Peavey AT-200
+
Peavey AT-200

AT-200, Autre Guitare Electrique Solid Body de la marque Peavey.

Le Hangar Des Guitares 24/06/2019

Peavey AT-200 : l'avis de Le Hangar Des Guitares

« Très pratique et novatrice »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Peavey proposait en 2012 une guitare qui serait innovante puisque qu'elle serait capable de s'accorder en un geste et à une vitesse ultra-rapide!
L'idée n'était pas nouvelle, puisque Gibson proposait son système d'accordage automatique sur les modèles "robot". Mais Peavey était très confiant, et assurait que son système était très différent.

Pour les curieux ou les impatients, j'ai fait une vidéo récapitulative ici ( sinon lisez la suite en dessous) :


Pour les autres, je continue :

Pour réussir ce pari, Peavey s'est allié à ANTARES, célèbre fabriquant de logiciels d'auto-tune pour la MAO. Ensemble, ils ont développé l'Antarès Auto-tune.

Commençons d'abord les explications avec la guitare : on a un modèle basé sur une Peavey "Predator Plus", avec un corps en tilleul bien résonnant. Le manche est en érable avec un profil polyvalent : ni trop plat, ni trop gros. Il est vraiment confortable. La touche est en palissandre et supporte 24 frettes de type médiums.

Les micros sont des humbuckers Peavey qui, bien que n'étant pas exceptionnels, sonnent de façon corrects. On n'est pas sur de la super définition sonore, mais on est bien loin des micros premiers prix.



Le tout est piloté par un sélecteur à 3 positions, un bouton de volume, et une tonalité.

Le chevalet hardtail est basique mais largement suffisant.

Le système Antarès fonctionne en captant les vibrations des cordes dans les pontets du chevalet hardtail.



Donc, on a 2 modes de fonctionnement : soit la guitare "normale" qui utilise les micros Peavey ( système passif), soit le mode Antarès ( qui est actif).

Le principe est simple : imaginons que notre guitare soit désaccordée. On active l'Antarès en appuyant sur le bouton de tonalité, on gratte toutes les cordes de la guitare à vide, on appuie sur le bouton de volume, et l'Antarès simule virtuellement le signal d'un accordage standard parfait à la sortie de la prise jack. Du coup, la guitare reste physiquement désaccordée, mais dans l'ampli, ça sonne parfaitement juste :8O: Bluffant

Là où ça devient encore plus épatant, c'est qu'en frettant certaines cases, on change l'accordage de la guitare : 1 ton plus bas, Drop D, Drop B, 1 octave plus bas, etc. C'est dingue et ça marche!

Pour que le système marche bien, il faut néanmoins garder une certaine tension des cordes, et ne pas descendre plus de 2 tons et demi par rapport à l'accordage normal.

Pour alimenter l'Antarès, il faudra utiliser 4 piles de 1,5 volts. La durée de vie de celles-ci sera d'environ 9 heures.

Sinon, il faudra acquérir le boitier Peavey Breakout Box qui malheureusement n'est plus produit et qui doit être acheté à part. Ce boitier sert non seulement à remplacer l'alimentation des piles, mais aussi à utiliser le logiciel Peavey pour avoir d'autres accordages supplémentaires et des simulations de micros de guitare virtuels.



La AT-200 est sortie en 2 versions : la version 1 qui a les accordages basiques, et le version 2 qui a DEJA tous les sons de base + supplémentaires intégrés directement dans la guitare.

Donc, est ce qu'en 2019 cette guitare qui n'est plus produite vaut la peine d’être acquise? Et bien, cela va dépendre de vos attentes vis-à-vis de l'Antares :
- Vous n'aimez pas tout ce qui touche à la simulation en général? Alors abstenez-vous! A la limite, testez la guitare en mode passif.
- Vous n'appréciez que les sons roots et avec une grosse attaque des cordes? Là aussi, le système Antares aura peu d'attrait pour vous!
- Vous devez jouer sur un concert de baloche qui utilise plein d'accordages différents? Là vous allez pouvoir garder la même guitare du début jusqu'à la fin du set
- vous aimez explorer les sons d'accordages et expérimenter? Là vous allez être servi!
- Vous aimez bien la guitare, sans forcément avoir besoin du système Antares? Pas de souci, puisque la guitare marche comme une guitare "normal" même si il n'y a pas de piles.

Pour les points forts, je pourrait citer :
- la construction très sympa ( on n'est pas sur du haut de gamme, mais du très correct)
- bon sustain à vide de la guitare
- un manche très polyvalent et vraiment agréable
- les micros magnétiques Peavey sont de bonne facture
- le système Antarès marche bien

Pour les points faibles, je pourrais citer:
- il y a une petite différence de volume si on passe brusquement du mode passif au mode virtuel ( pas un super grand écart, mais audible)
- en mode Antares, l'attaque est un peu moindre
- Peavey qui a voulu être trop gourmand et qui sorti la guitare à un tarif assez déraisonnable ( 1000$) avant de descendre dans les 5-600$. Cela a plombé ses ventes au lancement de l'engin
- le fait que Peavey a cessé de proposer sur son site officiel le téléchargement du logiciel Auto-tune :facepalm: Mais POURQUOI??? Surtout que le boitier Breakout Box est obligatoire pour faire fonctionner le logiciel!