Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
< Retour à la liste des avis
Richard Royce Richard Royce

« Un Marshall esprit vintage à prix sympa »

Publié le 12/09/20 à 17:35
Rapport qualité/prix : Excellent
Cible : Tout public
Heureux possesseur d’un antique Marshall 2210 JCM800 Split Channel, ce truc me tue le dos à chaque fois que je le trimbale. Pendant des années, j’ai simplement branché ma guitare dedans, avec une (très) grande satisfaction. Voulant désormais façonner mon son avec différentes pédales, je cherchais un ampli tout lampes plutôt neutre et surtout, léger ! Le Marshall Origin20H répond à tous ces critères et c’est une excellente plateforme à pédale.

Fabrication
De fabrication asiatique, cette (très) légère tête Marshall est très bien finie, avec son petit look vintage qui va bien. L’ensemble fait plutôt classe, de bonne facture. Toutefois, la célèbre marque anglaise aurait été bien inspirée de proposer en option une housse de protection (heureusement, on a parfois quelqu’un qui sait coudre à la maison).

Utilisation
On est d’abord surpris par l’absence de stand-by. Vous allumez, vous attendez, ça chauffe et c’est prêt. L’absence de stand-by oblige donc à mettre à zéro le Master à chaque fois qu’on éteint. La tête propose une sortie DI et une boucle d’effets (non testés).
Ici c’est un mono-canal, toutefois le pull-boost est commutable à la main (ou avec le pédalier fourni). Attention à bien vérifier que le pull-boost ne s’est pas rétracté durant un transport, car la différence de son est assez notable. En prime, cette tête offre un commutateur de puissance (low 1w, mid 7w, high 20w).
Que ce soit clair : 20 watts c’est tout à fait suffisant pour jouer en groupe, même avec un batteur énervé. Cette tête ne failli pas à la réputation Marshall : elle est très puissante. Je ne l’ai jamais poussée au-delà de 3,5.

Son
Si vous attendez que cette tête vous délivre du hi-gain, alors la série Marshall Origin n’est pas faite pour vous (en tout cas pas sans l'apport de pédales adéquates). Ici, on est dans l’esprit vintage des Marshall JTM / Plexi d’antan, et sans avoir à casser son PEL. Au mieux, cette tête délivre du gros crunch dans l’esprit AC/DC. Et c’est pour ça qu’on l’aime.
• Égalisation : c’est du 3 bandes classique Marshall, ne vous attendez pas à des graves profonds et des aigus cristallins... la marque a bâti sa réputation sur le médium (qui fait toujours merveille pour ressortir dans mix). Également très classique la correction "presence" qui apporte un supplément de brillance toujours agréable. Nouveauté : le correcteur TILT qui est une sorte de paramétrique (appelé parfois shape chez d’autres) qui poussé à fond va faire ressortir tous les aigus et mis à zéro, donne une tonalité dark hyper accentuée dans les graves. En position centrale, on obtient un résultat neutre, ce qui finalement est sans doute pour le mieux.
• Gain / Master : comme tous les amplis mono-canal, on peut faire joujou entre le gain et le master. Gain à fond et master faible ou gain faible et master à fond (ou gain au milieu et master modéré). Les résultats obtenus peuvent littéralement changer l’esprit du son et c’est ça qui est bon.
• Pull Boost : en toute franchise je n’ai pas vu l’intérêt de ne pas enclencher le pull-boost. Non seulement l’absence de pull-boost joue sur le côté crunchy, mais en plus on perd tout le bas, tout le corps du son. Voilà, pourquoi il faut bien vérifier que le pull-boost ne s’est pas rétracté malencontreusement (vous obtiendrez une version asthmatique de votre son habituel). Pour un usage en son clair solide, enclencher le pull-boost, mettre le gain à la moitié (voir moins) et ajuster le volume avec le master.
• Commutateur de puissance : c’est bien pratique pour jouer à bas volume, sans toucher à ses réglages. Mais honnêtement, l’ampli ne donne toute sa véritable ampleur qu’en mode high.

Conclusion
Alors que depuis des années, la marque anglaise se tirait la bourre sur le marché du hi-gain avec ses JCM et autres JVM, il semble que l’omniprésence de Orange, le retour du vinyle et le revival vintage en général, ait fait renoué Marshall avec son glorieux passé avec cette série Origin (et plus abordable que la tête Studio Vintage, il est vrai de qualité différente).
Ceux qui associent Marshall au gros son risquent d’être perturbés par la série Origin, car ce n’est pas l’esprit voulu. Étonnamment, cette série offre des sons clairs très chauds, du crunch bluesy super agréable.
En y associant quelques pédales, la Marshall Origin20H devient un vrai couteau suisse. Un Tube Screamer pour le côté bluesy/rock énervé, une OCD pour la grosse disto graveleuse et une Big Muff pour le côté cradingue et vous vous retrouvez avec une palette de sons incroyables. Il existe de nombreux clones très abordables (environ 30 €) des fabuleuses pédales précités.
Si vous cherchez un ampli tout lampes, léger, puissant et polyvalent (en y associant des pédales). Sautez le pas. Et regardez ce look !
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.