J-Luc - Blues du vieux chien (avec Ph. Faury)

Blues du vieux chien (avec Ph. Faury)

  • J'aime
  • Tweet

Compo de J-Luc dans le style Rhythm'n'Blues, issue de l'album Compil de mes compos

Avis techniques : Avis artistiques :

Présentation / Description

Infos techniques :

Durée : 4'44"

Avec Philippe Faury à l'écriture du texte et au chant.

Avis des utilisateurs

mejazzz13/03/2009

L'avis de mejazzz

▶ Technique10

Ballade sympa chantée à la Bashung. Superbe production. ( sur le synthé, un écho aurait donné encore plus d'envolée au solo) Beau travaille de précision, et subtile au retour du solo ( les petit bipbip, superbe ! )

▶ Artistique9

Ça tourne pas super original mais ça fonctionne bien vu le thème de la chanson ,ça colle assez bien finalement.

Chapeau pour la finesse des arrangements !

niconu19/03/2008

L'avis de niconu

▶ Technique9

Qu'importe le côté lancinant et joliment approximatif du texte et de la voix (pardon Philippe, la suite me fera pardonner j'espère...), comme un bon dimanche aprèm' de flemme avec un poto de toujours, un peu de contrebande à partager, sans trop se prendre la tête... Un 'tite odeur de campagne en automne, de braises qui crépitent.

La technique est à la hauteur de l'évènement, tranquille et relaché. Jeux, mise en place et mix impec néanmoins, comme d'hab' avec toi : même les petits moment sans importance méritent un pinceau propre pour être joiliment dépeints, même d'une main tendrement alanguie par l'amitié du poto et du cleps qui se grattent en stéréo....

▶ Artistique9

Un dimanche aprèm' est-il original et sa forme globale vous convient-elle ?
Ben, euh, comment dire... là, mon poto, le cleps et moi on s'en fout un peu : c'est pas ça qu'on cherche le dimanche aprèm', voyez-vous, quand les femmes sont ailleurs, pas trop loin ou parties à jamais, pendant quelques heures ont s'en fout... d'ailleurs, tirez doucement la porte en sortant, siouplait, cassez pas notre joli blues...

Artistiquement, vous avez l'air d'être bien dans cette ambiance, donc... difficile de pas trouver ça sympa, même si le poto pique un peu de la barbe, parfois, avec sa voix qui oscille sans effort entre Bashtronc et Dushung. Mais, c'est not' poto, quoi...

Joli moment dont c'est peut-être, justement, le manque de prétention qui fait le charme tranquille. Bien ouèj. Je vous laisse, je file sur la pointe du pied... Cccchhhhh... le poto vient de s'endormir dans le canapé, blotti contre le cleps...