Akai MPD218
+
Akai MPD218
mutah 30/07/2017

Akai MPD218 : l'avis de mutah

« Une honnête introduction »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
J'ai acheté ce contrôleur pour ne pas emmener une MPC vieillissante en vacances car j'embarque déjà un laptop. L'idée est de faire du training en finger drumming.

J'utilise principalement Renoise sous Linux ; pas de soucis le MPD218 est un périphérique USB MIDI générique (pas de drivers supplémentaires requis).

La finition est intégralement en plastique (logique à ce prix), mais n'indique pas de fragilité particulière. L'esthétique est sobre et de bon goût. Les six potards sans fin sont bien sympa pour actionner filtre, disto ou delay (si on arrive à faire un truc d'une seule main ;) ).

Pads et potards ont chacun un bouton de changement de banque à trois slots A/B/C permettant de tripler tout ce qui est actionnable, en alternant trois dispositions de contrôleurs. Ces banques sont regroupées en programmes, actionnables par le bouton dédié et d'un pad qui représente le numéro.

Le logiciel d'édition est correct, et comporte des actions pratiques comme appliquer un paramètre pour l'intégralité des pads ou potards (pratique pour désactiver l'aftertouch, voir plus bas).

Maaaaaiiiiis, trois fois mais, le plus important dans ce type de produit, c'est la qualité des pads ! Alors, ce ne sont pas des "Thick Pads" de MPC Stuff (ceux qui connaissent comprendront), mais ils sont assez épais et offrent un toucher plutôt confortable. Suffisamment pour travailler, bien que ça manque un peu de rebond.

Le principal reproche qui traîne sur le web est le déclenchement involontaire de notes doublées de temps à autre : je confirme, sans dramatisation car ça n'arrive vraiment pas souvent.

Un contournement pour atténuer le phénomène consiste à désactiver l'aftertouch sur tous les pads (personnellement, il ne me manque pas et ça améliore la situation, même si le problème survient encore, mais bien plus rarement). Et aussi ... de taper pas trop fort (en full level, ça aide) et plutôt au centre du pad : c'est là où j'ai observé le moins de bugs.

Bonne surprise avec le bundle logiciel qui fournit quelques bons kits de percussions et une offre logicielle minimale mais suffisante pour débuter s'il le faut. J'avais un besoin pressant de percus d'orchestre et la banque Big Bang Cinematic Drums de Sonivox a quand même quelques samples exploitables.

Malgré le problème technique cité, pour 99€ neuf, on a ici un matériel à peu près correct. Certes pas mature pour la scène, mais qui va permettre de bosser les tutos de Jeremy Ellis, ou de partir en vacances pour taper du beat chez maman.

Parfait pour débutants, vacanciers et kitchen producers.