Écoles et formation professionnelle
Forums thématiques Écoles et formation professionnelle
Articles
Tutoriels
  • J'aime
  • Tweet
  • Mail

Commencer des études pour devenir ingénieur du son quand on a 30 ans est-ce possible???

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

tielhan

membre non connecté
tielhan
6 posts au compteur
Nouvel AFfilié

1 Posté le 03/11/2009 à 15:02:48Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour à tous,

presque tout est dans le titre. Je suis passionné de musique depuis toujours, je joue du piano dans une chorale gospel, dans un groupe pop rock, je chante, j'écris, je compose...et depuis plus de 10 ans je m'occupe des branchements sono, des pré-mix (enfin je fais ce que je peut) pour toutes ces représentations. J'ai également installé un home-studio à la maison. De ça est né une vrai passion pour les métier du son.
Je viens du secteur du commerce avec un titre de professionnalisation de niveau IV (bac) donc rien à voir avec la musique, je suis actuellement père au foyer (3 enfants ça occupe) et donc mon rêve auhourd'hui serait de devenir ingénieur du son.

1. Est-ce possible?
2. Avez-vous des conseils?
3. Ce que vous voulez....
Sois fort et prend courage...

Bibounoux

membre non connecté
Bibounoux
2 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 20

2 Posté le 04/11/2009 à 17:48:42Lien direct vers ce postSignaler un abus

Salut,

devenir technicien son à 30 ans j'espère bien que c'est possible, car c'est aussi mon rêve. Au moment de choisir mes études, cette voie m'avait fortement tenté mais je manquais d'infos, je pensais qu'il n'existait qu'1 ou 2 écoles sur PARIS, et à 16 ans je me voyais pas partir aussi loin seule... Et voilà maintenant j'en ai 29, je suis maman de 2 enfants, contrairement à toi je travaille mais ce que je fais ne me convient pas.

De mes recherches j'ai surtout vu plusieurs pistes, qui dans ton cas, comme dans le mien, sont sans doute très compliquées:
_ des écoles proposant des formations de 4 mois à 3 ans: certaines sont certainement très sérieuses, d'autres peut-être moins, avec parfois la question de savoir si ces études sont reconnuespar les professionnels, et des coûts très variables (mais souvent élevés)
_ il existe également 1 BTS audiovisuel option Métiers du son: si je pouvais c'est ce que je choisirais, le problème étant que l'école la + proche de chez moi est à 2H de route et qu'ils ne proposent pas ce BTS en alternance/professionnalisation.

Je suis même tombé sur 1 formation "educatel": formation par correspondance, "d'assistant technicien du son", et là il faudrait l'avis de professionnels, mais je suis pratiquement certaine qu'ils n'embauchent pas quelqu'1 n'ayant fait que cette soit disant formation.

Pour te dire j'ai même étudié la possibilité de me former en suisse car je suis assez proche de la frontière, mais là aussi c'est compliqué et cher. Il y a notamment 1 formation qui m'aurait vraiment plu, mais il faut 1 certaine expérience professionnelle dans le domaine pour pouvoir accéder à cette formation (logique: sans formation t'as peu de chances de trouver du boulot, et sans boulot tu peux pas accéder à la formation...  )

Donc voilà, tout dépend ce que tu peux faire au niveau financier et au niveau de ta vie familiale, et également de là où tu habites. Si tu es dans 1 grande ville, ça facilite beaucoup, si tu es loin de tout, 1 peu comme moi, ça devient plus compliqué.

J'espère que nous aurons d'autres réponses à nos questions. Et notamment peut-être, savoir s'il est possible de trouver 1 stage (non rémunéré) lorsqu'on a pas de formation mais qu'on a envie d'apprendre.

tielhan

membre non connecté
tielhan
6 posts au compteur
Nouvel AFfilié

3 Posté le 04/11/2009 à 18:14:09Lien direct vers ce postSignaler un abus
Salut Bibounoux,
après quelques recherches je suis tomber sur le site d'une école "emc" qui à l'air plutot pas mal... il y a d'ailleurs un topic audiofanzine qui en parle et plutot en bien:
https://fr.audiofanzine.com/ecoles-et-formation-professionnelle/forums/t.78541,ecole-emc-92.html
De ce que j'ai compris il proposerai un contrat de professionnalisation rémunéré pour les plus de 26 ans à 100 % du smic et cette formation serait sur Paris (j'habite à 1h30 de Paris) donc pour moi ce serait gérable. La formation dure 2 ans et elle permettrai de faire une 3e année pour arriver à notre objectif: ingé son.
J'attend de recevoir leur catalogue que j'ai commandé.

