Lexicon PCM 70
+
Lexicon PCM 70

PCM 70, Processeur de réverbération de la marque Lexicon appartenant à la série PCM.

macsurrel 26/10/2020

Lexicon PCM 70 : l'avis de macsurrel

« Chaude comme la braise »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Trajet audio :
L’unité est branchés sur une console analogique de 56 tranches.

Style de musique :
Eh bien pour ma part j’apprécie le blues, le rock, la variété, et un peu le piano classique ou jazz. Pour toutes ces musiques la réverbération est un point clé pour magnifier un instrument.

A la recherche d’une réverb :
Je veux juste vous faire un retour de mon expérience. La réverb peut enjoliver ou enlaidir votre son selon le dosage que vous en faites et le programme que vous utilisez. A mon sens ce n’est pas trop le le prix et la notoriété de la machine qui fait la différence mais surtout la qualité de votre oreille et le choix que vous faites d’obtenir une réverbération par l’éloignement de votre micro, par l’utilisation de la réverb embarquée sur l’instrument (s’il y en a une comme sur un ampli de guitare), par le choix de l’appliquer sur un seul ou sur plusieurs instruments à la fois, par le mélange de réverbération courtes ou longues, et surtout par le dosage de cette réverb. C’est surtout cela qui importe, néanmoins, je me suis battu pendant des années à essayer de trouver des réverbérations majestueuses et ce avec une unité de réverb absolument glaciale, une Yamaha SPX 990. Tellement glaciale qu’elle a fini par me coller à la peau et que je ne peux plus m’en passer parce qu’elle embarque des effets qu’il n’y a absolument pas sur une PCM 70. Les effets panoramiques ou les echos sont très efficaces sur la SPX 990. Mais pour ce qui est des réverbérations il n’y a guère que le programme P 18 (réverb d’une salle en bois) qui ne vous gèle pas les oreilles et je partage l’avis qui est donné sur cette Yamaha, très utile mais frigorifiante. Mais bon, pour moi, cette réverb valait toujours bien mieux que toutes les réverb logicielles à ma disposition, que j’ai jugées horribles (je n’ai peut-être pas les bonnes, soit,.)
Me voilà en recherche d’une réverb plus chaude alors je cherche sur Internet des comparatifs de réverb. Je tombe sur un guitariste (électrique) qui en teste plusieurs avec un vrai protocole objectif du même signal réverbéré sur une quinzaine de machines : il y a la dedans des machines récentes et anciennes, mais en tout cas ce qui est réputé être excellent (et cher hélas !) Lexicon 480 L, Bricasti M7, Eventide H9, etc. Mais bref je ne me fie qu’à mon oreille, j’écoute son fichier à l’aveugle plusieurs fois dans la semaine et je note celles qui me plait le plus. Je tombe deux ou trois fois sur la même qui tout de suite me saute aux oreilles par la chaleur et la comment dire, la majesté, l’emphase, la beauté quoi, peut import le nom. C’était une Lexicon PCM 70 et je précise qu’il y avait dans le lot des machines testées des Lexicon PCM 96 et PCM 92, vous savez ces modèle très chers, sensés remplacer en mieux les anciens modèles tout en conservant parait il tous les acquis et le grain des anciennes versions de la marque. Et bien je ne les ai pas retenu du tout lors de mon test à l’aveugle, rien à voire …
Donc j’ai acheté une PCM 70 d’occasion et j’ai bien fait : enfin des réverb chaudes qu’on peut pousser un peu sans être congelé sur place ou qui viennent faire de votre mix une bouillie innommable (du style d’un ancien tube de Mylène Farmer fait dans un grand studio parisien, désolé je ne peux m’empêcher de la placer celle là tellement pour moi une réverb peut nuire aux plus grands artistes et je ne comprends pas certains ingés son…) La reverb Hall d’une PCM 70, on ne le dira jamais assez, c’est irremplaçable. Sur une batterie ou une guitare électrique ou du piano classique (je viens de faire le comparatif) c’est inimitable et c’est beau. Et encore je connais à peine la machine que j’ai depuis un an environ. Voilà pour 450 euros vous avez dix fois mieux que ce qu’une machine 7 ou 8 fois plus cher vous ferait.
Bien sûr c’est subjectif et je ne condamne absolument pas les matériels chers ou pas chers, anciens ou nouveaux, il y du bon dans tout ce monde là. Sur un titre récent (All nightl long, de Taeyon) j’entend des échos de toute beauté sur le chant et je serais curieux de savoir comment ils ont été obtenus…

J’aime le moins :
Le léger bruit de fond de l’appareil, ce n’est pas grave.

J’aime le plus :
Le programme Concert Hall, extraordinaire, j’ai acheté la machine pour cet effet et je suis sûr qu’avec le temps je vais en trouver d’autres.

Une vieille réverb mais une grande sera toujours plus belle qu’une jeune et fraîche qui n’a pas fait ses preuves. C’est comme un solo de guitare un vieux mais beau solo c’est mieux qu’un récent mais fade. J’ai donc eu à coeur de rejouer l’immortel solo d’Hotel California (Eagles) dont j’ai fait une pâle et irrespectueuse copie, avec deux unités de réverbération : la Yamaha SPX 990 et la Lexicon PCM 70. Je ne vais pas vous dire sur quelles pistes (5 au total) j’ai posé l’une et l’autre mais les réverb que vous y entendrez sont la parfaite illustration de mes propos : il y a la même réverb sur les deux guitares solo, mais l’une est plus dosée que l’autre cela magnifie le son mais le refroidi quelque peu tandis que l’autre, moins dosée, donne plus de chaleur. J’ai joué de ce contraste pour mieux faire ressortir la deuxième partie du solo qui me plait le plus et qui viens vous réchauffer après le coup de froid. J’ai modifié les paramètres des deux programmes (echo, réverb) utilisés sur l’une des deux unités. L’autre est le réglage d’usine. Bien cordialement à tous.