Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou

Sujet Signature sur label indépendant.

  • 17 réponses
  • 7 participants
  • 4 680 vues
  • 2 followers
1 Signature sur label indépendant.
Salut,

un petit label electro s'interesse a ma musique et j'aimerais savoir un peu comment ça se passe...avoir les experiences de gens qui ont deja signé sur des labels...

faut-il impérativement protéger sa zik ?

peut-on lui vendre simplement le morceaux, ça sort et on touche des royalties sur la vente du maxi et basta ?

merci !

[ Why don't you kill me ? ]
2
Salut,

il est clair que tes compos doivent être déposé à la sacem . avant tout car étant adhérent SACEM , tu toucheras des droits si tu signes quelque chose.

apres pour le contrat que tu signes avec le label , c'est un contrat d'artiste dans lequel il y aura la part de royalties que tu percevras sur la vente de disque (entre 5 et 15 %)
les conditions de contrat...etc....

Chrysamande [ELECTRO-POP]
http://www.chrysamande.com

Chrysamande [synthpop]

http://www.facebook.com/chrysamande.officiel

https://www.youtube.com/user/TheChrysamande

http://www.reverbnation.com/chrysamande

3
Non tu vends pas les morceaux : tu vas signer un contrat de 10 pages un peu compliqué avec pleins de mentions. :clin: Notamment une pour le pourcentage que tu vas toucher sur les ventes. En général, c'est plutôt 7% à 12 % (15% c hyper rare : johnny H ?)
parfois seulement 7% pour les interprêtes des grosses majors !! :(
Mais ça dépend si tu fais tout : compos+interprête+prod artistique. Si tu fais tout tout seul, tu peux demander plus vu qu'ils paient pas de studio ou alors demande une avance sur production. Normalemnt c ce ki te permet de bosser sur ton album, tu es payé à la journée. Les tarfis sont à établir d'un commun accord. Si tes morceaux st déjà faits, tu peux quand même leur demander.

normalement c'est à toi de déposer tes morceaux ou ton éditeur ( l'organisme ki gère les droits de tes compos). Si tu vas à la sacem, ils peuvent te dire si ton morceau peut être "écrit" ou non ( pour les morceaux electro). Si c'est pas le cas, tu déposes juste un enregistrement. sinon il fo ke tu fasses les partitions avec textes si y en a.
L'interêt : normalement tu en sensé être payé si passages radios ou concerts

sinon, attention aux samples !! maintenant les labels aiment bien ke les samples soient clearé c-a-d pas reconnnaissables sinon ya des autorisations à demander et c'est long...parfois cher et parfois refusé !

si c'est un petit label, en général les mecs/filles sont plutôt cools...et sérieux(ses) !
Mais relis bien tout 3 fois quitte à aller voir un asso ou si tu peux un avocat (aie, aie!!)...et n'oublie pas ke tout se négocie.

Sinon, fais gaffe à la durée d'exploitation des morceaux et les clauses d'exclusivité.

Parles-le leur communication et pub aussi...flyers, parutions presse...

rencardes-toi très vite sur leur distributeurs !

et essais de contacter des gens k'ils ont signés pour k'ils te donnent leurs impressions

voila quel p'tits tucs en vrac !! bon courage !! :8)
4
Oui c un tt ptit label, et je connais les personnes qui s'en occupe, et effectivement ils sont très très cool...

je lui ai dit qu'il fasse un proposition claire, puis j'aviserais après.

en tt cas, merci bcp pour vos réponses.

tchuss

[ Why don't you kill me ? ]
5
Grooooooos déterrage...

ça a donné quoi ton histoire nHaR?
6
Salut,
je suis pas un expert en la matiere mais j apporte ma propre experience, si ca peut aider.
Pour ma part, j ai signé un morceau sur un label (pas trop petit, pas une major non plus).
Le contrat se constitue de 2 pages. Je me suis fais conseiller par un artiste signé chez eux depuis longtemps. Lui, comme beaucoup d autres m ont dit que la sacem n etait pas un passage obligatoire, dans la mesure ou la compo est tienne et que tu peux le prouver.(d ailleurs, ceci m a été confirmé par la sacem!)

