AutoProduction & Business
Forums thématiques AutoProduction & Business

La musique a beau être un art, elle n'en demeure pas moins liée aux réalités très matérielles de l'industrie du disque : de la problématique des droits d'auteurs aux divers moyens de s'autoproduire ou de promouvoir ses œuvres, ce forum a été créé pour permettre aux musiciens d'évoluer le plus sereinement possible dans la jungle économique et juridique qui entoure l'activité musicale.

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail

Le buzz du musicien

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

vuzz

membre non connecté
vuzz
103 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 40

1 Posté le 02/10/2006 à 12:23:42Lien direct vers ce postSignaler un abus
Le rêve de tout musicien "indé" (indépendant : comprenez par là qu'il n'est pas signé en maison de disque) est de réussir à faire son trou médiatique tout seul. Jusqu'il y a peu c'était pratiquement mission impossible tant les rapports avec les médias grand-public (c'est moins vrai pour les médias plus spécialisés, plus underground) ressemblent de plus en plus à des accords commerciaux, pas à du journalisme. Mais depuis quelques temps les musiciens se prennent à rêver de gloire juste avec un blog et un peu de bouche à oreille. Douce illusion ou réel espoir ?

A l'origine de ce sentiment de puissance chez les indés : un fait divers qui a fait grand bruit dans la communauté mondiale des musiciens en 2005 : Arctic Monkeys (un groupe pop-rock anglais) et son énorme succès que certains rattachent uniquement à leur essor sur Myspace, LE grand rendez-vous des musiciens sur le Web. A utiliser Myspace régulièrement force est de constater la puissance de cet outil pour générer un buzz autour d'un artiste, mais de là à lancer une carrière par cet unique biais je suis déjà plus sceptique. Dans les colonnes de la Presse au moment du fait en question, on nous annonçait des centaines de milliers de visiteurs par jour sur le blog du groupe, un truc à l’origine mal foutu et illisible... Ensuite, le scénario de rêve : un petit label qui y croit dur comme fer et un premier album qui fait directement un carton sans prévenir personne. Difficile de distinguer la vérité du fabriqué. L'histoire est tellement belle qu'on se demande parfois si elle n'a pas été montée de toute pièce soit par Myspace (par le biais d'une agence de Buzz ?), soit par le label... Qui sait ?

Ceci dit, évidemment on a envie d'y croire ! Car si cet exemple est la "preuve" la plus marquante que le web est la meilleure arme pour l'artiste en développement, d'autres exemples plus discrets confortent nos convictions. A tel point qu'il devient presque indispensable pour tout artiste qui veut se faire connaître de réaliser son blog (plutôt sur Myspace qui est devenu la référence des blogs musicaux), d'y publier sa biographie et quelques morceaux en démo. Si en plus on peut y visionner quelques vidéos et voir quelques photos c'est parfait. C'est la première pièce d'identité de l'artiste, presque plus importante que le dossier de Presse ou le Démo CD de nos ancêtres !

Face à ce succès presque inattendu de Myspace - quand on constate leur développement un peu "à l'arrache" semble-t-il - les concurrents n'ont pas tardé à s'aligner. Pour ce qui concerne la France : WAT (www.wat.tv), Skyrock et la version "Music" de son désormais célèbre Skyblog (www.skyblog.com/music), ou des opérations plus événementielles comme « SFR Jeunes Talents » qui propose un tremplin en ligne où les artistes sélectionnés par le jury verront leurs titres diffusés sur la plateforme mobile d’SFR.

Si on ajoute à toutes ces grosses usines à Gaz, les petits outils (encore les plus efficaces) du musicien moderne (blog classique, forums, e-mail, newsletter, mailing-list, MSN etc…) il est aisé de se constituer un véritable arsenal numérique de promotion pour pas un rond !

