Rickenbacker 4003
+

4003, Basse électrique 4 cordes de la marque Rickenbacker appartenant à la série 4000.

eminent2000 11/10/2017

Rickenbacker 4003 : l'avis de eminent2000

« Heureux... »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Avis à chaud après la première journée avec ma 4003, sous le coup, et le charme de la découverte.

Quand j'étais gamin, je m'amusais à faire des maquettes de groupes de rock en carton, et la basse, c'était toujours une Rickenbacker, sans l'avoir jamais entendue, parce que du jour où j'en ai vu une photo il était évident que c'était la plus belle et c'était la grande époque du rock progressif on la voyait en photo un peu partout.

Je me suis mis à la basse sur le tard et on ne commence évidemment pas avec une Ric, mais ça restait un peu un objet de rêve.

Quand j'ai entendu live Chris Squire, quelques mois avant sa mort, j'ai été bluffé par le son de sa Ric, qui perçait le mix bien plus que celui ses autres basses, l'objet de rêve est devenu un gros objet de désir mais trop cher et injustifié pour mon niveau. J'ai eu quelques temps une Peavey T-40 qui sonne la mort qui tue, une sorte de Ric dopée aux stéroïdes, et enfin elle est arrivée à la maison...

Ce qui me frappe dans cette basse, c'est bien entendu les fameux médiums, le côté "vibratoire" du son (plaquée contre le corps, on sent nettement la caisse vibrer) ; ce n'est pas une basse pour faire ploum ploum. Aux doigts toutes les nuances sont possibles. Mais on a tellement le son au mediator dans les oreilles qu'on a envie de jouer avec, et d'explorer d'autres territoires que ceux dans lesquels on évoluait jusqu'ici.

Le sustain donne l'impression que la note n'en finit pas de finir, la palette sonore offerte par les différents réglages de micros dont le push-pull "vintage" est très large, et tous sont utilisables et avec toujours le son Rickenbacker. C'est la première fois que j'ai autant de plaisir à tripoter les réglages auxquels je ne touche habituellement pas beaucoup avec mes autres basses.

Elle me donne l'impression de jouer en fait plus une grosse guitare électrique, qu'une basse classique Jazz, Precision etc. C'est une basse hargneuse, qui donne plus envie de solos incisifs que de walking bass pépère, c'est sûr.

Ce qui frappe encore, c'est le côté racé, fin, élégant, de ses lignes comme du son. Quand on repasse ensuite sur Jazz Bass on a un peu l'impression d'avoir les oreilles bouchées (mais la rondeur et la douceur, c'est bien aussi).

Bref pas déçu du tout (je l'avais évidemment essayée en magasin avant, ce n'est pas une basse à acheter à l'aveuglette) et c'est un instrument dont on sent dès le premier jour qu'on a trouvé chaussure à son pied et qu'a priori on ne le revendra pas de sitôt.

Reste le prix : neuf, c'est cher, et elle est distribuée au compte-goutte en France. La finition est belle mais mes Luthman par exemple sont aussi bien sinon mieux finies pour moins cher (les potars notamment sont un peu cheap). Mais si on regarde les prix de la concurrence haut de gamme, ou d'une belle guitare, il y a des prix bien plus élevés encore, c'est moins qu'un piano d'étude, et puis, bah, quand on attend un peu longtemps, on n'en est que plus content le jour où on l'a entre les mains.

Et puis pour finir : le midnight blue est vraiment très beau.