Epiphone Jack Casady Signature Bass
+
Epiphone Jack Casady Signature Bass
BeÑat 26/04/2017

Epiphone Jack Casady Signature Bass : l'avis de BeÑat

« Hé, tu penches Bébé ! »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Je ne vais pas refaire la présentation, d'autres s'en sont chargé et bien.

Juste une précision: Effectivement, la basse arrive avec une action assez haute due à ses chevalet et sillet, assez gros. Un réglage me semble donc indispensable dans tous les cas. Et on ne jouera pas avec des "câbles de haute tension" sans changer le sillet.


Utilisation:
Dans un Hotone Thunder Bass, câblé dans des baffles guitare 12" (Weber Alnico, G12M, G12H), bref pas la configuration typique d'un bassiste. Outre le fait que le Hotone fait le boulot, je peux dire que cette basse le fait également.

Son:
D'accord avec les autres avis, plus on monte de 50 vers 250 et 500, plus la présence (et même la sensation de volume) augmente. Je pense même qu'en concert, le position 500 peut permettre de rattraper, sans pédale, sans toucher à l'ampli, une perte de volume, de présence, par rapport aux autres instruments, sur un passage où on se sentirait un eu noyé, en retrait par rapport aux autres. Attention tout de même, le passage de 250 à 500 est assez radical en terme de sensation, un peu comme une pédale de boost qu'on enclencherait pour "passer au dessus".

Je joue principalement aussi sur la position médiane 250 qu me paraît la plus équilibrée, passe-partout. Les définitions sont toutes intéressantes mais à 50 on est un peu mou en présence/volume et à 500 un peu fort. En écrivant cela, je me rends compte d'ailleurs que mon choix a peut être été orienté, au début, par rapport au volume, à la présence de ces trois spots. On gagnera je crois à tripoter le volume de l'ampli (sans toucher à l'équa puisqu'il faut bien partir des spots choisis par Casady pour se faire une idée de... des siennes pardi !) sur les différents spots et sentir quel spot conviendra à quel style de morceau, plus encore que de savoir comment elle se placera dans un mix. C'est vraiment ce que je sens, chacune de ces trois positions donnent des idées, des envies de musique différentes. Je dirai même, me concernant (je suis guitariste à l'origine), que le fait de switcher d'une position à l'autre, flatte l'instrument et lui donne ou rend la place qu'il mérite. J'ai tout de suite envie, avec elle, d'entamer un morceau basse ou basse/batterie seules. Plutôt bon signe.

Enfin, la demi caisse offre cette résonance particulière que j'adore. J'ai du faire attention à mes attaques, plus plosives m'a-t-il semblé qu'avec une basse corps plein. Ne pas hésiter à enregistrer avec un gate/comp bien réglé pour éviter les re-re-re.Bref, la différence attaque/tenue me semble un peu plus creusée ici qu'avec ma Jazz Bass Mex (trop lourde pour mon dos maintenant).

Je n'ai pas vérifié par enregistrement mais ça serait intéressant de le faire, si et comment les bosses fréquentielles se présentent suivant les trois spots.


Avis global:
Rapport qualité/prix ? C'est pas mal même si c'est fait en Corée du Sud. La moyenne salariale là-bas est supérieure à bien d'autres pays asiatiques. Et l'exigence aux études/travail connue depuis longtemps.

Même si la belle penche de la tête comme si elle voulait se la faire, on s'y attache facilement de part ses réglages simplissimes (un seul micro, un bouton fréquentiel 3 positions bien foutu qui m'a fait oublier le dernier bouton de tonalité que je n'ai pas touché), on apprécie son gabarit, la chaleur douce et légère de sa résonance et sa plastique pour le moins vintage. J'ai eu l'impression de tenir contre moi une Baby Doll des années 60. Ma Jazz Bass me fait plus penser à une siliconée maintenant https://img.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_facepalm.gif