Bien débuter
Forums thématiques Bien débuter

Dans cet espace de discussion, les débutants ont la parole et peuvent poser, sans crainte, les questions les plus « évidentes » en matière d'audio, sono, éclairage ou informatique musicale. Avec les dossiers et le glossaire d'AudioFanzine, voici sans doute le meilleur moyen de bénéficier des lumières de la communauté pour appréhender des notions de base ou encore recueillir des conseils d'achats.

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

pas eu mon diplôme, je broie du noir...

 
AuteursMessages

Paroxysm

offline
Paroxysm
156 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 14

1 Posté le 09/07/2020 à 17:28:27
Bonjour.

Ce topic n'a pas pour but de vous demander des renseignements, ou quoi.
Je veux juste me confier, j'ai besoin de sortir ma colère et ma tristesse, en toute sincérité, je souhaite qu'on me plaigne.

Ca fait deux ans que je fais un BTS dans les techniques du son. Aujourd'hui je découvre les résultats, je suis quelqu'un qui a du mal a me concentrer et je lâche rapidement, quand j'arrive a tenir déjà. J'ai donc eu de mauvais résultats en Physique et en matière de spécialité (Son).
Je découvre cette après-midi qu'absolument toute ma promo a eu son diplôme, certains sont très bons, d'autres juste normaux, d'autres sont passionnés et connaissent leur domaine mais rament en cours (j'en fait partie), d'autres ont l'air passionnés vite fait, mais sont complètement hors des cours, ne prennent pas de notes, n'apprennent, ne font pas les devoirs etc... tout ce beau monde a eu son BTS, moi, non.

Je n'ai pas reçu d'encouragement ou de réconfort, juste un "tu l'as pas" après avoir demandé "je trouve pas mon nom dans la liste..., c'est que ceux qui l'ont qui sont sur la liste ?"

Ca fait des mois que je cherche du travail pour me payer une école de musique (rien à voir), je ne trouve rien, aucune réponse. J'ai presque 20 ans, pas vraiment d'amis proches qui me conviennent a qui parler, une soeur qui semble me détester parce qu'on est psychologiquement pas compatibles, une famille prolétaire qui vit en cité avec que de la misère/racaille.


Les deux personnes les plus mauvaises de mon option (Son) ont eu leur diplôme, je ressens de l'injustice parce que ce sont deux filles qui ne connaissent absolument pas la théorie, et qui en pratique sont limitées, elles doivent être en train de fêter leur victoire lâchement, et j'aimerais faire de même, j'aurai dû être à leur place, clairement...


En plus de ça j'suis pas vraiment attirant physiquement, pas forcément la tchatche (jsuis pas asocial autiste non plus hein !), un peu grassouillet, elles sont belles et sociables, plein d'amis ,de la famille réactive a elles etc ...

Je sais pas quoi faire de ma vie j'ai beaucoup de haine, je suis fatigué de vivre en fait (ça fait cliché de dire ça, mais c'est vraiment ça !)

J'ai fini. Vous pouvez ignorez ce topic, j'avais juste besoin d'écrire ça

"La musique, c'est du bruit qui pense."

_V. Hugo

BBmiX

offline
BBmiX
2403 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 180

2 Posté le 09/07/2020 à 17:59:15
20 ans et toute la vie devant toi ... Quand on est au creux de la vague , on a tendance à tout noircir . Du creux tu ne peut que remonter ...
Change de voie ( ils cherche pleins de monde dans l'agriculture , entretiens des machines etc ... ) ce n'est qu'un exemple .
parle à tes amis , ta famille , assistance sociale ...
Et dis toi que ça pourrait être pire .:bravo:


BB

sublime gate

offline
sublime gate
1525 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 658Cet utilisateur possède un compte compos

3 Posté le 09/07/2020 à 18:26:48
hello,
Citation :
je suis quelqu'un qui a du mal a me concentrer et je lâche rapidement

tu connais tes points faibles, tu sais donc sur quoi travailler. essaie de mener un projet (musical ou autre) à bien ! l'endurance est question de pratique. essaie de faire de la musique à plusieurs, c'est le meilleur moyen de rencontrer du monde...
je note que tu sais t'exprimer clairement et sans dire de bêtises, ce n'est pas donné tout le monde.
bon courage !

les gestes de solidarité, ça vaut qu'en période de confinement.

mes astuces pour SE : ici

biosk

offline
biosk
114 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 179

4 Posté le 09/07/2020 à 18:46:21
Tout pareil... à 20 ans, j'étais tellement dans les chiottes...
du temps, de la persévérance, du travail sur soi...
Je ne sais pas trop quoi dire pour t'encourager... juste que la roue tourne quand on s'en donne les moyens, j'ai également subit énormément d'échecs dans ma vie sentimentale et artistique.
Mais rien ne dure quand on se bat, il faut modeler la réalité telle qu'on la désire...

Bon courage à toi et deux options pour les vacances : travailler comme un damné ( ce que j'ai fait après l'un de mes premiers échecs en conservatoire ) ou au contraire se donner un max de bon temps et ne penser à rien d'autre qu'au présent. ( ce que j'ai appris à faire bien plus tard dans ma vie )

Bonne chance l'ami.

