

Merci pour toutes ces précisions. Bien entendu, je ne peux que m'incliner devant tes connaissances pratiques et concrètes. Je n'ai pas du tout ton savoir ni ton expérience mais il est vrai que depuis que j'ai acquis un beau DC-3 d'occasion, j'avoue que je me suis renseigné pour en savoir un peu plus que le peu que je savais auparavant. Comme j'ai du mettre mes mains dans le cambouis, ne serait-ce que pour changer les lampes, j'ai donc pu observer les entrailles de la bête en live ! :lol: Et c'est vrai que j'aimerais bien suivre quelques cours sur pièces pour avoir des explications, ne serait qu'une base, le chemin du signal, le rôle des différents composants, cela m'intéresserait bien...

Citation :
le réalisme dépend tout de même d'un certain volume sonore, excepté dans le cas d'amplis à puissance modulable bien conçus, c'est-à-dire les modèles équipés d'un master volume et dont les canaux ont un gain et un volume. Ainsi, on peut ouvrir le master en grand à puissance réduite, au niveau de gain souhaité et faible volume de canal. De la sorte, on conserve de la dynamique à volume décent. J'en ai justement un qui le fait partculièrement bien.;)


Justement ! C'est le cas de la série Dual Caliber. il y a un Gain et un Master par canal plus un Output Level. Peut-on savoir quel ampli possèdes-tu "qui le fait particulièrement bien" comme tu dis ? ;-)

[ Dernière édition du message le 01/03/2014 à 23:04:23 ]

Jp6l6

offline
Jp6l6
5663 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 2 433

17 Posté le 02/03/2014 à 03:49:59
Oui, j'ai une tête Egnater Tourmaster. C'est un 100W adaptable en 50W, 25W et 10W à quatre canaux, dont deux dans les gouts clean Fender et deux dans les gouts des saturations Marshall. Chaque canal peut être associé à une puissance indépendamment des trois autres.

Hors sujet :
Quand je joue la nuit, à domicile, je passe les canaux en 10W et baisse leurs volumes au plus bas pour pouvoir ouvrir le master volume au plus haut. C'est un pur bonheur. Par le passé, j'ai eu un Rivera KR100, excellent et beaucoup plus prestigieux, dont la puissance était également divisible, avec trois canaux pourvus chacun d'un gain et d'un volume mais il n'y avait pas de master volume. Quelle que soit la puissance, l'impossibilité d'ouvrir l'étage d'amplification en grand ne lui permettait pas de sonner aussi bien dans les mêmes conditions. A volume de répéte ou de concert, ce truc était bien entendu irréprochable.

Pour ce qui concerne les connaissances en électronique à tubes, j'avais suivi des cours du soir de niveau bac+3 en élève libre, pour n'aborder que les cours en rapport direct avec le sujet. Grosso modo, l'amplification à tubes ne s'enseignant plus nulle part (du moins en Belgique), j'ai vite compris qu'il allait falloir piocher dans les bouquins et que les cours d'électronique d'aujourd'hui sont dès le départ orientés vers les circuits logiques numériques. Tout ce que j'ai toujours détesté. En définitive, l'important est de maîtriser l'électricité de manière approfondie et de pouvoir jongler avec ses principes. On trouve la suite sur le net et dans les livres abordant spécifiquement les circuits à tubes. Cette littérature se trouve pour majorité en Anglais mais on peut déjà dégrossir certaines choses sur le site "optimise ton ampli", à taper dans google, dans la revue Elektor et le forum de leur site où se trouvent deux sujets didactiques consacrés à la HIFI à tubes. Le modérateur est assez "donneur de leçons" mais parfaitement à la pointe de ce que l'on veut dans les applications guitares. Il y a aussi beaucoup de tutos en Anglais sur YouTube. On n’arrête jamais d'apprendre en fait. Si tu lis aisément l'Anglais, je te conseille, pour débuter : "How to service your own tube amp ?" de Tom Mitchell.

 

 "Jésus crie et la caravane passe" (Coluche).

core61

offline
core61
49 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 57

18 Posté le 02/03/2014 à 16:13:45

Merci pour tout votre savoir, les gars.

Je reviens sur mon cas, si vous le permettez icon_redface.gif

 

Est-ce que quelqu'un peux me dire quelles sont les caractéristique de cette fameuse CVC Chelmer ECC83 que j'ai trouvée en V1 ?

J'ai pu voir des tas d'articles où il y a des comparaisons de lampes, mais je n'ai rien trouvé sur celle-là....

Est-ce que cela s'explique par sa présence que je trouvais le son un peu mat, comme plafonné dans les aigues et aussi un peu brouillon ?

Quelle différence entre une CVC Chelmer ECC93, une JJ 12AX7, une EH 12AX7 ....

 

Merci d'avance

Theo Rota

offline
Theo Rota
80 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 214

19 Posté le 02/03/2014 à 20:28:43
Citation de Jp6l6 :
Oui, j'ai une tête Egnater Tourmaster. C'est un 100W adaptable en 50W, 25W et 10W à quatre canaux, dont deux dans les gouts clean Fender et deux dans les gouts des saturations Marshall. Chaque canal peut être associé à une puissance indépendamment des trois autres.


Ah oui en effet... Bêêle bêêteux. :bravo: Un bien bel engin que tu as là

Jp6l6

offline
Jp6l6
5663 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 2 433

20 Posté le 02/03/2014 à 20:57:11
CVC Chelmer est un nom apposé sur une lampe d'une autre marque, impossible à identifier sans la voir mais cela n'a aucun intérêt. On appelle cela une lampe rebadgée, Chelmer n'étant pas une marque de lampes.

 

 "Jésus crie et la caravane passe" (Coluche).

Revenir en haut de la page