Voici le lien: http://www.emc.fr/formation.php?id=6&cat=1&type=Alternance

A bientot.
Sois fort et prend courage...

Bibounoux

membre non connecté
Bibounoux
2 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 20

4 Posté le 04/11/2009 à 19:35:43Lien direct vers ce postSignaler un abus
Salut,
effectivement pour toi c'est une bonne solution. J'avais vu cette école, mais je peux pas faire déménager ma famille sur Paris pendant 2 ans pour faire des études, et je ne me vois pas les laisser si longtemps pour vivre, même à temps partiel, sans eux.
Mais je continue mes recherches, et j'y arriverai même par voie détournée s'il le faut, j'ai encore pas mal d'idées que je n'ai pas explorer.

a bientôt

tielhan

membre non connecté
tielhan
6 posts au compteur
Nouvel AFfilié

5 Posté le 04/11/2009 à 21:49:21Lien direct vers ce postSignaler un abus
OK, bon courage pour tes recherches...
Sois fort et prend courage...

studiodhorlebaix

membre non connecté
studiodhorlebaix
1915 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 1 374

6 Posté le 10/11/2009 à 22:39:04Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour, j'ai entamé mes études d'ingéson à 43 ans... Donc, c'est possible. J'ai terminé en juin dernier. Je commence maintenant un master en son. Les difficultés sont de toutes sortes. Il faut penser à la vie familiale, aux enfants, au compagnon ou à la compagne. Il faut penser aussi aux limites d'intégration dans un groupe d'individus nettement plus jeunes. Il faut aussi beaucoup d'abnégation pour supporter la prétention et parfois l'imbécilité de certains professeurs. Ensuite, il faut accepter de recommencer tout en bas avec beaucoup moins de temps pour gravir les échelons que n'auront les camarades. Il faut aussi être conscient que l'on a des atouts et des handicapes ; On attrape plus difficilement les réflexes, on peut être plus long à la détente. Mais par contre on a une motivation qui fait que l'on s'en sort très bien pour tous les examens. Il faut aussi être capable de se remettre en question. Et il faut quand même du matériel son à soi afin de faire les TP dans d'assez bonnes conditions de confort. Bref, ça a été un plaisir au début et c'est devenu de plus en plus difficile. Pour le moment, je ne vis plus que du son en étudiant encore (le master) et le plus dur c'est l'incertitude de pouvoir trouver assez de travail car il faut aussi penser aux appétits de la famille ; améliorer l'habitation, les loisirs,... Voilà. Ah oui, j'ai fait mes études à Louvain-la-Neuve (Belgique) dans une école qui s'appelle l'IAD. Voilà bon courage. Je ne regrette pas.

tielhan

membre non connecté
tielhan
6 posts au compteur
Nouvel AFfilié

7 Posté le 11/11/2009 à 09:45:57Lien direct vers ce postSignaler un abus
Merci beaucoup pour ta réponse, tes encouragements et tes mises en garde. Je suis extrêmement motivé et en plus ma femme et mon entourage m'encourage fortement à franchir le pas. Donc je pense que je vais retourner ... à l'école et je suis content car j'ai toujours regretté de ne pas avoir poussé mes études plus loin.
Sinon peut-tu me raconter tes démarches pour l'inscription à l'école, le financement, si c'était loin de chez toi, les examens ... ça m'intéresse beaucoup.
Sois fort et prend courage...

studiodhorlebaix

membre non connecté
studiodhorlebaix
1915 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 1 374

