Basses électriques fretless
Basses électriques Basses électriques fretless
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Basse Eagle Precision bass Fretless (80's)

 
AuteursMessages

teomassylva

offline
teomassylva
30 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 25

11 Posté le 07/07/2009 à 15:23:11
Meuh non ... quelle agressivité !

Un professionnel ( luthier ou musicien ou les deux) sera capable de vous donnez la valeur de " l' outil".
Lui seul pourra estimer la qualité des matériaux, de l' assemblage, de la jouabilité, de la dynamique du son et comparer avec d' autres instruments.
Ce serait dommage de la revendre 100€ alors qu' elle est meilleure qu' une fender mexicaine, par exemple.

Amicalement

[ Dernière édition du message le 07/07/2009 à 15:39:28 ]

Dr P3x

offline
Dr P3x
6672 posts au compteur
Membre d'honneur

Score contributif : 387

12 Posté le 07/07/2009 à 15:35:13
Il n'y a pas d'agressivité dans mes propos mais tu penses sincèrement qu'une basse, en tant qu'outil vaut plus que son coût de fabrication ? Tu penses que la côte des fender des 60's se basent uniquement sur la qualité des instruments .


Encore une fois, ces prix se basent essenciellement sur la notoriété de la marque.
Notoriété zéro = plus value zéro.


La valeur, ce n'est pas les "pro" qui la fixent, c'est la demande.

Bass Geek
p3x sur myspace
JE VENDS MON MATOS -> Check mes contributions !

[ Dernière édition du message le 07/07/2009 à 15:37:21 ]

astroperenoel

offline
astroperenoel
732 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 379

13 Posté le 07/07/2009 à 16:15:31
C'est assez vrai P3x

Non pas qu'il y a la moindre agressivité dans son propos, mais Teo tu sous-entends donner plus de valeur à la symbolique qu'a l'objet lui-même.
Me concernant, je détestent le vintage "pour faire genre" et encore plus les marques qui vendent du pré-vieilli (je ne cite personne, on aura reconnu la marque au F majuscule).
Pourtant j'ai 2 basses qui ont presque 25 ans, mais leur tenue au temps est incomparable (Vigier et Warwick) et ces basses valent ni plus ni moins que leur valeur matérielle et certainement pas une quelconque valeur théorique d'offre/demande à laquelle je n'adhère absolument pour la musique.
C'est un choix auquel chacun doit consentir, mais c'est de la tromperie et de la malhonnêteté que d'influencer un prix de vente excessif et non juste (au sens double de justesse et justice) sans que cette remarque ne te soit directement adressée, c'est un constat général.

Une basse qui valait 500€ (équivalent inflation pris en compte) à la fabrication n'en vaut pas plus 30 ans après et même si c'est un modèle sorti à 10 exemplaires.
La rareté ne doit pas se payer pour un acheteur, ce qu'il paiera ce sont la lutherie, l'électronique et l'état général de la basse, qu'il y ait écrit F ou E ou autre sur la tête, qu'importe!
Peut-être que cette basse sonne-t-elle très bien, au moins autant que les originaux et pourquoi pas mieux encore...
D'un sens, vive les copies Ibanez, Tokai, Maya, Eagle etc... des années 70, au temps où les japonais copiaient (au passage les chinois et autres pays d'Asie émergents s'y sont essayé, dommage ils n'ont pas la même approche qualité) les américaines avec talent.
Ces basses se trouvent au compte-goutte sur les sites de vente, le prix atteint ni plus ni moins qu'une valeur cohérente et pas des milliers sous de faux prétextes.
Effectivement il convient au vendeur de bien se renseigner et de ne surtout pas se contenter de nos avis et de multiplier les remarques.
Voilou
Vous aimez les basses, fabriquez-les ! http://kamelchenaouy.forumactif.com/ et www.lutherie-amateur.com/

teomassylva

offline
teomassylva
30 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 25

14 Posté le 07/07/2009 à 17:17:09

Citation :
mais Teo tu sous-entends donner plus de valeur à la symbolique qu'a l'objet lui-même.
non je dis exactement l' inverse. Il faut comparer la valeur intrinséque de l' instrument avec d' autres dont les valeurs sont établies.

par exemple chez guitar-village.com, il y a une eagle archtop à 1800 €, c' est à dire le prix d' une petite benson : logique, les eagle sont aussi bonnes.

Après, il est possible que les basses ne soient pas aussi reussies que les archtop ! Je voulais juste mettre la puce à l' oreille du vendeur.

[ Dernière édition du message le 07/07/2009 à 17:35:54 ]

astroperenoel

offline
astroperenoel
732 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 379

15 Posté le 07/07/2009 à 20:21:45
Je comprends ton point de vue, mais il faut comparer ce qui l'est vraiment.
Une basse solid body dont la découpe est basique et archi-connue, avec un choix de matière peu transcendant, vraiment au delà du prix neuf d'une bonne série type c'est très surévalué.
Après j'dis pas pour une hollow/archtop pour lesquels la lutherie est critique...
Vous aimez les basses, fabriquez-les ! http://kamelchenaouy.forumactif.com/ et www.lutherie-amateur.com/

xabixu

offline
xabixu
924 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 193

16 Posté le 08/07/2009 à 10:23:20
https://www.zikinf.com/annonces/dispannonce.php?annonce=451921

Juste pour resituer le débat sur de bonnes bases....

YODA EST SUR FACEBOOK

teomassylva

offline
teomassylva
30 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 25

17 Posté le 08/07/2009 à 11:54:21

"Bien vu, c' est vrai que les basses ne sont pas chères,
 Mais c' est peut-etre, à jouer, une excellente affaire".

 

 

[ Dernière édition du message le 08/07/2009 à 11:56:20 ]

noufbru

offline
noufbru
1 post au compteur
Nouvel AFfilié

18 Posté le 09/07/2010 à 21:10:35

l-arpenteur-k

offline
l-arpenteur-k
28 posts au compteur
Nouvel AFfilié

19 Posté le 14/08/2013 à 22:02:26
A priori, le lien ci-dessus est celui d'une marque qui n'a pas grand chose à voir avec les vieilles Eagle, hormis son nom.

Anonyme

offline
sobotonoj
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 145

20 Posté le 15/08/2013 à 13:58:09

si le marché se comportait logiquement, au sens qu'il donnerait à chaque objet sa valeur objective (sachant qu'on parle d'instruments de musique, alors l'objectivité...) et non celle à laquelle il se marchande, ça se saurait.

Revenir en haut de la page