Je m explique: si tu as les pistes midi de ton projet, c est deja une preuve en soit, mais tu peux aussi bien t envoyer a toi meme ta propre compo, par la poste en recommandé avec accusé de reception, attention, colis scellé et surtout ne pas l ouvrir. En cas de litige avec un plagia, tu as donc la possibilté de faire ouvrir le colis scellé par un huissier qui constatera(grace a la date de l envoi) que le colis qui contient le morceau en question a bien ete envoyé par tes soins avant la date a laquelle est sortie le plaggia.Apres, à l autre d en prouver autant...

En ce qui concerne les droits ( et toujours en ce qui me concerne) il s agit d une license valable 3 ans, c est a dire que le label en possede les droits pendant cette durée, ils ont donc la possibilé de le faire remixer par qui ils veulent, de le sortir sur des compil de morceaux appartenant au label...apres dans 3 ans, rien ne m empeche de le ressortir sur un autre.

En ce qui concerne les royalties ( et toujours en ce qui me concerne, m enfin je pense que ca doit etre un contrat type) je touche 50% de 50%.Soit 50% pour la plateforme de telechargement qui le vend, et 50% pour le label, qui me file la moitié. En fait plus clairement je touche 25% des royalties, et uniquement a partir d une limite, en l occurence 60 euros de ventes minimum, sinon je touche rien. Et il ne faut pas etre pressé, on ne touche qu au bout de 6 mois à un an.
7
Tu touches seulement 25% en contrat de licence? :8O:

Je pensais que c'était 50%... En fait, c'est la marge que prend la plateforme de téléchargement qui me paraît démesurée!
Est-ce une constante dans la vente en ligne?
8
A mon avis, c est pour ca que c est tourné ainsi, tu touche 50%, oui, mais de ce que touche le label.
Apres pour ce qui est de la part de la plateforme, ca doit dependre de sa renommée, des ventes qu elle fait par rapport aux autres...ce genre de trucs. C est comme partout, plus la boite est importante et vend, plus elle est gourmande, enfin je pense.
Apres c est une question de reflexion, soit preferer toucher moins mais etre sur de vendre plus, soit toucher plus mais etre moins "visible"...c est un avis qui n engage que moi, mais je m avance un peu, je ne sais pas trop comment ca se passe sur les autres plateformes, mais le resonnement me parait logique.
9
50% pour la distri, c'est qu'elle prend à sa charge au moins une partie de la promotion, sinon c'est énorme.

Petits rappels au sujet des licences :
-Une licence c'est un droit d'exploiter commercialement (un enregistrement)
-Ca signifie que le label licencié doit assurer pressage et distribution et/ou mise en ligne mais surtout la promotion
-Le label licencié doit acheter ce droit, sous forme d'une avance sur les royalties.

Ce dernier point est super-important parce qu'on voit fleurir sur le net quantité de pseudo-labels qui proposent des "licences" avec quantités de promesses de promotion mais ne proposent pas d'avance ou pire demandent de l'argent (les frais, vous comprenez... :| ) Fuyez! Ces labels là ne feront rien pour vous. Autant mettre en ligne soi-même là où c'est possible ou via des intermédiaires reconnus sérieux genre tunecore ou cdbaby pour le reste.

Exiger une avance, même minime, est la seule manière de s'assurer que le label va bosser au moins pour récupérer sa mise.

Ex-producteur retraité de la musique en 2016


10
Petit up,

Un petit netlabel allemand me propose de signer chez eux. Il s'agirait d'un contrat de licence (dans le contrat que je viens de recevoir il est indiqué la mention domestic license).

Cependant, je n'ai droit qu'à 33% des profits pour les ventes en allemagne, et 80% de 33% pour les ventes à l'étranger (The artist’s profit for sales made in Germany (domestic license) is 33%.

For sales made outside of Germany profit is calculated on the basis of 80% of the domestic license
). Ce qui revient à 26.4%, soit deux fois moins que ce qui me paraît être un taux normal.

Cela me paraît un peu alambiqué... :?!:

J'ai été en contact avec un label français il y a quelques temps (contrat de licence/distribution également), et les choses me paraissaient plus claires, avec des profits partagés à 50/50 entre le label et moi.

Que penser de cette proposition?