Alors OUI il est désormais envisageable de s’auto-buzzer grâce au Web ! Mais NON malheureusement dans 99% des cas ça ne suffit pas. Il faut encore passer par le réseau traditionnel (relations de Presse) pour espérer passer le stade des 1000 fans et sortir du carcan « cœur de cible » surtout lorsque son positionnement est trop underground (genre indie acid pop ethnique trans-sidérale). Myspace sert plus à faire du réseau qu’à toucher ses fans. On rencontre des artistes, on se fait connaître auprès des professionnels du milieu qui ont vite compris qu’il s’agissait là d’un véritable vivier, on s’en sert comme vitrine en ligne lorsqu’on n’a pas les moyens de réaliser un site professionnel (ça reste quand même vivement recommandé) etc… Mais ça reste encore une vraie mission d’attirer des milliers de visiteurs sur sa page sans gros moyens promotionnels. A moins de passer tout sont temps à poster des commentaires promotionnels sur les blogs, polluer les forums avec sa pub, spammer à mort tous ses amis… Et encore : on en découvre vite les limite ! Pour passer le stade supérieur au-delà de la constitution d’un réseau restreint, il faut s’afficher dans la Presse, être invité en radio ou télé, être programmé en playlist. Et pour ça il faut passer par les RP classiques : du papier, des timbres, un téléphone et énormément de patience et d’acharnement ! Des qualités pas données à tous les musiciens… Et encore l’expérience démontre parfois que ce n’est pas suffisant. Pour s’afficher dans la Presse à gros tirage, fréquenter les bonnes émissions de radio ou de télé ou entrer en playlist, il faut soit avoir des rapports commerciaux avec le média ciblé (acheter de l’espace pub), soit connaître de très près un décideur (programmateur, journaliste influent, rédac chef) soit espérer ce qu’ils appellent généralement « le gros coup de cœur ». Et ça apparemment c’est rare ! Ces gens là n’ont plus beaucoup de cœur en fait…

A mon humble avis la meilleur méthode reste de lancer le premier buzz sur le Web, avec les moyens du bord ; ce qui permet de toucher le cœur de cible et les « influenceurs ». Mais il faut très vite accompagner ce travail de RP classiques pour décrocher les premiers articles et interviews. Pensez aussi évidemment au live qui reste la pierre angulaire du développement artistique et participe beaucoup au bouche à oreille. Enfin le but ultime doit rester de se faire remarquer non pas par le grand-public (mission impossible !) mais par un label qui lui saura passer la vitesse supérieure grâce à son réseau de contacts et ses moyens financiers.

La promo indé en ligne ça marche ! Mais rarement tout seul et pratiquement jamais jusqu’au but ultime : le succès médiatique.

Vuzzzzzzzzz
www.vuzzthebuzz.com


Retrouvez plus d'infos sur les notions de Buzz et de Microcommunication sur mon blog : Buzz & Microcommunication
www.rewiind.fr | www.asymetrick.com | www.rony-soul.com

vuzz

membre non connecté
vuzz
103 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 40

2 Posté le 11/10/2006 à 14:31:28Lien direct vers ce postSignaler un abus
Aucune réaction à cet article ? Trop long peut-être...
Pourtant je pense que l'art et la manière de faire son buzz pour un artiste doit concernet un paquet de monde dans la communauté Audiofanzine...

Quelqu'un peut faire part de son expérience là-desssus ?

Vuzzzzzz
www.rewiind.fr | www.asymetrick.com | www.rony-soul.com

Anonyme

membre non connecté
Super Cigale
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 40

3 Posté le 11/10/2006 à 14:53:11Lien direct vers ce postSignaler un abus
Salut Vuzz, super ton article, très intéressant avec de bons exemples et tout. C'est vrai que les Arctic Monkeys vivent un rêve auquel on aspire tous.

Pourrais-tu définir un buzz ?

Pour moi, c'est lorsque tout le monde se met à parler d'un artiste jusqu'alors inconnu. Dans ce cas, les moyens de promotions classiques ne sont-ils pas indispensables ?

Par exemple, pour un artiste, MySpace pourrait-il être sufisant ne serait-ce que pour un artiste ? Perso, je ne pense pas. En effet, l'offre est déjà trop importante pour qu'un artiste puisse sortir du lot avec ces seuls moyens.

Sais-tu si les webfanzine sont des facteurs d'influences ou bien permettent juste à ceux qui connaissent un groupe d'avoir des informations sur lui ?


SuperCigale

vuzz

membre non connecté
vuzz
103 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 40

4 Posté le 11/10/2006 à 16:43:39Lien direct vers ce postSignaler un abus
Une définition du Buzz ? Difficile. Apparemment ça varie du tout au tout d'une personne à l'autre... Selon moi c'est simplement un mot plus moderne pour dire communication. Mais si on veut être précis le sens de ce terme en matière de marketing signifie "communication virale" ou "bouche à oreille". L'idée c'est de véhiculer un message différemment (les gens sont lassés de la prub et la prmo tradiotionnelle) en espérant que la cible aie envie de faire circuler l'information. La diffusion se fait donc toute seule (sur la base d'un ciblage précis bien sûr pour lancer le truc). Il faut donc impliquer la cible, la toucher plus profondément, donc mieux la connaître, savoir ce qu'elle attend. En gros si tu ponds une vidéo trop "grillée" dans le style "je recherche du profit et tu es mon client" ça le fera pas ! Alors que si tu publies, par exemple, une vidéo décalée n'évoquant pas directement ton produit et le tout sur un ton drôle, innovant ou surprenant, la cible se sentira moins "ciblée" justement et aura envie de faire circuler le buzz parce qu'en plus ça lui parle...