BBmiX

offline
BBmiX
2403 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 180

5 Posté le 09/07/2020 à 19:31:05
Citation :
je note que tu sais t'exprimer clairement et sans dire de bêtises
+1 , je voulais le signaler , et ton orthographe aussi :bravo:
Je voulais dire trouve une autre voie pour " bouffer " et tu pourras reprendre plus tard ton métier passion , li n'est jamais trop tard .

BB

rica2synthé

offline
rica2synthé
3979 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 353

6 Posté le 09/07/2020 à 19:51:08
Vois-tu à 26 ans artisan j'ai fait banqueroute, re à 35 ans quand j'ai repris un commerce, et a 50 piges je vis un licenciement abusif ! mais j'ai la niaque je me bats ! j'ai eu d’innombrables soucie de santé, je devrais déjà être mort ! mais non je me bats j'ai la niaque ! il faut croire en toi et taper dans la vie ! prend un autre chemin , la musique le son Ce n'est peut-être pas maintenant que la vie veut te le donner mais un peu plus tard, fait autre chose il y en a plein des occasions ! il suffit de les chopés ! n'attends pas que ca tombe du ciel , du ciel il n'y a que la pluie la neige et l'orage qui tombe ! et les avions quand le sort s'acharne ! vas y fonce man !

Je suis naze en ortho et grammaire, je fais au mieux !

 

ont ne se quitte jamais vraiment, nous sommes ailleurs momentanément, pas aux mêmes endroits , puis un jour nous nous retrouvons

 

 

 

Paroxysm

offline
Paroxysm
156 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 14

7 Posté le 10/07/2020 à 11:14:35
Merci pour vos messages qui redonne un peu de poil de la bête, c'es très sympa de votre part.

"La musique, c'est du bruit qui pense."

_V. Hugo

sublime gate

offline
sublime gate
1525 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 658Cet utilisateur possède un compte compos

8 Posté le 10/07/2020 à 16:58:16
AF est aussi fait pour ceux qui débutent et qui cherchent de l'aide qu'ils n'ont pas forcément autour d'eux !

les gestes de solidarité, ça vaut qu'en période de confinement.

mes astuces pour SE : ici

Shreddator

offline
Shreddator
1130 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 114

9 Posté le 13/07/2020 à 12:59:54
Dis-toi que tu loupes pas tant de choses que ça, le diplôme c'est juste un bout de papier. Plein de gens l'ont et ne trouvent pas de boulot pour autant car le monde artistique est surpeuplé (si ça peut te consoler, les gens qui ont eu leur BTS et qui sont nuls n'iront pas très loin).

Quand j'étais au lycée, et quasiment dès l'école primaire mon but était de devenir ingé-son, j'imaginais pas faire autre chose. En gros c'était ça ou rien. Au lycée je foutais pas grand chose (en fait je travaillais absolument pas, j'y arrivais pas), ce qui fait qu'en terminale mon dossier était trop mauvais pour obtenir n'importe quelle formation sélective, je me suis donc retrouvé à la fac et ma prof principale de terminale me prédisait un échec fracassant. En tous cas j'ai dû faire une croix sur le BTS audiovisuel.

Bon, finalement en fac de sciences j'ai vraiment trouvé un milieu qui me convenait et je me suis dit que finalement je pouvais très bien étudier l'acoustique ou l'électronique et faire un métier dans le son (finalement j'ai fini ingénieur en mécanique, comme quoi...), donc finalement rien n'était perdu. Enfin c'est pas là que je veux en venir. À ce moment-là je faisais partie d'une association qui organisait des concerts où je me suis occupé de la partie sonorisation, ce qui m'a permis de bien me faire la main. Cette asso n'a pas duré longtemps mais ça m'a permis de connaître du monde dans le milieu et je me suis mis à travailler pour des groupes en parallèle de mes études.

Donc voilà, au moment où j'avais abandonné le projet de devenir technicien son, je suis de fait devenu technicien son, ce qui m'a permis de gagner de l'argent pendant mes études (et sans diplôme particulier, juste la réputation et les rencontres).

J'ai fait ça pendant 5-6 ans (j'ai continué un peu avec un groupe quand j'ai commencer à travailler comme ingénieur) et au bout d'un moment j'ai fini par réaliser que finalement, j'étais bien content de pas avoir fait d'études là-dedans puisque :
- ça ne m'avait pas empêché de bosser dans le son
- j'avais fait d'autres études qui m'ont permis d'avoir des boulots bien plus rémunérateurs que technicien son et d'apprendre plein de choses dont je soupçonnais pas l'existence avant
- après 5 ans à faire technicien son je ne me voyais vraiment pas bosser sur des spectacles toute ma vie.

