Ducasso 23/07/2015

AKG D 7 : l'avis de Ducasso

« Celui qui me manquait... »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Jusqu'ici, sur scène, j'utilisais pour les voix essentiellement des D5 qui ont vite mis au placard mes bons vieux SM58 (enfin pas tout à fait, je les garde pour des amplis guitare). Ça marchait bien, mais sur les voix qui montaient un peu haut, le D5 manquait un peu de patate dans le haut du spectre.
J'ai essayé le D7. Le fait qu'il soit supercardio est déjà un avantage (à condition d'avoir un chanteur qui ne se met pas complètement à côté), mais son vrai plus est la clarté dans les fréquences hautes des voix. Je n'ai presque pas eu besoin de toucher à l'égaliseur, j'ai simplement retiré un peu de grave. Voix parlée en français, chant en anglais (façon rock 50's), tout est bien passé, c'est clair et intelligible même dans un environnement sonore un peu chargé dans les mêmes fréquences que la voix (guitare, basse, batterie, 2 claviers, harmonica).

Le D5 a mis au placard le SM58, le D7 va se charger du Beta58...

D'ici peu, même s'il est considéré par certains comme un micro au son "délicat", je vais le mettre à un chanteur de métal à la voix genre Bon Scott. Ca devrait être pas mal... La suite après le concert (si j'y pense).
MAJ : Le chanteur de métal ne sait pas chanter dans un micro... Malgré tout le D7 s'en est bien sorti. Avec ce que le gars voulait bien lui donner.