8 Posté le 11/11/2009 à 10:42:38Lien direct vers ce postSignaler un abus
J'étais facteur et, comme toi, je regrettais de ne pas avoir "vérifié" mes potentialités scolaires. En Belgique, il y a ce que l'on appelle la pause carrière. Selon le secteur dans lequel tu travailles, tu as droit à x années de pause carrière. En fait tu quittes ton boulot, ton patron te remplace par un chômeur et tu es payé par le chômage. J'avais 550€ par mois. Il faut noter que mes cotisations de pension n'étaient pas incluses...
Sinon, l'école était à 30 km de mon domicile. De toutes façons, il n'aurait pas été question de koter...  Au début j'ai fait du co-voiturage. A partir d'une ville comme Bruxelles vers une grosse université, ce n'était pas difficile à mettre en place. Ensuite, j'ai pris le train, fait du stop. Pour le moment, j'ai une voiture au GPL. L'examen d'entrée était une formalité car il contrôlait la motivation et les connaissances en son. Toutefois, il y avait aussi des questions de math. J'avais donc fait quelques révisions pour les logarithmes et les formules de Pytagore. Rien de mortel mais quand même...
La première session d'examen fût très éprouvante mais parfaitement réussie excepté mon examen de sociologie que je reussis en juin. Il faut dire que j'ai eu beaucoup de plaisir en première année à découvrir des tas de choses dans le tronc général : histoire du cinéma, histoire de la musique, histoire de la littérature, histoire de l'art plastique, acoustique physiologique, électricité, électronique, stéréophonie...
C'était très enrichissant et très motivant. Ce sont finalement les cours pratiques de son qui m'ont le moins intéressé.
C'est une pression importante pour le couple, mais y renoncer peut être une pression encore pire. Le tout est de bien préciser les choses à l'avance. Ne pas dorer la pillule à l'autre. Suivre des cours (du jour) veut dire : beaucoup moins d'argent, mais sans doute beaucoup plus de temps. Évidemment on se retrouve avec deux mois de congé en été (plutôt deux mois et demi d'ailleurs). Par contre les vacances de Pâques et de Noël sont entièrement absorbées par l'étude pour les examens.
Voilà, n'hésite pas à me demander d'autres éventuels éclairages et si toi et ta famille n'habitez pas trop loin de Bruxelles, on pourrait se voir pour que les compagnes puissent aussi se dire les choses.
Au plaisir. wink

[ Dernière édition du message le 11/11/2009 à 10:46:28 ]

tielhan

membre non connecté
tielhan
6 posts au compteur
Nouvel AFfilié

9 Posté le 11/11/2009 à 13:39:51Lien direct vers ce postSignaler un abus
As-tu été voir le lien que j'ai mis plus haut concernant l'école EMC? Est-ce que tu connais cette école, qu'en pense-tu? Le contrat de professionnalisation me permettrai de toucher le smic à condition bien sur de trouver une boite qui accepte. L'école est à Paris comme j'habite à 1H30 / 2H ça serai gérable même si il faut que je prenne le train, le métro...tous les matins et tous les soirs, je me dit que d'autres le font pour des boulots qui ne leur plaisent pas alors...
Ca veut dire quoi KOTER, j'ai pas compris.
Sinon j'habite pas à coté de Bruxelles mais qui c'est... ce n'est pas non plus le bout du monde.
Citation de studiodhorlebaix :
Pour le moment, je ne vis plus que du son en étudiant encore
C'est quoi ton taf? (en studio, live, radio...) et est-ce que c'est dur à trouver?
Tu été déjà dans la zic avant? Même si je pense que oui, c'est toujours intéressant de connaitre le parcours des autres.

Merci en tout cas pour tes réponses.
Sois fort et prend courage...

steack haché

membre non connecté
steack haché
662 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 163

10 Posté le 11/11/2009 à 13:52:57Lien direct vers ce postSignaler un abus
Tu peux également voir avec le Fongecif qui finance ce genre de projet de reconversion. Si tu es salarié en cdi depuis plus d'un an dans la même boite, ou même en cdd. Renseignes toi sur ce site :
https://www.fongecif-idf.fr/

Less is more

Revenir en haut de la page