En effet, le boulot est loin de l'image qu'on s'en fait. Si on veut le faire bien on n'est pas là pour boire des bières avec les musiciens mais pour gérer quantité de problèmes et d'imprévus (et on est payé pour ça, souvent on est même le seul à être payé décemment), comme les pannes de matos, les organisateurs qui quasi-systématiquement oublient de signaler des choses importantes, les gens bourrés du public qui te parlent pendant tout le concert, le fait qu'un concert de 2h c'est une journée entière de logistique, le fait d'être exposé continuellement à des niveaux sonores excessifs, le fait d'entendre le même set 2 fois par semaine toute l'année...

Évidemment il y a des points positifs, je ne regrette pas du tout d'avoir fait ça, surtout que ça permet de travailler avec des gens qui dans leur grande majorité sont très sympas. Mais je suis content de pas être obligé de continuer à faire ça toute ma vie car c'est usant.

Aujourd'hui j'ai encore changé de voie, j'essaye de monter une boîte qui est liée à la musique mais d'une autre façon (avec rien en poche à part le RSA :mrg: ).

Ne te laisse pas gagner par l'amertume ou la haine de gens qui ont rien à voir là-dedans. Évidemment ça serait un mensonge que de dire que tout le monde part avec les mêmes chances dans la vie, que «quand on veut on peut» ou ce genre de connerie. En revanche, si t'es en fin de BTS à 20 ans ça veut dire que tu n'as jamais pris de retard. C'est rare, perso à 20 ans j'étais encore en première année de fac :mrg: , autour de moi j'ai des ami⋅e⋅s qui ont 30 ans et sont toujours précaires ou étudiant⋅e⋅s, plusieurs potes de la fac qui ont bossé comme ingénieur avant de tout plaquer pour faire autre chose (et oui, on fait des études passionnantes et en général on se retrouve à cliquer sur des boutons dans un bureau d'étude grisâtre). En fait je ne connais quasiment personne qui à 20 ans a le diplôme + le métier qu'il voulait. La plupart de mes potes sont plus ou moins précaires ; certains parce que leurs études ne leur a pas donné de boulot (métiers littéraires ou artistiques) ou un travail très en dessous de leurs attentes, la plupart parce qu'ils n'ont pas eu de diplôme du tout. Les seuls qui s'en sont «sorti» sont ceux qui comme moi ont choisi des études dans des secteurs qui donnent du travail. En gros ce sont ceux qui maintenant sont ingénieurs ou font des métiers manuels, qui gagnent bien leur vie malgré un boulot chiant.

La totalité de mes potes et moi, on attend plus rien du monde du travail. C'est juste un moyen de gagner de l'argent pour vivre et dès qu'on peut y échapper on le fait. D'où ceux qui à 30 ans sont toujours à la fac ou bien enchaînent contrats précaires, RSA et reprise d'étude ou bien ceux qui sont ingénieurs en attendant d'avoir assez de thune pour se barrer et devenir indépendant.

Donc, je disais, t'as 20 ans, t'as le bac et une expérience du son, donc que tu veuilles t'orienter vers un métier-passion ou bien un métier pour simplement gagner ta vie, t'es pas en retard du tout. J'ai une pote à 20 ans elle commençait son BTS dans un domaine artistique, aujourd'hui avec un bac+4, elle alterne des boulots de vendeuse, bosse occasionnellement sur des tournages et surtout espère se reconvertir dans autre chose. Même les métiers-passion sont souvent aliénants. Enfin tout ça pour dire que même si t'as l'impression d'être au bout de ta vie, c'est pas le cas du tout. Tous les rêves de «se réaliser dans le travail» ne sont qu'une arnaque pour nous exploiter et tous les bons côtés de la vie sont ailleurs.

Billybilly

offline
Billybilly
141 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 235

10 Posté le 13/07/2020 à 13:49:29
Concernant le BTS audiovisuel ; le problème de cette formation est qu'il y a une grosse partie en contrôle continu et que le jury qui t'examine pour la technique est en contact direct avec tes profs. Donc les biais d'influence sont énormes. Et ça c'était mon époque, il me semble que maintenant il y a encore plus de contrôle continu. Je comprends bien ce que tu ressens Paroxysm, ce sentiment d'injustice. Pour ma part j'ai eu le BTS, pas de soucis mais l'une des personnes de ma promo les plus incompétentes techniquement l'a eu haut la main parce qu'elle avait réussi à créer un climat d'admiration autour de sa personne de la part de l'équipe enseignante. Et ça, tu n'y peux rien. Je peux juste te dire que les personnes qui arrivent à duper leur entourage professionnel sur leurs compétences réelles finissent très souvent par se faire griller (même si ça peut prendre beaucoup de temps parfois pour démasquer un imposteur).

Ensuite, le son et l'audiovisuel de manière générale c'est bien un secteur professionnel où le diplôme ne sert quasiment à rien.

20 ans, c'est encore très jeune, encore tout le temps de commencer une autre formation.
Comme Shreddator, je constate énormément de reconversions professionnelles parmi les gens qui bossent ou qui ont étudié dans la culture. Et souvent, le boulot est beaucoup moins gratifiant que ce qu'on s'imaginait. Sans oublier le fait que c'est un secteur ultra concurrentiel où l'ambiance peut parfois être assez toxique.

Revenir en haut de la page