Mais le piège c'est qu'il ne faut pas mentir pour autant, pas se faire passer pour quelqu'un d'autre. Selon moi ces buzz non assumés sont voués à disparaître : ils discréditent les auteurs et tout le concept même du buzz qui tendrait, pour le coup, à devenir du spam... Il faut montrer patte blanche et s'afficher clairement ! La seule manière de se distinguer c'est d'être créatif, accrocheur, intéressant... Des agences de communication se sont d'ailleurs spécialisées dans le domaine. Certaines sont très douées pour l'innovation !

Pour qu'un buzz fonctionne, hormis l'aspect créatif, il faut aussi savoir très bien cibler le "coeur de cible", c'est à dire la cible initiale vers laquelle on va diffuser le mail, la vidéo, l'annonce Presse... On appelle ces gens les "leaders d'opinion" ou les "influenceurs"... Pour un sujet donné il faut repérer qui sont ces gens et orienter son buzz en priorité vers eux. S'ils adhérent ils amplifieront le buzz en en parlant autour d'eux (parole, blog, mail, forum, MSN), en diffusant le titre là où il faut (si c'est des DJs ou animateurs radio par exemple) etc...

Sinon OUI les moyens de promo classiques sont indispensables pour accompagner un Buzz ! Faut pas rêver... Mais disons que sans moyens financiers ou humains, sans réseau pro, sans ciblage, un buzz "home made", s'il est bien fait, peut lancer le truc ! Mais il faudra très vite entretenir ça avec une com classique : le buzz ça s'essoufle vite !

C'est quoi pour toi un webfanzine Supercigale ? S'il s'agit d'un petit site qui emmet des chroniques sur des album avec un minimum de travail éditorial, oui ça peut avoir de l'influence. Si le site est reconnu pour sa sélection ou ses critiques, s'il a un avis positif sur ton groupe ça influencera forcément l'avis de ses internautes. Mais c'est valable dans tous les domaines. Les médias influencent clairement les goûts du public ! Dans cette matière les plus forts sont NOVA (la radio) et Les Inrocks (le magazine) voir Télérama aussi. Le simple fait d'apposer un logo "Nova Aime" sur un CD ou la diffusion en playlist de la radio est souvent interprêté comme gage de qualité pour les auditeurs. Parce que Nova est très branchouille et fédère un paquet de leaders d'opinion justement... Donc si Nova aime c'est plutôt bien vu d'aimer aussi !

C'est môche mais c'est comme ça ! Le public français (et pourtant y'a pire ailleurs) est constitué d'une grande majorité de moutons qui ne savent pas se forger eux-même leurs goûts. As tu déjà posé la question "t'écoutes quoi ?" à quelqu'un en soirée ? Très souvent tu obtiens la réponse suivante : "oh de tout ! ce qui passe à la radio"...

N'importe quoi peut marcher à partir du moment ou les producteurs et les médias poussent le truc et y mettent les moyens ! N'importe quoi ! On en a la preuve chaque jour...

Bref... Là je m'égare ! C'est la passion qui parle !

Vuzzzzz
www.rewiind.fr | www.asymetrick.com | www.rony-soul.com

Anonyme

membre non connecté
Anonyme
Ce membre n'existe plus
5 Posté le 12/10/2006 à 09:18:51Lien direct vers ce postSignaler un abus
:coucou:

Perso : 100 % d'accord avec ton analyse sur Myspace et consorts, Vuzz. C'est mortel, mais ça suffit pas.

Sinon je trouve qu'on commence à voir des effets pervers du nouveau système :

- les grandes marques s'approprient les techniques de street marketing. Ex : Opel Astra et sa campagne C'mon, ils ont même fait des pochoirs par terre à côté de chez moi !! ça m'écoeure un brin...

