Captain Danny 07/05/2015

Markbass Compressore : l'avis de Captain Danny

« Transparence et excellence. »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Utilisé en Studio semi-pro en direct console (Mackie je sais plus quoi...) avant enregistreur, j'ai eu l'occasion de jouer dessus pendant une semaine vu que les ingés ont insisté pour que la compression viennent de là plutôt que de leurs softwares et je leur ai emprunté pour tester avec mon matos pendant les prises des autres musiciens.

Utilisé avec une Fender Am Std Precicion V, en direct console donc, mais aussi dans un Laney RB7 avec RB115 en baffle supplémentaire, le tout pour de la pop principalement, au doigts et au médiator mais pas de slap.

C'est du MarkBass, un GROS boitier costaud avec footswitch type pâte de poulet, comme d'hab chez les vieilles séries de MarkBass: 12V, et 700 mA de conso (ça bouffe la lampe !), True Bypass si c'est votre truc, pas d'alim par pile possible.

Les possibilités de réglages de la bestiole en matière de compression apportent bien plus qu'un compresseur pédale 'habituel", on est plus proche des possibilités d'une unité en rack ou d'un gros soft. 6 potards: Gain pour le niveau d'entrée de l'instrument, Volume pour le niveau de sortie, Ratio de 1:1 à Infini:1, Attack réglable de 2 à 50 millisecondes, Release de 100 à 750 ms et bien Threshold de 30 mVp à 1,8Vp.

Donc un compresseur TRÈS polyvalent et extrêmement efficace, une fois vu les caractéristiques techniques et l'engin essayé on comprends que le studio semi-pro ai pu le préférer à un modèle rackable (ils ne l'utilisent que sur la basse et je n'ai pas pu essayer avec un autre type de signal).
Pour une unité analogique à lampe, le compresseur s'avère très transparent, comme souvent chez MarkBass, ça fait le taf très efficacement sans dénaturer ou colorer le son.

Mais alors à quoi sert la lampe ? Pourquoi introduire dans la pédale un consommable relativement onéreux et gourmand en courant si il n'apporte pas personnalité et coloration à la bête ? Argument marketing ? Jouer sur la psychologie du mec qui pense qu'avoir un bout de verre qui brille dans sa pédale de compression lui donne une plus grosse kékette que le voisin ?
Pour moi qui suis satisfait par la taille de popole et ne jure pas que par les lampes, je trouve que cet élément est superflu (vu qu'il n'apporte aucune couleur) et ne peut générer que des inconvénients à l'usage.
Après l’intérêt de la chose vient peut-être du fait qu'en fonction du modèle de lampe installée on peut changer le son de la pédale ! Auquel cas ça se justifie.

Bref, un excellent compresseur de qualité studio mais je ne le prendrais surement pas vu que dans son cas la lampe est plus un handicap qu'un atout (sauf si il y a moyen d'influer grandement sur la "personnalité" de la compression en changeant de lampe), surtout vu ce qui se fait sur le marché aujourd'hui, par exemple le MXR Bass Compressor, un peu moins versatile mais tout aussi transparent et efficace, le tout dans un format compact et sans lampe qui consomme comme un four et qu'il faudra remplacer...