LiveJeudi à 18h, on teste la nouvelle version d'un gros logiciel en live !
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
14 réactions

Eliminer le bruit de fond avec un Noise Gate

Le guide du mixage — 44e partie

Maintenant que nous avons vu les principaux réglages d'un Noise Gate, passons à l'aspect pratique des choses en commençant par l'usage classique : la suppression de bruits.

Accéder à un autre article de la série...

Du silence et du bruit

Le bruit est partout, c’est un fait. Même lorsque vous êtes tranquille chez vous, il y a toujours un son ambiant qui arrive jusqu’à vos oreilles. Que ce soit le buzz d’un frigo, le son loin­tain de la rue, le chant des petits oiseaux, voire le témoin de veille d’un télé­vi­seur : il est impos­sible d’y échap­per. Et vous savez quoi ? C’est tant mieux car le bruit de fond est perçu par notre cerveau comme quelque chose de natu­rel. À tel point que les rares personnes ayant expé­ri­menté une fois dans leur vie le silence absolu vous diront toutes sans excep­tion que cela est très pertur­bant. Pour la petite histoire, j’ai eu l’oc­ca­sion de passer un moment seul dans une chambre anéchoïque. La seule source sonore n’était autre que moi-même. Eh bien au bout d’un certain temps passé dans un silence pesant, j’ai commencé à entendre une sorte de petits grin­ce­ments à inter­valles irré­gu­liers… Au final, je me suis aperçu que c’était tout simple­ment le bruit que faisaient mes paupières lorsque je clignais des yeux… Je suppose qu’en l’ab­sence de bruit ambiant, mon cerveau a voulu se raccro­cher à quelque chose et, hormis le son de ma respi­ra­tion qui était faci­le­ment iden­ti­fiable, c’est la seule chose qu’il a dû trou­ver. Flip­pant, non ?

Noise gate en mixage audio

Bref, le bruit est partout et c’est normal. Dans le monde de l’au­dio, il inter­vient donc forcé­ment. À l’en­re­gis­tre­ment, les micros peuvent capter les bruits de fond qui nous entourent. Mais ce n’est pas tout. Les machines servant à enre­gis­trer (micros, amplis, conver­tis­seurs, etc.) génèrent égale­ment un bruit qui leur est propre et qui finit immanqua­ble­ment sur les prises. De plus, même une fois bien au chaud dans nos STAN, il peut y avoir ajout de bruit par la quan­ti­fi­ca­tion, le dithe­ring, etc. Bien sûr, une chaîne d’ac­qui­si­tion audio ainsi qu’une mani­pu­la­tion du « son numé­rique » parfai­te­ment maîtri­sées peuvent mini­mi­ser de façon dras­tique l’in­ter­ven­tion de ces bruits de fond. Mais le cumul de ces sons à la phase de mixage, aussi imper­cep­tibles soient-ils, peut poser problème. D’où l’em­ploi de Noise Gates.

Prin­cipes de base

Le para­mé­trage d’un Gate de façon à atté­nuer ces bruits de fond est quelque chose de plus subtil qu’il n’y paraît. Et malheu­reu­se­ment, il n’y a pas de règle immuable en la matière tant cela dépend du signal source. Enfin si, il y a tout de même une chose qui ne change jamais lors de l’em­ploi d’un Noise Gate dans cette situa­tion, c’est sa « posi­tion » en premier insert de piste. En effet, mieux vaut se débar­ras­ser de tous les para­sites avant d’ef­fec­tuer le moindre trai­te­ment du signal (EQ, compres­seur, ou autre) qui pour­rait ampli­fier ces derniers. Pour le reste, je ne peux que vous donner quelques conseils de base…

Noise gate en mixage audio

À l’évi­dence, il convient de placer le niveau seuil juste au-dessus du bruit de fond et en dessous de la moindre portion de signal « utile ». Pour l’at­taque, il faut qu’elle soit suffi­sam­ment rapide pour ne pas trop alté­rer les tran­si­toires natu­relles du signal traité mais pas trop véloce non plus, sous peine de provoquer un « clic » audible. Quant au relâ­che­ment, c’est peu ou prou la même tisane. Il faut un réglage rela­ti­ve­ment rapide pour que l’ac­tion du Gate reprenne assez tôt et ne laisse donc pas traver­ser une portion de bruit, mais égale­ment suffi­sam­ment lent pour que le déclin natu­rel ne soit pas avalé. Si vous avez du mal à gérer ces constantes tempo­relles, je vous conseille alors d’être souple avec le para­mètre « Range ». En effet, si vous appliquez un « Range » énorme de −80 dB, l’ac­tion du Gate sera forcé­ment évidente à l’oreille et la moindre approxi­ma­tion dans le réglage des autres para­mètres se verra comme le nez au milieu de la figure. Alors qu’avec un « Range » modéré d’une dizaine de déci­bels, cela passera quasi­ment inaperçu. Certes, vous atté­nue­rez moins le bruit, mais est-ce si grave ?

Après tout, comme je vous l’ai déjà expliqué, le bruit de fond est quelque chose de natu­rel alors pourquoi ne pas en lais­ser un peu ? Si la propor­tion de bruit par rapport au signal utile est raison­nable, il n’y a aucune raison de trop s’en faire. D’ailleurs, pour termi­ner, lais­sez-moi vous dire que la « mode actuelle » est plutôt à l’ajout de bruits de fond via les émula­tions de machines vintage comme les simu­la­teurs d’en­re­gis­treurs à bande par exemple. Cela apporte un certain charme « old school » lorsque c’est maîtrisé. Mais comme d’ha­bi­tude, tout est histoire de goût et de dosage.

La semaine prochaine, nous parle­rons de la gestion de la repisse au moyen d’un Noise Gate.

← Article précédent dans la série :
Les contrôles de base du Noise Gate
Article suivant dans la série :
Qu’est ce que la repisse ? →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.