- les outils de promo sont devenus d'accès tellement faciles que je vois de plus en plus d'artistes, sur Myspace ou autres, qui mettent la charrue avant les boeufs... A savoir : auto-promo dans tous les sens alors qu'ils ont encore qu'un seul titre fini à présenter....même chez des amateurs, la com (photos et autres) devient plus travaillée que le son...heu là, pas d'exemple !!! :volatil:

vuzz

membre non connecté
vuzz
103 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 40

6 Posté le 12/10/2006 à 10:21:06Lien direct vers ce postSignaler un abus
Suis d'accord avec toi CUSTOM pour l'histoire des dérives. C'était prévisible ! Mais d'un autre côté c'est positif dans le sens ou la promo et les pubs de ces grandes marques sont, je trouve, plus créatives. Et ça fait du bien ! Maintenant le seul soucis est de savoir à qui on a affaire : vrai buzz underground, buzz de marque, buzz promo... On est perdus ! Mais c'est toujorus assez facile de dénicher la source si tu sais bien te servir de Google...

Vuzzzzzzzzzzzz
www.rewiind.fr | www.asymetrick.com | www.rony-soul.com

Anonyme

membre non connecté
Super Cigale
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 40

7 Posté le 12/10/2006 à 11:24:02Lien direct vers ce postSignaler un abus
En fait, à mon avis, je donnerai une définition Yahoo!istique (excuse le néologisme sensé signifier "à la façon de Yahoo!) du Buzz : C'est lorsque tout le monde parle de toi et fait des recherches sur le net. Ainsi, on a d'un côté beaucoup de personnes qui cherchent (donc qui ont été sensibilisées par ailleurs puisqu'elles réalisent elles même une démarche) et de l'autre on suppose qu'on aura de nombreux sites pour répondre à la curiosité des internautes. Par exemple, j'imagine que le 11 septembre a fait qu'Al Quaida a créé un énorme Buzz (c'est le pire exemple qu'on puisse trouver dans l'actualité je crois, mais c'est juste un exemple qui me vient à l'esprit et sortir le buzz de son aspect marketing).
Dans ce cas là, le Buzz dépasse complètement l'artiste et ses campagnes de communication puisque seul l'évènement sera le déclencheur d'une quête visant à satisfaire la curiosité de notre ami internaute.

Ce qu'il faut pour un bon Buzz, à mon avis c'est :
- Un évènement déclencheur qui va impulser l'intérêt
- Une quantité d'informations variées avec des points de vues différents de manière à offrir une réflexion à l'individu. Ces points de vues étant dispersés dans différents sites avec des crédibilités variables.
- enfin, à la limite, une animation des leaders d'opinion qui permettra d'entretenir le débat.

Ainsi, si on a parlé de Buzz pour les Arctic Monkeys, celui-ci les a complètement dépassés et c'est bien parce que leur musique est fraîche, entrainante (ce qui manque sérieusement au rock actuel) et parce qu'ils n'ont pas cherché la niche mais que c'est elle qui les a trouvé parce qu'il n'y avait qu'eux sur le marché qui s'étaient donné les moyen de répondre à leur curiosité (mise en ligne gratuite de médias et d'informations). Si tu ne veux pas acheter de nouvelle voiture, une pub pour une Corsa, quelque soit sa forme, ne t'intéressera pas. Si peu de personnes sont intéressées malgré toutes les campagnes de pubs imaginables, pas de Buzz. C'est pareil pour un groupe, où seuls certains vont chercher la nouveauté, les autres écoutent la radio et seulement une partie se connecte sur internet. Pas si facile, donc.

En conclusion, je pense qu'on peut se préparer à un Buzz, mais que celui-ci arrive tout seul (ou presque, voir recette plus haut) et que ce sont les internautes qui, parce qu'ils en ont le choix et le pouvoir (on est dans la génération internet), permettent à un groupe ou un artiste d'émerger dans le haut du pavé.

vuzz

membre non connecté
vuzz
103 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 40

8 Posté le 12/10/2006 à 15:12:41Lien direct vers ce postSignaler un abus
Tout ce que tu dis est très vrai Super Cigale !

Mais j'avoue que je suis encore partagé entre deux pensées en matière de Buzz... Est-ce que n'importe quoi peut-être buzzé si on y met les formes et qu'on touche les bonnes personnes ou est-il indispensable que le coeur du buzz (le produit, service, artiste, info dont on parle) soit de qualité.

