Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
18 réactions

Les contrôles de base du Noise Gate

Le guide du mixage — 43e partie

Cette semaine, nous allons nous pencher sur le cas d'un type de traitement de la dynamique qui était extrêmement prisé à l'époque du tout analogique mais qui, bizarrement, l'est beaucoup moins depuis l'avènement du tout numérique…

Accéder à un autre article de la série...

Pour­tant, il s’agit d’une arme redou­table dont les possi­bi­li­tés d’uti­li­sa­tion sont beau­coup plus éten­dues qu’il n’y paraît à première vue. Lais­sez-moi donc vous présen­ter le Noise Gate.

Quésaco ?

Comme son nom l’in­dique, le Noise Gate – litté­ra­le­ment « porte à bruit » – est un proces­seur permet­tant d’éli­mi­ner le bruit. Cepen­dant, cette façon de le présen­ter est pour le moins réduc­trice, comme nous le verrons plus tard. Pour l’ins­tant, attar­dons-nous sur les réglages géné­ra­le­ment propo­sés par ce type de trai­te­ment.

Le noise gate en mixage audio

Tout d’abord, le Noise Gate offre un para­mètre de niveau seuil – thre­shold en anglais. Ce réglage déter­mine la limite de niveau à partir de laquelle le Gate laisse passer le son. Autre­ment dit, tous les sons dont le niveau se situe en dessous du seuil seront plus ou moins réduits au silence.

Les Noise Gates dignes de ce nom proposent égale­ment un para­mètre « Range » exprimé en déci­bel. Ce dernier déter­mine tout simple­ment de combien de dB les sons en dessous du seuil seront atté­nués.

Viennent ensuite les constantes tempo­relles. Le temps d’at­taque condi­tionne la vitesse d’ou­ver­ture de la « porte à bruit » une fois le niveau seuil fran­chi, alors que le temps de relâ­che­ment déter­mine le temps néces­saire pour atteindre à nouveau l’at­té­nua­tion fixée par le para­mètre « Range » une fois que le signal est redes­cendu en dessous du niveau seuil. Atten­tion ! À l’ins­tar des constantes tempo­relles d’un compres­seur, le temps d’at­taque n’est pas une durée pendant laquelle le Gate attend avant de lais­ser passer le signal, c’est le temps que met le signal pour passer du niveau d’at­té­nua­tion à son niveau normal. Inver­se­ment, le relâ­che­ment est le temps que met le signal pour passer de son niveau normal au niveau d’at­té­nua­tion désiré.

Pour quelques boutons de plus…

Certains Noise Gates évolués disposent égale­ment d’un réglage appelé « Hyste­re­sis ». Derrière ce curieux nom se cache une fonc­tion parti­cu­liè­re­ment inté­res­sante. Pour la comprendre, il faut savoir que la majo­rité des Gates basent leur circuit de détec­tion sur le niveau crête. Or, les fluc­tua­tions d’un signal du point de vue des crêtes peuvent être extrê­me­ment véloces, ce qui peut entrai­ner des répé­ti­tions rapides de ferme­tures/ouver­tures du Gate n’ayant rien d’es­thé­tique. Le para­mètre Hyste­re­sis résoud ce problème en fixant un seuil de ferme­ture du Gate quelques déci­bels en dessous du niveau seuil. Pour être plus clair, si votre seuil est à −30 dB et l’Hys­te­re­sis à −10 dB, votre Gate s’ou­vrira donc bien à −30 dB mais se fermera à −40 dB.

On dispose aussi parfois d’un autre réglage nommé « Hold ». Il s’agit d’une durée pendant laquelle la porte reste ouverte une fois le signal passé en dessous du seuil. Lorsque cette durée est écou­lée, la phase de relâ­che­ment peut commen­cer. Ce para­mètre est parti­cu­liè­re­ment inté­res­sant afin de préser­ver le déclin natu­rel d’un son.

Certains Gates proposent égale­ment une fonc­tion « Look ahead ». Celle-ci permet au circuit de détec­tion de « voir » le signal légè­re­ment en avance de façon à ce que le Gate se « prépare » à trai­ter le signal en amont, obte­nant ainsi un résul­tat plus natu­rel et musi­cal.

Enfin, à l’ins­tar des compres­seurs, il n’est pas rare de trou­ver des filtres sur le chemin du circuit de détec­tion (side­chain) ainsi que la possi­bi­lité de pilo­ter le trai­te­ment au moyen d’un signal externe diffé­rent du signal traité.

Les présen­ta­tions étant faites, nous abor­de­rons dans le prochaine épisode les diffé­rentes possi­bi­li­tés d’uti­li­sa­tion des Noise Gates.

← Article précédent dans la série :
Gérer les transitoires avec le transient designer
Article suivant dans la série :
Eliminer le bruit de fond avec un Noise Gate →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.