Je pencherai plutôt pour la seconde : les buzz qui m'accrochent et auquel je participe sont toujours des trucs innovants, hallucinants, ou de grande qualité dont j'ai envie de faire part à mes amis... Les trucs déjà vu, chiants, initéressants, mal foutus ça part direct à la poubelle ! Normal... Mais chacun son niveau de sélection. J'ai l'impression que certains buzz tout nazes font leur trou malgré tout car il y a un public pour. Je pense à certaines blagues pas drôles, des vidéo violentes ou crades (à la Jackass), des grosses ficelles politiques ("Sarkoi est un pourri" ou je sais pas quoi) etc...

Je pense aussi a un exemple bien récent : Kamini et son rap rural. Même si l'idée est bonne à la base (le rap rural et ironique c'est innovant !) j'ai bien peur que le reste de l'album ne soit pas à la hauteur (à vérifier ceci dit). J'ai encore du mal d'ailleurs à savoir si le buzz est underground (entendez par que son origine n'est pas professionnelle) ou s'il a été lancé par des pros de la com'... Combien d'artistes ont été lancés sur un single bien foutu ou très pop alors que le reste de l'album est vite fait ? C'est monnaie courante ! Et pourtant le buzz fonctionne parce que les gens se contentent du single pour décider si y'a matière à faire circuler l'info et acheter le disque, ou dire "j'aime"...

Par contre ce qui est certain c'est qu'un buzz underground (sans moyens financiers donc) ne peut faire un carton qu'à condition qu'il soit vraiment de grande qualité ! Sinon ça tombre à l'eau. Par contre avec du fric on peut buzzer n'importe quoi, je t'assure ! Plus on cible large (gros listing) plus on a de chances de susciter un buzz et surtout de toucher une population intéressée par le sujet, aussi faible soit il...

C'est la base du marketing je pense. La quantité peut parfois suppléer la qualité ! La mise en avant aussi ! Je pense aux têtes de gondole en rayon : le produit n'est pas forcément de meilleure qualité mais ça se vend toujours mieux que les autres produits plus planqués. En radio aussi, pour revenir à la musique, un titre entrée en playlist (même mauvais) vendra beaucoup plus qu'un très bon titre joué occasionnellement en émission par un DJ ou un journaliste. Parce que le morceau en playlist, passé en rotation entre 6 et 20 fois par jour, rentre dans la tête de n'importe qui s'il est bien produit, si les accords et harmonies sont classiques et entrainants, s'il est formaté etc... Aaaah le grand débat sur le formatage !

Vuzzzzz
www.rewiind.fr | www.asymetrick.com | www.rony-soul.com

geant_vert

membre non connecté
geant_vert
2630 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 201

9 Posté le 13/10/2006 à 13:10:25Lien direct vers ce postSignaler un abus
Ton post est très intéressant et intéressé à la fois.

La technique du marketing viral est sympa; Parler sans trop en parler du groupe que tu gère, de ton site, de créer un nouveau concept appelé BUZZ comme ce que tu proposes sur ton site.

Je fais un peu l'avocat du diable mais c'est juste pour provoqué.

Moi mon truc c'est plutot le marketing et le commerce.

vuzz

membre non connecté
vuzz
103 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 40

10 Posté le 13/10/2006 à 15:26:51Lien direct vers ce postSignaler un abus
Oui t'as raison Geant Vert. Je fais pas tout ça pour la gloire : c'est mon métier... Mais je ne crois pas que le fait d'en parler librement ici me ramènene du business à terme. Je pense pas non plus que de citer Rony sur ce sujet génèrera beaucoup de traffic sur son site. Par contre ça contribue peut-être à me positionner sur ce secteur et effectivement ça c'est calculé. Au delà de ça, ça me permet aussi d'apprendre des trucs gràce à la vision des gens, leur expérience. Y'a aussi quand-même la vonlonte de faire profiter de mon expérience, aussi récente soit elle.

Bref y'a beaucoup de choses à prendre d'un tél débat c'est sûr.

C'est le jeu des forums. Un professionnel est toujours le bienvenu dans un débat constructif s'il ne fait pas que faire sa promo. Il faut que ça apporte de l'info aux gens aussi. C'est ce que je pense faire... Y'a juste une certaine éthique à respecter. De toute façon tu te fais vite zapper si t'apportes aucune info. Faut respecter le compromis quoi !

Tu ne nous donnes pas ta vision du truc avec un regard de professionnel du marketing et du commerce ? Moi je suis plutôt côté communication, ta vision est certainement intéressante...

Vuzzzzzzzz
www.rewiind.fr | www.asymetrick.com | www.rony-soul.com
Revenir en haut de la page